Détection de pancréatite à l'aide de divers tests

Avec l'inflammation du pancréas, le tableau clinique n'est pas spécifique. Par des signes externes, la maladie est similaire à d'autres affections digestives. Par conséquent, seul le diagnostic aidera à déterminer ou à confirmer le diagnostic. Il est nécessaire de commencer l'examen par des tests de laboratoire, qui doivent être passés au premier signe de pancréatite.

Analyses sanguines: analyse clinique

Du sang est donné pour toute maladie de nature inflammatoire. Les tests de pancréatite nécessitent des tests sanguins cliniques et biochimiques.

Le diagnostic clinique ne permet pas de confirmer en toute confiance les problèmes pancréatiques. Il vous permet d'identifier les processus inflammatoires, mais pas de différencier la maladie. À quels indicateurs dois-je faire attention?

  1. Hémoglobine et numération des globules rouges. Avec des valeurs plus faibles, une perte de sang ou des changements hémorragiques dans le pancréas peuvent être suspectés..
  2. Globules blancs. Ne devrait normalement pas être supérieur à 8,5. Dans les processus inflammatoires, cet indicateur est considérablement augmenté. Mais la leucocytose ne signale pas nécessairement des problèmes pancréatiques. Ces changements sont observés avec la même cholécystite, pyélonéphrite, cystite.
  3. ESR Dépasser la norme est toujours associé à la présence d'un foyer d'inflammation dans le corps.

Ils ne donnent une telle analyse que le matin avant de manger..

Test sanguin: examens biochimiques

Le diagnostic biochimique est considéré comme le plus informatif pour les problèmes de pancréas. Une telle analyse doit être transmise dès l'admission à la clinique. La clôture est réalisée le matin, à condition que le patient refuse de manger des repas gras et lourds la veille..

Quels changements révèle le diagnostic en présence de pancréatite:

  1. Croissance d'amylase. La valeur de l'enzyme pancréatique, responsable de la dégradation de l'amidon, peut être supérieure à 100 unités, ce qui indique la présence de problèmes pancréatiques.
  2. L'augmentation de la bilirubine. Un signe de blocage des voies biliaires par un pancréas hypertrophié et douloureux. Peut indiquer une cholécystite.

Les principaux critères d'exacerbation de la pancréatite sont les indicateurs d'amylase. Le diagnostic de laboratoire est prescrit à la fois au début de la maladie et pour contrôler la dynamique des changements pendant le traitement. Avec une nouvelle augmentation du contenu des enzymes pancréatiques ainsi qu'une augmentation des douleurs, ils indiquent la progression de la pathologie ou l'ajout de complications.

Mais les paramètres de lipase sont moins spécifiques. Cette enzyme augmente avec d'autres affections associées à l'état des voies biliaires, le foie. Cependant, contrairement à l'amylase, la lipase est stockée dans le sang du patient plus longtemps. Par conséquent, si le pic d'exacerbation n'est pas atteint, cette enzyme aidera à diagnostiquer la pancréatite..

En cas de suspicion de destruction, l'élastase sérique aidera à déterminer la présence de changements. Une enzyme est détectée en présence d'une maladie aiguë.

Important! Des valeurs d'élastase plus élevées signalent de grands foyers de nécrose et donnent un pronostic défavorable.

L'ampleur de la destruction pancréatique aide à détecter l'élastase des neutrophiles plasmatiques. Cependant, cette technique de diagnostic n'est pas disponible dans les cliniques et laboratoires conventionnels..

Si vous regardez les analyses en dynamique, alors chez tous les patients l'élastase reste élevée pendant 10 jours.

Excréments

L'état des selles vous permet d'identifier la fonctionnalité du pancréas. Une diminution de la production d'enzymes digestives affecte le métabolisme des graisses. En fait, l'absorption des graisses est considérablement réduite, ce qui peut être retracé par l'état des matières fécales.

Des dysfonctionnements dans la fonctionnalité qui surviennent avec la pancréatite se manifestent:

  • la présence de gouttelettes de graisse dans les fèces;
  • la présence dans les produits vitaux des résidus de produits non digérés;
  • une légère nuance de matières fécales, qui est observée avec une augmentation de l'organe, ce qui provoque des problèmes avec les voies biliaires.

L'identification de tels changements est possible non seulement par des tests de laboratoire. Le patient peut suspecter des problèmes digestifs s'il a des selles fréquentes et lâches, une surface brillante des selles, une odeur désagréable et forte de matières fécales, associée à des processus putréfiants dans l'intestin en raison de la présence de protéines non digérées.

Cependant, l'analyse fécale ne s'applique pas aux tests importants qui aident à identifier les problèmes de capacités fonctionnelles. Pour cela, une analyse du suc pancréatique est prescrite, qui est prise à l'aide d'une sonde spéciale.

Analyse d'urine

Dans l'urine, en cas de suspicion de pancréatite, des indicateurs d'amylase sont détectés. Normalement, cette enzyme est de l'ordre de 40 à 250 unités. Avec des données accrues, nous pouvons dire en toute confiance de l'hyperactivité pancréatique en relation avec la synthèse enzymatique.

Pendant la rémission, avant le diagnostic, le patient se voit prescrire le médicament Furosémide. Une partie moyenne de l'urine est louée pour la recherche. La collecte s'effectue dans des conteneurs stériles le matin.

Test de salive

Dans la salive, le niveau d'enzyme pancréatique est également détecté. La gravité de la pathologie se reflète dans les résultats de l'analyse. Avec une exacerbation de la pancréatite, l'amylase dans la salive sera augmentée. Mais avec une maladie chronique en cours d'exécution, considérablement réduit.

Autres tests de laboratoire

Peut être effectué pour détecter une pancréatite et des études et tests supplémentaires:

  1. La trypsine immunoréactive est détectée chez 40% des patients atteints de pancréatite. Par conséquent, le test est considéré comme non spécifique. Chez d'autres patients, un tel indicateur peut indiquer la présence de cholécystite, d'hypercarticisme, d'insuffisance rénale et d'autres pathologies.
  2. La concentration des bloqueurs de trypsine est déterminée. Un contenu faible signale la destruction et un mauvais pronostic.
  3. Le trypsinogène est détecté dans l'urine. Un tel test est considéré comme informatif et très sensible. Grâce à cet examen, les erreurs de diagnostic sont éliminées. Mais le coût élevé ne permet pas d'appliquer la méthode au grand public.

Les études en laboratoire facilitent grandement le diagnostic de pancréatite et aident à suivre la dynamique dans le processus de mesures thérapeutiques, mais n'excluent pas la possibilité d'un examen instrumental.

Les symptômes caractéristiques de la pancréatite se retrouvent dans la vidéo:

Quels tests pour diagnostiquer la pancréatite doivent être passés?

Pour être complètement sûr, les médecins prescrivent des tests et des études dans le diagnostic de la pancréatite et la nécessité d'un traitement spécifique.

Les tests de laboratoire vous permettent de déterminer le niveau des lésions pancréatiques, l'état du corps du patient, la nature de la pathologie, les complications de la maladie et de contrôler l'efficacité du traitement prescrit. Analyses des milieux biologiques et des fluides: sang, urine, fèces, parfois faire une étude d'épanchement pleural et péritonéal.

Quels tests avez-vous pour la pancréatite??

  • Test sanguin clinique général;
  • Chimie sanguine;
  • Analyse fécale;
  • Analyse d'urine pour l'amylase.

Ces tests de pancréatite visent à identifier l'inflammation, à détecter le niveau et la concentration des enzymes libérées par le pancréas dans le sang, l'urine, ainsi qu'à déterminer deux fonctions principales qui peuvent être altérées à des degrés divers: la production d'enzymes pour la dégradation des aliments et la production d'hormones pour le métabolisme des glucides - l'insuline et glucagon.

Test sanguin clinique général (ALK)

Selon l'UCK, des signes d'inflammation sont révélés: le nombre de leucocytes, les neutrophiles augmentent, l'ESR accélère. Avec un traitement approprié et efficace dans une analyse de sang, les indicateurs reviennent rapidement à la normale..

L'ESR le plus récent est stabilisé. La conservation à long terme d'un nombre accru de leucocytes et une ESR accélérée peuvent indiquer la survenue de complications de la pancréatite.

Chez les patients atteints de pancréatite chronique à long terme et gravement malades, au contraire, une diminution du nombre de leucocytes et une diminution de l'ESR sont observées, car il n'y a pas suffisamment de nutriments (graisses, protéines, glucides) pour la synthèse du corps et des cellules.

Avec une malabsorption sévère des vitamines, des nutriments, des signes de B12, une anémie folique et une carence en fer peuvent être observées dans un test sanguin.

Test sanguin biochimique

Amylase. L'analyse principale qui répond à la question «est-ce une pancréatite?», La définition de l'amylase dans le sang et l'urine est considérée.

L'amylase est une enzyme pour la dégradation de l'amidon dans la lumière du tractus gastro-intestinal. L'amylase se forme dans le pancréas et les glandes salivaires. Dans la pancréatite, l'amylase et de nombreuses autres enzymes, pour diverses raisons, ne sont pas sécrétées dans la lumière intestinale, mais commencent à être activées directement dans le pancréas, commençant son auto-digestion. Une partie de l'enzyme pénètre dans la circulation sanguine et du sang par les reins excrétés dans l'urine.

Avec la pancréatite, la teneur en amylase dans le sang augmente après 1 à 12 heures après le début de la maladie, atteint une concentration maximale de 20 à 30 heures, disparaît en 2 à 4 jours.

Une teneur en amylase accrue dans l'urine se caractérise par une valeur plus stable: généralement, l'amylase est retenue dans l'urine par rapport aux numérations sanguines pendant 9 à 10 heures. Il peut être présent dans l'urine pendant 3 à 5 jours et apparaître 4 à 7 heures après le début de la maladie. La teneur maximale en amylase dans l'urine est enregistrée après 9 à 10,5 heures.

Dans certains cas, la teneur en amylase dans le sang et l'urine n'augmente pas du tout. Il peut même s'agir d'une évolution très grave de la pancréatite et d'une longue évolution de la pancréatite..

La valeur de l'amylase totale peut augmenter dans les conditions suivantes: appendicite aiguë, grossesse tubaire avortée, obstruction intestinale, cholécystite, lésion pancréatique, écoulement du pancréas, pathologie des glandes salivaires, péritonite, diabète sévère, perforation des ulcères d'estomac, grossesse, rupture aorte.

Valeurs normales de l'amylase totale dans le sang: 29 - 100 PIÈCES / l; amylase pancréatique - pas plus de 53 unités / litre. Indicateurs normaux d'amylase totale dans l'urine: jusqu'à 408 unités / jour.

Lipase La détermination de la lipase sanguine est un autre test pour la pancréatite. La lipase est également une enzyme du pancréas, elle est destinée à la dégradation des lipides - graisses. Le niveau d'apparition dans le sang, la concentration maximale et le temps d'élimination du corps sont très variables, donc cette méthode de diagnostic de la pancréatite chronique n'est pas très précise. Mais la période d'activité lipase dans le corps est nettement plus longue que la période d'activité amylase. La gravité et l'évolution ultérieure de la maladie ne peuvent pas être jugées par le niveau de lipase..

Important! La détermination de la lipase est une analyse plus spécifique que la détermination de l'amylase, car seul le pancréas produit de la lipase et son niveau augmente exclusivement avec les pathologies de cet organe.

Niveau de lipase normal: 14 - 60 UI / L.

Du sang au microscope

Élastase La détermination de l'activité de l'élastase-I est l'analyse la plus «récente» de la pancréatite, car son niveau reste élevé pendant environ 1,5 semaine à partir d'une exacerbation de la forme chronique de pancréatite ou d'une crise de forme aiguë. Par exemple, pendant cette période, le niveau d'élastase-I est augmenté chez 100% des patients, la concentration d'amylase pancréatique est de 43%, la lipase - 85% des patients. Cependant, selon le niveau d'augmentation de l'élastase-I dans le sang, il est impossible d'indiquer le degré de dommage au tissu pancréatique.

Le niveau d'élastase - I dans le sang: 0,1 - 4 ng / ml.

L'élastase-I dans le sang est déterminée pour détecter une inflammation aiguë du pancréas, et la détection d'élastase dans les selles est un signe d'altération de la synthèse pancréatique des enzymes.

Autres indicateurs. Un test sanguin biochimique pour la pancréatite est également donné pour déterminer les indicateurs cliniques généraux, il détermine souvent les changements:

  • niveaux réduits de protéines totales, albumine, ferritine, transferrine;
  • l'indice d'albumine-globuline change dans le sens de l'augmentation des alpha-1- et alpha-2-globulines;
  • l'activité de l'alanine aminotransférase et de l'aspartate aminotransférase, de la lactate déshydrogénase, de la gamma glutamyl transférase augmente souvent;
  • une augmentation de la teneur en bilirubine, cholestérol, phosphatase alcaline est typique de la survenue d'une complication - un blocage des voies biliaires et le développement d'un syndrome de cholestase, une hépatite réactive;
  • en analyse biochimique, une diminution des taux de calcium sanguin est souvent observée, ce qui sert d'indicateur de la gravité de la pancréatite.

Important! Le niveau de diminution du calcium et une diminution de la quantité de protéines dans le sang est un marqueur de la gravité de la pancréatite et du degré de dommage au tissu pancréatique.

La protéine totale est normale dans le sang 64 - 84 g / l; taux de calcium - 2,15 - 2,55 mmol / l.

Oncomarkers. La détermination du carcinome sanguin de l'antigène carcinoembryonnaire et du CA 19 - 9 dans le sang est une analyse nécessaire pour la pancréatite chronique. Cela est nécessaire pour ne pas rater le moment de la conversion de la pancréatite chronique en cancer du pancréas.

Une augmentation de CA 19 - 3 trois fois et de l'antigène carcinoembryonnaire deux fois sert d'indicateur de l'inflammation pancréatique, mais une augmentation des valeurs de ces marqueurs tumoraux dans le sang au-dessus de ces indications sert de signe indirect de cancer du pancréas.

Le niveau de ces marqueurs tumoraux peut augmenter dans les cancers gastriques, colorectaux et cholangiogéniques, cette analyse est donc un signe indirect de cancer du pancréas.

Les valeurs de CA 19 - 9 sont normales: 0 - 34 PIÈCES / ml; antigène carcionembryonnaire: 0 - 3,75 ng / ml pour les non-fumeurs, pour les fumeurs 0 - 5,45 ng / ml.

Glucose. Détermination de la glycémie - une analyse obligatoire, car souvent le résultat d'une pancréatite chronique est le diabète.

Cette analyse doit être effectuée plusieurs fois pour la fiabilité du résultat, car elle est influencée par différents facteurs: manger avant de passer le test, niveau d'activité physique et prendre certains médicaments. Concentration normale de glucose dans le sang jusqu'à 5,5 mmol l.

Une analyse plus précise pour déterminer le diabète, en plus de déterminer la glycémie, est la détermination de l'hémoglobine glyquée. Hémoglobine glyquée - hémoglobine, qui dans la circulation sanguine est associée au glucose.

Mesuré en%, il varie normalement de 4,0 à 6,2%. Cet indicateur montre le plus précisément la valeur moyenne dans le sang au cours des 3 derniers mois de concentration de glucose.

Analyse fécale

Une analyse des selles, ou une étude coprologique, est effectuée pour détecter une altération de la fonction pancréatique et la production d'enzymes.

Normalement, lorsque vous consommez 100 g de matières grasses, une graisse neutre de 7 g est libérée avec des matières fécales, une augmentation de la quantité de matières grasses dans les selles indique une violation de l'absorption et de la décomposition de celle-ci en raison d'un manque d'enzymes pancréatiques.

Une condition préalable à une analyse fiable est un régime (le régime Schmidt est utilisé: protéines 105 grammes, glucides 180 grammes, graisses 135 grammes) et aucune utilisation de préparations enzymatiques pendant cette période.

Si une teneur accrue en savon et en graisses neutres est trouvée dans les matières fécales à teneur en acide biliaire constante, une insuffisance exocrine est diagnostiquée.

Même dans l'analyse des selles, vous pouvez trouver de la créatorrhée: une quantité accrue de fibres musculaires non digérées dans les selles.

Un résultat peu fiable peut être:

  • Avec une mauvaise collecte des excréments;
  • Si vous ne suivez pas le régime prescrit;
  • La stéatorrhée et la créorrhée peuvent être associées à un certain nombre d'autres maladies du tube digestif (avec des lésions de l'iléon et une infection bactérienne de l'intestin grêle).

En garde à vue

La recherche en laboratoire est l'une des méthodes de recherche dominantes et clés pour la pancréatite. Les tests de laboratoire sont souvent disponibles pour de nombreuses institutions médicales, ils vous permettent de déterminer rapidement et avec précision le diagnostic de pancréatite, ce qui est un point important, car avec la pancréatite, chaque minute coûte cher - vous devez vérifier rapidement le diagnostic et commencer un bon traitement pour la pancréatite.

Quels tests passer avec la pancréatite

Il est très problématique de distinguer les signes cliniques des processus inflammatoires du pancréas d'autres maladies du système digestif. Cela est dû à l'apparition des mêmes symptômes: douleurs abdominales, dyspepsie. Pour identifier le problème et prescrire le traitement approprié, un test sanguin de pancréatite est nécessaire. Dans certains cas, des études supplémentaires seront nécessaires, généralement de la salive, des matières fécales, de l'urine. Si une personne souffre d'une forme aiguë de pathologie, le traitement sera différent par rapport à une pancréatite chronique.

Indications principales

Habituellement, la maladie est identifiée par un certain nombre de critères: un changement de couleur de la peau, l'apparition de la température, une faiblesse générale, des douleurs persistantes dans l'abdomen et le dos, ainsi que l'apparition d'une odeur spécifique d'urine. Malgré sa petite taille, le pancréas affecte le fonctionnement de l'ensemble du système digestif, détermine les processus de production d'enzymes. L'absorption des oligo-éléments est également la tâche de la glande. Le fond hormonal et les processus métaboliques du corps reposent strictement sur ses «épaules».

Si le pancréas est endommagé, ses tissus sains peuvent assumer la fonction de ceux endommagés. Cela garantit la préservation de la digestion sans changements notables. Par conséquent, en présence de problèmes très graves, les symptômes de la maladie peuvent être absents. Mais il existe des situations inverses qui suggèrent une hospitalisation en cas de lésions, même sur une petite zone de tissu.

Les formes chroniques et aiguës de pancréatite diffèrent peu les unes des autres, il est donc difficile pour les médecins de poser un diagnostic sans ambiguïté sans examen supplémentaire.

Un grand rôle est joué par le temps entre la prise des tests et le début du traitement. Plus le temps est court, plus la récupération est efficace et plus le risque de complications est faible. Pour que l'analyse soit fiable, les points suivants doivent être observés:

  1. Évitez de boire des boissons fortes et toniques. Il est nécessaire d'exclure la consommation d'alcool, de thé et de café.
  2. Faites une pause d'au moins 8 heures. L'analyse est donnée à jeun, donc après environ 22 heures, vous devez arrêter de manger.
  3. Essayez de ne pas faire d'activité physique 1 à 2 jours avant l'analyse. Cela s'applique aux sports, au sexe, etc..
  4. Avant de faire passer l'urine, il sera nécessaire de bien se laver pour que la décharge ne tombe pas dans l'échantillon - cela garantira l'exactitude des résultats.

En fonction des résultats des tests, un traitement complexe est prescrit. Il est conseillé d'exclure l'utilisation d'antibiotiques, de vitamine C, ainsi que de paracétamol et de ses dérivés.

L'analyse d'une maladie chronique implique la prise de sang, ce qui permet de déterminer la présence de processus inflammatoires dans le corps. Si une telle réaction est présente dans le pancréas, une thérapie supplémentaire sera nécessaire: chirurgie ou prise de médicaments.

Si vous soupçonnez une pancréatite chronique, les médecins peuvent prescrire les tests suivants:

  • analyse du niveau de trypsine immunoréactive (elle est rarement prescrite en raison des faibles chances d'identifier correctement la maladie et généralement ce pourcentage ne dépasse pas 40%);
  • examen d'un test sanguin pour les inhibiteurs de la trypsine (un type d'examen décrit ci-dessus, qui est prescrit pour déterminer l'ampleur des processus destructeurs dans la glande);
  • test d'urine pour le trypsinogène, qui est très précis pour détecter la pancréatite.

Veuillez noter que le choix des tests pour la forme aiguë ou l'apparition d'exacerbation est le même que pour la forme chronique. Habituellement, la première chose attribuée est une analyse qui vous permet d'évaluer les enzymes. L'étude aide à déterminer le niveau de lipase et d'élastase, ainsi qu'à identifier l'amylase pancréatique..

Entre autres, un test d'urine ou de sang pour la diastase est effectué. Typiquement, chez une personne en bonne santé, un indicateur de 40 à 160 unités pour 1 litre de sang. Si l'indicateur urinaire est déterminé, alors dans un litre de l'échantillon, l'indicateur ne doit pas dépasser 64 unités. Comme mentionné ci-dessus, l'examen est effectué à jeun. En cas de maladie aiguë, l'indicateur sera dépassé 5 fois.

Lors de la conversion de la maladie en cholécystopancréatite, l'analyse révèle une augmentation de l'ESR et de la leucocytose. Dans l'urine, l'urobiline et la bilirubine sont souvent présentes, ce qui indique une fonction hépatique anormale, la présence de processus inflammatoires. En biochimie, une teneur élevée en haptoglobine et en fibrinogène est souvent trouvée, ainsi qu'une forte diminution des vitamines B, des lymphocytes T.

Les principales méthodes de détermination de la pancréatite sous forme chronique

Le pancréas est considéré comme le principal organe responsable de la production d'enzymes spéciales qui peuvent décomposer les graisses, les protéines et les glucides. De plus, l'insuline est synthétisée, qui fournit du glucose à diverses cellules de l'organisme. Sur cette base, le diagnostic consiste à obtenir des informations concernant la concentration de ces mêmes enzymes et hormones.

L'enzyme amylase est responsable de la dégradation de l'amidon et des glucides. En pratique, il existe une alpha-amylase ou diastase générale, ainsi qu'une amylase pancréatique. Les médecins analysent les indicateurs de l'élastase et de la trypsine, qui sont impliqués dans l'absorption des protéines dans le corps. Une autre enzyme est la lipase, qui décompose les graisses. Avec son manque dans le corps, le cholestérol commence à augmenter.

Habituellement, en cas de suspicion de pancréatite chronique, les tests suivants sont requis:

  • KLA (test sanguin général) - vous permet de détecter le processus inflammatoire dans le corps;
  • test sanguin biochimique - implique d'obtenir des données sur la production d'enzymes et l'exactitude de leur travail (l'analyse présentée aide à déterminer le niveau de cholestérol et de sucre);
  • analyse d'urine - fournit une détermination précise de la diastase, de l'amylase et d'autres enzymes dans le corps (en cas de maladie chronique, un excès prolongé d'amylase dans l'urine apparaît);
  • analyse des selles - vous permet d'identifier les troubles digestifs (selles malsaines avec des morceaux de nourriture avec du gris n'est pas la norme);
  • analyse de la salive - l'étude présentée fournit l'identification des normes d'amylase (cela crée des opportunités pour déterminer la forme de la maladie).

Le traitement d'une forme chronique de pancréatite implique non seulement de prendre des médicaments, mais aussi de restaurer le régime et la qualité de la nutrition. Les malades, par leurs propres sentiments, essaient eux-mêmes d'éviter le salé, le piquant et le gras. Une légère déviation de l'alimentation suggère l'apparition d'attaques douloureuses.

Diagnostic de pancréatite aiguë

Lorsqu'une forme aiguë de pancréatite apparaît, l'organe commence à se décomposer rapidement en raison de ses propres enzymes. L'état général s'aggrave immédiatement, une sensation d'intoxication apparaît, ce qui affecte l'apparence. La forme aiguë est déterminée par les principaux facteurs cliniques. Le principal symptôme est une douleur aiguë, une colique pancréatique.

Au fil du temps, la douleur ne fait que s'intensifier, des vomissements apparaissent, après quoi un léger soulagement à court terme apparaît. En règle générale, le diagnostic vise à confirmer le tableau clinique, à déterminer l'état de l'organe.

Les tests suivants sont prescrits:

  • L'ALK est une procédure standard pour déterminer l'inflammation;
  • biochimie du sang - avec une maladie aiguë, une forte augmentation de l'amylase se manifeste (cela est associé à une activité accrue des enzymes directement dans le pancréas);
  • biochimie urinaire - en présence de la maladie, la croissance de la diastase est effectuée plusieurs centaines de fois (pour contrôler ce processus, l'urine tombe toutes les 3 heures);
  • analyse des selles - identification des troubles digestifs, bonne digestion des aliments.

La croissance de l'amylase peut également être le signe d'une autre maladie, comme le diabète ou la cholécystite. L'examen doit être effectué de manière complète, si possible en incluant l'échographie, la radiographie et l'IRM. Cela permet d'identifier la nature de la pathologie, la localisation.

  • globules blancs 4-8,5 x 10 * 9 (en cas de maladie - au-dessus de la normale);
  • vitesse de sédimentation des érythrocytes - pas plus de 15 mm par heure, seuil inférieur 2 mm (en cas de maladie - supérieur à la normale);
  • antigène pancréatique - non détecté, chronique non détecté non plus;
  • sucre dans la gamme de 3,3 à 5,5 mmol par litre (en cas de maladie - en dessous de la normale);
  • cholestérol 3,0-5,0 (en cas de maladie - inférieur à la normale);
  • la globuline doit avoir un niveau d'au moins 7%;
  • amylase - jusqu'à 125 unités par 1 litre.

Test sanguin

Comme indiqué précédemment, le moyen le plus efficace d'obtenir des informations sur la maladie est considéré comme un test sanguin. Pour l'analyse générale, le matériel biologique est prélevé du doigt, pour la biochimie de la veine.

L'analyse présentée est effectuée pour déterminer les processus inflammatoires. Au stade aigu, les changements sont critiques:

  • une forte augmentation des globules blancs (l'indicateur croît plusieurs fois, dans l'état normal du corps, le paramètre ne doit pas dépasser 8,5-9 x 10 * 9 l);
  • L'ESR varie considérablement - avec un taux normal de 15-20 mm / h, la caractéristique augmente plusieurs fois;
  • le niveau du ratio plasma et globules rouges augmente (l'hématocrite change en raison d'un changement significatif du métabolisme, d'une violation de l'équilibre eau-sel, le sang devient plus épais, tandis que le taux normal ne dépasse pas 48%).

Si l'inflammation est chronique, les modifications suivantes seront apportées dans les analyses:

  • le nombre de leucocytes pendant toute la période reste à un niveau légèrement élevé;
  • ESR ralentit considérablement, souvent en dessous du niveau normal;
  • des signes d'anémie apparaissent, l'hémoglobine diminue fortement (le niveau habituel de l'indicateur en question est de 120 à 160 g pour 1 litre).

Chimie sanguine

Lors de la biochimie sanguine, les médecins prêtent attention aux caractéristiques suivantes:

  1. Le niveau des principales enzymes responsables de la décomposition des aliments est déterminé: trypsine, diastase, lipase.
  2. Le niveau de glucose (sucre) est détecté.
  3. En présence d'une phase aiguë et de processus inflammatoires, des protéines réactives et des globulines sont souvent détectées. La concentration totale en protéines est également ajustée..

Enzymes

Avec la destruction du pancréas, les performances de certaines enzymes augmentent considérablement.

Amylase

Le niveau d'amylase est le premier et principal paramètre qui aide à déterminer le développement de la pancréatite. Habituellement, il y a une forte libération de l'enzyme dans le sang. Dès les premières heures d'exacerbation, un excès d'indicateurs par dizaines de fois se manifeste. Tout se passe de manière cyclique - après 5 jours à partir du moment de l'exacerbation, l'indicateur se normalise.

L'amylase et la diastase ne montrent pas toujours le développement de la maladie en question. L'enzyme présentée est produite par les glandes salivaires. Parfois, les indicateurs se comportent de façon extrêmement imprévisible. Dans la forme chronique, une diminution des indicateurs peut être observée. Cela se produit généralement avec des lésions profondes des organes..

Lipase

La lipase est responsable de la dégradation des graisses. L'enzyme pénètre dans les intestins, où elle facilite la digestion. Son contenu dans le sang est généralement 20 000 fois inférieur à celui du suc pancréatique. La croissance de la lipase dans les tests sanguins indique une mauvaise digestion des aliments et une augmentation du cholestérol. La couleur et la structure des matières fécales changent également. Dans la forme aiguë de la maladie, les valeurs de lipase augmentent le deuxième jour.

Protéase

Une enzyme telle que la protéase est produite pour décomposer les aliments protéinés. En cas de violations du pancréas, l'élément présenté au lieu de l'intestin pénètre dans le sang. Cela entraîne les changements suivants dans sa composition chimique:

  1. Dans les formes aiguës, la trypsine augmente de 12 à 70 fois le premier jour de la maladie, mais diminue rapidement à un niveau normal en quelques jours. Quant à la forme chronique, une goutte de trypsine se détache ici. Cela est dû à la mort des cellules des glandes..
  2. Les niveaux d'élastase augmentent et restent à ce niveau pendant 10-14 jours. Après un certain temps, les indicateurs de toutes les enzymes, à l'exception de l'élastase, reviennent à la normale. Plus la concentration est élevée, plus les dommages aux organes sont élevés. Par conséquent, une attention particulière doit être accordée à la caractéristique considérée. Parfois, il est possible de déterminer la maladie à l'aide d'une analyse fécale.

Glucose (sucre)

Dans certains cas, l'inflammation du pancréas peut affecter le système endocrinien, qui synthétise l'insuline. La croissance du sucre implique un manque de production d'insuline, qui se manifeste également pendant le diabète.

Écureuils

Lorsque les premiers symptômes de la pancréatite apparaissent, la teneur en protéines change en raison des processus inflammatoires:

  1. Une forte augmentation des protéines réactives. Il est noté pour toute inflammation. Après avoir arrêté la source de l'inflammation, les indicateurs diminuent.
  2. Diminution des niveaux d'albumine ainsi que des protéines totales. Le problème présenté se pose en raison de changements dans les processus métaboliques, de troubles digestifs. La nourriture n'est pas complètement décomposée en raison d'un manque d'enzyme, ce qui ne permet pas aux protéines utiles d'être absorbées dans le sang. Le facteur présenté se manifeste surtout dans les maladies chroniques.

Autres indicateurs

Dans certains cas, d'autres indicateurs sont vérifiés pour diagnostiquer la maladie:

  • l'inflammation pancréatique est souvent accompagnée de niveaux élevés d'enzymes ALT et AST. Pendant le fonctionnement normal du corps, ces composés agissent comme un catalyseur dans le processus métabolique et le traitement des protéines. La pathologie provoque une forte destruction des cellules, ce qui implique l'entrée d'enzymes dans le sang. Cependant, cela peut être associé à d'autres maladies. Souvent, l'AST et l'ALT augmentent lors de graves dommages aux ligaments musculaires, dans les maladies du foie et du cœur. Le type d'examen présenté est utilisé de manière globale et uniquement pour confirmer le diagnostic;
  • un test sanguin pour les marqueurs tumoraux permet d'exclure le cancer du pancréas, ainsi que d'éliminer les doutes sur d'autres complications. L'antigène du cancer CEA, ainsi que les protéines de la catégorie CA 19-9, sont généralement surveillés en pratique. L'augmentation de ce dernier avec la pancréatite se produit 3 fois, le CEA en termes quantitatifs augmente 2 fois. Il est également important de noter que lors de l'identification des marqueurs présentés, nous pouvons parler de la présence d'une tumeur dans la glande. Parfois, l'indicateur présenté peut indiquer le développement d'autres maladies, notamment des maladies de l'estomac et du foie;
  • la bilirubine aide à identifier l'inflammation pancréatique, ce qui réduit l'écoulement des enzymes, ne permet pas de les éliminer complètement à travers la vésicule biliaire.

Le tableau montre les normes ALT et AST:

Analyse d'urine

L'amylase est également détectée dans l'urine, tandis que l'indicateur augmente plusieurs fois. Une allocation normale est de 0 à 50 unités par litre. Pour l'étude, vous devrez collecter l'urine du matin jusqu'à 150 ml. Dans une maladie chronique, le niveau d'acides aminés est souvent déterminé. Leur contenu élevé indique une mauvaise absorption et, par conséquent, une mauvaise fonction intestinale.

Dans certains cas, un échantillon de Lasus est prélevé. Dans la pancréatite chronique, l'antigène cancéreux augmente de 70 à 90%. Dans l'urine, vous pouvez suivre l'augmentation du contenu des marqueurs CA 125 et CA 72-4. Il est généralement impossible de poser un diagnostic final directement à partir d'une analyse d'urine, un examen supplémentaire est nécessaire.

Les examens supplémentaires comprennent:

Souvent, des taux normaux sont observés dans la pancréatite chronique. Cela est dû aux nuances de la structure du corps, ainsi qu'aux caractéristiques anatomiques de l'adhésion à d'autres organes. Une liste complète de tests et d'examens permet au médecin traitant de poser un diagnostic précis et d'offrir un traitement efficace.

Analyse fécale

Dans certains cas, lorsque certains symptômes d'inflammation apparaissent, il sera nécessaire de subir un examen de la composition et de la structure des selles. Pour obtenir le résultat correct et fiable, vous devrez maintenir un régime pendant un certain temps. Il faut manger 105 g de protéines, 180 glucides et 135 aliments gras. Cela aidera à fournir des informations précises sur la fonction pancréatique..

Une teneur accrue en graisses et acides gras dans les fèces indique un manque de lipase. Souvent, vous pouvez trouver des aliments non digérés dans la structure. Entre autres indicateurs, une diminution de la quantité d'élastase.

Conclusion

Malgré la variété des méthodes de diagnostic et d'examen, un test sanguin est considéré comme le plus efficace. Il est prescrit dès les premiers jours, lorsque la poussée d'enzymes la plus importante est notée. Les jours suivants, les analyses peuvent montrer une position normale concernant les critères en question. Des méthodes de diagnostic supplémentaires sont désignées ultérieurement pour clarifier certaines nuances..

Quels tests sont effectués pour la pancréatite et la cholécystite

Quels sont les tests de pancréatite?

Tout le contenu iLive est vérifié par des experts médicaux pour assurer la meilleure précision possible et la cohérence avec les faits..

Nous avons des règles strictes pour le choix des sources d'information et nous nous référons uniquement à des sites réputés, à des instituts de recherche universitaires et, si possible, à des recherches médicales éprouvées. Veuillez noter que les chiffres entre parenthèses ([1], [2], etc.) sont des liens interactifs vers ces études..

Si vous pensez que l'un de nos documents est inexact, obsolète ou douteux, sélectionnez-le et appuyez sur Ctrl Entrée.

La pancréatite est une maladie extrêmement courante. De nombreuses caractéristiques de la vie moderne sont à sa disposition: troubles de l'alimentation, nourriture sèche, utilisation de plats cuisinés et de restauration rapide, tabagisme et médicaments incontrôlés. Afin de reconnaître la maladie dès le début et de commencer les mesures de traitement, le patient doit subir un examen - y compris passer certains tests de pancréatite. Les résultats de ces tests détermineront s'il y a un besoin de traitement et quels médicaments sont nécessaires..

Pour différencier la pancréatite et d'autres maladies inflammatoires du tractus gastro-intestinal, des études instrumentales et de laboratoire sont effectuées. Des changements dans la composition des matières fécales, de l'urine et du sang avec un haut degré de probabilité nous permettent d'établir que le processus inflammatoire est localisé dans le pancréas.

Lors du diagnostic de pancréatite, les marqueurs communs de l'inflammation (par exemple, la vitesse de sédimentation des érythrocytes et la concentration en protéines C-réactives) et les enzymes qui sont responsables du processus de digestion normal et produites par le pancréas sont déterminés.

Un symptôme caractéristique de l'inflammation pancréatique est un changement dans la consistance et la couleur des selles. Avec la pancréatite calculeuse, le patient souffre de constipation chronique, avec des dommages à d'autres types - liquéfaction des selles. La chaise a une consistance pâteuse, une odeur offensive, un éclat huileux et une couleur claire.

Pour confirmer le diagnostic, un coprogramme est nommé - une étude des matières fécales, qui révèle la présence d'impuretés et de particules alimentaires non digérées présentes dans les selles en raison de la malabsorption des glucides, des graisses et des protéines dans l'intestin.

Si une pancréatite est suspectée, des tests sanguins cliniques et biochimiques sont effectués, ainsi que des tests de sucre et d'enzyme..

Les indicateurs suivants sont importants pour diagnostiquer l'inflammation:

  • concentration de leucocytes et proportion de neutrophiles poignardés;
  • niveau d'hémoglobine;
  • hématocrite;
  • glucose sanguin;
  • concentration totale en protéines;
  • le contenu des enzymes pancréatiques (élastase, diastase, lipase, etc.) et de la trypsine;
  • niveau de bilirubine;
  • concentration de calcium;
  • ESR.

Les résultats des tests indiquent le stade du processus, son type (aigu ou chronique) et la présence de complications.

Une étude de l'urine avec pancréatite est réalisée afin d'identifier les complications de la maladie (altération de l'absorption du glucose, lésions des voies biliaires) et de clarifier la nature du processus.

Les indicateurs suivants sont importants pour clarifier le diagnostic:

  • niveau d'alpha-amylase (diastase);
  • corps de glucose et de cétone;
  • la présence de protéines, de globules blancs et de globules rouges dans le biomatériau.

Une augmentation de l'amylase et des dommages aux voies biliaires provoquent une urine foncée, que les patients eux-mêmes remarquent.

Les tests de pancréatite montrent un écart significatif des indicateurs par rapport à la norme. Dans un test sanguin, les changements suivants sont détectés:

  • une augmentation de la vitesse de sédimentation des érythrocytes jusqu'à 15 mm / h et plus (avec un ESR standard de 2-15 mm / h);
  • augmentation de l'hématocrite à plus de 0,48;
  • augmentation de la concentration de leucocytes à 9-90 * 109 / ml;
  • diminution du taux d'hémoglobine, de la concentration en calcium et des protéines totales;
  • excès du niveau normal de diastase (64 unités), ainsi que d'autres enzymes (trypsine, lipase, élastase);
  • une augmentation de la concentration de bilirubine, de cholestérol et de phosphatase (avec compression des voies biliaires), de glucose et d'insuline (avec altération de la fonction endocrine de la glande), une diminution du taux d'albumine (avec pathologie d'absorption des protéines dans l'intestin).

Lors de l'analyse des matières fécales, les violations suivantes sont déterminées:

  • changement de consistance, de couleur et d'odeur normales;
  • la présence de particules de protéines non digérées et d'une teneur élevée en matières grasses;
  • excès ou diminution de la concentration d'élastase (moins de 80 mcg / g dans la pancréatite chronique, accompagnée d'une carence enzymatique, et plus de 500-700 mcg / g dans le processus aigu).

Dans l'analyse de l'urine avec pancréatite, une augmentation du niveau de diastase est observée. Dans un processus inflammatoire aigu, il peut atteindre plusieurs milliers d'unités à un taux de 300 à 400 unités. Avec le développement d'une carence enzymatique, cet indicateur diminue.

Avec la défaite de la partie endocrine de la glande, l'urine révèle des corps de glucose et de cétone, avec l'ajout de pathologie rénale, de protéines, de cellules sanguines et de cylindres.

De bons résultats de tests individuels ne sont pas une garantie de l'absence de pathologie. Tout en maintenant le tableau clinique de la pancréatite, des études de contrôle sont obligatoires.

Les douleurs abdominales, la malabsorption, les ballonnements, les selles grasses sont des symptômes de pancréatite, d'insuffisance exocrine, de nécrose pancréatique et d'autres maladies pancréatiques. Pour que le médecin prescrive le bon traitement, il est nécessaire de passer certains tests: un coprogramme, des excréments pour l'élastase, du sang et des tests fonctionnels. Si un cancer est suspecté.

Pour déterminer les maladies possibles, ils prélèvent du sang, des matières fécales, de l'urine pour analyse, effectuent des tests de résistance. Le diagnostic utilise également l'échographie, la tomodensitométrie ou l'imagerie par résonance magnétique..

L'insuffisance pancréatique exocrine affecte la couleur des selles et sa consistance.

Les résultats du coprogramme pour les pathologies pancréatiques comprendront des résidus alimentaires non digérés: créorrhée (présence de fibres musculaires), amilorrhée (grains d'amidon), savons, acides gras. La décomposition des protéines dans l'intestin conduit à une odeur désagréable, ainsi qu'à la croissance de micro-organismes protéolytiques - protea, clostridia.

L'analyse des selles pour l'élastase est importante..

Le sang est donné pour la biochimie et l'analyse clinique. Peut-être qu'une augmentation des globules blancs (neutrophiles) est un signe d'inflammation. Le nombre de globules rouges diminue en raison de saignements causés par un trouble de la coagulation. Il y a une augmentation de l'ESR et de l'hématocrite avec inflammation.

Avec la pancréatite, entraînant un blocage de la sortie des enzymes vers le duodénum, ​​une augmentation des enzymes suivantes est notée:

  1. Amylases.
  2. Trypsine, élastase.
  3. Lipases, phospholipases.

Peut-être une augmentation de la glycémie, car il y a une perturbation du fonctionnement des cellules des îlots qui sécrètent de l'insuline.

L'analyse biochimique de l'urine montre une augmentation du niveau d'amylase (diastase) de plus de 64 U / L par heure. Avec la nécrose pancréatique, ce chiffre tombe à 10 U / L par heure..

Les tests de pancréatite comprennent la détermination du niveau de calcium (il diminue), la détermination de la trypsine immunoréactive, un inhibiteur de la trypsine dans le sang.

Norme ESR: 6-12 chez les hommes, 8-15 chez les femmes. Dans la pancréatite aiguë, elle augmente. La quantité de protéines plasmatiques totales et contenant du fer - transferrine, ferritine - est réduite. Normalement, la protéine totale est de 64 à 84 g / l. Avec l'inflammation, seule la protéine C réactive augmente.

Indicateurs de contrôle du cancer du pancréas - CA 19-9, antigène carcino-embryonnaire. En présence d'un processus malin, la valeur de CA 19-9 est supérieure à 34 U / l, l'antigène carcinoembryonnaire est supérieur à 3,75 ng / l, chez les fumeurs, il est supérieur à 5,45 ng / l. Autres méthodes de diagnostic nécessaires pour confirmer - IRM.

Contrairement à la pancréatite aiguë, avec une insuffisance exocrine due à la mort cellulaire et au remplacement de leur tissu conjonctif, il n'y a pas d'augmentation du taux de trypsine, amylase dans le sang lors des tests fonctionnels. Cependant, dans une étude coprologique, des résidus alimentaires non digérés sont découverts, le niveau d'élastase fécale est réduit.

Avec de bonnes analyses, le niveau d'enzymes dans le sang est le suivant: lipase - 14-60 UI / l, amylase totale - 29-100 U / l, amylase pancréatique - jusqu'à 53 U / l, trypsine - jusqu'à 60 μg / l.

Les tests de pancréatite sont l'étape la plus importante pour diagnostiquer l'état du pancréas. Faire un diagnostic est un processus laborieux. Des symptômes similaires confondent le tableau clinique. Pour en savoir plus sur le bien-être d'un organe de manière fiable, vous devez faire passer l'urine, les matières fécales et le sang, subir une échographie, etc. L'article met en évidence les points clés du diagnostic: une liste de tests avec une ventilation des résultats.

femme travaillant au microscope Eine Anwenderin sitzt an dem Mikroskop

Le processus inflammatoire progressant dans le pancréas s'accompagne dans de nombreux cas de symptômes qui peuvent facilement être attribués à la congestion, la fatigue, le manque de sommeil.

Faiblesse, fatigue, perte de poids, perturbation du système digestif - tout cela accompagne la vie quotidienne des résidents de la métropole, qui ont une bouchée à la volée, boivent du café à jeun, se reposent peu et laissent beaucoup de temps sur la route.

Le diagnostic de pancréatite comprend le sang, les selles, les tests d'urine.

L'insidiosité réside dans le fait que la glande peut supporter des dépendances, la négligence des repas, le stress, mais une fois «exploser» et se rappeler avec une crise aiguë.

En supprimant la douleur intense, vous ne reviendrez jamais à votre mode de vie précédent. Depuis lors, l'alimentation et les médicaments deviendront vos compagnons éternels. Tout abandon du régime entraînera de nouvelles attaques ou pire - les complications les plus graves.

Quels tests devraient être effectués avec la pancréatite en premier lieu? En règle générale, lorsqu'il contacte un spécialiste, le patient reçoit un certain nombre d'instructions pour le laboratoire de recherche.

En fonction des résultats obtenus, le médecin décide déjà de procéder à un examen plus approfondi et procède des aspects individuels de chaque patient.

Pancréatite: quels tests doivent être réussis?

  • Test sanguin clinique général;
  • Chimie sanguine;
  • Analyse fécale;
  • Analyse d'urine pour l'amylase.

Ces tests de pancréatite visent à identifier l'inflammation, à détecter le niveau et la concentration des enzymes libérées par le pancréas dans le sang, l'urine, ainsi qu'à déterminer deux fonctions principales qui peuvent être altérées à des degrés divers: la production d'enzymes pour la dégradation des aliments et la production d'hormones pour le métabolisme des glucides - l'insuline et glucagon.

Le processus inflammatoire, progressant dans le pancréas, s'accompagne dans de nombreux cas de symptômes qui peuvent facilement être attribués à la congestion, à la fatigue, au manque de sommeil. Faiblesse, fatigue, perte de poids, perturbation du système digestif - tout cela accompagne la vie quotidienne des résidents de la métropole, qui ont une bouchée à la volée, boivent du café à jeun, se reposent peu et laissent beaucoup de temps sur la route.

Le diagnostic de pancréatite comprend des tests sanguins, des selles, de l'urine. L'insidiosité réside dans le fait que la glande peut supporter des dépendances, la négligence des repas, le stress, mais une fois «exploser» et se rappeler avec une crise aiguë. Supprimant la douleur intense, vous ne reviendrez jamais à votre mode de vie précédent.

Quels tests devraient être effectués avec la pancréatite en premier lieu? En règle générale, lorsqu'il contacte un spécialiste, le patient reçoit un certain nombre de références au laboratoire de recherche. En fonction des résultats obtenus, le médecin décide déjà de procéder à un examen plus approfondi et procède des aspects individuels de chaque patient. Les tests ci-dessus sont obligatoires, et des études plus complexes (IRM, échographie, etc.) sont programmées ultérieurement si nécessaire.

Le médecin peut recommander de passer d'autres tests, par exemple, pour déterminer la trypsine immunoréactive dans le sérum sanguin. Seulement dans 4 cas sur 10, un résultat positif indiquera une lésion pancréatique. Dans d'autres - que les violations ont affecté d'autres organes (insuffisance rénale, cholécystite, hypercorticisme, etc.).

L'analyse d'urine pour la pancréatite est rarement prescrite en raison de son coût. L'information n'est pas un élément commun, mais celui qui détermine la présence de trypsinogène dans l'urine. Le trypsinogène est une proenzyme qui est une forme inactive de la trypsine. Son contenu dans l'urine confirme de manière fiable le processus inflammatoire.

La graisse est-elle présente dans les fèces;

Y a-t-il des fragments de nourriture non digérés?.

Tout cela indique un dysfonctionnement du système digestif et une décoloration des selles signifie que les voies biliaires sont bloquées. Avec l'inflammation, les excréments sont mal lavés des parois des toilettes. En raison de l'excès de graisse, il a une surface brillante. Sa consistance est liquide, l'envie de déféquer est fréquente. La défécation s'accompagne d'une odeur âcre et désagréable.

Vous savez maintenant comment déterminer la pancréatite par analyse. Cependant, il est préférable de laisser cette tâche à votre médecin traitant qui, ayant du professionnalisme et des connaissances médicales, fera non seulement le bon diagnostic, mais établira également correctement un plan de traitement.

la source

Le diagnostic de pancréatite est un processus complexe et long. Les processus inflammatoires qui se développent dans le pancréas se manifestent souvent par des symptômes qui peuvent être facilement attribués à la fatigue, au manque de sommeil ou au stress d'une personne. Les résidents des grandes villes, où prédomine un rythme de vie accéléré, se plaignent souvent de fatigue rapide, de fatigue, de perte de poids et de l'apparition de divers troubles gastro-intestinaux. Mais ce sont précisément ces symptômes qui sont les premiers signes du développement d'une pancréatite et nécessitent une attention médicale immédiate.

C'est pour cette raison que le médecin, dès qu'il entend les plaintes d'un patient concernant une fatigue constante, une fatigabilité rapide et des troubles du tractus gastro-intestinal, examine immédiatement le patient et prescrit des tests. Et après avoir reçu les résultats de l'étude, il décide de la nécessité d'un examen plus approfondi.

En règle générale, ces tests sont d'abord prescrits au patient:

  • chimie sanguine;
  • analyse sanguine générale;
  • analyse générale de l'urine et des fèces.

Si les résultats de ces études ont révélé des anomalies du pancréas, des mesures diagnostiques plus complexes sont prescrites, notamment l'échographie, la tomodensitométrie, l'IRM, etc..

Les tests de pancréatite jouent un rôle important dans l'identification des causes de son apparition. De plus, avec leur aide, il est possible de déterminer la nature et le degré de dysfonctionnement du système digestif, car il est presque impossible de poser un diagnostic précis sur la base des seuls symptômes de la maladie, car le tableau clinique de la pancréatite peut imiter les manifestations d'autres pathologies.

Les tests de pancréatite jouent un rôle important dans l'identification de la cause de son apparition..

Lors du diagnostic des changements pathologiques dans le pancréas, les selles, l'urine et le sang sont examinés. Cela permet à un spécialiste d'identifier avec précision la présence d'un processus inflammatoire dans le pancréas. Pour déterminer la pancréatite, des méthodes de recherche sur le matériel sont également prescrites, par exemple, l'échographie.

Le coprogramme montre l'état du pancréas, le degré de violation de ses fonctions. Avec une production réduite d'enzymes digestives, le processus de fractionnement des graisses est tout d'abord suspendu.

Un changement dans ces indicateurs affecte l'état des matières fécales. Lors d'une analyse, une attention particulière est portée aux symptômes suivants: la présence d'aliments non digérés, la couleur, la présence d'inclusions graisseuses.

Lorsque le canal biliaire est bloqué, les excréments deviennent légers..

Les changements que le coprogramme reflète en violation de la sécrétion d'enzymes digestives peuvent être observés à l'œil nu. Les matières fécales acquièrent une teinte brillante, commencent à adhérer aux murs des toilettes.

Les selles arrivent 5 à 8 fois par jour, les selles avec pancréatite dégagent une forte odeur désagréable. La cause de son apparition est la décomposition des protéines non digérées dans l'intestin.

Une numération globulaire complète dans le diagnostic de la pancréatite ne joue pas un rôle important. Il aide un spécialiste à soupçonner la présence d'un processus inflammatoire dans le corps. Grâce à cette étude, la déshydratation est également détectée..

Avec la pancréatite, la composition du sang change de cette façon: la quantité d'hémoglobine et de globules rouges diminue; le nombre de leucocytes, neutrophiles et ESR augmente.

Une augmentation de l'hématocrite indique une violation de l'équilibre eau-sel.

Un test sanguin biochimique est important dans le diagnostic de la maladie. Il vous permet d'évaluer les fonctions des organes vitaux.

Avec la pancréatite, le niveau d'amylase, une enzyme impliquée dans la dégradation des glucides, augmente - l'élastase, la trypsine et la lipase. Une carence en insuline ou des régimes stricts entraînent une modification de la glycémie.

Qu'est-ce qu'une analyse pour déterminer le niveau d'élastase pancréatique dans les fèces - lire ici.

L'hyperbilirubinémie est le premier signe de blocage des voies biliaires, observé avec une augmentation du pancréas. Une carence en protéines-énergie entraîne une diminution de la quantité de protéines totales et une augmentation des niveaux de calcium. Les niveaux de transaminases augmentent souvent. Une étape importante dans le diagnostic de la pancréatite est l'identification d'une quantité accrue d'enzymes digestives..

Les niveaux de lipase augmentent non seulement avec l'inflammation du pancréas, mais aussi avec certaines autres maladies. Par conséquent, une telle analyse ne joue aucun rôle dans le diagnostic de la pancréatite. L'enzyme élastase commence à être produite de manière intensive lors de la dégradation des tissus glandulaires. Son identification dans les formes aiguës de la maladie est particulièrement importante. Plus le niveau d'élastase est élevé, plus le processus de désintégration est rapide.

Cette étude vise à détecter le trypsinogène. Il s'agit d'une méthode de diagnostic précise, très sensible et spécifique. Avec son aide, le diagnostic est fait avec une précision de près de 100%.

L'analyse d'urine est une méthode de diagnostic précise, hautement sensible et spécifique..

Cependant, il est rarement utilisé, en raison du coût élevé et de la complexité de l'exécution.

Un diagnostic nosologique ne peut être posé que si les méthodes de laboratoire et de matériel sont utilisées en combinaison. Les tests directs incluent le sondage gastroduodénal. Au cours de la procédure, le contenu de l'intestin grêle est échantillonné, qui est ensuite examiné pour la présence de bicarbonates et d'enzymes digestives..

Les méthodes de recherche indirectes jouent un rôle moins important dans le diagnostic de l'inflammation pancréatique. Il s'agit notamment de mesurer la quantité de produits de dégradation des graisses dans les selles, la pancréatolaurine et les tests d'amylase.

Si une pancréatite est suspectée, l'introduction de stimulants sécrétoires - sécrétine ou acide chlorhydrique - entraîne une diminution de la production d'enzymes digestives et de l'alcalinité carbonatée..

Souvent, la réaction à la pénétration des irritants dans la pancréatite diffère de la normale. Lors de l'utilisation de stimulants enzymatiques, une baisse du niveau d'amylase et de trypsine est observée.

Résultats de test

Considérez les changements auxquels vous devez faire attention lors du diagnostic de cette maladie. S'il s'agit d'un test sanguin général, vous devez prendre en compte le nombre de leucocytes, d'ESR et de neutrophiles.

Les repères sont comparés à ceux obtenus. Le nombre de leucocytes est de 9 unités mld / ml, la norme d'ESR est de 15 mm / h. Le taux de glucose ne doit pas dépasser 5,5 mmol / l.

De bons tests indiquent l'absence d'un processus inflammatoire dans le corps.

Trouver les résultats sans l'aide d'un médecin peut être difficile. La maladie peut être suspectée sur la base d'une augmentation de l'activité de la lipase et de la trypsine..

Diagnostic de la pancréatite: comment déterminer par analyse

Pour commencer le traitement - il est nécessaire de procéder à un diagnostic. Il existe un certain nombre de maladies dont les symptômes sont bénins et il n'est pas possible de les reconnaître par eux. Ces maladies comprennent la pancréatite..

Le succès du traitement de cette maladie dépend directement d'un examen rapide et d'un diagnostic correct. Lors d'un diagnostic, un spécialiste se fonde non seulement sur les données de recherche, mais également sur les signes accompagnant la maladie. Ceux-ci inclus:

  • douleur aiguë dans l'abdomen de la ceinture;
  • sensation constante de nausées et de vomissements, ce qui n'apporte pas de soulagement;
  • faiblesse générale;
  • une forte diminution de la pression;
  • transpiration accrue et pâleur de la peau;
  • saute dans la température corporelle;
  • troubles des selles;
  • bouche sèche, plaque blanche sur la langue.

Dans la pratique médicale, il existe plusieurs façons de déterminer la pancréatite sans recourir à un examen instrumental, basé uniquement sur des symptômes caractéristiques. Cela permet de diagnostiquer un adulte à un stade précoce. Ces symptômes comprennent:

  1. en présence de pancréatite, le patient ne ressent pas de pulsation aortique dans l'estomac.
  2. l'apparition de taches bleues dans la paroi abdominale lors de la conception du pancréas.
  3. taches bleues dans la région ombilicale. Leur manifestation est associée à l'action des produits de décomposition du pancréas sur les tissus des organes et des muscles.
  4. douleur à l'emplacement du pancréas.
  5. l'apparition de douleurs lors de la palpation par un spécialiste du côté gauche du sternum, à la jonction des côtes avec la colonne vertébrale.
  6. douleur en tapotant le pancréas. La survenue de douleur est associée au processus inflammatoire de l'organe.
  7. douleur intense lorsque la paume est insérée profondément dans la paroi abdominale, associée à une irritation du péritoine.

Afin de déterminer la pancréatite chronique, le médecin doit prêter attention aux symptômes présents chez le patient. Pour cette maladie, les symptômes suivants sont caractéristiques:

  1. douleur périodique sous les côtes du côté gauche de la colonne vertébrale;
  2. la propagation de la douleur du pancréas dans le dos;
  3. l'apparition de douleurs après avoir mangé des aliments fumés, frits ou gras, ainsi que de boire de l'alcool;
  4. sensation constante de nausée;
  5. diarrhée avec une odeur caractéristique;
  6. perte de poids soudaine associée à une mauvaise absorption des nutriments par le corps à partir des aliments.

Le traitement de la pancréatite chronique peut prendre beaucoup de temps. Pendant la période de traitement, son exacerbation ou sa rémission de la maladie est possible, il est donc important de la diagnostiquer correctement. Pour une maladie de si longue durée, les symptômes suivants sont caractéristiques:

  • faiblesse, vertiges, essoufflement, troubles de la mémoire;
  • augmentation du sucre, diabète de type 2;
  • dysfonctionnements du système digestif, diarrhée ou constipation, nausées et vomissements;
  • une augmentation du pancréas provoquant un blocage de la veine splénique;
  • stagnation de la bile dans le corps et apparition d'un ictère.

Il s'agit de la première analyse attribuée aux patients pour déterminer la maladie pancréatique. C'est assez simple et instructif. Selon ses résultats, le type de maladie organique est déterminé. Avec la pancréatite, un test sanguin biochimique peut révéler les écarts suivants par rapport à la norme:

  • augmentation des niveaux d'alpha-amylase. Il s'agit d'une enzyme produite par le pancréas et qui favorise la dégradation de l'amidon dans le corps. Son niveau élevé indique une maladie d'organe. Cependant, basé uniquement sur cet indicateur, il n'est pas possible d'établir avec précision un diagnostic;
  • une augmentation du niveau de lipase, une enzyme nécessaire à la dégradation des graisses dans les aliments;
  • une diminution de l'insuline et, par conséquent, une augmentation du glucose
  • une diminution des taux sanguins de protéines, en particulier de protéines d'albumine;
  • une forte augmentation de l'activité de la protéine c-réactive;
  • augmentation de l'urée sanguine en cas d'insuffisance rénale.

Les violations du pancréas entraînent des changements dans la composition du sang, ainsi que la quantité de liquide présente dans le sang. Cela peut entraîner un blocage des vaisseaux sanguins et des caillots sanguins..

La pancréatite entraîne une diminution des taux sanguins de minéraux tels que le potassium, le calcium et le sodium. les minéraux affectent le fonctionnement normal du système cardiovasculaire.

Analyse sanguine générale

Selon les résultats de cette analyse, à savoir le nombre de leucocytes et de globules rouges, nous pouvons conclure qu'il existe une maladie. Une augmentation des globules blancs indique un processus inflammatoire dans le corps. La sédimentation érythrocytaire est observée avec une diminution du liquide dans le lit vasculaire.

Analyse générale d'urine

Chez un patient atteint de pancréatite, un écart significatif par rapport à la norme pour la teneur en alpha-amylase est observé. Ceci est caractéristique du stade initial de l'évolution de la maladie. À des stades ultérieurs, des globules blancs, des globules rouges et d'autres composants peuvent être détectés dans l'urine..

Les méthodes instrumentales de recherche sur les maladies pancréatiques font partie intégrante du diagnostic. Au cours de la recherche instrumentale, il devient possible de visualiser la glande, ainsi que d'identifier les effets de la pancréatite et ses effets sur d'autres organes.

C'est la méthode la plus efficace pour déterminer la maladie pancréatique, ainsi que pour détecter les changements dans les tissus organiques, la présence d'inflammation. L'échographie a l'occasion de voir l'état des voies biliaires, la présence d'abcès purulents et de liquide.

il est également important de noter que le patient doit savoir comment se passe la préparation à l'échographie pancréatique, afin que l'étude soit aussi informative que possible.

Ce type de diagnostic vous permet de déterminer la présence de calculs dans les voies biliaires, ainsi que de confirmer indirectement la présence de pancréatite chez le patient. Sur les photos du patient atteint de cette maladie, des boucles intestinales élargies et d'autres signes caractéristiques seront visibles.

Tomographie

Une méthode informative pour diagnostiquer une maladie pancréatique. Avec son aide, vous pouvez déterminer la taille de l'organe, la présence de tissus morts et l'inflammation. Cependant, cette méthode est rarement utilisée en raison de son coût élevé et de la présence de tomographes dans les grandes cliniques..

Laparoscopie

Cette méthode est à la fois un diagnostic et un traitement de la maladie. Mener cette étude dans des armoires ou des salles d'opération spécialement équipées.

La laparoscopie peut détecter des pathologies d'organes en temps réel et, dans certains cas, prendre des mesures pour réduire leurs effets sur le corps. Cette méthode est utilisée dans les cas extrêmement graves de la maladie..

Endoscopie

Cette méthode de recherche vous permet de voir tous les changements dans le pancréas et le duodénum. Pour ce faire, un endoscope avec une caméra installée est inséré à travers l'œsophage et l'organe est examiné.

Grâce à l'endoscopie, il est possible de déterminer le niveau de sécrétion et son effet sur le pancréas.

Pour la pancréatite, les principaux symptômes caractéristiques sont des douleurs dans l'abdomen, qui redonnent, des diarrhées et des vomissements. Cependant, un certain nombre d'autres maladies digestives présentent des symptômes similaires..

Parfois, même les résultats des analyses peuvent ne pas donner une image complète, de sorte que le spécialiste diagnostique en toute confiance. Il est nécessaire de distinguer la pancréatite des autres maladies possibles.

Très souvent, la pancréatite présente des symptômes similaires avec un ulcère perforé. Ces maladies se caractérisent par une douleur intense et le choc douloureux qui en résulte, une diminution du rythme cardiaque et de la tension des parois de l'abdomen.

Cependant, il existe des différences importantes qu'il est important de noter lors du diagnostic et de la prescription d'un traitement. Un patient avec un ulcère perforé essaie de prendre une position dans laquelle la douleur sera moins ressentie. En outre, avec une telle maladie, les vomissements se produisent rarement assez..

Avec la pancréatite, le patient se comporte mal. Il ne peut pas trouver une position de sommeil. En outre, la maladie s'accompagne de vomissements constants. En raison de la maladie, l'approvisionnement en sang périphérique peut être altéré..

Ces deux maladies ont des symptômes très similaires. Et souvent, la cholécystite est une conséquence de la maladie d'une personne atteinte de pancréatite. La cholécystite est caractérisée par la survenue d'une douleur du côté droit de l'abdomen et la transition de la douleur vers l'épaule droite. À l'échographie, le processus inflammatoire est prononcé.

De plus, le lecteur trouvera des informations utiles sur ce qu'est la cholécystite et comment la traiter, sur les pages de notre site.

La pancréatite s'accompagne d'une occlusion intestinale dynamique. La douleur dans les intestins se produit fortement, des vomissements, des flatulences, après quoi la constipation pendant un certain temps - tous ces symptômes sont des pancréatites.

Vous pouvez distinguer cette maladie de l'occlusion intestinale par les résultats sanguins. Si le taux sanguin de chlorures est bas, cela indique une obstruction intestinale. Un niveau élevé de chlorures et de diastases indique la présence d'une pancréatite chez un patient.

Il est assez facile de distinguer ces deux maladies. L'infarctus du myocarde est diagnostiqué par les résultats d'un électrocardiogramme, qui est réalisé pour chaque patient lors de son admission à l'hôpital.

Au cours des 40 dernières années, les cas de cette maladie ont doublé. Comment déterminer la pancréatite en laboratoire?

Diagnostique

Le patient est référé à un médecin suspectant des symptômes spécifiques de pancréatite. Si la maladie se présente sous une forme aiguë, les signes de pancréatite sont brillants, le syndrome douloureux est sévère. Dans une maladie chronique, les symptômes ne ressortent pas tellement, mais un malaise est constamment présent.

Les symptômes suivants indiquent une pancréatite:

  • Un sentiment de faiblesse générale, d'impuissance.
  • Nausées et vomissements qui apparaissent spontanément mais ne soulagent pas.
  • Douleur dans l'abdomen, qui redonne.
  • Cardiopalmus.
  • Changement de selles, restes de nourriture excrétés présents.

Après une visite chez le médecin, une anamnèse est recueillie, les plaintes du patient concernant l'état de santé. Sur la base des résultats de l'examen, des tests de laboratoire appropriés sont prescrits. Si une pancréatite est suspectée, des analyses sanguines générales et biochimiques sont obligatoires. Une analyse d'urine, une analyse des selles, une radiographie, une analyse de la salive et d'autres peuvent également être prescrites..

Analyse générale

Dans un test sanguin général, il existe un certain nombre d'indicateurs qui peuvent indiquer le développement d'une maladie dans le corps du patient. Malgré les données généralisées, le niveau de leucocytes, érythrocytes et ESR est noté dans le test sanguin. En règle générale, un échantillon biologique est immédiatement soumis à des analyses générales et biochimiques.

Tests de pancréatite: indications pour

Le diagnostic de la santé pancréatique doit être effectué en utilisant une approche intégrée. Après tout, le médecin doit déterminer à la fois la fonctionnalité et l'état des tissus de l'organe. Le pancréas est un élément miniature mais très complexe du corps humain, qui détermine à quel point les processus digestifs se produiront, en quelles quantités les enzymes seront produites, comment les aliments seront absorbés par le corps. Entre autres choses, l'organe glandulaire joue un rôle important dans le maintien des processus métaboliques, métaboliques et hormonaux globaux..

Le tableau clinique de la pancréatite aiguë et chronique n'est pas spécifique. Par conséquent, il devient souvent difficile pour un médecin d'établir le bon diagnostic sans assigner d'études supplémentaires. Par conséquent, les tests jouent parfois un rôle fondamental dans le diagnostic..

Le médecin spécialiste a une tâche difficile: non seulement pour déterminer la présence de pancréatite, mais aussi pour déterminer la forme de la maladie - chronique ou aiguë. Les symptômes de la pancréatite aiguë peuvent coïncider avec les symptômes qui sont observés avec une exacerbation de la forme chronique de la maladie.Par conséquent, les tests de pancréatite sont prescrits à peu près les mêmes, pour examiner attentivement tous les changements qui se sont produits à l'intérieur du corps..

Les tests de pancréatite aiguë sont effectués le plus tôt possible afin de commencer le traitement en temps opportun. Il est important de bien préparer le diagnostic, afin que les résultats des tests soient extrêmement fiables:

  • devrait s'abstenir de boire des liquides alcoolisés, du thé fort et du café;
  • tout repas doit être exclu (les analyses de sang sont effectuées à jeun, après une pause alimentaire de 8 heures);
  • l'activité physique doit être exclue jusqu'à ce que le sang soit donné pour analyse;
  • Avant de passer un test d'urine, vous devez vous laver soigneusement afin qu'il ne pénètre pas dans l'urine des parties génitales.

Veuillez noter que les résultats de nombreux tests peuvent être affectés par des médicaments tels que la vitamine C, le paracétamol, les antibiotiques.

Les tests de pancréatite chronique doivent inclure un test sanguin. Cette analyse vous permettra de savoir s'il existe des processus inflammatoires à l'intérieur du corps, même s'il ne s'agit pas d'une réaction inflammatoire dans le pancréas. Dans la pancréatite chronique, en plus des tests standard, le médecin peut orienter le patient vers différents tests de laboratoire:

  • L'analyse de la trypsine immunoréactive est prescrite relativement rarement, car son efficacité dans la pancréatite n'est pas supérieure à 40%. Ce type d'étude est inclus dans la liste des procédures de diagnostic utilisées pour la cholécystite ou l'insuffisance rénale..
  • L'analyse du niveau d'inhibiteurs de la trypsine dans le sang permet de déterminer l'ampleur des processus destructeurs dans le pancréas.
  • L'analyse de l'urine pour la teneur en trypsinogène en elle - est de moins en moins utilisée en raison du coût considérable, cependant, elle peut complètement indiquer la présence de pancréatite.

Les tests d'exacerbation de la pancréatite sont généralement les mêmes que pour une attaque aiguë de cette maladie. Afin de ne pas perdre de temps, le médecin prescrit d'abord une analyse de l'évaluation du niveau enzymatique dans le sang:

  • pendant le premier jour - le niveau d'amylase pancréatique;
  • en outre - le niveau d'élastase et de lipase.

Les tests de pancréatite et de cholécystite suggèrent en premier lieu la définition de la diastase. L'indicateur normal pour un millilitre de sang est de 40 à 160 unités, et dans un millilitre de liquide urinaire - 32 à 64 unités. L'analyse est prise à jeun. Dans la phase aiguë de la maladie, la diastase augmente plus de 4 à 5 fois. Au cours de l'évolution chronique de la maladie, l'anémie dans le sang est également déterminée et dans le liquide urinaire - bilirubine et α-amylase.

Dans la période aiguë, ou avec une exacerbation de la cholécystopancréatite chronique, une leucocytose (décalage de la formule vers la gauche), une ESR accélérée, est détectée. Une analyse d'urine montre la présence de bilirubine et de pigments biliaires, une augmentation de l'urobiline. L'analyse biochimique indique une teneur élevée en bilirubine, fibrinogène et haproglobine.

Le processus chronique s'accompagne d'une forte diminution du nombre de lymphocytes B et T et d'une diminution du contenu en immunoglobulines A.

Test sanguin biochimique pour la pancréatite

Amylase. L'analyse principale qui répond à la question «est-ce une pancréatite?», La définition de l'amylase dans le sang et l'urine est considérée.

L'amylase est une enzyme pour la dégradation de l'amidon dans la lumière du tractus gastro-intestinal. L'amylase se forme dans le pancréas et les glandes salivaires. Dans la pancréatite, l'amylase et de nombreuses autres enzymes, pour diverses raisons, ne sont pas sécrétées dans la lumière intestinale, mais commencent à être activées directement dans le pancréas, commençant son auto-digestion. Une partie de l'enzyme pénètre dans la circulation sanguine et du sang par les reins excrétés dans l'urine.

Avec la pancréatite, la teneur en amylase dans le sang augmente après 1 à 12 heures après le début de la maladie, atteint une concentration maximale de 20 à 30 heures, disparaît en 2 à 4 jours.

Une teneur en amylase accrue dans l'urine se caractérise par une valeur plus stable: généralement, l'amylase est retenue dans l'urine par rapport aux numérations sanguines pendant 9 à 10 heures. Il peut être présent dans l'urine pendant 3 à 5 jours et apparaître 4 à 7 heures après le début de la maladie. La teneur maximale en amylase dans l'urine est enregistrée après 9 à 10,5 heures.

La relation entre la concentration d'amylase dans le sang et la gravité de la pancréatite n'est pas observée.

Dans certains cas, la teneur en amylase dans le sang et l'urine n'augmente pas du tout. Il peut même s'agir d'une évolution très grave de la pancréatite et d'une longue évolution de la pancréatite..

La valeur de l'amylase totale peut augmenter dans les conditions suivantes: appendicite aiguë, grossesse tubaire avortée, obstruction intestinale, cholécystite, lésion pancréatique, écoulement du pancréas, pathologie des glandes salivaires, péritonite, diabète sévère, perforation des ulcères d'estomac, grossesse, rupture aorte.

Pour un diagnostic plus précis de la pancréatite, il est nécessaire de déterminer non pas la valeur totale de l'amylase totale totale dans le sang, à savoir l'isamylase pancréatique.

Valeurs normales de l'amylase totale dans le sang: 29 - 100 PIÈCES / l; amylase pancréatique - pas plus de 53 unités / litre. Indicateurs normaux d'amylase totale dans l'urine: jusqu'à 408 unités / jour.

Lipase La détermination de la lipase sanguine est un autre test pour la pancréatite. La lipase est également une enzyme du pancréas, elle est destinée à la dégradation des lipides - graisses. Le niveau d'apparition dans le sang, la concentration maximale et le temps d'élimination du corps sont très variables, donc cette méthode de diagnostic de la pancréatite chronique n'est pas très précise.

Important! La détermination de la lipase est une analyse plus spécifique que la détermination de l'amylase, car seul le pancréas produit de la lipase et son niveau augmente exclusivement avec les pathologies de cet organe.

Niveau de lipase normal: 14 - 60 UI / L.

Du sang au microscope

Élastase La détermination de l'activité de l'élastase-I est l'analyse la plus «récente» de la pancréatite, car son niveau reste élevé pendant environ 1,5 semaine à partir d'une exacerbation de la forme chronique de pancréatite ou d'une crise de forme aiguë. Par exemple, pendant cette période, le niveau d'élastase-I est augmenté chez 100% des patients, la concentration d'amylase pancréatique est de 43%, la lipase - 85% des patients. Cependant, selon le niveau d'augmentation de l'élastase-I dans le sang, il est impossible d'indiquer le degré de dommage au tissu pancréatique.

Le niveau d'élastase - I dans le sang: 0,1 - 4 ng / ml.

L'élastase-I dans le sang est déterminée pour détecter une inflammation aiguë du pancréas, et la détection d'élastase dans les selles est un signe d'altération de la synthèse pancréatique des enzymes.

Autres indicateurs. Un test sanguin biochimique pour la pancréatite est également donné pour déterminer les indicateurs cliniques généraux, il détermine souvent les changements:

  • niveaux réduits de protéines totales, albumine, ferritine, transferrine;
  • l'indice d'albumine-globuline change dans le sens de l'augmentation des alpha-1- et alpha-2-globulines;
  • l'activité de l'alanine aminotransférase et de l'aspartate aminotransférase, de la lactate déshydrogénase, de la gamma glutamyl transférase augmente souvent;
  • une augmentation de la teneur en bilirubine, cholestérol, phosphatase alcaline est typique de la survenue d'une complication - un blocage des voies biliaires et le développement d'un syndrome de cholestase, une hépatite réactive;
  • en analyse biochimique, une diminution des taux de calcium sanguin est souvent observée, ce qui sert d'indicateur de la gravité de la pancréatite.

Important! Le niveau de diminution du calcium et une diminution de la quantité de protéines dans le sang est un marqueur de la gravité de la pancréatite et du degré de dommage au tissu pancréatique.

La protéine totale est normale dans le sang 64 - 84 g / l; taux de calcium - 2,15 - 2,55 mmol / l.

Oncomarkers. La détermination du carcinome sanguin de l'antigène carcinoembryonnaire et du CA 19 - 9 dans le sang est une analyse nécessaire pour la pancréatite chronique. Cela est nécessaire pour ne pas rater le moment de la conversion de la pancréatite chronique en cancer du pancréas.

Une augmentation de CA 19 - 3 trois fois et de l'antigène carcinoembryonnaire deux fois sert d'indicateur de l'inflammation pancréatique, mais une augmentation des valeurs de ces marqueurs tumoraux dans le sang au-dessus de ces indications sert de signe indirect de cancer du pancréas.

Le niveau de ces marqueurs tumoraux peut augmenter dans les cancers gastriques, colorectaux et cholangiogéniques, cette analyse est donc un signe indirect de cancer du pancréas.

Les valeurs de CA 19 - 9 sont normales: 0 - 34 PIÈCES / ml; antigène carcionembryonnaire: 0 - 3,75 ng / ml pour les non-fumeurs, pour les fumeurs 0 - 5,45 ngml.

Glucose. Détermination de la glycémie - une analyse obligatoire, car souvent le résultat d'une pancréatite chronique est le diabète.

Cette analyse doit être effectuée plusieurs fois pour la fiabilité du résultat, car elle est influencée par différents facteurs: manger avant de passer le test, niveau d'activité physique et prendre certains médicaments. Concentration normale de glucose dans le sang jusqu'à 5,5 mmol.

Une analyse plus précise pour déterminer le diabète, en plus de déterminer la glycémie, est la détermination de l'hémoglobine glyquée. Hémoglobine glyquée - hémoglobine, qui dans la circulation sanguine est associée au glucose.

Mesuré en%, il varie normalement de 4,0 à 6,2%. Cet indicateur montre le plus précisément la valeur moyenne dans le sang au cours des 3 derniers mois de concentration de glucose.

Le diagnostic biochimique est considéré comme le plus informatif pour les problèmes de pancréas. Une telle analyse doit être transmise dès l'admission à la clinique. La clôture est réalisée le matin, à condition que le patient refuse de manger des repas gras et lourds la veille..

Quels changements révèle le diagnostic en présence de pancréatite:

  1. Croissance d'amylase. La valeur de l'enzyme pancréatique, responsable de la dégradation de l'amidon, peut être supérieure à 100 unités, ce qui indique la présence de problèmes pancréatiques.
  2. L'augmentation de la bilirubine. Un signe de blocage des voies biliaires par un pancréas hypertrophié et douloureux. Peut indiquer une cholécystite.

Les informations les plus complètes peuvent être obtenues par analyse biochimique du sang

Les principaux critères d'exacerbation de la pancréatite sont les indicateurs d'amylase. Le diagnostic de laboratoire est prescrit à la fois au début de la maladie et pour contrôler la dynamique des changements pendant le traitement. Avec une nouvelle augmentation du contenu des enzymes pancréatiques ainsi qu'une augmentation des douleurs, ils indiquent la progression de la pathologie ou l'ajout de complications.

Mais les paramètres de lipase sont moins spécifiques. Cette enzyme augmente avec d'autres affections associées à l'état des voies biliaires, le foie. Cependant, contrairement à l'amylase, la lipase est stockée dans le sang du patient plus longtemps. Par conséquent, si le pic d'exacerbation n'est pas atteint, cette enzyme aidera à diagnostiquer la pancréatite..

En cas de suspicion de destruction, l'élastase sérique aidera à déterminer la présence de changements. Une enzyme est détectée en présence d'une maladie aiguë.

L'analyse biochimique se concentre sur l'amylase et l'élastase

L'ampleur de la destruction pancréatique aide à détecter l'élastase des neutrophiles plasmatiques. Cependant, cette technique de diagnostic n'est pas disponible dans les cliniques et laboratoires conventionnels..

Si vous regardez les analyses en dynamique, alors chez tous les patients l'élastase reste élevée pendant 10 jours.

L'amylase pancréatique, une enzyme pancréatique responsable de la dégradation de l'amidon, augmente.

D'autres représentants du groupe enzymatique augmentent également, tels que la trypsine, l'élastase, la phospholipase, la lipase.

Une synthèse insuffisante de l'insuline provoque une augmentation du glucose dans le sérum sanguin.

La bilirubine change de côté par rapport à la norme, si la glande enflée bloque les voies biliaires.

Dans certains cas, la transaminase augmente.

L'amylase élevée est le signe principal de la pancréatite dans sa manifestation chronique ou aiguë. Cette enzyme aide à décomposer les glucides. La lipase est responsable de la dégradation des graisses. La trypsine et l'élastase sont représentatives d'un groupe de protéases dont la fonction est de cliver les liaisons peptidiques des acides aminés dans les protéines.

La biochimie de la pancréatite est effectuée dans la journée suivant le jour où le patient est livré à l'hôpital avec une crise aiguë. Pendant l'hospitalisation, la dynamique de l'amylase est étudiée, prévenant de nouvelles attaques et complications. À ce sujet, le médecin suggère une augmentation continue, associée à une douleur intense.

La méthode la plus informative pour diagnostiquer la pancréatite est un test sanguin biochimique. Il donne une image complète de l'état du corps et du pancréas. Dans la pancréatite aiguë et chronique, un test sanguin biochimique vous permet d'obtenir les données suivantes:

  • Amylase. C'est une enzyme pancréatique qui est responsable de la dégradation de l'amidon dans le corps. Avec le développement de la pancréatite, son augmentation est notée, ce qui indique une stagnation du suc pancréatique dans les canaux du pancréas.
  • Phospholipase, trypsine, lipase et élastase. Ce sont également des enzymes du jus pancréatique. Et avec le développement de cette maladie, leur niveau dans le sang augmente également.
  • Glucose. Le niveau de cette substance dans le sang atteint de pancréatite augmente en raison du fait que les cellules pancréatiques endommagées cessent de produire la bonne quantité d'insuline, qui est responsable de la dégradation et du transport du glucose dans les cellules et les tissus corporels.
  • Bilirubine. Le niveau de cette substance avec pancréatite dépasse également la norme. Cela est dû à la stagnation des voies biliaires résultant d'un œdème pancréatique..
  • Protéine. Avec le développement de cette maladie, le niveau de protéines est réduit.
  • Transaminase. Cette substance augmente également avec l'inflammation du pancréas, mais pas dans tous les cas..

Quand vous devez passer des tests de présence de pancréatite chronique

  • douleur dans l'hypochondre gauche, se manifestant périodiquement, qui s'intensifie après avoir mangé et diminue pendant le jeûne ou avec une position assise du corps;
  • augmentation de la salivation;
  • vomissement
  • rots fréquents avec de l'air ou de la nourriture;
  • diminution de l'appétit;
  • augmentation de la formation de gaz;
  • diarrhée (matières fécales de couleur jaunâtre ou paille, avec une odeur fortement désagréable, contenant parfois des particules d'aliments non digérés);
  • perte de poids;
  • le corps se fatigue rapidement.

La douleur dans l'hypochondre gauche est un signe d'indigestion

Les conditions ci-dessus du corps indiquent un mauvais fonctionnement du pancréas, ce qui affecte le bien-être, altère la capacité de travailler, la peau devient sèche, les cheveux tombent, l'anémie se développe. L'essentiel est d'identifier rapidement la pathologie et de commencer le traitement. Une déplétion grave, une perturbation de l'équilibre électrolytique et la perte d'oligo-éléments vitaux peuvent être mortelles..

Analyse générale

Quels indicateurs sont utilisés pour diagnostiquer la pancréatite dans un test sanguin général:

  • Un niveau accru d'ESR et de protéine C réactive indique la présence d'un processus inflammatoire dans le corps. L'ESR normal est de 0-15 pour les hommes et de 0-20 pour les femmes.
  • Une augmentation du nombre total de leucocytes correspond à une condition dans laquelle le corps produit activement des globules blancs pour lutter contre le processus inflammatoire. Normalement, chez les hommes et les femmes adultes, le nombre de leucocytes doit être compris entre 4 et 9 × 109 litres..
  • Si la pancréatite a provoqué une complication hémorragique, le niveau d'hémoglobine et de globules rouges sera réduit dans l'analyse générale. Les globules rouges normaux sont de l'ordre de 3,9-5,5 × 1012 chez l'homme et de 3,9-4,7 × 1012 cellules / l.
  • Parfois, il y a une diminution de la norme des éosinophiles. Ce type de leucocytes représente 1 à 5% de la masse totale des leucocytes ou 0-0, 45 × 109 l.

Un test sanguin clinique de pancréatite et des indicateurs sont généralisés et ne permettent pas d'établir un diagnostic. Une étude générale est auxiliaire, confirmant les résultats de la biochimie. Parallèlement, les paramètres étudiés permettent de connaître l'état général de santé du patient et d'évaluer l'effet de la maladie sur l'organisme.

Biochimie

La recherche biochimique est un processus complexe qui peut contenir un grand nombre d'indicateurs des paramètres étudiés. Pour le diagnostic de pancréatite, seuls certains d'entre eux sont utilisés. Un test sanguin pour une maladie aiguë est effectué dans la journée à partir du moment où le patient contacte l'établissement médical.

Il est nécessaire de déterminer les indicateurs suivants:

  • Les niveaux de sucre chez les patients atteints de pancréatite seront augmentés. Cela indiquera des changements dans la structure du pancréas dus à une pancréatite. Normalement, l'indicateur de glucose se situe dans la plage de 3,9 à 5,8 mmol / l.
  • À la suite des tests, une augmentation significative du niveau d'enzymes associées au fonctionnement du foie (élastase, phospholipase, trypsine, lipase) sera notée. Une augmentation de la bilirubine indique la formation de calculs biliaires.
  • L'alpha-amylase est le paramètre principal pour le diagnostic de pancréatite dans un test sanguin. Si l'indicateur est 4 à 5 fois plus élevé que la normale, le patient reçoit un diagnostic de pancréatite. La norme pour un adulte est de 0 à 50 unités / l.
  • Une faible activité alpha-amylase indique une nécrose possible et une décomposition complète du pancréas.
  • Une augmentation de l'élastase-1 dans l'échantillon biologique du patient indique une évolution aiguë de la maladie, ainsi que le développement de foyers de nécrose. Cet indicateur n'est étudié que dans des laboratoires modernes équipés des dernières technologies..
  • L'indicateur de protéine totale est significativement réduit par rapport à cette norme. Pour un adulte, la norme est de 65 à 85 g / l.

Analyse d'urine

Une analyse d'urine est assez informative pour le médecin. Un échantillon biologique est prélevé par les patients à domicile et livré au laboratoire pour analyse. Auparavant, le médecin donnera des instructions à suivre pour obtenir les informations les plus fiables sur les résultats de l'étude. Les paramètres suivants de l'échantillon biologique sont pris en compte:

  • L'urine d'une personne en bonne santé doit être transparente. La présence de turbidité indique la présence de pus, à la suite de la présence d'une inflammation purulente à l'intérieur du corps.
  • Normalement, la couleur du liquide doit être jaune clair. Avec la pancréatite et la maladie rénale, la couleur peut changer pour devenir plus foncée.
  • Macho est également testé pour les niveaux de glucose. Normalement, le sucre ne devrait pas être présent dans l'urine, mais si le test est positif, cela indique le développement d'une pancréatite aiguë, d'un diabète sucré ou de problèmes rénaux.
  • L'apparition d'hémoglobine dans l'urine, même en petites quantités, indique une pancréatite, un empoisonnement, une hypothermie ou certaines maladies chroniques.

Analyse fécale

Changer la structure du cola est l'un des symptômes de la pancréatite. C'est ce type d'étude sous une forme réelle qui reflète le niveau fonctionnel du pancréas. Si la sécrétion d'enzymes digestives produites par la glande est réduite, une pancréatite peut être diagnostiquée..

La dysfonction pancréatique sera de plus en plus prononcée en fonction du degré de développement de la maladie..

Avec la pancréatite, les manifestations suivantes sont observées:

  • Odeur persistante d'excréments
  • Les matières fécales sont mal lavées des parois des toilettes
  • Aliments non digérés présents dans les excréments
  • Les matières fécales ont une surface brillante
  • Une analyse en laboratoire révèle de la graisse dans les selles
  • Lorsque les voies biliaires sont bloquées, les selles auront une teinte claire
  • Envie fréquente de vider
  • Tabouret lâche

En tant que méthodes de recherche supplémentaires, différents types de tests de pancréatite peuvent être utilisés. Par exemple, l'analyse de la salive aide à détecter la concentration des enzymes pancréatiques. Selon le résultat de cette analyse, on peut découvrir la gravité et le degré de développement de la pancréatite. De plus, ce type d'étude simplifie grandement les diagnostics en laboratoire et vous permet de surveiller la dynamique de la pancréatite..

La pancréatite est une affection pathologique grave qui peut entraîner de graves conséquences pour le corps. Si des symptômes spécifiques de pancréatite sont détectés, vous devez immédiatement consulter un médecin pour obtenir de l'aide. Les tests de laboratoire ne prendront pas beaucoup de temps, mais aideront à établir un diagnostic en temps opportun et à choisir le traitement le plus efficace..

En bref sur la maladie

La pancréatite est une maladie dans laquelle les processus inflammatoires commencent à se développer dans le pancréas. Dans le même temps, il y a violation de l'écoulement du suc pancréatique et activation des processus d '«auto-digestion». Divers facteurs peuvent contribuer au développement de la pancréatite. Parmi eux, les plus courants sont:

  • mauvaises habitudes;
  • malnutrition;
  • prendre certains médicaments;
  • stress et manque de sommeil;
  • cholécystite;
  • inflammation des voies biliaires;
  • duodénite;
  • maladies cardiovasculaires;
  • cirrhose du foie, etc..

Les principaux symptômes de cette maladie sont:

  • nausées persistantes, accompagnées de vomissements, après quoi il n'y a pas de soulagement;
  • diminution de l'appétit et du poids corporel;
  • douleur de ceinture dans l'hypochondre gauche;
  • augmentation de la température;
  • rots fréquents;
  • hoquet;
  • augmentation de la salivation;
  • revêtement blanchâtre sur la langue;
  • dérangement de chaise.

Si au moins un signe du développement d'une pancréatite apparaît, vous devez immédiatement consulter un médecin et passer des tests qui confirmeront ou nieront la présence de cette maladie.

Pour prévenir cette maladie, vous devez respecter une bonne nutrition. Le régime doit inclure toutes les vitamines et minéraux nécessaires. Manger des fruits et légumes est un must. Les aliments gras et frits relèvent de la restriction; les aliments excessivement salés et sucrés doivent être jetés. Élimine les cancérogènes, les conservateurs et autres additifs chimiques.

Test sanguin clinique général (ALK)

Selon l'UCK, des signes d'inflammation sont révélés: le nombre de leucocytes, les neutrophiles augmentent, l'ESR accélère. Avec un traitement approprié et efficace dans une analyse de sang, les indicateurs reviennent rapidement à la normale..

L'ESR le plus récent est stabilisé. La conservation à long terme d'un nombre accru de leucocytes et une ESR accélérée peuvent indiquer la survenue de complications de la pancréatite.

Chez les patients atteints de pancréatite chronique à long terme et gravement malades, au contraire, une diminution du nombre de leucocytes et une diminution de l'ESR sont observées, car il n'y a pas suffisamment de nutriments (graisses, protéines, glucides) pour la synthèse du corps et des cellules.

Avec une malabsorption sévère des vitamines, des nutriments, des signes de B12, une anémie folique et une carence en fer peuvent être observées dans un test sanguin.

Les valeurs normales des tests de laboratoire dans chaque hôpital et laboratoire sont légèrement différentes, car l'appareil et les réactifs pour l'analyse sont différents, par conséquent, les résultats des analyses doivent être comparés uniquement avec les indicateurs normaux de votre hôpital.

Si vous soupçonnez le développement d'une pancréatite chronique ou aiguë, un test sanguin général est toujours prescrit. Il fournit les informations les plus complètes sur l'état du pancréas. Cependant, le diagnostic ne peut être établi uniquement sur la base des résultats de cette étude. Examen supplémentaire du patient requis.

En cas de cholécystite ou de pancréatite, un test sanguin général montre les résultats suivants:

  • réduction des érythrocytes;
  • diminution du taux d'hémoglobine;
  • augmentation de la vitesse de sédimentation des érythrocytes;
  • une forte augmentation du niveau de globules blancs (avec ces maladies, le niveau de globules blancs est 2-3 fois plus élevé que la normale);
  • augmentation de l'hématocrite.

Les indicateurs d'un test sanguin pour la pancréatite chez les femmes et les hommes peuvent augmenter ou diminuer. Ces changements sont causés par le développement de processus inflammatoires dans le pancréas et la libération de substances toxiques dans le sang. Et pour comprendre quels indicateurs indiquent le développement de cette maladie, il faut d'abord connaître leur norme. Les numérations globulaires normales sont indiquées dans le tableau ci-dessous..

Analyses complémentaires

Si le médecin soupçonne le développement d'une pancréatite chez le patient, alors, en plus des études OAC et biochimiques, il peut prescrire d'autres tests sanguins. Parmi eux, un test sanguin de laboratoire pour la trypsine immunoréactive. Cette analyse est très informative, car elle permet d'obtenir des données non seulement sur l'état du pancréas, mais aussi sur d'autres organes, ce qui permet de détecter en temps opportun la présence de complications chez le patient contre la pancréatite, par exemple, hypercorticisme, insuffisance rénale, etc..

Il convient de noter immédiatement que le principal indicateur du développement de la pancréatite est une diminution du niveau de trypsine dans le sang. Et plus elle est basse, moins les prévisions sont favorables. Cependant, cette analyse dans la pratique médicale est effectuée très rarement, car elle est payante et coûte beaucoup d'argent.

Il faut aussi dire que dans le diagnostic de pancréatite, un test urinaire est souvent prescrit. Mais pas général, mais celui qui vous permet d'identifier le niveau de trypsinogène dans le matériau à tester. Cette enzyme est une forme inactive de trypsine et n'apparaît dans l'urine qu'en présence de processus inflammatoires dans le pancréas.

Le développement de la pancréatite affecte négativement le fonctionnement de l'ensemble du tube digestif. Par conséquent, lorsqu'elle survient, près de 9 patients sur 10 souffrent de troubles des selles. C'est pour cette raison qu'il est obligatoire dans le diagnostic de cette maladie de passer un test de selles. Au cours de ses recherches, une attention particulière est portée à:

  • la présence de graisse dans les fèces (pendant le fonctionnement normal du système digestif, cela ne devrait pas être le cas);
  • couleur du matériau d'essai;
  • la présence d'éléments alimentaires non digérés dans les fèces.

En présence d'anomalies, nous pouvons parler de la présence de divers troubles du tube digestif. De plus, pour les déterminer, il n'est pas nécessaire de mener une étude en laboratoire. Le patient lui-même peut détecter de telles violations s'il examine attentivement les selles. Sa décoloration indique la fermeture du canal biliaire.

Comme mentionné ci-dessus, les tests de laboratoire de sang, d'urine et d'excréments ne suffisent pas à eux seuls pour poser un diagnostic. Pour vérifier le développement de la pancréatite chez l'homme, il est impératif de procéder à une échographie du pancréas, ainsi qu'à une fibroesophagogastroduodénoscopie, qui détectera les violations aux endroits où le canal pancréatique principal pénètre dans le duodénum.

la source

Tests de fonctionnement

Ces tests donnent une image moins générale que les tests de laboratoire, mais permettent au médecin de déterminer avec précision l'état de la fonction excrétrice de la glande. Pour obtenir un résultat direct plutôt qu'indirect, la sécrétion enzymatique est stimulée et le biomatériau est collecté immédiatement après cette stimulation..

Les études fonctionnelles les plus courantes pour une pancréatite suspectée sont:

  • Test de sécrétine-cholécystokinine (sécrétine-pancréosimine). Au cours de l'étude, le patient reçoit de la pancréosimin (cholécystokinine) et de la sécrétine, qui stimulent la production d'enzymes et de bicarbonates. Ensuite, le suc gastrique et duodénal est obtenu en utilisant la méthode de la sonde.
  • Test de Lund. L'étude de Lund est réalisée en collectant le contenu duodénal toutes les 30 minutes pendant 2 heures après le petit déjeuner, qui contient une quantité mesurée de protéines, de lipides et de glucides.
  • Test Pub. Cette analyse détermine le degré de clivage de l'acide para-aminobenzoïque, qui devrait normalement être excrété de 51 à 78% avec de l'urine dans les 8 heures après la prise de ses composés.
  • Test d'acide chlorhydrique. Une étude utilisant une solution d'acide chlorhydrique et d'huile végétale est une variante moins précise du test sécrétine-pancréosimine. L'acide stimule la production de sa propre sécrétine, tandis que l'huile stimule la production de pancréosimine..

Un diagnostic nosologique de l'inflammation pancréatique ne peut être établi qu'avec une combinaison de diagnostics de laboratoire, fonctionnels et instrumentaux.

Les tests de stress suivants sont effectués pour déterminer l'état fonctionnel du pancréas:

  1. Test glucoamylasémique.
  2. Test de Proserin.
  3. Test d'iodolipol.
  4. Test de sécrétine pancréasimine.

Un test glucoamylasémique est effectué comme suit: déterminer le niveau d'amylase dans le sang à jeun. Donnez ensuite une charge de 50 g de glucose. Après 3 heures, un test sanguin biochimique pour l'amylase est effectué - normalement, le taux n'augmente pas de plus de 25%. Avec l'inflammation du pancréas, elle se développe considérablement, 4-5 fois. Avec une forme nosologique telle que la sclérose glandulaire, une augmentation de l'amylase se produit légèrement.

La prosérine est un inhibiteur de la cholinestérase. Stimule la libération d'enzymes par le pancréas. Déterminez d'abord le niveau de diastases dans l'urine. Ensuite, le médicament Prozerin est administré. Toutes les demi-heures, l'urine est collectée pour analyse biochimique. Normalement, la diastase augmente de 1,6 à 1,8 fois, après 2 heures, son niveau se stabilise.

Le test à l'iodolipol vous permet d'évaluer l'activité de la lipase. Après la miction du matin, le patient boit de l'iodolipol. Ensuite, après une heure, puis toutes les demi-heures, le niveau d'iodures dans l'urine est contrôlé. Après une heure, l'iode restant dans l'urine est déterminé.

Le test de sécrétine-pancréasimine est effectué à l'aide d'une sonde spéciale. La sécrétine, une hormone qui stimule la production d'enzymes, est injectée par voie intraveineuse. Ensuite, la collection d'enzymes sécrétées dans la lumière du duodénum.

Santé et foie

Parmi les maladies du système digestif, les leaders de la prévalence et de la fréquence de détection sont la pancréatite chronique et la cholécystite chronique. Les processus physiologiques impliquant le pancréas et le système hépatobiliaire sont interconnectés, par conséquent, ces deux affections dans la plupart des cas cliniques s'accompagnent mutuellement. De plus, ils présentent des symptômes similaires. Le traitement de la pancréatite chronique et de la cholécystite est effectué simultanément.

Le plus souvent, la principale de ces deux affections est précisément l'inflammation de la vésicule biliaire. Le développement de la cholécystite, en règle générale, est favorisé par la lithiase biliaire, à la suite de laquelle les voies biliaires sont obstruées et un obstacle à l'écoulement normal de la bile est créé. Sa stagnation provoque une inflammation. Les complications de la cholécystite peuvent entraîner une hépatose.

La probabilité qu'une inflammation pancréatique se produise dans le contexte de la cholécystite est assez élevée, surtout si aucune mesure n'est prise pour traiter cette maladie. De plus, le risque de lésions pancréatiques de la glande augmente avec des antécédents de maladies telles que:

  • gastrite;
  • colite;
  • duodénite et gastroduodénite;
  • hépatite;
  • Diabète.

Dans un nombre prédominant de cas, le développement d'une inflammation aiguë et chronique du pancréas se produit dans le contexte d'une cholécystite existante. L'essence de ce phénomène est la suivante: la bile est jetée dans le parenchyme de l'organe, ce qui provoque une violation des processus de circulation sanguine, contribue au gonflement et, dans les cas graves, conduit à des lésions purulentes et à une nécrose des tissus de la glande.

Si la pancréatite chronique et la cholécystite chronique se développent simultanément, alors l'inflammation du pancréas est appelée biliaire dépendante. Les calcinates qui se forment dans la cholélithiase conduisent au stade calculeux de la pancréatite, qui est une indication pour un traitement chirurgical.

Il existe plusieurs facteurs qui jouent un rôle important dans la formation de la cholécystite chronique et de la pancréatite chronique, en tant que pathologie associée. En règle générale, ces maladies se développent dans le contexte de:

  • dysfonctionnements endocriniens;
  • ajustement hormonal;
  • prédisposition héréditaire;
  • mode de vie sédentaire, travail sédentaire;
  • alimentation déséquilibrée et mauvaise alimentation;
  • la prévalence des aliments gras et épicés, des viandes fumées, des épices, des bonbons dans l'alimentation;
  • l'abus d'alcool.

Des problèmes avec le pancréas et la bile surviennent souvent chez les femmes enceintes sans raison apparente. De plus, des symptômes de pancréatite chronique et de cholécystite peuvent être observés après une maladie infectieuse sévère.

Comme déjà indiqué ci-dessus, le principal symptôme de la cholécystite chronique et de la pancréatite est une douleur dans l'abdomen, qui peut irradier sous l'omoplate, dans la région lombaire, dans l'épigastre. De plus, d'autres maladies sont caractéristiques de ces maladies:

  • flatulences fréquentes;
  • trouble des selles, qui se manifeste par la constipation ou la diarrhée;
  • rots fréquents après avoir mangé;
  • nausée et vomissements;
  • fièvre.

Malgré le fait que le plus souvent ces deux maladies surviennent simultanément, il est logique de se familiariser avec les symptômes caractéristiques de chacune d'entre elles. Ainsi, par exemple, pour l'inflammation pancréatique chronique au stade de l'exacerbation, les manifestations suivantes sont typiques:

  • douleur aiguë de la ceinture sur le côté gauche sous la côte;
  • nausées sévères avec vomissements intenses, après quoi il n'y a pas de soulagement et les vomissements ne s'arrêtent pas;
  • perturbation du rythme cardiaque, tachycardie;
  • les selles contiennent des morceaux de nourriture non digérée;
  • ballonnements sévères, flatulences;
  • augmentation de la pression artérielle;
  • bouche sèche
  • température corporelle élevée;
  • tégument de la peau bleuâtre pâle;
  • diarrhée alternant avec constipation.

Les symptômes spécifiques de l'inflammation de la vésicule biliaire comprennent des douleurs fréquentes dans l'hypochondre droit de nature crampes. Avec une exacerbation de la cholécystite, la température corporelle peut également augmenter, un goût d'amertume ou de métal dans la bouche peut apparaître. Si le patient vomit, les masses contiennent des impuretés de la bile.

Avec l'exacerbation, la cholécystite chronique et la pancréatite présentent de nombreux symptômes similaires. Il est impossible de déterminer indépendamment laquelle de ces deux maladies survient, ou elles se produisent parallèlement l'une à l'autre. De plus, même les gastro-entérologues expérimentés ne pourront pas poser un diagnostic précis sans avoir les résultats d'un examen préalable du patient. Les signes communs de pancréatite chronique et de cholécystite pendant la rechute sont:

  • nausée et vomissements;
  • syndrome de douleur sévère;
  • température corporelle élevée;
  • transpiration intense.

La différence entre ces deux maladies est la localisation de la douleur. Du côté droit, cela fait souvent mal avec une cholécystite chronique. L'exacerbation de la pancréatite se manifeste par une ceinture ou une douleur intense à gauche. Une autre caractéristique est la façon dont ces deux pathologies se reflètent dans l'état de la cavité buccale..

Une personne qui n'a pas de formation médicale spécialisée n'est pas toujours en mesure d'évaluer objectivement l'ensemble du danger des symptômes qui apparaissent et le degré de complications possibles. Si les symptômes ci-dessus sont devenus permanents, vous devez consulter un médecin. Le gastro-entérologue déterminera laquelle des maladies, ou les deux, sera référée pour un examen approprié, établira un diagnostic et prescrira un traitement.

L'évolution conjointe de la maladie pancréatique et de la cholécystite est appelée par les médecins cholécystopancréatite. Pour poser un diagnostic précis, le patient se voit prescrire plusieurs tests de laboratoire et études fonctionnelles, dont les plus importants sont:

  • L'échographie de la cavité abdominale est la méthode d'imagerie non invasive la plus simple et la plus abordable du pancréas et de la vésicule biliaire. Le dépistage vous permet d'évaluer la structure du parenchyme organique et de déterminer si des calculs sont présents dans la cavité de la vessie et des voies biliaires.
  • La laparoscopie est un type de procédure chirurgicale endoscopique qui permet, avec un minimum d'envahissement, de déterminer le degré de dommages aux organes abdominaux.

De plus, un diagnostic différentiel de la pancréatite chronique et de la cholécystite chronique sera nécessaire pour exclure d'autres maladies gastro-intestinales. Pour cela, le patient réussit:

  • analyses sanguines générales et biochimiques;
  • analyse générale de l'urine et du sucre;
  • examen fécal pour la coprologie.

Vous devrez également subir une œsophagogastroduodénoscopie, nécessaire pour évaluer l'état des muqueuses du tractus gastro-intestinal supérieur. Il est possible d'effectuer d'autres procédures de diagnostic, qui dépendent de la gravité de la maladie, des caractéristiques individuelles du corps.

Étant donné que le pancréas et la vésicule biliaire sont des organes interdépendants du système digestif, le traitement de la pancréatite chronique et de la cholécystite avec des médicaments est effectué de manière complète. En plus des médicaments, il est également recommandé aux patients diagnostiqués avec ces maladies de suivre un cours de physiothérapie et de maintenir la performance des organes malades pendant la rémission avec des remèdes populaires.

Le rôle principal dans le traitement de ces maladies appartient à une alimentation bien composée. Sans régime spécial, ni médicaments, ni médicaments à domicile, ni physiothérapie n'apporteront un soulagement tant attendu. La base du traitement de l'exacerbation de la pancréatite chronique et de la cholécystite est le repos complet et la faim pendant plusieurs jours.

En cas de rechute de la maladie, les patients peuvent nécessiter une intervention chirurgicale d'urgence. En cas de douleur intense, de vomissements incontrôlés avec de la bile, il est urgent d'appeler une ambulance et de ne pas attendre que le soulagement vienne de lui-même.

Comme déjà mentionné, la sélection des médicaments doit être effectuée par le médecin traitant. L'automédication peut entraîner des conséquences graves et irréversibles, aggraver l'image globale de la maladie et aggraver l'état du patient. Avec une exacerbation de l'inflammation du pancréas et de la vésicule biliaire, les patients sont prescrits:

  • Médicaments antibactériens. Ils sont utilisés pour réduire le risque de développer des complications septiques avec congestion biliaire (ampicilline, oxamp, céfazoline, kéfzol, ciprofloxacine, métronidazole).
  • Inhibiteurs des enzymes protéolytiques. Nécessaire pour améliorer la fonction pancréatique (Contrical, Gordox).
  • Inhibiteurs de la pompe à protons pour réduire la sécrétion gastrique (Omeprazole, Cimetin, Pantoprazole, Omez, Nolpaza).
  • Préparations pour la restauration des processus métaboliques (pentoxyle, méthyluracile).
  • Antispasmodiques et analgésiques (No-Shpa, Meteospasmil, Papaverin, Spasmalgon, Halidor, Buscopan).
  • Médicaments contenant des enzymes pour améliorer les processus digestifs (pancréatine, Festal).

Un séjour au spa pendant la période de rémission de la maladie sera particulièrement utile pour les patients. En cas de pancréatite chronique et de cholécystite chronique, il est recommandé de subir un examen préventif et un traitement d'entretien par an afin de prévenir les rechutes.

Avant de traiter la cholécystite chronique et la pancréatite avec la physiothérapie, vous devez vous assurer qu'il n'y a pas de contre-indications. En règle générale, de telles procédures ne sont pas prescrites pour les patients qui ont souffert de maladies cardiovasculaires et neurologiques graves. Parmi les types de physiothérapie activement utilisés dans le traitement de la cholécystite chronique et de la pancréatite, il convient de noter:

  • électrophorèse;
  • thérapie par ondes de choc.

Le déroulement des procédures contribue au soulagement rapide et à la réalisation de la rémission. Il est impossible d'éliminer à jamais les maladies en question, mais grâce à la physiothérapie, les patients se sentent mieux en augmentant l'efficacité des organes affectés, en particulier:

  • il y a une augmentation du volume de bile produite;
  • la circulation sanguine est normalisée;
  • les douleurs disparaissent;
  • l'inflammation générale est supprimée;
  • la formation de calcifications est empêchée.