Test de glycémie pendant la grossesse: comment prendre?

Lors du portage de l'enfant, il existe un risque de diabète gestationnel. Cette violation constitue une menace sérieuse pour la femme enceinte et l'enfant. C'est pourquoi pendant cette période, il est nécessaire de contrôler strictement la concentration de sucre dans le sang. Pendant la grossesse, un test de glucose est obligatoire pour toutes les femmes..

Diabète gestationnel: ce qui est dangereux?

Pendant la période de gestation, la sensibilité des cellules du corps à l'insuline diminue. Cela est dû à une augmentation des niveaux d'hormones dans le sang. De plus, pendant la grossesse, le fœtus et le placenta ont également besoin de glucose. Sous l'influence de ces facteurs, le pancréas augmente la production d'insuline. Si elle ne fait pas face à cette tâche, le diabète gestationnel apparaît.

La principale raison de son apparition est une prédisposition héréditaire, et les facteurs déclenchants sont:

  • embonpoint, obésité;
  • sucre élevé dans l'urine;
  • âge de plus de 30 ans;
  • divers troubles du système cardiovasculaire;
  • toxicose;
  • mortinatalité à la suite de grossesses antérieures ou de la naissance d'un enfant dont le poids dépasse la marque de 4 kg;
  • fausses couches;
  • anomalies congénitales du cœur et du système nerveux chez les enfants existants;
  • le diabète gestationnel a déjà été diagnostiqué lors de grossesses précédentes.

Les femmes n'observent pas de signes caractéristiques pendant le développement de la maladie, et donc une analyse de la tolérance au glucose pendant la grossesse est le seul moyen de détecter une violation en temps opportun.

Le diabète gestationnel a un effet négatif sur le développement intra-utérin de l'enfant. Si la maladie est apparue au premier trimestre, le risque de fausse couche ou de formation de malformations congénitales des structures cérébrales et du cœur chez le fœtus augmente de manière significative. La survenue d'une violation à une date ultérieure entraîne, en règle générale, une surcharge pondérale à la naissance et une fœtopathie diabétique. Il s'agit d'une complication caractérisée par un dysfonctionnement des reins et du pancréas, une grande quantité de graisse sous-cutanée, un processus respiratoire perturbé, un taux accru de viscosité sanguine et une forte teneur en sucre..

La maladie détectée en temps opportun, ainsi que le respect de toutes les instructions du médecin traitant, réduit la probabilité d'avoir un bébé atteint de pathologies d'environ 2%, c'est pourquoi chaque femme devrait passer un test de glucose pendant la grossesse.

Une fois nommé?

Les personnes à risque reçoivent une référence pour la recherche lors de leur inscription à une clinique prénatale, c'est-à-dire lors de leur première visite chez le médecin. Ils doivent donner du sang sans modifier le régime alimentaire habituel et l'intensité de l'activité physique. Si la concentration de sucre dans le sang augmente, du glucose chargé est en outre prescrit - une analyse pendant la grossesse qui fournit les informations les plus détaillées.

Les femmes qui ne sont pas à risque sont testées à environ 24-28 semaines. Pendant la grossesse, il est permis de faire un test de glucose à plusieurs reprises (selon les instructions d'un médecin).

Entraînement

Avant de mener l'étude, les règles suivantes doivent être respectées:

  1. Pendant 3 jours, respectez une alimentation normale, hors plats insolites. Dans le même temps, la quantité de glucides consommée par jour ne doit pas être inférieure à 150 g.
  2. Le dernier repas doit avoir lieu 8 à 10 heures avant le prélèvement de sang. La teneur en glucides doit être d'environ 50 g. Il est permis de boire uniquement de l'eau plate propre.
  3. Exclure l'utilisation de médicaments contenant du sucre et de la progestérone ou les transférer au moment où le biomatériau a déjà été pris. Si cela n'est pas possible pour des raisons de santé, il est important d'en informer le médecin. Cela est nécessaire pour décrypter correctement les résultats..
  4. Évitez de vous retrouver dans des situations stressantes la veille..
  5. Immédiatement avant l'étude, il est strictement interdit de fumer et de ressentir un stress physique et psycho-émotionnel accru. Il est recommandé de se reposer pendant 15 minutes avant de visiter la salle de traitement..

En ce qui concerne la façon de faire un test de glucose pendant la grossesse, le médecin traitant doit informer en détail, en tenant compte de la santé particulière de la patiente.

Contre-indications

Jusqu'à 32 semaines, l'étude ne présente aucun danger pour le fœtus ou la femme enceinte. Après cette période, il n'est pas attribué, car il peut nuire au développement de l'enfant.

Pendant la grossesse, l'analyse du glucose n'est pas effectuée s'il existe les contre-indications suivantes:

  • toxicose prononcée;
  • si une femme doit observer le repos au lit;
  • pathologie du tractus gastro-intestinal, en particulier précédemment opéré;
  • maladies infectieuses ou inflammatoires aiguës.

En présence de contre-indications absolues, le sang fait un don dans le contexte du régime habituel de la journée et de la nutrition, par rapport - après la récupération.

Comment est?

L'analyse du glucose pendant la grossesse s'effectue en plusieurs étapes:

  1. Le patient prélève du sang dans une veine et mène une étude sur le biomatériau. Si le taux de sucre est élevé, à ce stade, le processus se termine et la femme reçoit un diagnostic de diabète gestationnel.
  2. Si l'indicateur se situe dans des limites normales, l'étude se poursuit. Au deuxième stade, la femme est invitée à boire 250 ml d'eau tiède dans laquelle la poudre de glucose est dissoute dans une quantité de 25 g. Cela doit être fait en 5 minutes, puis rester au repos pendant une heure.
  3. Ensuite, un deuxième prélèvement sanguin est effectué, après 60 minutes - un autre.

Ainsi, le patient passe le biomatériau au maximum 3 fois. Chaque étape suivante est annulée si les résultats du diabète gestationnel précédent ont été révélés.

Que signifient les indicateurs obtenus??

Pendant la grossesse, le taux d'analyse du glucose est le suivant:

  1. Si le sang est donné à jeun, le taux de sucre doit être de 5,1 à 7 mmol / L. Une légère déviation à la baisse n'est pas un signe d'avertissement.
  2. Après les deux étapes de la charge, la concentration de glucose est restée dans la plage normale et n'a pas dépassé 7 mmol / l.

Un indicateur dépassant 10 mmol / L après le premier stade et 8,5 mmol / L après le second indique la présence d'une maladie.

Diabète gestationnel détecté: quelle est la prochaine étape?

Il est important de comprendre que si un test de glucose pendant la grossesse montre le développement d'un trouble, son évolution sera compliquée par la nécessité d'une surveillance quotidienne de la glycémie et de l'alimentation. La pharmacothérapie pendant la période de mise au monde d'un enfant est contre-indiquée.Par conséquent, il est nécessaire d'ajuster le taux de glucose à ce moment en utilisant une activité physique modérée et en changeant le régime alimentaire habituel. Ce n'est que si ces mesures se sont révélées inefficaces que le médecin prescrit de l'insuline.

Dans le cadre d'un régime, vous devez respecter les règles suivantes:

  1. Mangez tous les jours à la même heure, évitez les longues pauses entre les repas.
  2. Ne mangez pas d'aliments gras, frits, fumés, salés et sucrés.
  3. Les principaux produits du régime devraient être: céréales, légumes, fruits, pain, pâtes, viande maigre, poisson.
  4. En cours de cuisson, utilisez une quantité minimale d'huile végétale.
  5. N'oubliez pas le liquide. Chaque jour, vous devez boire environ 1,5 litre d'eau propre sans gaz.

finalement

Pendant la grossesse, le test de glycémie est l'une des études les plus importantes. Pendant le portage de l'enfant, les processus métaboliques sont perturbés. En conséquence, le pancréas peut ne pas faire face aux besoins accrus du corps en glucose et produire suffisamment d'insuline. Dans ce cas, le diabète gestationnel est diagnostiqué. Cette violation affecte négativement le développement du fœtus, mais sa détection en temps opportun réduit la probabilité de pathologies congénitales chez l'enfant. En ce qui concerne la façon de faire un test de glucose pendant la grossesse, vous devez vous renseigner auprès de votre médecin, la préparation n'est pas difficile, mais la fiabilité des résultats en dépend directement.

Diabète sucré gestationnel (mémo pour les patients)

Le diabète sucré gestationnel (GDM) est une augmentation de la glycémie au-dessus de la normale pour la première fois pendant la grossesse.

La norme de sucre dans le sang chez les femmes enceintes le matin à jeun (avant de manger) n'est pas supérieure à 5,0 mmol / l, 1 heure après avoir mangé pas plus de 7,0 mmol / l.

Et après une charge de glucose pendant le test de tolérance au glucose à 24-28 semaines de grossesse: 1 heure le matin avant les repas 3,3-5,0 mmol / L, 1 heure après un repas - moins de 7,0 mmol / L.

Il est nécessaire d'enregistrer chaque valeur de sucre dans le journal d'autosurveillance avec la date, l'heure et une description détaillée de l'apport alimentaire, après quoi vous avez mesuré le sucre.

Vous devriez prendre ce journal avec vous à chaque fois pour voir un obstétricien-gynécologue et endocrinologue..

Traitement GDM pendant la grossesse:

  1. Le régime alimentaire est la chose la plus importante dans le traitement du GDM
  • Les glucides facilement digestibles sont complètement exclus des aliments: sucre, confiture, miel, tous les jus, crème glacée, gâteaux, gâteaux, produits de boulangerie à base de farine blanche de haute qualité; pâtisseries riches (petits pains, petits pains, tartes),
  • Tous les édulcorants, tels que les produits à base de fructose (vendus dans les magasins sous la marque «diabétique»), sont interdits aux femmes enceintes et allaitantes.,
  • Si vous avez un excès de poids, dans le régime alimentaire, vous devez limiter toutes les graisses et éliminer complètement: saucisses, saucisses, saucisses, saindoux, margarine, mayonnaise,
  • En aucun cas ne mourez de faim! La nourriture doit être répartie uniformément sur 4 à 6 repas tout au long de la journée; les pauses entre les repas ne doivent pas dépasser 3 à 4 heures.

2. Activité physique. S'il n'y a pas de contre-indications, une activité physique modérée d'au moins 30 minutes par jour, par exemple, marcher, nager dans la piscine, est très utile..

Évitez les exercices qui provoquent une pression artérielle élevée et provoquent une hypertension utérine.

3. Le journal de maîtrise de soi dans lequel vous écrivez:

  • glycémie le matin avant les repas, 1 heure après chaque repas pendant la journée et avant le coucher - tous les jours,
  • tous les repas (en détail) - tous les jours,
  • cétonurie (cétones ou acétone d'urine) le matin à jeun (il existe des bandelettes de test spéciales pour déterminer les corps cétoniques dans l'urine - par exemple, "Uriket", "Ketofan") - tous les jours,
  • pression artérielle (la pression artérielle doit être inférieure à 130/80 mm RT. Art.) - tous les jours,
  • mouvements fœtaux - quotidiennement,
  • poids corporel - hebdomadaire.

. Attention: si vous ne tenez pas un journal intime, ou si vous ne le tenez pas honnêtement, vous vous trompez (et non un médecin) et vous risquez vous-même et votre bébé!

  1. Si, malgré les mesures prises, la glycémie dépasse les valeurs recommandées, il est nécessaire de commencer un traitement par insuline (pour cela, vous serez référé pour une consultation d'endocrinologue).
  2. N'ayez pas peur de prescrire de l'insuline. Vous devez savoir que la dépendance à l'insuline ne se développe pas, et après l'accouchement dans la grande majorité des cas, l'insuline est annulée. L'insuline à des doses adéquates ne nuit pas à la mère, elle est prescrite pour maintenir sa pleine santé, et le bébé restera en bonne santé et n'apprendra pas l'utilisation de l'insuline par la mère - cette dernière ne passe pas par le placenta.

NAISSANCE et GDM:

Le terme et la méthode de l'accouchement sont déterminés individuellement pour chaque femme enceinte. Au plus tard 38 semaines de grossesse, l'obstétricien-gynécologue procède à un examen final de la mère et de l'enfant et discute des perspectives d'accouchement avec la patiente. La prolongation de la grossesse pendant plus de 40 semaines avec le GDM est dangereuse, le placenta a peu de réserves et peut ne pas supporter la charge lors de l'accouchement, donc les naissances précoces sont préférables. Le diabète sucré gestationnel seul n'est PAS une indication de césarienne.

GDM après l'accouchement:

  • régime pendant 1,5 mois après l'accouchement,
  • l'insulinothérapie est annulée (le cas échéant),
  • contrôle de la glycémie au cours des trois premiers jours (taux de sucre dans le sang après l'accouchement: à jeun 3,3 - 5,5 mmol / l, 2 heures après avoir mangé jusqu'à 7,8 mmol / l),
  • 6-12 semaines après la naissance - consultation de l'endocrinologue pour des tests de diagnostic afin de clarifier l'état du métabolisme des glucides,
  • les femmes qui ont subi une GDM sont incluses dans le groupe à haut risque pour le développement de GDM dans les grossesses suivantes et le diabète sucré de type 2 à l'avenir, par conséquent, une femme qui a subi une GDM doit:
  • - suivre un régime visant à réduire le poids corporel avec son excès,
  • - développer l'activité physique,
  • - planifier des grossesses ultérieures,
  • les enfants de mères atteintes de diabète gestationnel tout au long de leur vie ont un risque accru de développer l'obésité et le diabète de type 2, il leur est donc recommandé une alimentation équilibrée et une activité physique adéquate, observation par un endocrinologue.

Si le GDM est détecté, les patients doivent abandonner complètement l'utilisation de:

  • tous les aliments sucrés (ceci s'applique à la fois au sucre et au miel, à la crème glacée, aux boissons sucrées et similaires);
  • pain blanc, pâtisseries et produits à base de farine (y compris les pâtes);
  • la semoule;
  • produits semi-finis;
  • viandes fumées;
  • produits de restauration rapide;
  • Fast food;
  • fruits riches en calories;
  • boissons gazeuses, jus dans des sacs;
  • viande grasse, aspic, graisse;
  • aliments en conserve, quel que soit leur type;
  • de l'alcool
  • cacao;
  • céréales, pain diététique;
  • toutes les légumineuses;
  • yaourt sucré.

Vous devrez également limiter considérablement l'utilisation de:

  • pommes de terre;
  • beurre;
  • oeufs de poule;
  • pâtisserie.
  • Les produits de la liste des interdits doivent être complètement exclus du régime. Même une petite consommation d'entre eux peut entraîner des conséquences négatives. Des quantités très limitées de pommes de terre, de beurre, d'œufs et de pâtisserie de pâtisserie sont autorisées

Que peuvent manger les femmes enceintes atteintes de diabète gestationnel? Les produits ci-dessus peuvent être remplacés:

  • fromages à pâte dure;
  • fromage cottage au lait aigre;
  • yaourts naturels;
  • crème grasse;
  • Fruit de mer;
  • les légumes verts (carottes, citrouilles, betteraves, contrairement aux concombres, oignons et choux, doivent être consommés en quantités limitées);
  • champignons;
  • soja et produits fabriqués à partir de celui-ci (en petites quantités);
  • jus de tomate;
  • thé.

Il existe plusieurs options de régime qui peuvent être suivies avec le diabète gestationnel, mais un régime faible en glucides est exclu..

Cela est dû au fait qu'avec un apport insuffisant en glucides provenant des aliments, le corps commencera à brûler les réserves de graisse pour l'énergie.

Le régime doit comprendre les produits suivants:

  • pain de blé entier;
  • tous les légumes;
  • légumineuses;
  • champignons;
  • céréales - de préférence mil, orge perlé, avoine, sarrasin;
  • Des viandes maigres;
  • poisson;
  • œufs de poule - 2-3 pièces / semaine;
  • produits laitiers;
  • fruits et baies aigres;
  • les huiles végétales.

Dans la plupart des cas, les médecins prescrivent à leurs patients un régime contenant plus de glucides et des glucides modérés. La préférence est donnée aux graisses insaturées, dont l'utilisation doit cependant être également limitée. Les graisses saturées sont complètement exclues de l'alimentation..

Règles pour le don de sang pour le glucose pendant la grossesse

Soumission d'analyse

Le sang pour le glucose est pris le matin à jeun. En règle générale, le sang capillaire prélevé sur un doigt est plus souvent examiné. Dans certains cas, le sang veineux peut être le biomatériau. Il faut se rappeler que pour chaque biomatériau, ses propres normes de glucose acceptables.

Entraînement

Pour obtenir les résultats les plus fiables, les femmes enceintes doivent se préparer à l'avance pour un test de sucre.

Pour traiter efficacement le diabète à la maison, les experts recommandent DiaLife. Ceci est un outil unique:

  • Normalise la glycémie
  • Régule la fonction pancréatique
  • Élimine les poches, régule le métabolisme de l'eau
  • Améliore la vision
  • Convient aux adultes et aux enfants.
  • N'a pas de contre-indications

Les fabricants ont reçu toutes les licences et certificats de qualité nécessaires en Russie et dans les pays voisins.

Nous accordons une remise aux lecteurs de notre site!

Règles de préparation de base:

  • Trois jours avant la livraison prévue, n'incluez pas de nouveaux plats dans votre alimentation.
  • La quantité quotidienne de glucides obtenue avec les aliments ne doit pas dépasser 150 grammes.
  • Le dernier repas avant le prélèvement de sang - au plus tard 8 à 10 heures. Dans ce cas, la quantité de glucides consommée ne doit pas dépasser 50 grammes.
  • Avant de donner du sang, ne prenez pas de médicaments contenant du sucre et de la progestérone. Si cela n'est pas possible, le technicien de laboratoire, ainsi que le médecin qui a émis la référence pour analyse, doivent être informés.

Les règles de préparation à l'analyse peuvent être ajustées par le médecin traitant individuellement pour chaque patiente, en tenant compte de son état de santé et de la nature de l'évolution de la grossesse.

Processus d'analyse

Récemment, les médecins ont noté une tendance à l'augmentation du nombre de femmes atteintes de diabète gestationnel. À cet égard, un test de tolérance au glucose est de plus en plus souvent prescrit pour toutes les femmes enceintes, qu'il y ait eu une hyperglycémie avant.

Cette analyse est de nature consultative et une femme peut la refuser. Cela ne s'applique pas aux femmes enceintes à risque..

Un test de tolérance au glucose est effectué le matin à jeun. Une femme enceinte doit avoir une bouteille d'eau potable, une tasse et une cuillère à café et un sac de glucose concentré en poudre. Il peut être acheté à la pharmacie..

La durée de la procédure prend généralement jusqu'à trois heures. L'étude se déroule en plusieurs étapes:

  • Le sang capillaire est prélevé sur une femme pour déterminer le niveau de glucose actuel..
  • La poudre de glucose est diluée dans l'eau à une certaine concentration. Il faut le boire enceinte.
  • Après une et deux heures, des échantillons de sang répétés sont prélevés..

L'interprétation des résultats est effectuée par le médecin traitant.

La solution de glucose qu'une femme enceinte doit boire ressemble plus à un sirop. Il est épais et très écoeurant. Parfois, les femmes enceintes éprouvent des nausées, voire des vomissements, en particulier au premier trimestre pendant la toxicose.

Dans le programme "Laissez-les parler" a parlé du diabète

Pourquoi les pharmacies proposent-elles des médicaments obsolètes et dangereux, tout en cachant aux gens la vérité sur un nouveau médicament...

Test de tolérance au glucose

Au début de 28 semaines de grossesse, il est conseillé aux femmes enceintes de subir un test spécial de tolérance au sucre. Elle s'effectue de 2 manières: en administrant du glucose par voie intraveineuse ou en le buvant..

Il passe en 1 heure, moment auquel 50 g de glucose sont utilisés. Lorsque l'indicateur atteint 7,8 mmol / l, une femme enceinte se verra assigner un autre test avec l'introduction de 0,1 kg d'une substance d'une durée de 3 heures.

Si à ce moment l'indicateur atteint 10,5 mmol / l, un spécialiste peut diagnostiquer le diabète.

Lors du calcul des indicateurs et du diagnostic, les spécialistes prennent en compte certains facteurs pouvant augmenter la concentration de glucose dans le sang, les voici:

  • hérédité;
  • souche nerveuse fréquente;
  • en surpoids;
  • dans le passé, des enfants avec un poids important (4-5 kg) étaient nés.

Les femmes sont également à risque:

  • qui parmi les proches parents ont des diabétiques;
  • qui avait un taux de glucose élevé avant la conception;
  • dont l'âge dépasse 30 ans;
  • avec un gros fruit (à partir de 4,5 kg);
  • qui ont un ovaire polykystique;
  • dans l'histoire dont il y a eu des fausses couches précoces.

Étude

Chez une femme enceinte, toutes les mêmes études peuvent être réalisées que chez une femme non enceinte. Mais l'interprétation du résultat peut différer, car la norme de glycémie chez les femmes est «en position» différente.

  • Le test sanguin au doigt le plus simple et le plus populaire donne des résultats précis à l'aide d'un lecteur de glycémie de qualité. Il se fait de façon indépendante à la maison et est utilisé pour le suivi de santé de routine;
  • Un test sanguin d'une veine est effectué dans un établissement médical. Elle se fait à jeun chez l'assistante de laboratoire. De plus, les indicateurs peuvent être plus bas que lorsque du sang a été prélevé pour le sucre d'un doigt;
  • Le test de tolérance au glucose est un autre type d'étude qui se fait plus à des fins diagnostiques qu'à des fins de contrôle. Vous devez d'abord savoir quel est le taux de sucre à jeun du patient. Ensuite, on lui donne à boire du glucose dilué dans de l'eau. Effectuer des mesures de contrôle après une demi-heure, après 1 heure, après une demi-heure et deux;
  • En outre, le sucre pendant la grossesse est mesuré dans l'urine. Il peut également servir de signe diagnostique fiable..

Si vous mesurez le niveau une heure après un repas, les indicateurs seront assez informatifs, mais dans certains cas, ils seront toujours différents de la norme. Par conséquent, si le niveau de glucose dans le sang est mis en doute, la première chose à faire est de consulter un médecin pour prescrire des études sur le niveau de glucose dans le sang..

Test de tolérance

On l'appelle souvent la «charge de sucre». C'est l'une des méthodes d'examen spéciales, à la suite de laquelle la tolérance de la femme enceinte au sucre est déterminée. Le test permet de détecter non seulement la forme latente du diabète, mais aussi sa tendance. Ce qui, bien sûr, vous permet d'entrer rapidement dans la situation et de faire tout votre possible pour empêcher le développement d'une nouvelle menace associée à la maladie.

À qui et quand faudra-t-il passer un test de tolérance au sucre pendant la grossesse? Ces questions sont souvent posées par des femmes qui ont un enfant. Après tout, ils obtiennent souvent une référence à ce test, dans lequel GTT est répertorié, précisément dans cette période difficile. Une femme subit des charges élevées sur le corps, ce qui provoque souvent des exacerbations de diverses maladies. Ou ils contribuent au développement de nouveaux qui ne peuvent se manifester que pendant la grossesse. Ces maladies, en particulier, incluent le diabète gestationnel, qui, selon les statistiques, affecte près de quinze pour cent des femmes enceintes.

Comme nous l'avons déjà mentionné, la cause du diabète gestationnel est une violation de la production d'insuline, lorsque moins de substances synthétisées dans l'organisme sont nécessaires. L'insuline, produite par le pancréas, est responsable de la régulation des taux de sucre. Pendant la grossesse, le corps féminin nécessite la production d'insuline en grande quantité à mesure que l'enfant grandit. Lorsque cela ne se produit pas, il y a un manque d'insuline pour réguler correctement le niveau de sucre, et cela augmente, en conséquence, les femmes enceintes développent un diabète.

Les femmes doivent passer le test avec un test de tolérance au glucose pendant la grossesse:

  • ayant déjà des problèmes similaires lors de grossesses précédentes;
  • qui ont un indice de masse de 30;
  • donner naissance à des enfants dont le poids était supérieur à quatre kilogrammes et demi;
  • si une femme enceinte a des parents qui souffrent de diabète.

Si le patient reçoit un diagnostic de diabète gestationnel, les médecins doivent prendre toutes les mesures pour renforcer le contrôle.

Comment est l'analyse

Le sang est prélevé en premier.

Ensuite, la femme doit boire environ 50 à 75 millilitres de glucose dilué dans un verre d'eau. Pour certaines femmes enceintes, cela devient un véritable test - un goût sucré maladif peut même provoquer des vomissements. Pour réduire la probabilité d'une telle réaction, du jus de citron peut être ajouté à l'eau. Après avoir pris du glucose, une femme enceinte attend une heure. Le mouvement est interdit, tout comme manger.

"Il suffit de boire de l'eau avec du glucose" à travers les yeux d'une femme enceinte

Une heure plus tard, le technicien de laboratoire prélève à nouveau du sang. Ensuite, les résultats de l'étude des deux échantillons sont comparés. Si au moins l'un des indicateurs est supérieur à la norme, l'analyse est réaffectée. Avec des résultats similaires, une femme enceinte est référée pour un rendez-vous avec un endocrinologue. Ce dernier donne toutes les recommandations nécessaires, qui permettront d'éviter les risques pour la santé de la mère et de l'enfant.

L'analyse avec la charge est différente en ce que le sang après la prise de la solution est prélevé trois fois avec des pauses de 1 heure.

En plus du sang, l'urine peut également être vérifiée pour le glucose. Environ 150 à 200 millilitres de liquide collecté pendant la journée doivent être amenés au laboratoire.

Le taux de glucose pendant la grossesse

La valeur normale de la glycémie - si elle est administrée à jeun:

  • d'un doigt - 3,3-5,8 mmol / l;
  • d'une veine - 4,0-6,3 mmol / l.

L'indicateur sous charge ne dépasse pas 7,8 mmol / l. La charge est de boire du sucre dans l'eau en fonction du poids du patient.

Si du sang est prélevé, quel que soit le moment où le patient mange, l'indicateur doit être supérieur à 11,1 mmol / l.

Aux 1er et 3e trimestres, il est permis que le taux de sucre soit légèrement supérieur à la norme - de 0,2 mmol / L. Sous charge, une valeur inférieure à 8,6 mmol / L est considérée comme normale. Les résultats des tests peuvent varier selon le laboratoire..

L'état émotionnel et l'état de santé général ne sont pas rentables et affectent le résultat pendant la grossesse. Par conséquent, si l'indicateur est dépassé une fois, ne vous inquiétez pas - il vous suffit de donner à nouveau du sang dans un état calme.

Si l'indicateur pendant la grossesse est inférieur à 3 mmol / l, vous devez également prendre des mesures - un manque de glucose peut perturber le développement du bébé dans l'utérus du cerveau.

Comment les femmes enceintes passent des tests de glycémie

Du sang pour le sucre est donné sans aucune préparation d'un doigt ou d'une veine, le matin, l'estomac vide.

Si vous devez faire passer l'urine pour le glucose, elle est collectée pendant une journée et une portion d'environ 150-200 g est livrée au laboratoire.

L'analyse à la charge s'effectue en plusieurs étapes:

  1. Tout d'abord, ils font un simple test sanguin dans une veine. Si le taux de sucre est élevé, le test est terminé et la femme enceinte reçoit un diagnostic de diabète gestationnel.
  2. Lorsque l'indicateur est au niveau normal, le test de tolérance se poursuit. Le patient boit une solution de glucose - 75 à 80 g d'une substance pure sont dissous dans un verre d'eau plate. Le prélèvement sanguin est effectué après ces trois fois avec des pauses d'une heure. Ce test est également appelé O’Salivan..

Avant de tester le glucose pendant la grossesse, vous devez vous y préparer.

Préparation au test GTT

3 jours avant l'analyse, une femme doit consommer au moins 150 g de glucides purs par jour. 10-12 heures avant l'analyse, vous devez refuser la prise de nourriture. Vous ne pouvez boire que de l'eau ordinaire sans édulcorants. À ce stade, vous devez également vous abstenir de prendre des médicaments - si possible, discutez de toutes les conséquences avec votre médecin..

Il est strictement interdit de fumer et de boire des boissons alcoolisées, cependant, presque personne ne le fait pendant la grossesse.

La condition de la fiabilité de l'indicateur est le repos physiologique. Au cours de l'analyse, il n'est pas recommandé à la femme enceinte de bouger activement, et il est également conseillé de s'abstenir d'expériences émotionnelles.

Vous devez avoir une lecture facile avec vous - un jeu informatique peut stimuler la stimulation cérébrale.

La solution sucrée a une caractéristique, sucrée à dégoûtée, le goût est difficile à boire, des vomissements et des nausées peuvent apparaître, surtout en début de grossesse.

Dans certains laboratoires, au lieu d'une boisson sucrée, les femmes se voient proposer de manger des pommes de terre au four avec une tranche de pain brun saupoudré de sucre.

Bien sûr, cela rend l’indicateur presque fiable.

Le résultat peut être déformé par un manque de magnésium ou de potassium dans le corps, avec des troubles endocriniens et après un stress.

Contre-indications pour l'analyse de la tolérance au glucose pendant la grossesse

Le test GTT n'est pas effectué:

  • avec pancréatite au stade aigu;
  • avec une insuffisance hépatique et des maladies de la vésicule biliaire;
  • avec syndrome de dumping;
  • avec lésions érosives des organes digestifs - ulcères gastro-duodénaux, maladie de Crohn, etc.;
  • avec exacerbation des maladies chroniques et l'apparition de maladies infectieuses.

De plus, un test de tolérance n'est pas effectué si l'alitement est prescrit pendant la grossesse et en cas de toxicose aiguë, quelle que soit l'heure de survenue.

Si cette analyse n'a pas été prescrite avant le 3e trimestre, vous ne pouvez pas le faire plus tard - après 32 semaines, l'indicateur ne sera pas informatif.

Test sanguin de grossesse

On sait que la grossesse entraîne une restructuration du corps, et pas toujours cette restructuration a un effet positif sur le corps d'une femme en position. Le premier test de glycémie est effectué pendant qu'une femme est inscrite à la clinique prénatale (environ 8-12 semaines).

Si au cours de cette période, des écarts par rapport aux valeurs normales ont été constatés, le médecin recommande sans aucun doute de reprendre le test, tandis que le liquide biologique est prélevé non seulement du doigt, mais également de la veine.

De plus, l'urine doit être administrée afin que plusieurs tests puissent confirmer ou infirmer le diagnostic présumé.

Dans les situations où tous les indicateurs s'inscrivent dans le cadre des nombres normaux, l'analyse suivante ne doit être effectuée qu'à 28-30 semaines de gestation. Pour obtenir des indicateurs fiables et connaître le taux de glucose sans erreur, il est recommandé de respecter les règles suivantes avant de passer l'analyse:

  • Le sang est toujours donné à jeun (il est interdit de manger le matin), en plus de cela, il est tout à fait conseillé de ne pas manger huit heures avant le don de sang. Il est permis de boire du liquide ordinaire non gazéifié (l'eau minérale et les boissons gazeuses ne sont pas autorisées).
  • Si le jour où l’état général de la patiente s’aggrave, elle se sent mal, il faut en informer le professionnel de la santé.
  • La veille de l'analyse, il est conseillé de bien dormir, de ne pas surcharger votre estomac avec de la nourriture lourde.
  • Une heure ou plus avant l'analyse, il est conseillé d'éviter l'activité physique, car cette circonstance affectera la précision des résultats..

Si, pour une raison quelconque, une femme enceinte ne peut pas se rendre à la clinique pour faire un test sanguin de glycémie, elle peut être prise à domicile à l'aide d'un glucomètre.

Il convient de noter que si au cours de la première étude, une femme avait un taux élevé de sucre dans le sang - ce n'est pas une raison de panique et de grave préoccupation.

Les raisons de cette condition peuvent être très nombreuses, par exemple, le sang d'un doigt (veine) n'a pas été prélevé correctement, une nuit blanche, un stress sévère, une fatigue après une activité physique.

Indicateurs et normes d'hyperglycémie

La glycémie varie de 3,3 à 6,6 mmol par litre. Il est nécessaire de maintenir le taux de sucre tout en attendant un bébé dans ces limites, sinon un type particulier de diabète, gestationnel, peut se développer. C'est lui qui passe au diabète de type 2 après l'accouchement (cela n'arrive pas toujours, mais souvent assez).

La norme du sucre chez les femmes enceintes subit des changements importants en raison du fait que le nombre de corps cétoniques augmente, tandis que le nombre d'acides aminés diminue. Mais au cours des deuxième et troisième trimestres (avec un cours normal de la gestation), la sécrétion d'insuline augmente. Ce sont les raisons pour lesquelles la glycémie est stable..

-NOTE DE BAS DE PAGE-

À la semaine 28, les médecins prescrivent un test de glycémie avec une charge. Un test de stress consiste à jeûner 50 ml de glucose. Le sucre est mesuré après une heure. La norme de sucre dans le sang chez les femmes enceintes avec cette étude est de 7,8. S'il est plus élevé, nous pouvons dire que le sucre est élevé pendant la grossesse et que le diabète se développe..

Comment donner du sang pour le sucre pendant la grossesse

Le spécialiste peut obtenir du matériel biologique à partir d'un doigt, d'une veine.

Après le prélèvement de sang dans l'eau, vous devez dissoudre le glucose et le boire. Après 2 heures, un deuxième prélèvement sanguin est effectué. Pendant cette période, le sucre est complètement absorbé par l'organisme.

Normalement, il ne doit y avoir aucune trace de glucose dans les échantillons. Les indicateurs sont dans des limites acceptables. Si après des charges exercées, l'indicateur de glucose d'une femme enceinte est élevé, le médecin envoie la patiente pour une nouvelle analyse.

Le diabète caché chez une femme enceinte peut être détecté à l'aide de tests spécifiques. Ils sont prescrits si du sucre latent a été détecté dans le sang. Lors du don de sang, le médecin sélectionne le type d'analyse le plus approprié.

Ce que vous ne pouvez pas manger et boire pendant la grossesse?

Pour se protéger le plus possible du développement du diabète en cas de grossesse, les médecins recommandent aux femmes de traiter avec une attention particulière à leur santé.. Les femmes enceintes devraient suivre certaines recommandations:

Les femmes enceintes devraient suivre certaines recommandations:

  • ne buvez pas de boissons gazeuses sucrées, de jus de fruits naturels;
  • limiter l'utilisation du riz, du sarrasin, des pommes de terre, des pâtes;
  • ne mangez pas de glucides qui sont rapidement absorbés (sucre, bonbons, confiseries, purée de pommes de terre).

Faire un régime pour une femme enceinte qui souffre de diabète n'est pas une tâche facile. Après tout, la nutrition doit fournir au fœtus toutes les substances nécessaires, des oligo-éléments utiles. Par conséquent, la confiance dans la préparation du régime n'est nécessaire qu'à un diététicien expérimenté.

Minimisation de l'activité physique

Malgré le fait qu'une activité physique accrue soit contre-indiquée pour les femmes enceintes, avec le diabète, il est recommandé de maintenir une mobilité optimale.

Un exercice quotidien modéré minimise la glycémie.

En conséquence, les besoins en insuline sont également minimisés.

Cependant, il est important de se rappeler que des changements trop brusques de l'activité physique peuvent entraîner une décompensation de la maladie.

Si le médecin ne recommande pas l'alitement, le patient doit essayer de maintenir une activité modérée.

Après avoir consulté un médecin, vous pouvez faire de la natation, du yoga ou du Pilates. Une autre recommandation utile consiste à se promener plus souvent..

Exception aux médicaments

Comme indiqué ci-dessus, le résultat de l'étude peut être faussé en raison de la consommation de médicaments par une femme.

La nomination ou, à l'inverse, l'abolition d'un médicament peut s'accompagner d'un changement significatif des paramètres de laboratoire.

Par conséquent, avant de passer le test, vous devez consulter votre médecin au sujet de l'exclusion possible du médicament (au moins pour la durée du test).

Avant de donner du sang, dans la plupart des cas, les médecins recommandent d'arrêter l'utilisation de médicaments.

Quoi d'autre peut affecter les résultats?

Une augmentation de la glycémie indique principalement la présence de diabète chez une femme. Cependant, le spécialiste fait ce diagnostic après avoir terminé des études supplémentaires.

Les raisons de l'augmentation de la glycémie peuvent également être:

  • épilepsie;
  • troubles du pancréas;
  • surmenage (émotionnel ou physique);
  • maladies de la glande pituitaire, des glandes surrénales, ainsi que de la glande thyroïde.

Malgré le fait que les femmes enceintes donnent du sang pour le sucre en laboratoire, vous pouvez vérifier cet indicateur vous-même, à la maison. Pour ce faire, utilisez simplement le spécial.

Un appareil portable qui mesure la glycémie est à la disposition de tout diabétique..

Cependant, cette méthode de mesure montre souvent des dysfonctionnements (indicateurs incorrects). En conséquence, afin d'obtenir des résultats fiables, il est nécessaire de subir cette procédure en laboratoire.

Si le glucose est bas pendant la grossesse

Une diminution du taux de glucose est généralement observée dans les cas où le pancréas a produit une grande quantité d'insuline, mais peu de sucre a été ingéré. Cette condition est appelée hypoglycémie et elle se traduit par une forte baisse de la glycémie.

Il peut y avoir plusieurs raisons à cette condition:

  1. Pauses trop longues entre les repas lors de la consommation de petites portions. Dans ce cas, toute l'énergie reçue sera entièrement consommée en quelques heures après le déjeuner ou le dîner.
  2. L'utilisation d'aliments hypocaloriques en très petites quantités. Dans ce cas, trop peu d'énergie pénètre dans le corps et le taux de sucre diminue souvent brusquement après que tout le glucose a été entièrement consommé. Ce type d'hypoglycémie est causé par la malnutrition et nécessite un ajustement urgent non seulement du menu, mais aussi du régime alimentaire, ainsi que l'inclusion d'aliments à faible indice glycémique dans le régime alimentaire.
  3. Charges sportives intenses, pendant lesquelles le corps dépense rapidement toute l'énergie reçue. Si vous ne pouvez pas refuser de faire du sport pendant la période de grossesse (ce qui s'applique généralement aux athlètes professionnels), vous devez en outre consommer des glucides, par exemple, l'acide ascorbique avec du glucose pendant la grossesse peut parfaitement résoudre ce problème.
  4. Utilisation fréquente de bonbons ou d'autres aliments à indice glycémique élevé. Dans le même temps, le niveau de sucre dans le sang augmente fortement, provoquant une production accrue d'insuline pour son absorption. À la suite de telles actions, le taux de glucose baisse très rapidement et fortement, provoquant une sensation de fatigue, de faiblesse, de somnolence et le désir de manger plus de bonbons ou de biscuits sucrés, si cela est nécessaire. Cette situation peut conduire à de nouveaux abus de bonbons et de pâtisseries diverses..
  5. Boissons alcoolisées et gazeuses. De telles boissons contiennent beaucoup de sucre et peuvent donc augmenter considérablement sa teneur dans le sang, mais en même temps, le taux de glucose diminuera rapidement et rapidement à l'avenir.

Pour une femme enceinte, une diminution du glucose n'est pas moins dangereuse qu'une augmentation du glucose, car toute fluctuation de cet indicateur se reflète dans la croissance d'un bébé.

Avec des niveaux de glucose insuffisants, les cellules fœtales ne reçoivent pas non plus la nutrition nécessaire. Dans ce cas, les enfants peuvent naître prématurément, de faible poids, affaiblis, avec la présence de diverses maladies du système endocrinien.

Pour éviter une diminution de la glycémie, il est souvent nécessaire de manger des aliments, mais en même temps de consommer des produits glucidiques à faible indice glycémique, car ils nécessitent une longue période de digestion, pendant laquelle le glucose pénètre progressivement dans le sang sans provoquer de soudaines poussées de sucre et la nécessité d'une production accrue d'insuline.

Pendant la grossesse, il est important de surveiller le niveau de glucose dans le sang, en essayant de ne permettre aucune augmentation ou diminution des performances. Pour cela, vous devez ajuster votre alimentation

Si des violations de la glycémie ont été observées avant la grossesse, il est judicieux d'acheter un lecteur de glycémie de poche pour pouvoir effectuer une analyse n'importe où si nécessaire.

Il est important de se rappeler que toute violation dans le corps de la future mère ne peut qu'avoir un effet sur le bébé en développement.

Auteur: Irina Vaganova, médecin
spécialement pour Mama66.ru

Haute glycémie

Augmentation du glucose pendant la grossesse

Chez une personne en bonne santé, le contrôle de la glycémie est effectué à l'aide d'insuline, qui est produite par le pancréas. C'est sous l'influence de cette hormone que le glucose passe des aliments aux cellules du corps et que son taux sanguin diminue.

Pendant la grossesse, le placenta produit des hormones dont l'action est opposée à l'insuline et une augmentation progressive du sucre se produit. Pendant la grossesse, la charge sur le pancréas augmente considérablement et souvent, il commence à ne pas faire face à ses fonctions. Le résultat est une augmentation du glucose chez une femme enceinte, ce qui peut provoquer des effets indésirables..

Dans le cas où le niveau de glucose dans le sang augmente, il en résulte une violation des processus métaboliques dans le corps de la mère et de son enfant à naître.

Cela est dû au fait que le glucose est capable de pénétrer à travers le placenta dans le système circulatoire du fœtus, ce qui provoque une augmentation de la charge sur le travail de son pancréas.

Dans cette situation, le pancréas du fœtus commence à fonctionner avec une charge accrue et à produire encore plus d'insuline. Sous l'influence d'un excès d'insuline, le processus d'absorption du glucose et sa conversion en graisse est considérablement accéléré, ce qui explique l'augmentation accélérée du poids corporel de l'enfant à naître. Ces processus métaboliques nécessitent une grande quantité d'oxygène, par conséquent, l'hypoxie fœtale se développe.

Causes et symptômes

Caractéristiques du développement du diabète gestationnel pendant la grossesse

Le diabète gestationnel est considéré comme l'une des pathologies courantes diagnostiquées pendant la grossesse..

Le plus souvent, ces mères sont sensibles aux futures mères qui ont:

  • obésité
  • développement du diabète lors d'une grossesse précédente
  • détection du sucre dans l'urine
  • développement de l'ovaire polykystique
  • identification du diabète et des proches parents

Le risque de développer un diabète est considérablement réduit si:

  • l'âge de la future mère est inférieur à 25 ans
  • avant la grossesse, le poids était normal et la femme n'est pas obèse
  • il n'y a pas de patients diabétiques parmi les proches
  • l'histoire d'une femme ne montre pas une augmentation de la glycémie
  • les grossesses précédentes se sont déroulées sans aucune complication

Vidéo utile - Glucose pendant la grossesse.

Dans le cas où une femme appartient à un groupe à risque, la probabilité de développer un diabète augmente considérablement. Le plus souvent, une telle pathologie est diagnostiquée chez les patients ayant une prédisposition génétique au développement d'une telle maladie, ainsi que pendant la grossesse après 35 ans.

Les experts conseillent à une maman potentielle de prêter attention à l'apparition de certains symptômes, qui peuvent indiquer le développement d'un diabète.. On peut distinguer les signes caractéristiques suivants d'une telle pathologie:

On peut distinguer les signes caractéristiques suivants d'une telle pathologie:

  • l'appétit de la femme augmente
  • avoir du mal à uriner
  • il y a un désir constant de boire
  • il y a un sentiment constant de faiblesse

Lorsque de tels symptômes apparaissent, il est recommandé à une femme de demander l'aide d'un spécialiste qui subira le test sanguin nécessaire et.

Contre-indications

Malgré l'importance d'un test de glycémie, il existe une catégorie de femmes qui ne sont pas recommandées pour ce type d'étude. Une sensation de malaise, des rechutes de certaines maladies et même un rhume peuvent fausser gravement les résultats des tests.

Les principales contre-indications du test de tolérance au glucose sont:

  • la quantité de glucose dans le sang est supérieure à 7 mmol / litre;
  • maladies infectieuses;
  • processus inflammatoires;
  • maladies du tractus gastro-intestinal;
  • prendre des médicaments qui peuvent augmenter la concentration de glucose dans le sang;
  • toxicose sévère;
  • pancréatite
  • maladies du foie et de la vésicule biliaire.

Soumis à toutes les règles du test de tolérance au glucose, il ne constitue pas une menace pour la santé de la mère et de l'enfant.

Il convient de noter qu'une telle étude n'est pas menée pour les femmes qui ont une toxicose aiguë, ainsi que pour celles à qui un repos au lit est prescrit. Après le sixième mois de grossesse, en règle générale, il n'est pas prescrit (si le test n'a pas été effectué auparavant), car les résultats seront déformés et non informatifs.

La période de grossesse est une période très responsable. La santé de l'enfant dépend de ce que la future mère mange, de la façon dont elle surveille sa santé, de l'exécution d'exercices physiques spéciaux. Il est particulièrement important de contrôler le taux de sucre, car l'hyper- et l'hypoglycémie peuvent provoquer des malformations fœtales.

En respectant toutes les ordonnances et recommandations du médecin, une femme enceinte sera non seulement en mesure de donner naissance à un bébé en bonne santé, mais également d'assurer une récupération post-partum précoce.

Pourquoi le diabète est considéré comme incurable?

Le diabète entraîne toujours des complications fatales. Une glycémie excessive est extrêmement dangereuse.

Lyudmila Antonova a expliqué le traitement du diabète.

L'article vous a-t-il été utile??

Évaluez le matériel sur une échelle de cinq points!

Si vous avez encore des questions ou si vous souhaitez partager votre opinion, votre expérience - écrivez un commentaire ci-dessous.

Déchiffrer l'analyse de la courbe de sucre pendant la grossesse

La grossesse s'accompagne souvent d'une exacerbation des formes chroniques de maladies.

Une future mère peut ressentir tout au long de la période de gestation des manifestations de diverses pathologies dans un contexte d'immunité affaiblie.

L'une de ces maladies est considérée comme la forme gestationnelle du diabète. Il peut être détecté à l'aide de tests tels que la courbe de sucre. L'analyse permet de déterminer les variations de la valeur du sucre avant et après l'effort.

Indications pour l'analyse

Il est important que les femmes pendant la grossesse subissent tous les examens prescrits par le médecin, car non seulement leur propre santé, mais aussi le futur bébé dépendent des processus qui se déroulent dans le corps. La courbe de sucre est considérée comme l'une des analyses obligatoires. Il est important que les patients sachent pourquoi le prendre et dans quels cas un test est prescrit.

Il y a plusieurs indications pour l'analyse:

  • écarts dans les résultats d'un test d'urine;
  • hypertension artérielle;
  • gain de poids;
  • diabète suspecté;
  • ovaire polykystique;
  • prédisposition héréditaire au diabète;
  • développement d'une forme gestationnelle de la maladie lors d'une grossesse précédente;
  • naissance d'enfants en surpoids;
  • maintenir un mode de vie allongé (tel que prescrit par le médecin).

Un test sanguin avec une charge peut être effectué non pas pour toutes les femmes, mais uniquement pour celles à qui il n'est pas contre-indiqué.

  • cas où la concentration de glucose testée à jeun dépasse 7 mmol / l;
  • âge du patient de moins de 14 ans;
  • troisième trimestre de grossesse;
  • processus inflammatoires dans le corps;
  • les infections
  • pancréatite (pendant l'exacerbation);
  • prendre certains agents pharmacologiques qui contribuent à la croissance de la glycémie;
  • tumeurs malignes;
  • toxicose (le test augmente les nausées).

Une période favorable à l'analyse est considérée comme un âge gestationnel de 24 à 28 semaines. Si la future mère a déjà rencontré une pathologie similaire au cours des périodes précédentes de port d'un enfant, il est recommandé de faire le test plus tôt (16-18 semaines). L'analyse est réalisée de 28 à 32 semaines dans des situations exceptionnelles, dans une période ultérieure l'étude n'est pas montrée.

Préparation de l'étude

Il n'est pas recommandé de passer la courbe de sucre sans préparation préalable. L'influence de tout facteur qui affecte la glycémie conduit à un résultat peu fiable.

Afin d'éviter une telle erreur, plusieurs étapes de préparation doivent être terminées:

  1. Dans les 3 jours avant le test, ne changez pas vos habitudes alimentaires, en continuant à observer votre mode de vie habituel.
  2. N'utilisez aucun médicament (uniquement après consultation préalable du médecin), afin de ne pas fausser artificiellement les données.
  3. Au moment de l'étude, vous devez être dans un état calme, pas de tension.
  4. Le dernier repas doit être fait 10 ou 14 heures avant le don de sang.

Règles de dilution du glucose:

  • la solution ne doit être préparée qu'avant l'étude;
  • pour la culture du glucose, vous devez utiliser de l'eau pure non gazéifiée;
  • la concentration de la solution doit être déterminée par le médecin;
  • à la demande de la femme enceinte, une petite quantité de jus de citron est ajoutée au liquide.

La quantité de glucose requise pour l'analyse dépend du moment de sa conduite:

  • 1 heure - 50 g;
  • 2 heures - 75 g;
  • 3 heures - 100 g.

Raisons d'augmenter l'indicateur:

  • manger à la veille des tests;
  • surmenage émotionnel;
  • fatigue physique;
  • pathologie thyroïdienne;
  • prendre des médicaments (diurétiques, adrénaline et autres).

Raisons d'abaisser le résultat:

  • jeûne à long terme (plus de 14 heures);
  • maladies du foie et d'autres organes digestifs;
  • tumeurs;
  • obésité;
  • empoisonnement.

Pour une future mère, l'obtention des résultats corrects de toute analyse est une tâche primordiale, car le déroulement réussi de la grossesse et la santé du bébé en dépendent. La détection rapide de la maladie permet une identification plus rapide des méthodes thérapeutiques et des observations..

Algorithme de procédure

Le test implique des prélèvements sanguins répétés, dont l'un est effectué à jeun, et les 3 fois suivantes toutes les heures après la prise de glucose dilué avec de l'eau. Dans certains laboratoires, la méthode veineuse est utilisée, et dans d'autres, le capillaire.

L'essentiel est que les méthodes ne s'alternent pas tout au long du même test. Les intervalles entre les prélèvements sanguins sont également déterminés par l'établissement médical (ils peuvent être d'une demi-heure ou 60 minutes).

Sur la base des données obtenues après avoir mesuré la concentration en sucre, une courbe de sucre est établie. Il reflète la présence ou l'absence de tolérance au glucose altérée qui s'est produite pendant la gestation.

Selon de nombreux patients, les inconvénients de cette étude sont la nécessité de ponctions répétées des doigts ou des veines, ainsi que la prise d'une solution sucrée. Si la procédure d'échantillonnage du sang est une procédure courante pour de nombreuses personnes, alors tout le monde ne peut tolérer l'utilisation de glucose par voie orale, c'est particulièrement difficile pour les femmes enceintes.

Interprétation des résultats

Le test sanguin obtenu est d'abord évalué par un gynécologue qui, si nécessaire, dirige déjà la femme enceinte vers une consultation avec un endocrinologue. La raison de contacter un autre spécialiste doit être la déviation du glucose par rapport aux valeurs acceptables.

Le taux de l'indicateur peut varier légèrement selon le laboratoire médical conduisant l'étude. L'interprétation du résultat est faite en tenant compte de l'état du corps, du poids du patient, de son mode de vie, de l'âge et des maladies associées.

La norme de l'analyse réalisée chez la femme enceinte est légèrement modifiée. À la réception des résultats du test primaire, dépassant les valeurs admissibles, le médecin prescrit un réexamen.

Le tableau des indicateurs est normal:

Période d'essaiValeur, mmol / L
Avec l'estomac videPas plus de 5,4
Dans une heure / une demi-heurePas plus de 10
Dans 2 heuresPas plus de 8,6

Pendant la grossesse, il est important d'exclure une forte augmentation de la glycémie.Par conséquent, après le premier test sanguin, la concentration de glucose est analysée. Si le taux de sucre mesuré à jeun dépasse la norme, le test s'arrête à ce stade.

L'identification d'une glycémie accrue nécessite des mesures appropriées:

  • ajustement nutritionnel, éliminant la consommation excessive de glucides;
  • l'utilisation de certaines activités physiques;
  • surveillance médicale constante (en milieu hospitalier ou ambulatoire);
  • l'utilisation d'une insulinothérapie (telle que prescrite par le médecin);
  • surveillance régulière de la glycémie en la mesurant avec un glucomètre.

Les injections d'hormones ne sont prescrites à une femme enceinte que lorsque le régime alimentaire est inefficace et que le niveau de glycémie reste élevé. La sélection de la dose d'insuline doit être effectuée dans un hôpital. Le plus souvent, les femmes enceintes se voient prescrire de l'insuline prolongée en quantité égale à plusieurs unités par jour.

Un traitement correctement sélectionné vous permet de minimiser les méfaits du bébé. Néanmoins, l'identification d'un niveau accru de glycémie chez une femme enceinte fait des ajustements pendant la grossesse. Par exemple, la livraison a généralement lieu pendant une période de 38 semaines.

Le diabète n'est plus une maladie rare, les femmes enceintes peuvent donc également être à risque. Le plus souvent, la manifestation de la maladie est exprimée sous forme gestationnelle, dont une caractéristique distinctive est l'apparition pendant la gestation et l'auto-élimination après l'accouchement.

Matériel vidéo sur le diabète gestationnel chez les femmes enceintes:

Dans de rares cas, la pathologie demeure chez la femme, mais de telles situations ne sont pas exclues. 6 semaines après la naissance de l'enfant, des tests sanguins pour déterminer le niveau de sucre doivent être repris. Sur la base de leurs résultats, on peut conclure si la maladie progresse ou si ses manifestations ont disparu..

Ce qui menace l'augmentation du sucre?

La déviation de la glycémie par rapport aux valeurs acceptables provoque une gêne chez les femmes enceintes.

Les principales manifestations désagréables:

  • l'apparition de plus fréquentes que pendant la grossesse, envie d'uriner;
  • membranes orales sèches;
  • démangeaisons, qui ne s'arrêtent pas et provoquent un inconfort sévère;
  • l'apparition de furoncles ou d'acné;
  • faiblesse et début rapide de fatigue.

En plus des symptômes ci-dessus ressentis par la femme enceinte, une glycémie élevée peut nuire au développement du fœtus même pendant le séjour dans l'utérus.

Conséquences dangereuses pour l'enfant à naître:

  • étouffement ou mort du fœtus;
  • naissance prématurée;
  • prééclampsie (éclampsie), développée chez la mère;
  • risque accru de blessure à la naissance;
  • la nécessité d'une césarienne;
  • la naissance d'un grand enfant;
  • l'apparition chez un enfant d'une prédisposition génétique au diabète.

Dans le cas de l'utilisation de l'insulinothérapie chez les femmes enceintes qui ont été diagnostiquées pour la première fois avec un diabète gestationnel, le risque de développer une hypo- ou hyperglycémie augmente. Cela est dû à l'apparition inattendue de la maladie pour une femme et à un changement radical de mode de vie, en particulier de régime alimentaire.

Vidéo nutritionnelle sur le diabète gestationnel:

En raison de l'ignorance des caractéristiques de la pathologie, ainsi que d'une violation de l'alimentation, le niveau de glycémie peut rarement chuter ou augmenter, conduisant à des conditions potentiellement mortelles.

Il est important de comprendre qu'au stade de l'accouchement, une femme doit suivre les recommandations médicales aussi précisément que possible, passer tous les tests prescrits, car la santé et le développement de l'enfant dépendent de ses actions.