Acétone urinaire

Le terme acétone dans l'urine a de nombreux synonymes - «acétonurie», «corps d'acétone», «cétones», «cétonurie», «corps cétoniques dans l'urine», mais tous sont des caractéristiques du même état du corps. Cette manifestation indique une augmentation de la concentration de cétones dans le liquide sécrété par les reins..

En détail sur l'acétonurie

La première étape consiste à se concentrer sur les caractéristiques et les caractéristiques des corps cétoniques - cela aidera à une compréhension plus complète des dangers de l'acétonurie. Il expliquera également pourquoi un degré sévère de cette déviation nécessite une attention médicale immédiate. L'acétone est le synonyme le plus couramment utilisé pour les cétones, en particulier chez les médecins (équivaut même au jargon professionnel (argot)). Ce mot tire ses racines du latin "acetum", qui se traduit par acide.

Fait historique! Léopold Gmelin (Léopold Gmelin) - professeur de chimie et de médecine d'Allemagne dès 1848 a introduit ce terme dans l'usage officiel, en utilisant l'ancien mot allemand "aketon", qui venait également du latin "acetum". Ce mot est devenu par la suite l'un des principaux noms des cétones ou de l'acétone en médecine..

Les corps cétoniques (notamment l'acétone, l'acide acétoacétique, l'acide hydroxybutyrique) sont des composés chimiques qui sont décomposés par les enzymes hépatiques des aliments entrant dans le corps. Presque tous les lipides (graisses), ainsi que certaines protéines, sont impliqués dans leur approvisionnement..

Jusqu'à récemment, la cétonurie était assez rare et était le plus souvent diagnostiquée dans l'urine des enfants ou des femmes enceintes. Cela est dû au stade de formation de certains organes (par exemple, le pancréas) chez les enfants et les femmes enceintes avec une augmentation de la charge sur le corps de la mère. Mais maintenant, un écart similaire à la norme se retrouve souvent chez les hommes adultes et les femmes non enceintes..

Chez la plupart des gens, les corps cétoniques sont présents dans le corps en petites quantités - ils sont un type de source d'énergie distinct. De plus, l'excès de leur concentration entraîne une perturbation du fonctionnement des organes et systèmes humains, exerçant un effet toxique sur eux. En général, le système nerveux central souffre d'acétonurie, bien que les troubles digestifs, respiratoires ou urinaires n'en souffrent pas moins, et que l'état de la personne s'aggrave.

Dans certains cas, ce processus peut se dérouler rapidement et même entraîner la mort. Cette condition se développe dans le contexte de troubles du métabolisme lipidique et de l'absorption des glucides. Le plus fondamental de ces derniers est le glucose (sucre), quel que soit son point d'entrée dans le corps - provenant des aliments, des compléments alimentaires, des médicaments ou dans le processus des structures cellulaires.

Son assimilation complète est due à la synthèse suffisante de l'insuline, l'hormone du pancréas, nécessaire à la transformation du sucre. Avec une diminution des performances pancréatiques, ce qui signifie une diminution de la production d'insuline, le glucose pénètre moins que nécessaire dans les cellules, entraînant leur famine.

Pour reconstituer l'approvisionnement en glucides dans les cellules, les protéines et les lipides sont décomposés, ce qui entraîne la libération de corps cétoniques. Si leur contenu dépasse le niveau accepté comme norme (20-50 mg / jour), alors cette condition est considérée comme dangereuse pour le fonctionnement du corps et nécessite une thérapie appropriée.

Pourquoi l'acétonurie se développe?

Les causes de l'apparition de l'acétone dans l'urine ont une gamme assez large, mais leur similitude réside dans une alimentation inappropriée (déséquilibrée), qui est un facteur provoquant. Cela comprend un régime alimentaire qui contient beaucoup de protéines animales et une négligence du régime de consommation..

De plus, on peut noter l'effet négatif de la température élevée de l'air (temps chaud) et du surmenage pendant l'activité physique lors d'activités sportives ou professionnelles. Une augmentation de l'acétone dans l'urine chez l'adulte est souvent observée en raison d'un régime sans glucides visant à utiliser les propres réserves de graisses et de protéines de l'organisme.

La cétonurie dans les situations ci-dessus se développe rapidement, mais souvent après 2-3 jours, la composition de l'urine revient à des caractéristiques normales. Si les corps d'acétone sont déterminés dans les 5 jours ou plus, vous devriez immédiatement consulter un médecin pour obtenir des conseils et un diagnostic complet du corps.

Les corps cétoniques dans l'urine peuvent être à la fois les principales manifestations de troubles métaboliques et peuvent être le résultat de changements pathologiques. L'acétonurie, en règle générale, est observée en parallèle avec l'acétonémie (acétone dans le sang), car les cétones du sang commencent à être éliminées de manière intensive en raison du dernier rein, et elles sont transportées dans l'urine.

Les causes de nature pathologique qui augmentent l'acétone dans l'urine sont les suivantes:

  • les premiers stades du développement des tumeurs de la muqueuse gastrique et de l'intestin grêle;
  • leucémie, leucémie (maladies malignes du système hématopoïétique);
  • thyréotoxicose (augmentation de la production d'hormones thyroïdiennes);
  • blessures, opérations accompagnées d'une diminution du taux de glucose;
  • dommages au parenchyme hépatique dus à l'alcoolisme;
  • sténose (rétrécissement de la lumière) de l'œsophage ou de l'estomac;
  • anémie sévère (diminution de l'hémoglobine);
  • cachexie sévère (épuisement excessif);
  • stress, surmenage nerveux et mental;
  • diabète sucré décompensé;
  • néoplasmes dans le cerveau;
  • toxicose pendant la grossesse;
  • infections génitales;
  • commotion cérébrale;
  • tuberculose.

En outre, la cétonurie peut être observée avec un empoisonnement aux sels de métaux lourds ou une utilisation prolongée de médicaments (antibiotiques ou atropine). Vous pouvez en savoir plus sur l'apparition de l'acétone dans l'urine chez les enfants dans cet article..

Les principales manifestations de l'acétone élevée dans l'urine

Les premiers signes de cétonurie au début, dans la plupart des cas, apparaissent légèrement, et seule l'odeur d'acétone de la bouche peut suggérer des dysfonctionnements dans le corps. En règle générale, des symptômes supplémentaires tels que:

  • diminution de l'appétit, entraînant le rejet des aliments et des boissons;
  • l'apparition de nausées après avoir mangé ou vomi;
  • l'odeur d'acétone émanant de l'urine en urinant;
  • violation de la fonction du système digestif (constipation, diarrhée);
  • douleur spastique dans la région ombilicale;
  • pâleur et sécheresse de la peau et des muqueuses.

Pour la forme avancée de la maladie, les symptômes suivants sont caractéristiques, se développant progressivement ou augmentant rapidement:

  • troubles du sommeil, insomnie;
  • hypertrophie du foie;
  • intoxication du corps;
  • déshydratation sévère;
  • coma.

De telles manifestations nécessitent une hospitalisation immédiate dans un hôpital, où il est nécessaire de passer un test d'urine pour l'acétone, ainsi que tous les autres tests pour savoir pourquoi cette condition s'est développée et quel traitement doit être prescrit. Vous pouvez en savoir plus sur l'apparition d'acétone dans l'urine pendant la grossesse dans cet article..

Que faire avec la cétonurie

Si l'état d'une personne n'est pas critique, c'est-à-dire que l'empoisonnement du corps avec des corps cétoniques ne s'est pas encore manifesté sous la forme de symptômes graves, alors la première chose que vous devriez consulter un médecin pour une consultation. Une anamnèse sera collectée au cours du processus, ce qui est susceptible de faire la lumière sur les principales causes du développement de la cétonurie. Ensuite, en fonction de l'état du patient et des résultats de ses analyses, une tactique thérapeutique appropriée sera développée - traitement en ambulatoire ou en milieu hospitalier.

Si des cétones sont trouvées dans l'urine, le traitement sera effectué dans plusieurs directions. En présence de la maladie sous-jacente conduisant à l'acétonurie, des mesures doivent être prises pour l'éliminer ou stabiliser l'état du patient. Par exemple, si le patient est diabétique, il doit prendre régulièrement de l'insuline, ainsi que du sang et de l'urine pour le sucre. De plus, vous devez contrôler votre alimentation.

L'odeur d'acétone indique la présence de toxines supérieures à celles définies comme normales, elles doivent donc être éliminées. Cela peut être fait en utilisant des adsorbants - Polysorb, Enterosgel ou charbon actif conventionnel.

Aussi à ces fins, des lavements de nettoyage sont utilisés. Si cette condition s'est développée chez une femme enceinte dans un contexte de toxicose, alors afin de réduire la toxicité plus rapidement, un traitement par perfusion est effectué.

De plus, si l'envie de vomir vous permet de prendre un peu de liquide, il est recommandé de boire fractionnellement du thé pas trop sucré ou une solution de glucose. Lorsque des corps cétoniques sont détectés dans l'urine, les patients se voient prescrire de l'eau minérale avec des composants alcalins, ainsi que des solutions de déshydratation orale, telles que Regidron, Chlorazole et autres. Si le patient a de la fièvre, des médicaments antipyrétiques et d'autres traitements symptomatiques sont prescrits.

Un point très important pour guérir le patient ou stabiliser son état avec la cétonurie est le respect des principaux critères d'une bonne nutrition. Les bouillons de viande grasse, les aliments frits, les agrumes, les fruits et les bonbons devraient être exclus. Dans le même temps, il est nécessaire de privilégier les soupes de légumes, les céréales, les viandes maigres et le poisson.

S'il n'y a pas de dynamique positive pendant le traitement ambulatoire pendant 4-5 jours, le patient est hospitalisé dans un hôpital et une thérapie plus intensive est prescrite. Il comprend l'introduction de médicaments au goutte-à-goutte, ainsi que des mesures complexes qui augmentent l'efficacité du traitement.

Autodétermination du niveau des corps cétoniques

Les niveaux de cétone urinaire sont faciles à déterminer à la maison, et c'est une excellente occasion, en particulier pour les patients diabétiques. Il existe des bandelettes spéciales pour déterminer l'acétone, qui peuvent être facilement achetées dans presque toutes les pharmacies. Il est facile d'effectuer un tel test, et pour les femmes qui ont recouru à plusieurs reprises à la détermination de la grossesse de cette manière, il ne sera pas difficile de le faire du tout.

Pour ce faire, vous devez collecter une partie de l'urine du matin, après avoir tenu les toilettes des parties génitales et bouché l'entrée du vagin avec un coton-tige. Ensuite, abaissez la bande avec une extrémité spécialement marquée dans un récipient avec de l'urine, maintenez pendant quelques secondes. Secouez ensuite les restes d'urine, attendez un peu et comparez la teinte obtenue avec les options de couleur indiquées sur l'emballage de test.

Si le résultat a une teinte rose, cela signifie que la présence de cétones est plus élevée que la normale, mais en petite quantité. Le violet indique une teneur élevée en acétone, nécessitant une attention médicale immédiate..

Un pédiatre bien connu et chef de file Komarovsky recommande fortement que les parents d'enfants diabétiques devraient toujours avoir des bandelettes de test à la maison pour déterminer l'acétone dans leur urine. Cela vous permettra de contrôler l'état de l'enfant, ce qui signifie être en mesure de prévenir à temps les complications graves, telles que le coma hyperglycémique.

Pourquoi un adulte sent-il l'acétone de sa bouche et comment se débarrasser de l'odeur

Un symptôme tel qu'une odeur d'acétone provenant de la bouche n'est pas la norme et doit être traité. La cause de l'odeur d'acétone de la bouche d'un adulte peut être une maladie grave. L'intensité de l'odeur est différente, elle dépend du degré d'agressivité des processus pathologiques se produisant dans le corps.

Qu'est-ce que l'acétone, comment se forme-t-elle dans le corps

Tout le monde ne sait pas ce que signifie l'odeur d'acétone de la bouche, de sorte que les patients consultent rarement un médecin en temps opportun. Pour comprendre pourquoi les gens peuvent sentir l'acétone, vous devez savoir comment il se forme dans le corps.

L'acétone est une substance chimique qui fait partie de nombreux solvants et dégage une forte odeur. L'odeur du solvant non trempé, mais des pommes trempées, peut provenir de la cavité buccale.

L'acétone se forme lors de la dégradation des graisses dans le foie, puis pénètre dans la circulation sanguine. Le corps se débarrasse indépendamment des corps cétoniques (acétone), les libérant par la respiration, l'urine et la sueur. Si le mécanisme échoue, les corps cétoniques s'accumulent et l'odeur s'intensifie.

L'acétone est excrétée non seulement par les poumons, mais aussi par les reins. Ainsi, la mauvaise haleine n'est pas le seul symptôme de la formation de corps cétoniques, en plus de l'air expiré, la sueur et les écoulements urinaires peuvent sentir.

Causes de l'odeur d'acétone de la bouche et méthodes de traitement

L'halitose à l'acétone chez l'adulte est toujours alarmante et même effrayante. Cela vient des poumons, donc avec l'aide de rinçages hygiéniques, de rafraîchisseurs et de dentifrices, vous ne pouvez pas vous débarrasser du problème. Il existe de nombreuses maladies, conditions pathologiques et troubles accompagnés d'une odeur d'acétone.

Pourquoi un adulte peut sentir l'acétone de sa bouche:

  • En raison d'un jeûne prolongé.
  • Avec le diabète.
  • Dans le contexte d'un dysfonctionnement de la glande thyroïde.
  • Avec des pathologies du foie et des reins.
  • Avec infection.
  • Dans le contexte des maladies pancréatiques.

Jeûne prolongé

Si vous suivez un régime qui consomme une quantité minimale de glucides, la formation de cétones est une réaction normale du corps. La survenue d'une halitose à l'acétone est provoquée par la famine: un manque de glucides provoque une dégradation accélérée des graisses et conduit à un manque d'énergie, en conséquence, un grand nombre de substances pathogènes commencent à être produites dans le corps humain - une intoxication se produit.

Il est possible d'établir que la cause de l'apparition de l'odeur d'acétone de la bouche chez un adulte était la faim, selon les signes d'accompagnement suivants:

  • irritabilité accrue;
  • vertiges;
  • faiblesse et malaise;
  • fragilité des cheveux et des ongles.

Parmi les techniques alimentaires les plus dangereuses, les experts incluent le Kremlin, les protéines, le français, le régime Atkins. Tous ces systèmes de nutrition sont à faible teneur en glucides, et un manque de glucides est lourd de dysfonctionnement de tous les systèmes du corps.

Si l'arôme d'acétone apparaît en raison de la famine, aucun traitement ne sera nécessaire. Pour normaliser le travail de l'organisme, il suffit de passer à une alimentation équilibrée composée de glucides, de protéines et de graisses.

Diabète

L'odeur d'acétone peut provenir de la bouche d'une personne atteinte d'une maladie comme le diabète. Si le niveau de glucose dans le sérum sanguin est très élevé, ce qui ne pénètre pas dans les cellules en raison du manque d'insuline, une acidocétose diabétique peut se développer - une augmentation du niveau de cétones dans le sang.

Lorsque le diabète devient la cause de l'halitose à l'acétone, le patient présente les symptômes suivants:

  • bouche sèche
  • soif intense;
  • la faiblesse;
  • vomissement.

Si une personne souffrant de diabète respire à l'acétone, une ambulance doit être appelée immédiatement. Cette condition est un danger grave pour le patient, car elle peut entraîner un coma ou même la mort. Avec le coma acidocétose, l'insuline est administrée d'urgence au patient. Il aidera à se débarrasser de la puanteur provenant de la bouche.

Maladie thyroïdienne

La fonction thyroïdienne altérée est une autre réponse courante à la question de savoir pourquoi un adulte peut sentir l'acétone de la bouche. Une odeur d'acétone peut survenir avec tout trouble endocrinien. Par exemple, avec le développement de la thyréotoxicose, la glande thyroïde commence à produire activement des hormones qui décomposent les graisses et les protéines. Avec une telle violation, des corps cétoniques se forment dans le sang, dont la concentration augmente constamment.

La maladie endocrinienne peut être reconnue par les symptômes suivants:

  • transpiration accrue;
  • irritabilité mentale, irritabilité, nervosité;
  • palpitations cardiaques et rythme cardiaque;
  • syndrome des yeux exorbités.

Si elle n'est pas traitée, un niveau élevé d'hormones entraînera une perte de poids rapide, même avec un bon appétit. De plus, les patients commencent à se plaindre de coliques dans l'estomac et de jaunissement de la peau. Pendant le traitement, les patients reçoivent des compte-gouttes qui aident à normaliser la libération d'hormones et à prévenir la déshydratation.

Maladie du foie et des reins

La prochaine raison pour laquelle la bouche commence à sentir comme l'acétone est un dysfonctionnement du foie ou des reins (insuffisance rénale, pyélonéphrite). Ces organes nettoient le sang et éliminent les substances nocives du corps. Avec le développement de processus pathologiques, leurs fonctions sont violées, à la suite de quoi les corps cétoniques cessent de quitter le corps.

Dans les cas graves de maladie rénale ou hépatique, une odeur désagréable peut provenir non seulement de la bouche, mais aussi de l'urine. Chez certains patients, même le corps dégage une odeur d'acétone, ce qui s'explique par la libération de cétones avec de la sueur.

L'halitose à l'acétone se produit souvent avec une déformation des tubules rénaux, dans le contexte d'une telle pathologie, une dystrophie rénale ou une névrose se développent - processus conduisant à des troubles métaboliques et à la dégradation des graisses.

Si la bouche du patient sentait l’acétone, la maladie du foie ou des reins se transformait en une forme négligée. Après le début de l'halitose, d'autres signes peuvent apparaître:

  • douleur dans la région lombaire;
  • gonflement;
  • urination fréquente;
  • augmentation de la pression artérielle - pression artérielle;
  • décoloration, sécheresse et démangeaisons de la peau;
  • augmentation de la température;
  • transpiration abondante;
  • diminution de l'appétit, bouche sèche;
  • interruptions du travail du cœur, essoufflement;
  • douleur articulaire.

Si plusieurs symptômes sont répertoriés, vous devez immédiatement consulter un spécialiste, car l'intoxication de tout l'organisme est possible.

Maladies infectieuses

Le flux de maladies infectieuses dans le corps sape le travail de tous ses systèmes. Cependant, les corps cétoniques sont rarement produits pendant les infections, de tels changements ne peuvent se produire qu'avec une inflammation sévère.

Avec l'infection, la formation d'acétone dans les tissus peut contribuer à la grossesse, aux pathologies chroniques. Les cétones se forment souvent après la chirurgie. Le développement de la cétonémie est associé à la déshydratation, qui survient dans presque toutes les maladies infectieuses.

Pathologie du pancréas

Une pancréatite est une cause fréquente de formation de corps cétoniques chez un adulte. L'halitose pathologique se produit dans la maladie chronique du pancréas. Pour éliminer l'odeur persistante d'amertume ou l'arôme d'acétone, qui se manifeste en raison de l'exacerbation de la pancréatite, n'est possible que par le traitement de la maladie. Les sprays et autres produits rafraîchissants n'aideront pas dans cette situation..

Quels sont les morceaux d'acétone?

Dans presque tous les cas de coma, le patient a une odeur d'acétone émanant de la cavité buccale ou du corps.

À quel coma apparaît l'odeur d'acétone de la bouche:

  • alcoolique
  • urémique;
  • hépatique;
  • diabétique: hyperglycémique et hypoglycémique.

De l'alcool

L'arôme acétonémique peut être entendu par une personne intoxiquée par l'alcool. Avec une consommation excessive d'alcool, le coma se produit dans presque tous, une petite quantité de boissons contenant de l'alcool ne peut provoquer un coma que chez les personnes présentant une intolérance absolue à l'éthyle.

Si vous ne fournissez pas d'assistance médicale en temps opportun à une personne qui est tombée dans le coma alcoolique, la mort est possible.

Avec un coma profond, le patient manque de conscience, les réflexes s'estompent, la pression baisse. La peau devient bleue, le corps se couvre de sueur collante, une forte odeur d'alcool se fait sentir dans la cavité buccale.

Urémique

Les adultes peuvent tomber dans un coma urémique causé par une insuffisance rénale chronique. Ce dernier se développe dans le contexte de maladies et de troubles tels que:

  • glomérulonéphrite;
  • pyélonéphrite;
  • rein ridé artériosclérotique.

En plus de l'odeur d'acétone de la bouche, avec ces maladies, des symptômes tels que léthargie, faiblesse, soif, enrouement, mal de gorge, nausées, vomissements, léthargie peuvent être observés.

Coma hyperglycémique et hypoglycémique

Avec une teneur accrue en glucose dans le sérum sanguin (plus de 3,3 à 5,5 mmol / l), une hyperglycémie se développe. Le développement du coma hyperglycémique n'est pas seulement affecté par les personnes atteintes de diabète - les causes suivantes de cette condition et l'apparition de l'odeur de l'acétone sont connues:

  • pancréatite, oncologie pancréatique;
  • Troubles endocriniens;
  • infection;
  • pathologie du foie, des reins;
  • les troubles génétiques;
  • manger beaucoup de calories;
  • stress prolongé;
  • dépassement de l'effort physique autorisé.

Les états précomateux peuvent être reconnus par des signes tels que nausées, faiblesse, vomissements, respiration fréquente, membres inférieurs et supérieurs froids.

Le traitement du coma hyperglycémique revient à abaisser la glycémie en prenant de l'insuline.

Le coma hypoglycémique peut également s'accompagner d'une production accrue de corps cétoniques. Avec l'état acétonémique provoqué par l'hypoglycémie, le niveau de glucose dans le sérum sanguin tombe à des niveaux si bas que le tissu cérébral commence à subir une famine énergétique. La valeur du glucose dans cette pathologie est de 1,5 à 2,5 mmol / l.

Coma hépatique

Le coma hépatique se développe avec de graves lésions hépatiques qui dépriment le système nerveux central. L'arôme acétonémique provoque des troubles hépatiques tels que des dommages dystrophiques toxiques, des processus nécrotiques étendus, des changements cirrhotiques dans l'hépatite virale.

La pathologie peut être reconnue par les signes suivants:

  • retard croissant;
  • transpiration excessive;
  • désorientation;
  • confusion de conscience;
  • jaunissement de la peau.

En contact étroit avec une personne tombée dans le coma hépatique, vous pouvez sentir l'odeur caractéristique du foie qui sort de sa bouche. La survenue de vomissements acétonémiques n'est pas exclue.

Odeur d'acétone de la bouche chez les hommes

Tout processus pathologique dans le corps se reflète dans la composition chimique de l'urine. Chez les hommes, l'urine peut avoir une odeur d'acétate lors du développement de maladies infectieuses:

Avec une lésion bactérienne de la prostate, l'urine devient trouble et une forte odeur chimique en émane. Après avoir découvert de tels changements dans le corps, un homme devrait consulter un médecin - urologue, andrologue ou vénéréologue.

L'une des raisons pour lesquelles un homme adulte peut sentir l'acétone de sa bouche est le développement d'une formation maligne. L'halitose survient lorsqu'une tumeur est localisée dans la vessie, la prostate, les reins.

Un changement dans la composition et l'odeur de l'urine n'indique pas toujours un processus pathologique dans le corps. L'odeur d'acétone peut provenir de la bouche des hommes et des femmes adultes après avoir consommé des épices ou pris certains suppléments à base de nutriments synthétiques.

Comment se débarrasser de l'odeur d'acétone de la bouche

Pour vous débarrasser de la mauvaise haleine d'acétone de la bouche, vous devez déterminer pourquoi elle est apparue. Ne recourez pas à l'automédication et à l'utilisation de remèdes populaires, car en ignorant la cause du symptôme, vous pouvez faire encore plus de mal au corps.

Pour une élimination à court terme de puanteur d'acétone, vous pouvez vous rincer la bouche avec du soda et une solution saline, une décoction d'herbes aromatiques, mâcher une tranche de citron ou d'autres agrumes, mâcher de la gomme à la menthe. En plus des moyens improvisés, vous pouvez également utiliser la pharmacie: Septogal, Chlorophyllipt, Asepta.

Acétone dans le sang: pourquoi il apparaît, signes et formes d'augmentation, diagnostic, thérapie

© Auteur: A. Olesya Valeryevna, MD, praticien, enseignant dans une université de médecine, en particulier pour VesselInfo.ru (à propos des auteurs)

Une augmentation de l'acétone dans le sang est appelée syndrome acétonémique ou acétonémie. Il s'agit d'un trouble métabolique dans lequel le corps reçoit de l'énergie non pas de l'utilisation du glucose provenant de l'extérieur avec de la nourriture ou de la dégradation du glycogène, mais par la dégradation des graisses. La cétose se produit lorsque le métabolisme des purines est perturbé en raison d'une alimentation déséquilibrée, d'une suralimentation, chez les enfants atteints d'infections virales, de stress et chez les diabétiques, elle peut provoquer le coma.

Les corps cétoniques sont l'acétone, les acides bêta-hydroxybutyrique et acétoacétique qui, à des concentrations élevées, ont un effet toxique sur les tissus nerveux. Une augmentation de l'acétone dans le sang et l'urine se retrouve de plus en plus chez les enfants de moins de 7 ans souffrant de troubles métaboliques. Des concentrations élevées de corps cétoniques peuvent conduire à la soi-disant crise de l'acétone.

Avec une synthèse accrue des corps cétoniques, ils sont excrétés dans l'urine, à travers la peau pendant la transpiration, avec de l'air expiré, ce qui provoque une odeur spécifique qui ressemble à l'ammoniac ou aux pommes acides. C'est le premier signal que le corps peut donner sur le développement de l'acétonémie, et il ne peut être éliminé ni par le lavage ni par le brossage des dents..

Pourquoi et comment se développe l'acétonémie?

La principale source d'énergie pour les cellules du corps humain est le glucose, qui provient des aliments ou des processus métaboliques. Il pénètre dans les cellules avec la participation directe de l'insuline - la protéine hormonale du pancréas.

Souvent, les besoins énergétiques du corps augmentent, par exemple, pendant l'effort physique, les surmenages psycho-émotionnels, les infections virales, puis les réserves de glycogène des cellules hépatiques sont utilisées comme source de glucose. Si le glycogène ne suffit pas ou s'il a déjà été utilisé, d'autres moyens de formation de glucose sont inclus - la peroxydation lipidique, en particulier. Lors de l'oxydation des graisses, le corps reçoit non seulement l'énergie nécessaire, mais aussi des sous-produits de son métabolisme - acétone, acides acétoacétiques et acides bêta-hydroxybutyriques.

Les corps cétoniques circulent dans la circulation sanguine, empoisonnant le corps, partiellement excrété par les reins avec l'urine et les poumons lorsque l'air est expiré. Avec une cétonémie sévère, les corps cétoniques sont détectés dans la sueur, ce qui provoque une odeur spécifique d'acétone sur la peau.

la formation de corps cétoniques et d'acétone lors de la nutrition des tissus corporels avec des graisses

Les raisons de l'augmentation de l'acétone dans le sang peuvent être:

  • le diabète est la cause la plus fréquente d'acétonémie chez un adulte;
  • activité physique excessive, en particulier chez les personnes sans formation;
  • infections virales;
  • surmenage, stress, labilité émotionnelle chez un enfant;
  • erreurs nutritionnelles (prédominance des aliments protéinés);
  • maladies du foie, des reins, des voies biliaires;
  • le jeûne, en suivant un régime strict pour réduire le poids corporel.

Dans le diabète sucré, une augmentation de l'acétone menace une acidocétose grave, lorsque les corps cétoniques acidifient le sang et peuvent conduire au coma. La raison de cette condition n'est pas un manque de glucose, qui peut être excessif dans le sang, mais un manque d'insuline, qui aide à transporter le sucre vers la cellule. Étant donné que les cellules ne reçoivent pas de nutrition, le corps considère cette condition comme la faim et comprend d'autres moyens de générer de l'énergie. Il en résulte une dégradation des graisses avec formation d'une grande quantité d'acétone.

Chez les diabétiques, la formation excessive d'acétone entraîne des erreurs dans l'administration de nourriture et d'insuline, du stress, une surcharge, une infection et l'utilisation de boissons alcoolisées. L'acidocétose est plus souvent compliquée par le diabète insulino-dépendant (type 1).

L'activité physique nécessite une nutrition améliorée, donc si un athlète ne mange pas assez ou si un débutant commence à visiter le gymnase, mais oublie une nutrition régulière et nutritive, une augmentation de l'acétone dans le sang est possible. Encore une fois, les graisses sont utilisées pour compenser les pertes d'énergie, et une augmentation de l'acétone est une conséquence naturelle d'un entraînement intense..

Dans le cas de la famine, des régimes rigides dans le but de perdre du poids, le métabolisme est réorganisé, comme décrit ci-dessus. La graisse se décompose en glucose et en ammoniac, et l'odeur d'acétone commence à être ressentie par un sujet affamé ou en perte de poids active. La situation inverse est la charge du corps avec des aliments protéinés ou des médicaments que même les athlètes expérimentés peuvent abuser. Les protéines pendant la décomposition se transforment en purines, ce qui peut également donner l'odeur d'acétone du corps et l'apparence dans le sang des corps cétoniques.

En présence d'un corps étranger dans la cavité nasale, une irritation des terminaisons nerveuses sensibles du tractus olfactif avec l'apparition de sensations olfactives inhabituelles sous la forme d'une odeur d'acétone est possible. Cette condition n'est pas liée à une véritable acétonémie, car il s'agit plutôt d'une illusion de cétose sans modifications de la biochimie sanguine. Les troubles mentaux et neurologiques (épilepsie, schizophrénie, tumeurs ou traumatismes cérébraux, névrose, hystérie, etc.) peuvent également donner une sensation d'odeur d'acétone dans l'air expiré ou le nez avec des valeurs normales dans le test sanguin.

Chez la femme enceinte, l'apparition d'acétone dans le sang et l'urine devient souvent le premier signe de diabète sucré, qui ne s'était pas manifesté auparavant. La charge accrue sur le corps de la femme enceinte, ses reins, son pancréas, les besoins énergétiques élevés dus à la nécessité d'assurer la croissance fœtale créent les conditions préalables à la peroxydation des graisses et à la formation de cétones en excès.

Les symptômes de l'acétonémie

En fonction des facteurs qui ont provoqué l'augmentation de l'acétone dans le sang d'un adulte ou d'un enfant, deux types de cétose sont distingués:

Dans le cadre du syndrome acétonémique primaire, comprendre les changements qui se produisent chez un enfant de 3 à 5 ans dans un contexte de systèmes enzymatiques altérés. Ces enfants souffrent généralement de diathèse neuro-arthritique, se caractérisent par une impressionnabilité, des sautes d'humeur, une hyper excitabilité, une tendance aux réactions névrotiques.

Pour le plus grand plaisir des parents, les enfants qui ont tendance à augmenter l'acétone dans le sang, apprennent la parole devant leurs pairs, saisissent de nouvelles informations à la volée, apprennent bien, mais les troubles métaboliques, jusqu'aux crises cétonémiques, deviennent un aspect négatif du succès. Une augmentation de l'acétone peut accompagner toute expérience émotionnelle de l'enfant, y compris - positive.

La cétose secondaire est plus souvent diagnostiquée chez l'adulte souffrant de pathologie des organes internes (diabète sucré, infections respiratoires, pathologie des voies biliaires, etc.). L'exacerbation des maladies chroniques, le non-respect du traitement et de la nutrition s'accompagnent d'une augmentation de l'acétone sérique chez un adulte.

Les symptômes d'une augmentation de l'acétone sanguine peuvent inclure:

  1. faiblesse, léthargie, fatigue, sautes d'humeur;
  2. la peau qui gratte;
  3. odeur d'acétone de la bouche, de la peau, de l'urine;
  4. étourdissements, maux de tête;
  5. fièvre.

Les symptômes ne sont pas spécifiques, cependant, avec une odeur caractéristique d'ammoniac ou des signes d'une personne diabétique, ils suggèrent généralement immédiatement l'idée d'acétonémie. Chez les diabétiques, l'acétonémie est une complication potentiellement mortelle grave, il est donc important de la reconnaître en temps opportun.

Signes d'acidocétose chez un diabétique:

  • vomissements et nausées;
  • tachycardie;
  • déshydratation;
  • respiration rapide et superficielle;
  • troubles de la conscience jusqu'au coma.

manifestations d'acétonémie diabétique

Le syndrome acétonémique survient avec des fluctuations périodiques du niveau de corps cétoniques dans le sang, qui ne menacent pas la vie, ou sous la forme de la soi-disant crise d'acétone, lorsqu'une hospitalisation urgente et des soins intensifs sont nécessaires.

La crise acétonémique est un trouble métabolique grave qui met la vie en danger avec une forte augmentation de la teneur en corps cétoniques dans le sang. Ses causes peuvent inclure:

  1. surcharge émotionnelle, stress chronique;
  2. surmenage;
  3. changement climatique, fuseaux horaires lors de déplacements sur de longues distances;
  4. erreurs nutritionnelles (excès dans le régime alimentaire des aliments gras riches en protéines).

La crise acétonémique a des manifestations cliniques assez caractéristiques sous la forme de:

  • vomissements répétés à peu près aux mêmes intervalles de temps, ce qui soulage d'abord, puis se répète encore et encore;
  • fièvre jusqu'à 38-39 degrés;
  • symptômes de déshydratation et d'intoxication - la peau est pâle, les joues peuvent être anormalement rouges, léthargie, faiblesse, muqueuses sèches, somnolence, maux de tête;
  • la diarrhée
  • la présence d'une odeur spécifique d'acétone de la bouche, qui ressemble à l'odeur de pommes trempées.

Comment détecter et traiter l'acétonémie?

Le diagnostic d'une augmentation de l'acétone dans le sang est possible à la maison et pendant les tests de laboratoire de sang et d'urine. À la maison, l'urine d'un adulte ou d'un bébé, dans laquelle une cétose est probable, peut devenir un objet de recherche. Une bandelette de test en pharmacie imbibée d'urine montrera si les corps cétoniques sont au-dessus de la norme, et s'ils sont élevés dans l'urine, alors très probablement dans le sang aussi.

La bandelette réactive est équipée d'un indicateur spécial de la concentration des corps cétoniques dans le fluide de test. L'urine pour l'analyse doit être obtenue au plus tôt 4 heures. La bandelette de test est placée dans un récipient contenant de l'urine pendant plusieurs secondes, et après quelques minutes, il sera possible d'évaluer le résultat en comparant la couleur de la bandelette avec l'échelle d'indicateur:

  • négatif - il n'y a pas d'acétone dans l'urine;
  • cétose légère (+) - la teneur en acétone n'est pas supérieure à un mm et demi dans un litre;
  • acidocétose modérée (++);
  • acétonurie sévère (+++), nécessitant une hospitalisation du patient.

Le diagnostic de l'acétonémie en laboratoire comprend un test sanguin biochimique et une analyse d'urine pour déterminer les corps cétoniques et d'autres indicateurs de métabolisme altéré (glucose, acide urique, enzymes hépatiques, etc.). Assurez-vous de régler le niveau de sucre pour exclure le diabète.

Dans l'acétonémie diabétique, le patient doit être hospitalisé. En clinique, la correction du taux de sucre est réalisée par l'introduction d'insuline, une perfusion fluide est prescrite pour compenser les pertes en eau, et l'échange de minéraux est rétabli. Les adultes atteints d'acidocétose bénigne restent à l'hôpital pendant une journée, après quoi, avec la normalisation des taux métaboliques, ils peuvent rentrer chez eux.

Les parents de bébés qui ont déjà rencontré le problème de l'acétonémie savent le plus souvent quoi faire lorsque l'enfant s'aggrave. En cas de crise - assurez-vous de contacter les spécialistes.

Les premiers soins à un patient cétose consistent à reconstituer le liquide que le corps perd, tandis que boire pour la réhydratation doit avoir une réaction alcaline. Par jour, il est recommandé de boire jusqu'à un litre et demi de liquide en petites portions toutes les 10 à 15 minutes (à raison de 120 ml par kg de poids corporel d'un enfant). À la maison, vous pouvez faire du thé sucré au citron, boire de l'eau minérale avec du bicarbonate de sodium, dans la pharmacie des solutions spéciales sont vendues - rehydron, Humana.

Lorsque des nausées et des vomissements surviennent, il est conseillé de donner des entérosorbants qui facilitent la dyspepsie et lient partiellement les corps cétoniques - smecta, charbon actif, enterosgel. Le glucose est administré pour fournir de l'énergie au corps..

Si l'état du patient s'aggrave, les symptômes d'une crise d'acétone se produisent, et il n'y a pas de résultat positif des premiers soins, une équipe d'ambulance doit être appelée, qui établira les fluides intraveineux et le glucose et conduira le patient à l'hôpital.

À la clinique, la thérapie par perfusion continue, des médicaments anti-nausées et vomissements sont prescrits (motilium, cerucal), un lavement avec du bicarbonate de sodium, une perfusion intraveineuse pour la réhydratation. Une règle obligatoire dans le traitement de l'acétonémie est un régime:

  1. Alors que les corps cétoniques se trouvent dans le sang, vous ne pouvez boire que de l'eau, car l'appétit est rétabli, de la bouillie sans produits laitiers et des craquelins sont ajoutés;
  2. Après l'absence d'acétone, le régime se développe pendant au moins une journée - pommes de terre bouillies, viande faible en gras, produits à base de lait aigre, lait dilué avec de l'eau peut être administré au plus tôt une semaine plus tard;
  3. Thé sucré, miel pour répondre aux besoins en glucose;
  4. Les fruits et légumes frais sont exclus pendant plusieurs jours, avec prudence vous pouvez donner des bananes.

Pour restaurer le foie et le pancréas avec de la nourriture, des enzymes sont utilisées - créon, pancréatine.

La prévention d'une augmentation de l'acétone dans le sang consiste à respecter les principes d'un mode de vie sain: une activité physique adéquate, une alimentation régulière et équilibrée adéquate pour les protéines, les glucides, les légumes et les fruits, l'élimination maximale du stress et du surmenage, un séjour suffisant à l'air frais.

La base de la prévention et du traitement de l’acétone sanguine élevée chez les enfants est un examen du mode de vie et de l’alimentation de l’enfant, qui doit comprendre:

  • promenades régulières et longues;
  • sports, exercices physiques (mais pas avant le surmenage (!));
  • activités nautiques, des bains à toutes sortes de douches toniques, aspiration;
  • une durée suffisante de sommeil nocturne (au moins 8 heures), en âge préscolaire - une heure calme l'après-midi;
  • nutrition fractionnée, sans excès de graisses et de calories, car même une suralimentation unique en aliments gras peut conduire à une acidocétose.

Il est nécessaire de protéger l'enfant, sujet à l'acétonémie, d'un séjour excessif au soleil, si possible, exclut complètement d'être devant le téléviseur ou devant l'ordinateur. Viande grasse, foie, bouillons raides, caviar de poisson, poisson gras, aliments en conserve et produits fumés, brioches, gâteaux, boissons gazeuses, chocolat sont exclus de l'alimentation.

Puisque le corps en croissance a besoin d'une bonne nutrition, le régime alimentaire nécessite la présence d'huile végétale, de produits laitiers, d'oeufs, de céréales, de céréales, de poulet, de lapin, de fruits et de baies. L'enfant peut recevoir du thé au citron, aux pamplemousses, qui ont un effet alcalinisant.

Les enfants présentant une augmentation de l'acétone dans le sang sont observés au domicile du pédiatre et reçoivent un traitement préventif avec des complexes de vitamines et des hépatoprotecteurs tous les six mois. Avec une nervosité accrue, la nomination de sédatifs (valériane, tisanes), un massage, des procédures d'eau sont indiqués.

Le pronostic du syndrome acétonémique chez les enfants est généralement favorable: les crises cessent à l'adolescence, mais il faut se rappeler que ces enfants ont un risque plus élevé de développer des troubles métaboliques sous forme de goutte, de cholélithiase et de diabète sucré à l'avenir. L'acidocétose chez l'adulte, en particulier dans le contexte du diabète sucré, indique des troubles métaboliques graves nécessitant une correction du traitement et une surveillance plus étroite de la glycémie.

Acétone dans l'urine (acétonurie) - causes, symptômes, traitement, alimentation, réponses aux questions

Le site fournit des informations de référence à titre informatif uniquement. Le diagnostic et le traitement des maladies doivent être effectués sous la supervision d'un spécialiste. Tous les médicaments ont des contre-indications. Consultation d'un spécialiste requise!

Acétonurie

Acétonurie (cétonurie) - une teneur accrue dans l'urine des corps cétoniques, qui sont des produits de l'oxydation incomplète des protéines et des graisses dans le corps. Les corps cétoniques comprennent l'acétone, l'acide hydroxybutyrique, l'acide acétoacétique.

Jusqu'à récemment, le phénomène d'acétonurie était très rare, mais maintenant la situation a radicalement changé, et de plus en plus souvent l'acétone dans l'urine peut être trouvée non seulement chez les enfants mais aussi chez les adultes.

L'acétone peut être trouvée dans l'urine de chaque personne, seulement à une très petite concentration. En petite quantité (20 à 50 mg / jour), elle est constamment excrétée par les reins. Aucun traitement requis.

Causes de l'acétone dans l'urine

Chez l'adulte

Chez les adultes, ce phénomène peut être causé par un certain nombre de raisons:

  • La prédominance des aliments gras et protéinés dans l'alimentation lorsque le corps n'a pas la capacité de décomposer complètement les graisses et les protéines.
  • Aliments pauvres en glucides.
    Dans de tels cas, il suffit d'équilibrer le régime alimentaire, de ne pas manger d'aliments gras, d'ajouter des aliments contenant des glucides. En adhérant à un régime simple, qui supprimera toutes les erreurs de nutrition, il est tout à fait possible de se débarrasser de l'acétonurie sans recourir à un traitement.
  • Exercice physique.
    Si les raisons résident dans l'augmentation du sport, vous devez contacter un spécialiste et ajuster la charge qui conviendrait au corps.
  • Régime difficile ou jeûne prolongé.
    Dans ce cas, vous devrez renoncer à la famine et consulter un nutritionniste pour choisir le régime alimentaire optimal et les aliments nécessaires pour restaurer l'état normal du corps.
  • Diabète sucré de type I ou pancréas appauvri atteint de diabète de type II à long terme.

Dans cet état, le corps manque de glucides pour oxyder complètement les graisses et les protéines. En fonction des raisons qui ont déclenché l'apparition d'acétone dans l'urine avec diabète sucré, la tactique de prise en charge du patient est choisie. Si la raison est le simple respect d'un régime strict (bien que ce comportement soit déraisonnable pour les diabétiques), une telle acétonurie disparaîtra quelques jours après la normalisation des aliments ou l'ajout d'aliments contenant des glucides au régime. Mais lorsque le patient diabétique ne diminue pas le niveau d'acétone dans l'urine même après avoir pris des glucides et des injections simultanées d'insuline, cela vaut la peine d'envisager sérieusement les troubles métaboliques. Dans de tels cas, le pronostic est défavorable et lourd de coma diabétique si des mesures urgentes ne sont pas prises.

  • Coma cérébral.
  • Chaleur.
  • Intoxication alcoolique.
  • État précomateux.
  • Hyperinsulinisme (attaques d'hypocglycémie dues à une augmentation des taux d'insuline).
  • Un certain nombre de maladies graves - cancer de l'estomac, sténose (rétrécissement de l'ouverture ou de la lumière) du pylore de l'estomac ou de l'œsophage, anémie sévère, cachexie (déplétion sévère du corps) - sont presque toujours accompagnées d'acétonurie.
  • Vomissements indomptables chez les femmes enceintes.
  • Éclampsie (toxicose sévère en fin de grossesse).
  • Maladies infectieuses.
  • L'anesthésie, en particulier le chloroforme. Chez les patients en période postopératoire, de l'acétone peut apparaître dans les urines.
  • Divers empoisonnements, par exemple le phosphore, le plomb, l'atropine et de nombreux autres composés chimiques.
  • Thyrotoxicose (augmentation des taux d'hormones thyroïdiennes).
  • La conséquence des blessures affectant le système nerveux central.

  • Si l'acétone dans l'urine apparaît lors de processus pathologiques dans le corps, le traitement est prescrit par un médecin qui observe le patient.

    Chez les enfants

    Acétone dans l'urine pendant la grossesse

    Pendant la grossesse, l'apparition d'acétone dans l'urine est quelque peu mystérieuse. Personne ne peut dire la cause exacte de l'acétonurie des femmes enceintes, mais néanmoins, les experts identifient plusieurs facteurs contribuant à l'apparition de ce syndrome:

    • Impact environnemental négatif.
    • De lourdes charges psychologiques pour la future mère, non seulement dans le présent, mais aussi dans le passé.
    • Immunité diminuée.
    • La présence dans les produits utilisés de produits chimiques - colorants, conservateurs et arômes.
    • Toxicose, dont le principal symptôme est des vomissements constants. Dans ce cas, il suffit simplement de rétablir l'équilibre hydrique de l'organisme - de boire de l'eau à petites gorgées ou même d'injecter du liquide par voie intraveineuse. Avec le bon traitement, l'acétone des urines disparaît en deux jours ou même plus tôt.

    Dans tous les cas, il est nécessaire d'identifier la cause de l'acétonurie chez la femme enceinte dès que possible et de l'éliminer afin que cette condition n'affecte pas la santé de l'enfant à naître.

    Urine Acetone - Symptômes

    Dosage de l'acétone dans l'urine

    Test d'acétone urinaire

    Récemment, la procédure de détermination de l'acétone dans l'urine a été considérablement simplifiée. Au moindre soupçon de problème, il suffit d'acheter des tests spéciaux dans une pharmacie régulière qui sont vendus à l'unité. Il est préférable de prendre plusieurs bandes à la fois..

    Le test est effectué chaque matin pendant trois jours consécutifs. Pour ce faire, collectez l'urine du matin et insérez-y une bandelette. Ensuite, retirez-le, secouez les gouttes en excès et attendez quelques minutes. Si la bande jaune est devenue rose, cela indique la présence d'acétone. L'apparition de nuances violettes peut indiquer une acétonurie sévère.

    Le test, bien sûr, ne montrera pas les chiffres exacts, mais il aidera à déterminer le niveau d'acétone auquel vous devez consulter d'urgence un médecin.

    Analyse d'urine pour l'acétone

    Pour clarifier le niveau d'acétone, le médecin rédige une référence pour une analyse clinique de routine de l'urine, où elle est déterminée avec d'autres indicateurs.

    La collecte d'urine pour l'analyse est effectuée selon les règles habituelles: après les procédures d'hygiène, l'urine du matin est collectée dans un bol sec et propre.

    Normalement, les corps cétoniques (acétone) dans l'urine sont si petits qu'ils ne sont pas déterminés par des méthodes de laboratoire conventionnelles. Par conséquent, on pense que l'acétone dans l'urine ne devrait pas être normale. Si de l'acétone est détectée dans l'urine, sa quantité est indiquée dans l'analyse par des plus («croix»).

    Un plus signifie que la réaction de l'urine à l'acétone est faiblement positive.

    Deux ou trois avantages - une réaction positive.

    Quatre avantages («quatre croix») - une réaction nettement positive; la situation nécessite des soins médicaux immédiats.

    Quel médecin dois-je contacter avec de l'acétone dans l'urine?

    Étant donné que la présence d'acétone dans l'urine peut être causée non seulement par diverses maladies, mais également par des raisons physiologiques (surmenage, alimentation déséquilibrée, etc.), il n'est pas nécessaire de consulter un médecin dans tous les cas d'acétonurie. L'aide d'un médecin n'est nécessaire que dans les cas où l'apparition d'acétone dans l'urine est due à diverses maladies. Ci-dessous, nous examinerons quels médecins de quelles spécialités devraient être consultés pour l'acétonurie, en fonction de la maladie qui l'a provoquée.

    Si, en plus de l'acétone dans l'urine, une personne est tourmentée par une soif constante, elle boit beaucoup et urine beaucoup, sa muqueuse est sèche, cela indique un diabète, et dans ce cas, vous devriez consulter un endocrinologue (inscrivez-vous).

    S'il y a de l'acétone dans l'urine dans un contexte de température corporelle élevée ou de maladie infectieuse, vous devez contacter un médecin généraliste (inscrivez-vous) ou un spécialiste des maladies infectieuses (inscrivez-vous), qui procédera à l'examen nécessaire et découvrira la cause de la fièvre ou du processus inflammatoire, suivi d'un traitement.

    Si l'acétone dans l'urine apparaît après l'abus de boissons alcoolisées, vous devez contacter un narcologue (inscrivez-vous), qui effectuera le traitement nécessaire visant à éliminer les produits de décomposition toxiques de l'alcool éthylique du corps.

    Si une forte concentration d'acétone dans l'urine est causée par l'anesthésie, vous devez contacter un réanimateur (inscrivez-vous) ou un thérapeute pour des mesures visant à éliminer rapidement les produits toxiques du corps..

    Lorsqu'il y a des symptômes d'hyperinsulinisme (épisodes périodiques de transpiration, palpitations, faim, peur, anxiété, tremblements dans les jambes et les bras, perte d'orientation dans l'espace, double vision, engourdissement et picotements dans les membres) ou de thyréotoxicose (nervosité, irritabilité, déséquilibre, peur anxiété, élocution rapide, insomnie, altération de la concentration des pensées, petits tremblements des membres et de la tête, palpitations, protrusion des yeux, gonflement des paupières, double vision, sécheresse et douleur dans les yeux, transpiration, température corporelle élevée, faible poids, intolérance à une température ambiante élevée, douleurs abdominales, diarrhée et constipation, faiblesse et fatigue musculaires, irrégularités menstruelles, évanouissements, maux de tête et vertiges), vous devez contacter votre endocrinologue.

    Si une femme enceinte a de l'acétone dans l'urine et qu'elle s'inquiète en même temps de vomissements fréquents ou d'un complexe d'œdème + hypertension artérielle + protéines dans l'urine, vous devriez alors consulter un gynécologue (inscrivez-vous), car cette symptomatologie vous permet de suspecter des complications de la grossesse, telles que comme une toxicose ou une gestose sévère.

    Si l'acétone dans l'urine est apparue après les blessures du système nerveux central (par exemple, contusion cérébrale, encéphalite, etc.), vous devriez alors consulter un neurologue (inscrivez-vous).

    Si une personne s'est empoisonnée intentionnellement ou accidentellement avec des substances, par exemple, elle a pris de l'atropine ou a travaillé dans une industrie dangereuse avec des composés de plomb, de phosphore ou de mercure, vous devez contacter un toxicologue (inscrivez-vous) ou, en son absence, à un thérapeute.

    Si l'acétone dans l'urine est associée à des symptômes tels que douleurs abdominales, flatulences, alternance de constipation et de diarrhée, douleurs musculaires, gonflement, éruptions cutanées périodiques, apathie, mauvaise humeur, sensation de désespoir, éventuellement jaunisse, gouttes de sang à la fin de la miction, puis une infection par des helminthes (vers parasites) est suspectée, et dans ce cas, il est nécessaire de consulter un parasitologue (inscription), un helminthologue (inscription) ou un spécialiste des maladies infectieuses.

    Si un adulte ou un enfant a des douleurs abdominales sévères en combinaison avec de la diarrhée, et peut-être avec des vomissements et de la fièvre, vous devez contacter un spécialiste des maladies infectieuses, car les symptômes indiquent une dysenterie.

    Si l'enfant a une concentration élevée d'acétone dans l'urine associée à une diathèse, vous devez contacter un thérapeute ou un allergologue (inscrivez-vous).

    Lorsque l'acétone dans l'urine est détectée sur un fond de pâleur de la peau et des muqueuses, faiblesse, vertiges, perversion du goût, "coincement" dans les coins de la bouche, peau sèche, ongles cassants, essoufflement, palpitations cardiaques, anémie suspectée, et dans ce cas, vous devriez consulter un médecin hématologue (inscrivez-vous).

    Si la personne est trop maigre, la présence d'acétone dans l'urine est l'un des signes d'un tel épuisement extrême, et dans ce cas, vous devez contacter un médecin généraliste ou un rééducateur (inscrivez-vous).

    Si des vomissements d'aliments déjà consommés se produisent régulièrement sur un fond d'acétone dans l'urine d'une personne, un clapotis dans l'estomac après une abstinence de nourriture pendant plusieurs heures, un péristaltisme visible dans l'estomac, des éructations aigres ou pourries, des brûlures d'estomac, une faiblesse, de la fatigue et de la diarrhée, une sténose est suspectée le pylore de l'estomac ou de l'œsophage, auquel cas il est nécessaire de consulter un gastro-entérologue (inscrivez-vous) et un chirurgien (inscrivez-vous).

    Si l'acétone dans l'urine est associée à des douleurs à l'estomac, une lourdeur à l'estomac après avoir mangé, un manque d'appétit, une aversion pour la viande, des nausées et, éventuellement, des vomissements, une petite quantité de nourriture et une mauvaise santé générale, de la fatigue, alors un cancer de l'estomac est suspecté, et cela au cas où vous auriez besoin de voir un oncologue (inscrivez-vous).

    Quels tests et examens un médecin peut-il prescrire pour l'acétone dans l'urine?

    Si l'acétone dans l'urine est associée à des symptômes indiquant une hyperinsulinisme (attaques périodiques de transpiration, palpitations, faim, peur, anxiété, tremblements dans les jambes et les bras, perte d'orientation dans l'espace, double vision, engourdissement et picotements dans les membres), alors le médecin nomme nécessairement une mesure quotidienne de la concentration de glucose dans le sang. Dans ce cas, le taux de glucose est mesuré toutes les heures ou toutes les deux heures. Si des anomalies sont détectées par une surveillance quotidienne de la glycémie, le diagnostic d'hyperinsulinisme est considéré comme établi. Et puis il y a des examens supplémentaires nécessaires pour comprendre les causes de l'hyperinsulinisme. Tout d'abord, un test est effectué avec la famine, lorsque le niveau de peptide C, d'insuline immunoréactive et de glucose dans le sang est mesuré à jeun, et si leur concentration augmente, la maladie est causée par des changements organiques dans le pancréas.

    Pour confirmer que l'hyperinsulinisme est déclenché par des changements pathologiques dans le pancréas, des tests supplémentaires sont effectués pour la sensibilité au tolbutamide et à la leucine. Si les résultats des tests de sensibilité sont positifs, une échographie est nécessaire (enregistrement), une scintigraphie (enregistrement) et une imagerie par résonance magnétique du pancréas (enregistrement).

    Mais si pendant un test affamé, le niveau de peptide C, d'insuline immunoréactive et de glucose dans le sang reste normal, l'hyperinsulinisme est considéré comme secondaire, c'est-à-dire causé non pas par des changements pathologiques dans le pancréas, mais par une perturbation du fonctionnement d'autres organes. Dans une telle situation, pour déterminer la cause de l'hyperinsulinisme, le médecin prescrit une échographie de tous les organes de la cavité abdominale et une imagerie par résonance magnétique du cerveau (inscrivez-vous).

    Si l'acétone dans l'urine est fixée sur fond de symptômes de la thyréotoxicose (nervosité, excitabilité, déséquilibre, peur, anxiété, élocution rapide, insomnie, altération de la concentration des pensées, petit tremblement des membres et de la tête, rythme cardiaque rapide, protrusion des yeux, gonflement des paupières, vision double, sécheresse et douleur dans yeux, transpiration, température corporelle élevée, faible poids, intolérance à une température ambiante élevée, douleurs abdominales, diarrhée et constipation, faiblesse musculaire et fatigue, irrégularités menstruelles, évanouissement, maux de tête et vertiges), puis le médecin prescrit les tests et examens suivants:

    • Le niveau d'hormone stimulant la thyroïde (TSH) dans le sang;
    • Le niveau de triiodothyronine (T3) et de thyroxine (T4) dans le sang;
    • Échographie de la glande thyroïde (inscrivez-vous);
    • Tomodensitométrie de la glande thyroïde;
    • Électrocardiogramme (ECG) (enregistrement);
    • Scintigraphie thyroïdienne (inscription);
    • Biopsie thyroïdienne (inscription).

    Tout d'abord, des analyses sanguines sont prescrites pour le contenu en hormone stimulant la thyroïde, la thyroxine et la triiodothyronine, ainsi que les ultrasons de la glande thyroïde, car ces études permettent de diagnostiquer l'hyperthyroïdie. D'autres des études ci-dessus peuvent ne pas être réalisées, car elles sont considérées comme supplémentaires, et s'il n'y a aucun moyen de les faire, elles peuvent être négligées. Cependant, si des capacités techniques sont disponibles, une tomodensitométrie de la glande thyroïde est également prescrite, ce qui vous permet d'établir avec précision la localisation des nœuds dans l'organe. La scintigraphie est utilisée pour évaluer l'activité fonctionnelle de la glande, mais une biopsie n'est réalisée que si une tumeur est suspectée. Un électrocardiogramme est réalisé pour évaluer les anomalies cardiaques..

    Lorsque la présence d'acétone dans l'urine est associée à une soif constante, une miction fréquente et abondante, une sensation de muqueuse sèche, un diabète est suspecté, et dans ce cas, le médecin prescrit les tests et examens suivants:

    • Détermination de la glycémie à jeun;
    • Détermination du glucose dans l'urine;
    • Détermination du taux d'hémoglobine glycosylée dans le sang;
    • Détermination du niveau de peptide C et d'insuline dans le sang;
    • Test de tolérance au glucose (inscription).

    Assurez-vous d'attribuer une détermination du glucose dans le sang et l'urine, ainsi qu'un test de tolérance au glucose. Ces méthodes de laboratoire suffisent pour diagnostiquer le diabète. Par conséquent, en l'absence de faisabilité technique, d'autres études ne sont pas attribuées et ne sont pas réalisées, car elles peuvent être considérées comme supplémentaires. Par exemple, le niveau de peptide C et d'insuline dans le sang vous permet de distinguer le diabète de type 1 du diabète de type 2 (mais cela peut être fait par d'autres signes, sans analyse), et la concentration d'hémoglobine glycosylée permet de prédire la probabilité de complications.

    Afin d'identifier les complications du diabète, le médecin peut prescrire une échographie des reins (inscription), une rhéoencéphalographie (REG) (inscription) du cerveau et une rhéovasographie (inscription) des jambes.

    Si l'acétone dans l'urine est détectée dans un contexte de température corporelle élevée ou d'une maladie infectieuse, le médecin prescrit des tests sanguins généraux et biochimiques, ainsi que divers tests pour identifier l'agent causal du processus inflammatoire - PCR (enregistrement), ELISA, RNGA, RIF, RTGA, culture bactériologique, etc..ré. Dans le même temps, divers fluides biologiques - sang, urine, matières fécales, crachats, écouvillons des bronches, salive, etc. peuvent être prélevés pour effectuer des tests pour identifier l'agent causal de l'infection, en fonction du lieu de sa localisation. Pour la présence exacte des agents pathogènes testés, le médecin détermine chaque fois individuellement, en fonction des symptômes cliniques du patient..

    Lorsque l'acétone dans l'urine apparaît en raison de l'abus d'alcool, le médecin ne prescrit généralement que des tests sanguins généraux et biochimiques, une analyse d'urine générale, ainsi qu'une échographie des organes abdominaux (enregistrement) afin d'évaluer l'état général du corps et de comprendre comment les troubles fonctionnels prononcés de divers organes.

    Si de l'acétone dans l'urine est détectée chez une femme enceinte, le médecin doit prescrire un test sanguin général (enregistrement) et un test urinaire, déterminer la concentration de protéines dans l'urine, test sanguin biochimique, test sanguin pour la concentration d'électrolytes (potassium, sodium, chlore, calcium), mesure pression artérielle, analyse de la coagulation sanguine (avec la détermination obligatoire de l'APTT, du PTI, de l'INR, de la TV, du fibrinogène, du RFMC et des D-dimères).

    Lorsque l'acétone apparaît dans l'urine après des lésions du système nerveux central, le médecin effectue tout d'abord divers tests neurologiques, ainsi que des tests sanguins généraux et biochimiques, une rhéoencéphalographie, une électroencéphalographie (enregistrement), une dopplerographie (enregistrement) des vaisseaux cérébraux et une imagerie par résonance magnétique du cerveau.. En outre, en fonction des résultats des examens, le médecin peut en outre prescrire toute autre méthode de recherche nécessaire pour identifier la pathologie du système nerveux central et clarifier sa nature.

    Lorsque l'acétone dans l'urine apparaît avec un soupçon d'empoisonnement par des sels de métaux lourds, du phosphore, de l'atropine, le médecin doit prescrire un test sanguin général, une analyse de la coagulation sanguine et un test sanguin biochimique (bilirubine, glucose, cholestérol, cholinestérase, AcAT, AlAT, phosphatase alcaline, amylase, lipase, LDH, potassium, calcium, chlore, sodium, magnésium, etc.).

    Lorsque l'acétone dans l'urine s'accompagne de douleurs abdominales, flatulences, alternance de constipation et de diarrhée, douleurs musculaires, gonflement, éruptions cutanées périodiques sur le corps, apathie, mauvaise humeur, éventuellement jaunisse, gouttes de sang à la fin de la miction, une infection par des vers parasites est suspectée, et dans ce cas le médecin peut prescrire l'un des tests suivants:

    • Analyse des matières fécales pour les antigènes Shigella par RCA, RLA, ELISA et RNGA avec anticorps diagnostique;
    • Sang pour la réaction de liaison du complément;
    • Analyse des selles pour la dysbiose (inscrivez-vous);
    • Examen coprologique des matières fécales;
    • Analyse sanguine générale;
    • Test sanguin biochimique (détermination obligatoire du niveau de potassium, sodium, chlore et calcium).

    Si vous soupçonnez une dysenterie, les tests pour les antigènes shigella sont nécessairement effectués par n'importe quelle méthode à la disposition de l'institution médicale, car ces tests vous permettent de clarifier le diagnostic. La réaction de liaison au complément peut être utilisée comme alternative aux antigènes de shigella si elle n'est pas effectuée par le personnel de laboratoire. D'autres méthodes d'examen ne sont pas toujours prescrites, car elles sont considérées comme supplémentaires et sont utilisées pour identifier le degré de perturbations résultant de la déshydratation et de la biocénose intestinale.

    Lorsque l'acétone dans l'urine apparaît chez un enfant présentant des symptômes de diathèse, le médecin prescrit des tests allergologiques (inscription) pour la sensibilité à divers allergènes, ainsi que la détermination du niveau d'IgE dans le sang et un test sanguin général. Les échantillons de sensibilité aux allergènes permettent de comprendre quels aliments, herbes ou substances l'enfant a une réaction trop forte qui provoque une diathèse. Un test sanguin pour les IgE et un test sanguin général permettent de comprendre s'il s'agit d'une véritable allergie ou d'une pseudo-allergie. Après tout, si un enfant a une pseudo-allergie, elle se manifeste de la même manière qu'une véritable allergie, mais est causée par l'immaturité du tube digestif et, par conséquent, ces réactions de sensibilité excessive disparaîtront lorsque le bébé grandira. Mais si l'enfant a une véritable allergie, elle le restera toute sa vie, et dans ce cas, il a besoin de savoir quelles substances provoquent des réactions d'hypersensibilité en lui afin d'éviter à l'avenir leurs effets sur son corps..

    Si l'acétone dans l'urine est présente sur un fond de pâleur de la peau et des muqueuses, faiblesse, vertiges, perversion du goût, "coller" dans les coins de la bouche, peau sèche, ongles cassants, essoufflement, palpitations, étourdissements - une anémie est suspectée, et dans ce cas, le médecin prescrit les tests suivants et enquêtes:

    • Analyse sanguine générale;
    • Détermination du niveau de ferritine dans le sang (record);
    • Détermination du niveau de transferrine dans le sang;
    • Détermination du fer sérique dans le sang;
    • Détermination de la capacité de fixation du fer du sérum sanguin;
    • Détermination du niveau de bilirubine dans le sang (inscription);
    • Détermination de la vitamine B12 et l'acide folique dans le sang;
    • Examen des selles pour le sang occulte;
    • Ponction de moelle osseuse (inscription) avec comptage du nombre de cellules de chaque pousse (myélogramme (inscription));
    • Radiographie des poumons (inscrivez-vous);
    • Fibrogastroduodénoscopie (inscription);
    • Coloscopie (inscription);
    • Tomodensitométrie;
    • Échographie de divers organes.

    Lorsqu'une anémie est suspectée, les médecins ne prescrivent pas tous les tests à la fois, mais le font par étapes. Tout d'abord, une analyse sanguine générale est réalisée pour confirmer l'anémie et suspecter sa nature possible (carence en acide folique, carence en B12, hémolytique, etc.). Ensuite, dans la deuxième étape, des tests sont effectués pour identifier la nature de l'anémie, si nécessaire. L'anémie déficiente en B12 et l'anémie par carence en acide folique sont également diagnostiquées par un test sanguin général, donc si nous parlons de ces anémies, alors, en fait, le test de laboratoire le plus simple suffit pour les identifier.

    Cependant, pour d'autres anémies, un test sanguin pour la concentration de bilirubine et de ferritine est prescrit, ainsi qu'une analyse des selles pour le sang occulte. Si le niveau de bilirubine est élevé, alors une anémie hémolytique due à la destruction des globules rouges. S'il y a du sang caché dans les fèces, alors une anémie hémorragique, c'est-à-dire due à des saignements des voies digestives, génito-urinaires ou respiratoires. Si le niveau de ferritine est réduit, une anémie ferriprive.

    D'autres études ne sont effectuées que si une anémie hémolytique ou hémorragique est détectée. En cas d'anémie hémorragique, une coloscopie, une fibrogastroduodénoscopie, une radiographie des poumons, une échographie des organes pelviens (inscription) et de la cavité abdominale sont prescrits pour identifier la source du saignement. Avec l'anémie hémolytique, la ponction de la moelle osseuse est réalisée avec un examen des frottis et en comptant le nombre de diverses cellules souches hématopoïétiques.

    Tests pour déterminer le niveau de transferrine, le fer sérique, la capacité du fer à se lier au fer, la vitamine B12 et l'acide folique sont rarement prescrits, car ils sont classés comme auxiliaires, car les résultats qu'ils donnent sont également obtenus par les autres examens plus simples mentionnés ci-dessus. Par exemple, les niveaux de vitamine B12 dans le sang vous permet de diagnostiquer B12-une anémie déficiente, mais cela peut également être fait par un test sanguin général.

    Si une concentration élevée d'acétone dans l'urine s'accompagne de vomissements réguliers quelque temps après avoir mangé, le bruit d'éclaboussures dans l'estomac quelques heures après avoir mangé, une motilité visible dans l'estomac, des grondements dans l'estomac, des éructations aigres ou pourries, des brûlures d'estomac, une faiblesse, une fatigue, une diarrhée, puis le médecin soupçonne une sténose (rétrécissement) du pylore de l'estomac ou de l'œsophage et prescrit les tests et examens suivants:

    • Échographie de l'estomac et de l'œsophage (inscription);
    • Radiographie de l'estomac avec un agent de contraste (inscrivez-vous);
    • Œsophagogastroduodénoscopie;
    • Électrogastrographie;
    • Un test sanguin pour la concentration d'hémoglobine et le niveau d'hématocrite;
    • Test sanguin biochimique (potassium, sodium, calcium, chlore, urée, créatinine, acide urique);
    • Analyse de l'état acido-basique du sang;
    • Électrocardiogramme (ECG).

    Pour détecter directement la sténose (rétrécissement), vous pouvez prescrire une échographie, ou une radiographie de l'estomac avec un agent de contraste, ou une œsophagogastroduodénoscopie. Vous pouvez utiliser n'importe laquelle de ces méthodes d'examen, mais l'œsophagogastroduodénoscopie est la plus informative et, par conséquent, préférée. Une fois la sténose détectée, une électrogastrographie est prescrite pour évaluer la gravité des violations. De plus, si une sténose est détectée, un test sanguin biochimique, un état acido-basique du sang, ainsi qu'une analyse de l'hémoglobine et de l'hématocrite, sont prescrits pour évaluer l'état général du corps. Si, selon les résultats des analyses, un faible taux de potassium dans le sang est détecté, une électrocardiographie est nécessairement réalisée afin d'évaluer le degré d'insuffisance cardiaque.

    Lorsque, en plus de l'acétone dans l'urine, une personne a une lourdeur dans l'estomac après avoir mangé, mangé une petite quantité de nourriture, aversion pour la viande, manque d'appétit, nausées, parfois vomissements, mauvaise santé générale, fatigue, le médecin soupçonne un cancer de l'estomac et prescrit les tests et examens suivants:

    • Gastroscopie avec une clôture de biopsie (enregistrement) des sections suspectes de la paroi de l'estomac;
    • Rayons X de lumière;
    • Échographie de la cavité abdominale;
    • Tomographie par émission multispirale ou positron;
    • Analyse des selles pour le sang occulte;
    • Analyse sanguine générale;
    • Test sanguin pour les marqueurs tumoraux (inscription) (les principaux sont CA 19-9, CA 72-4, CEA, CA 242 supplémentaire, PK-M2).

    Si un cancer gastrique est suspecté, toutes les études ci-dessus ne sont pas réalisées sans échec, car certaines d'entre elles se doublent les unes des autres et ont, par conséquent, le même contenu d'information. Par conséquent, le médecin ne sélectionne que l'ensemble d'études nécessaire pour un diagnostic précis dans chaque cas. Ainsi, sans faute, avec une suspicion de cancer de l'estomac, un test sanguin général, une analyse de sang occulte dans les selles, ainsi qu'une gastroscopie avec une clôture de biopsie sont effectués. Pendant la gastroscopie, le médecin avec un œil peut voir la tumeur, évaluer son emplacement, sa taille, la présence d'ulcérations, de saignements, etc. Assurez-vous de prélever un petit morceau de la tumeur (biopsie) pour un examen histologique au microscope. Si le résultat d'une étude de biopsie au microscope a montré la présence d'un cancer, alors le diagnostic est considéré comme précis et finalement confirmé..

    Si, selon les résultats de la gastroscopie et de l'histologie de la biopsie, aucun cancer n'est détecté, d'autres études ne sont pas réalisées. Mais si un cancer est détecté, des radiographies pulmonaires sont nécessaires pour détecter les métastases dans la poitrine, et une échographie, une tomodensitométrie multispirale ou une tomographie par émission de positrons est effectuée pour détecter les métastases dans la cavité abdominale. Un test sanguin pour les marqueurs tumoraux est souhaitable, mais pas nécessaire, car le cancer gastrique est détecté par d'autres méthodes, et la concentration de marqueurs tumoraux vous permet de juger de l'activité du processus et aidera à surveiller l'efficacité de la thérapie à l'avenir..

    Traitement d'acétonurie

    Le traitement de l'acétonurie dépend des causes et de la gravité du processus. Parfois, il suffit d’ajuster la routine quotidienne et le régime alimentaire. Avec un nombre élevé d'acétone dans l'urine, une hospitalisation urgente du patient est nécessaire.

    Tout d'abord, le médecin vous prescrira un régime strict et une boisson abondante. L'eau doit être bu souvent et peu à peu; les enfants doivent être ivres toutes les 5 à 10 minutes avec une cuillère à café.

    Très utile dans ce cas est une décoction de raisins secs et des solutions de médicaments spéciaux, tels que Regidron ou Orsol. Il est également recommandé de boire de l'eau alcaline non gazéifiée, une infusion de camomille ou une décoction de fruits secs.

    Si le bébé ou l'adulte ne peut pas boire en raison de vomissements graves, des liquides intraveineux goutte à goutte sont prescrits. En cas de vomissements sévères, les injections du médicament Cerucal aident parfois.

    En plus de la consommation excessive d'alcool, les toxines peuvent être éliminées du corps avec des médicaments absorbants tels que le charbon de bois blanc ou le Sorbex..

    Pour soulager l'état de l'enfant, vous pouvez lui donner un lavement nettoyant. Et à haute température pour un lavement, préparez la solution suivante: diluez une cuillère à soupe de sel dans un litre d'eau à température ambiante.

    Régime pour l'acétone dans l'urine

    Un régime avec acétonurie doit être observé.

    Vous pouvez manger de la viande bouillie ou mijotée, dans les cas extrêmes, au four. Autorisé à manger de la dinde, du lapin et du bœuf.

    Les soupes de légumes et le bortsch, le poisson faible en gras et les céréales sont également autorisés..

    Les légumes, les fruits, ainsi que les jus, les boissons aux fruits et les compotes rétablissent parfaitement l'équilibre de l'eau et sont en même temps une source de vitamines.

    De tous les fruits, le coing sous toutes ses formes est le plus utile. Comme ce fruit a un goût assez astringent, il est préférable d'en faire une compote ou de faire de la confiture.

    La viande grasse et les bouillons, les bonbons, les épices et divers aliments en conserve ne doivent pas être utilisés pour l'acétonurie. Les aliments frits, les bananes et les agrumes sont exclus du menu.
    Plus sur les régimes

    Komarovsky sur l'acétone dans l'urine

    Le célèbre pédiatre et présentateur de télévision Komarovsky E.O. a soulevé à plusieurs reprises le sujet de l'acétone dans l'urine chez les enfants et a consacré une transmission spéciale au syndrome de l'acétone.

    Komarovsky dit que ces dernières années, l'apparition d'acétone dans l'urine est devenue très courante chez les enfants. Le médecin estime que ce phénomène est associé à une alimentation déséquilibrée des enfants et à l'augmentation de l'incidence des maladies chroniques de l'estomac dans l'enfance. Lorsque vous mangez surchargé de protéines et d'aliments gras, avec un manque de glucides, et même si l'enfant présente un dysfonctionnement digestif, les corps cétoniques formés ne sont pas traités, mais commencent à être excrétés dans l'urine.

    Dans son programme, Komarovsky explique avec lucidité aux parents comment développer la nutrition d'un enfant afin de prévenir le développement de l'acétonurie.