Test de tolérance au glucose pendant la grossesse

Dernière modification 03/09/2018

La grossesse est un énorme fardeau pour le corps d'une femme, quel que soit son âge. Système hormonal, le métabolisme d'une femme enceinte subit des charges jusqu'alors inconnues. C'est pourquoi il est si important de surveiller constamment l'état d'une femme pendant cette période en passant divers tests. Même si une femme observe un régime strict pendant la période de gestation, les femmes enceintes peuvent toujours souffrir de diabète.

Caractéristiques du diabète chez les femmes enceintes

Le diabète enceinte est une violation du traitement du glucose, qui n'était pas typique de la femme enceinte auparavant et n'est apparu pour la première fois que pendant le développement de la grossesse. La violation est assez courante - selon le groupe choisi pour l'étude, en moyenne, environ 7% des femmes souffrent de diabète chez les femmes enceintes. L'image d'un tel diabète ne reproduit pas explicitement la forme classique du trouble chez les femmes non enceintes, mais elle ne réduit pas son danger pour la femme enceinte et est une complication redoutable qui présente un risque énorme pour la mère et la petite personne en elle. Les femmes qui souffrent de diabète diagnostiqué pour la première fois pendant la grossesse courent un risque énorme de développer un diabète insulinique indépendant à l'avenir..

Pendant la grossesse, le corps s'adapte aux conditions critiques dans lesquelles il devra se trouver au cours des prochains mois, et une augmentation de la résistance à l'insuline est une caractéristique physiologique de cette période, caractérisée par une augmentation de la sécrétion d'insuline et une augmentation de son contenu dans le sang. Jusqu'au milieu du deuxième trimestre, le taux de glucose dans le sang d'une femme enceinte est légèrement inférieur à celui d'une femme non enceinte, si l'analyse est réalisée à jeun. La pathologie se développe généralement dans la seconde moitié du deuxième trimestre et ne se développe que par la suite. La raison en est que le placenta doit fournir au fœtus complètement le glucose nécessaire à son bon développement. Ainsi, le placenta à cet effet commence à produire des hormones, ce qui affecte l'état général de la mère. Dans le cas où une femme souffre de diabète de femmes enceintes, la production de ces hormones est altérée et la résistance à l'insuline et sa production sont altérées.

Analyse g test de lucosolérance

Un test de tolérance au glucose est nécessaire afin de constater à temps un problème de brassage et d'intervenir sans prévenir de complications formidables pour la future mère et le fœtus. Son nom correct est le test de tolérance au glucose par voie orale (PGTT). Ses résultats permettent d'identifier et d'éliminer en temps opportun les troubles du métabolisme glucidique chez une femme enceinte. La grossesse est un coup porté à tous les organes et systèmes du corps d'une femme, il est donc important de ne pas manquer et de remarquer une augmentation de la glycémie dans le temps.

Le diabète gestationnel chez les femmes enceintes se manifeste exclusivement chez les femmes pendant la période d'attente de l'enfant. Si la situation est maîtrisée, alors, comme de nombreuses plaies désagréables survenues pendant la grossesse, le diabète disparaîtra de lui-même après l'accouchement. Cependant, si cette violation n'est pas contrôlée et laissée au hasard, elle peut rester et compliquer votre vie après la naissance d'un bébé tant attendu, entraînant de nombreuses restrictions et problèmes de santé pour une jeune maman qui l'accompagnera toute sa vie.

Une femme enceinte peut soupçonner elle-même le diabète en étant attentive aux changements de son corps. Avec le développement du diabète chez la femme enceinte, les symptômes ne diffèrent pas du diabète sucré, qui ne dépend pas de l'insuline: une femme peut ressentir un désir accru de boire, un appétit accru ou, au contraire, son absence totale. Il peut y avoir un inconfort lors de la miction et la fréquence des mictions dans les toilettes augmentera. Même la vision peut empirer, devenir confuse! Que dire de la pression artérielle? Avec le développement du diabète, la pression peut augmenter de manière significative, ce qui entraînera un inconfort non seulement pour la mère, mais aussi pour le fœtus, et peut entraîner une menace d'interruption de grossesse ou de naissance précoce. Si vous ressentez au moins l'un de ces symptômes, assurez-vous d'en parler à votre médecin et de lui demander de vous envoyer étudier la glycémie pour exclure le diabète..

Indicateurs du diabète gestationnel

Lorsqu'une fille enceinte vient d'être enregistrée, le médecin a le temps de l'examiner afin de détecter cette violation jusqu'à la 24e semaine de grossesse: vous devez l'envoyer pour analyser le taux de sucre dans le sang et / ou le taux d'hémoglobine glyquée. En cas de diabète aigu clair, la glycémie à jeun sera supérieure à 7 mmol / litre (ou supérieure à 11 mmol / litre en cas de don de sang imprévu), et le taux d'hémoglobine est supérieur à 6,5%. De plus, il est raisonnablement possible d'ajouter une future mère à un groupe à risque si elle a plus de 5,1 mmol / litre de glucose le matin avant de manger, mais pas plus de 7 mmol / litre.

Avant 24 semaines, un tel test ne doit être effectué que pour les femmes prédisposées au développement du diabète des femmes enceintes, mais dont la glycémie se situe dans les limites normales. Qui est particulièrement à risque de développer cette pathologie? Premièrement, ce sont des femmes obèses - si leur IMC est supérieur à 30 kg par mètre carré. Deuxièmement, ce sont des femmes dont les proches souffraient de diabète. Viennent ensuite les femmes qui ont développé cette pathologie lors de grossesses précédentes, soit leur glycémie a augmenté, soit leur perception du glucose a été altérée. Quatrièmement, les femmes qui ont un taux de sucre élevé dans leur urine. Toutes les autres femmes qui ne souffrent pas de ces troubles doivent être en sécurité et passer ce test pendant une période de 24 à 28 semaines. Dans un cas extrême, cette analyse peut être réalisée jusqu'à 32 semaines de grossesse. Ce test n'est pas sûr pour l'enfant à naître plus tard.!

Pourquoi arrive-t-il que dans la période la plus heureuse pour une femme (la période de porter son bébé), une condition aussi grave que le diabète des femmes enceintes se développe? Le fait est que le pancréas est responsable de la teneur en insuline du sang, qui est soumis à une énorme charge pendant la grossesse. Si le pancréas ne fait pas face à la production d'insuline, une violation se produit. L'insuline est responsable de la normalisation de la teneur en sucre dans notre corps. Et quand une femme porte un enfant, son corps fonctionne pour deux, il a besoin de plus d'insuline. Et si cela ne suffit pas pour le maintien normal du taux de sucre, le taux de glucose augmente.

Le diabète enceinte est-il dangereux pour le fœtus?

Indubitablement! Pour la sécurité de la grossesse, il est nécessaire que le placenta produise du cortisol, des œstrogènes et du lactogène. Dans un état calme, la production de ces hormones n'interfère pas. Cependant, en violation de la production d'insuline, ces hormones doivent littéralement défendre leur droit d'exister! Dans la lutte pour maintenir leur propre niveau, ils peuvent affecter le bon fonctionnement du pancréas, ce qui affecte non seulement une femme enceinte, mais aussi le bébé à l'intérieur d'elle.

Si le diabète est apparu au cours du deuxième trimestre après la vingtième semaine, alors, en fait, il n'est plus dangereux pour le fœtus et ne conduira pas à un développement altéré de la future personne. Mais il reste la possibilité de développement d'une fœtopathie fœtale associée à la présence de diabète - la soi-disant alimentation du fœtus, une augmentation de son poids qui, comme un excès de poids chez un adulte, peut entraîner une altération du développement des organes et des systèmes de l'enfant. Le bébé devient très grand en poids et en taille du fait qu'il reçoit trop de sucre. Le bébé n'a pas encore complètement développé le pancréas, qui ne peut pas faire face à l'ingestion excessive de sucre et le transforme en tissu adipeux. En conséquence, il y a une prolifération de la ceinture scapulaire, des organes internes: cœur, foie. La couche de graisse augmente.

Semble mauvais dans un gros fruit? Les mamans sont heureuses de la croissance de leurs enfants, de la naissance d'un tel bootuz. Mais c'est le cas si la naissance a eu lieu sans complications. Un gros fœtus est un risque énorme pour une période d'accouchement prolongée - en raison de la grande ceinture scapulaire, il est difficile pour un enfant de passer par le canal génital de la mère. Un accouchement prolongé peut entraîner au moins une hypoxie, sans parler du développement d'un traumatisme à la naissance. Un travail compliqué peut endommager les organes internes de la mère. Si le bébé à l'intérieur de l'utérus est trop grand, cela peut entraîner le développement d'une naissance prématurée et le bébé n'aura pas le temps de se développer jusqu'à la fin.

L'accouchement précoce est un énorme fardeau pour les poumons du bébé. Jusqu'à une certaine période, les poumons ne sont tout simplement pas prêts à inhaler le premier souffle d'air - ils ne produisent pas suffisamment de surfactant (une substance qui aide le bébé à respirer). Dans ce cas, le bébé après la naissance sera placé dans un appareil spécial - un incubateur pour la ventilation mécanique.

Lorsqu'un test de tolérance au glucose ne peut pas être effectué

  1. Avec toxicose du premier trimestre, accompagnée de vomissements et de nausées.
  2. Avec une diminution de l'activité physique d'une femme enceinte avant le coucher.
  3. En cas de maladie inflammatoire ou infectieuse.
  4. En présence d'antécédents de pancréatite chronique ou de résection gastrique préalablement réséquée.

Si avant que le sang d'un doigt n'ait montré une augmentation de la glycémie - il n'est pas nécessaire de faire un test et d'exclure le diabète gestationnel, le sang pour le sucre d'une veine est vérifié.

Comment est le test de tolérance au glucose

Pendant cinq minutes, une femme boit un verre d'eau douce douce contenant 75 grammes de glucose pur juste au-dessus de la température corporelle. Pour ce test, le sang veineux est nécessaire trois fois: d'abord à jeun, puis une heure et deux heures après la prise du cocktail. Il est également possible d'utiliser le plasma sanguin pour la recherche. Faites un don de sang strictement à jeun tôt le matin. Avant cela, ne mangez pas toute la nuit, de préférence 14 heures avant le don de sang. Sans la présence d'autres instructions du médecin, le test est effectué au 6e mois de grossesse strictement dans la direction du médecin - le désir non autorisé de la patiente d'effectuer une GTT est inacceptable.

La préparation du test

Trois jours avant le test, vous ne devez pas vous appuyer sur des bonbons, observer l'apport d'une quantité suffisante de liquide, ne pas trop travailler dans le gymnase et exclure les empoisonnements. De plus, vous ne pouvez pas utiliser de médicaments pouvant affecter le résultat de l'étude - pilules contraceptives, salicylates, hormones, vitamines. Si vous devez prendre ces médicaments, la femme enceinte peut recommencer à les prendre après le test. Le retrait du médicament en préparation du test doit avoir lieu sous la stricte surveillance du médecin traitant. La veille du test, vous ne pouvez pas prendre d'alcool. Le jour du test, vous ne devez pas surmener, mais cela ne signifie pas que vous devez rester allongé au lit en permanence.

Test de tolérance au glucose

Dans le cas d'un test de deux heures avec une charge et d'un double test sanguin, le diabète gestationnel peut être diagnostiqué si au moins un des indicateurs du taux de sucre est supérieur à 7 mmol / litre à jeun avant de prendre de l'eau douce et 7,8 mmol / litre après deux heures après avoir bu liquide doux.

Cela avait été pensé auparavant, mais les nouvelles règles doivent être révisées. Actuellement, l'Organisation mondiale de la santé adhère à d'autres normes, qui sont convenues avec les experts de l'Association des obstétriciens-gynécologues de Russie.

Pendant une grossesse normale, les indicateurs suivants devraient être:

  1. Avant de manger à jeun, la glycémie ne doit pas dépasser 5,1 mmol / litre.
  2. Une heure après avoir pris de l'eau douce - pas plus de 10,0 mmol / litre.
  3. Deux heures après une boisson sucrée, la glycémie ne doit pas dépasser 8,5 mmol / litre.

Diagnostic différentiel du diabète enceinte et du diabète aigu

Avec le développement du diabète gestationnel, les indicateurs seront les suivants:

  1. glycémie lors d'un test d'estomac vide de 5,1 à 6,9 mmol / litre.
  2. une heure après avoir pris de l'eau douce - plus de 10,0 mmol / litre.
  3. deux heures après la prise du médicament - de 8,5 à 11,0 mmol / litre.

En présence de diabète manifeste, nous obtenons les chiffres suivants:

  1. sucre dans le sang lors de la livraison de la matière à l'estomac vide - plus de 7,0 mmol / litre.
  2. une heure après l'exercice, le taux de glucose dans le sang n'a pas certaines normes.
  3. deux heures après avoir pris le liquide sucré, la glycémie dépassera 11,1 mmol / litre.

Si vous avez réussi le test GTT et que ses résultats ne vous ont pas plu, consultez immédiatement un médecin! Ne vous engagez en aucun cas dans l'automédication.!

Taux de glucose sanguin pendant la grossesse

Sucre sanguin général (glucose)

L'un des composants biochimiques du sang humain est le glucose, qui est impliqué dans les processus du métabolisme énergétique. Son niveau est contrôlé par l'hormone insuline, qui est produite dans le pancréas par ses cellules dites bêta. Niveau normal pour les enfants:

  • jusqu'à l'âge de 1 mois: 2,8 - 4,4 mmol / litre;
  • de 1 mois à 14 ans: 3,3 - 5,5 mmol / l.
  • chez les hommes et les femmes non enceintes, glucose à jeun: 3,4 - 5,5 mmol / litre - dans le sang capillaire (prélevé du doigt) et de 4 à 6 mmol / litre - dans les veineux;
  • chez les personnes âgées de 60 ans et plus: 4,1 - 6,7 mmol / l.

L'indicateur pendant la journée peut fluctuer, mais en tenant compte de l'apport alimentaire, du sommeil, du stress émotionnel, physique et mental. Cependant, sa limite supérieure ne doit pas dépasser 11,1 mmol / litre.

Taux de grossesse normaux

Dans le sang des femmes enceintes, les limites des normes de glucose deviennent moins «dispersées» - le seuil inférieur monte à 3,8 mmol / L, le seuil supérieur diminue à 5 mmol / L. Le niveau de sucre doit être soigneusement surveillé pendant toute la période de grossesse. Les analyses sont effectuées lors de votre premier contact avec la clinique prénatale. Il est conseillé d'effectuer une analyse à 8-12 semaines de gestation. Si les indicateurs correspondent aux normes des femmes enceintes, la prochaine étude est prévue pour 24 à 28 semaines. Un test sanguin pour le sucre est effectué à partir d'un doigt ou d'une veine. Le sang veineux vous permet de déterminer le niveau de sucre dans le plasma. Dans ce cas, les indicateurs normaux seront plus élevés qu'avec une clôture capillaire - de 3,9 à 6,1 millimoles / l.

Au troisième trimestre de la grossesse, le pancréas produit une grande quantité d'insuline, à laquelle le corps d'une femme doit faire face. Si cela ne se produit pas, le développement du diabète sucré (DM) chez les femmes enceintes, le soi-disant diabète gestationnel, est très probable. Les manifestations de la maladie peuvent être latentes, asymptomatiques et avec une glycémie à jeun normale. Par conséquent, pendant une période de 28 semaines, les femmes enceintes sont testées pour le glucose (test d'effort).

Le test de tolérance au glucose (test de tolérance au glucose, GTT) permet de détecter ou d'exclure la présence de diabète gestationnel. Elle consiste en un don de sang d'abord à jeun, puis - après ingestion de glucose (charge). Pour les femmes enceintes, un triple test est réalisé. Après avoir fait le test à jeun, une femme reçoit 100 grammes de glucose dissous dans de l'eau bouillie. Des tests répétés sont effectués une, deux et trois heures après le premier. Les résultats sont considérés comme normaux:

  • après 1 heure - 10,5 mmol / l ou moins;
  • après 2 heures - 9,2 et moins;
  • après 3 heures - 8 et moins.

Le dépassement de ces indicateurs peut indiquer la présence d'un diabète sucré gestationnel, qui nécessite une observation et un traitement supplémentaires par un endocrinologue. Toutes les valeurs de glycémie pendant la grossesse sont indiquées dans le tableau:

Baisse des performances

Des niveaux de sucre inférieurs à la normale chez les femmes enceintes peuvent être associés à une nutrition déséquilibrée et inadéquate, une consommation accrue de bonbons, un effort physique excessif, ainsi que la présence de toute maladie chronique. Une diminution de la glycémie est tout aussi indésirable (hypoglycémie) qu'une augmentation (hyperglycémie).

Avec une forte baisse du taux de sucre, une sensation d'étourdissement, des tremblements dans le corps, des étourdissements, une transpiration abondante et une sensation de peur sont caractéristiques. L'hypoglycémie est dangereuse dans un coma avec une menace pour la vie d'une femme et d'un fœtus qui souffre de la privation d'oxygène. Il est important de prévenir le développement d'une hypoglycémie, d'organiser correctement le régime alimentaire et de ne pratiquer qu'une activité physique réalisable. S'il y a une pathologie somatique, informez-en votre obstétricien-gynécologue..

Amélioration de performance

La grossesse elle-même est un facteur de risque de développer un diabète. Cela est dû à l'instabilité de la production d'insuline. Les symptômes suivants peuvent indiquer une augmentation de la glycémie normale:

  • sensation constante de soif et de sécheresse dans la cavité buccale;
  • sensation constante de faim;
  • urination fréquente;
  • l'apparition d'une faiblesse et d'une fatigue générales;
  • gain de poids rapide avec une nutrition adéquate;
  • un goût métallique en bouche;
  • respiration fade avec brossage régulier;
  • saute dans la pression artérielle, plus vers le haut;
  • sucre dans l'urine à plusieurs reprises (devrait normalement être absent).

Lors de la répétition de conditions hyperglycémiques, un régime avec une quantité réduite de glucides simples est nécessaire. La consommation de sucre et de confiserie, de pain blanc, de fruits sucrés, de baies et de jus, de pommes de terre, de cornichons devrait être exclue. Il n'est pas recommandé d'utiliser des plats et des produits frits, gras et fumés. Le suivi de vos fluctuations de la glycémie à tout moment de la journée aidera votre lecteur de glycémie à domicile. Si un régime pour ajuster les indicateurs à la normale ne suffit pas, l'endocrinologue peut prescrire une injection de doses adéquates d'insuline.

Si le diabète gestationnel se développe encore, cela ne signifie pas que la maladie prendra nécessairement une forme chronique après l'accouchement. Respect de toutes les recommandations du médecin, activité physique suffisante, régime strict, composé de plats sains qui peuvent être préparés assez savoureux - des aides fidèles sur le chemin de la prévention du diabète.

Quel est le taux de sucre dans le sang chez les femmes enceintes?

Dans cet article, vous apprendrez:

La grossesse est une période très responsable dans la vie d'une femme, car une femme est déjà responsable de deux vies, donc pendant cette période, vous devez surveiller attentivement votre santé. L'un des paramètres qu'une femme enceinte doit surveiller est le niveau de glucose dans le sang.

Les niveaux de sucre sont contrôlés par des hormones, certains augmentent et certains diminuent. L'hormone la plus importante qui maintient le glucose au bon niveau est l'insuline. Sous l'influence de l'insuline, le glucose est envoyé aux besoins de la cellule, abaissant ainsi la glycémie.

La grossesse donne une énorme charge, si souvent les dysfonctionnements du corps et les maladies que la femme est susceptible d'apparaître. Pendant la grossesse, la sensibilité des récepteurs à l'insuline est physiologiquement réduite, par conséquent, une condition préalable à une augmentation du glucose est créée.

Glycémie

Du sang pour le glucose est prélevé à chaque trimestre. Le taux de sucre dans le sang pendant la grossesse dépend de la provenance du test, d'une veine ou d'un doigt.

Tableau - Normes de sucre dans le sang chez les femmes enceintes
Méthode d'échantillonnage du sangGlucose sanguin
De la veine4,0-6,1 mmol / L
Du doigt3,3 à 5,5 mmol / L
2 heures après avoir mangé, ou 2 heures après le chargement de glucoseJusqu'à 7,8 mmol / l

Règles d'échantillonnage du sang:

  • Il n'y a rien avant l'analyse pendant environ 8 heures.
  • Vous ne pouvez boire que de l'eau.
  • Ne vous brossez pas les dents le matin avant l'analyse..
  • Ne pas fumer avant l'analyse (bien que les femmes enceintes ne devraient pas fumer en principe).
  • Élimine le stress (le stress augmente le glucose).
  • Pour éliminer une activité physique excessive avant l'analyse.
  • Ne pas mâcher de gomme avant l'analyse.
  • Ne donnez pas de sang pour déterminer le taux de sucre après une infection récente.

Un test de tolérance au glucose est effectué pendant une période de 24 à 28 semaines. Pour ce test, une femme vient le matin à jeun et donne du sang. Après cela, on lui donne un verre de cent grammes de glucose mélangé à de l'eau. Après une heure et après 2 heures, le test est à nouveau effectué et la variation du taux de glucose est observée. Normalement, elle devrait diminuer et après 2 heures devrait être inférieure à 7,8 mmol / l.

Peu sucré

Une faible teneur en sucre est très rare, il y a beaucoup plus souvent une augmentation. Raisons pour abaisser les niveaux de glucose:

  • erreur de laboratoire;
  • poids corporel excessivement bas d'une femme;
  • malnutrition, famine, alimentation épuisante;
  • toxicose sévère pendant la grossesse;
  • une surdose d'insuline (si la femme enceinte a déjà reçu un diagnostic de diabète et qu'elle est sous insulinothérapie).

Il est facile de corriger cette condition, pour établir une alimentation équilibrée et nutritive, vous pourriez avoir besoin de glucose par voie intraveineuse.

Riche en sucre

Raisons d'augmenter la glycémie:

  • Non-respect des règles avant de procéder à l'analyse.
  • Une femme est atteinte de diabète de type 1 ou de type 2.
  • Une femme a un diabète enceinte appelé diabète gestationnel.

Diabète gestationnel

Le diabète sucré gestationnel (GDM) est un diabète qui survient pendant la grossesse. Un tel diabète est associé à des changements dans le corps d'une femme enceinte et à la charge qui tombe sur le pancréas. Environ 10% des femmes enceintes souffrent de diabète.

Habituellement, après la naissance d'un bébé, le GDM passe sans laisser de trace. Mais il y a un «mais»... Le diabète survenu pendant la grossesse indique la tendance d'une femme à cette maladie. Il existe un risque de développer un vrai diabète au fil du temps.Ainsi, après un tel appel, vous devez surveiller attentivement votre santé, adopter un mode de vie sain et une nutrition appropriée..

Facteurs de risque GDM:

  • en surpoids.
  • Diabète diagnostiqué chez les proches.
  • La future maman a plus de 30 ans.
  • Grossesse avec plus d'un fœtus.
  • Hypertension artérielle.

Les conséquences d'un taux de sucre élevé chez une femme enceinte

L'excès de glucose passe facilement à travers le placenta jusqu'au bébé, mais l'insuline est importante et ne peut pas passer à travers le filtre placentaire. Le corps du bébé n'est pas encore capable de faire face à une telle quantité de glucose, le pancréas n'est pas encore prêt pour de telles charges, donc des changements négatifs se produisent dans le corps de l'enfant.

  • Chez un enfant, le tissu adipeux sous-cutané commence à se développer activement, la ceinture scapulaire et l'abdomen augmentent considérablement de taille. Au moment de la naissance, l'enfant atteint un poids de plus de 4-4,5 kilogrammes.
  • En raison du taux de sucre élevé, le placenta est perturbé, il grossit, s'épaissit, les cristaux de glucose endommagent les vaisseaux délicats du placenta. Étant donné que le placenta remplit mal sa fonction, l'enfant souffre de la privation d'oxygène (hypoxie). Dans les cas graves, cela peut entraîner la mort intra-utérine.
  • Dans des conditions de sucre élevé, le risque de malformations congénitales chez un enfant augmente.
  • Risque accru de polyhydramnios.
  • Une grande masse de l'enfant rend l'accouchement difficile, ils peuvent avoir une évolution prolongée, l'enfant peut recevoir des blessures à la naissance (fracture de la clavicule, hémorragie cérébrale). Lors d'un accouchement naturel, vous devez souvent recourir à une pince obstétricale et à une ventouse. Par conséquent, la priorité, avec une grande masse du fœtus, est l'opération de la césarienne.

Recommandations riches en sucre

Cependant, tout n'est pas si effrayant. Avec les femmes enceintes diagnostiquées avec le diabète à temps, ces conséquences graves sont faciles à éviter. La principale chose à suivre ces recommandations:

  1. La première chose et la plus importante est le régime alimentaire. Le plus souvent, lors d'un régime, le taux de sucre revient à la normale et un traitement médicamenteux n'est pas nécessaire..
  2. Promenades quotidiennes en plein air, cours de yoga pour les femmes enceintes, car le glucose est consommé lors du travail musculaire. De plus, pendant l'exercice, le flux sanguin utérin s'améliore, plus d'oxygène est délivré à l'enfant. La marche est une bonne prévention de l'hypoxie fœtale.
  3. Si les recommandations ci-dessus n'apportent pas le bon résultat, vous devrez peut-être recourir au rendez-vous de l'insuline. Après la naissance, il peut être annulé et le taux de glucose sera à un niveau normal sans médicaments.

Régime riche en glucose

Parlons davantage du régime alimentaire lors du dépassement de la glycémie pendant la grossesse.

  • La nutrition doit être équilibrée et complète. En aucun cas vous ne devez mourir de faim pendant la grossesse! Il devrait y avoir 5-6 petits repas.
  • Exclure les glucides facilement digestibles (bonbons, pâtisseries, pommes de terre, amidon, boissons sucrées, pain blanc, miel, semoule, restauration rapide). Éliminer complètement le sucre de l'alimentation.
  • Limitez la quantité de graisse. Préférez la viande de dinde, de lapin, de poulet.
  • Buvez 2 litres d'eau pure par jour.
  • Privilégiez les crudités et les fruits.

Un tel régime vous aidera non seulement à contrôler le niveau de glucose dans le sang, mais aussi à ne pas prendre de kilos en trop.

Conclusion

Après l'accouchement, surveillez attentivement votre santé et votre nutrition, car les femmes atteintes de diabète gestationnel ont un risque élevé de diabète de type 2 à l'avenir.

Pour terminer, je tiens à dire que la grossesse est une période spéciale dans la vie d’une femme. Il est si important en ce moment de surveiller chaque petite chose dans votre santé, chaque changement dans le corps. En cas de suspicion de problème, consultez un médecin. Ne sautez pas les réceptions et analyses programmées. Rappelez-vous, à l'intérieur de vous est une petite vie qui dépend entièrement de vous!

Testez la tolérance au glucose pendant la grossesse. Comment faire une analyse de GTT?

Dans le corps d'une femme qui porte le cœur d'un enfant, il se produit parfois des changements cardinaux qui peuvent nuire à sa santé et à son bien-être. En plus de la toxicose, de l'œdème, de l'anémie et d'autres troubles, des troubles du métabolisme des glucides, classés comme diabète gestationnel (GDM), peuvent également survenir. Le test de tolérance au glucose pendant la grossesse permet d'identifier ou d'exclure de telles conditions..

Indications et contre-indications

Selon les protocoles du Ministère de la Santé, cette étude devrait être réalisée par toutes les femmes enceintes pour une période de 24 à 28 semaines. Le plus important est l'analyse de la courbe de sucre pendant la grossesse pour les femmes à risque. Par exemple, si la famille a enregistré des cas de diabète ou si la patiente a déjà eu des problèmes de métabolisme des glucides. Il vaut la peine d'examiner les femmes enceintes dans lesquelles le glucose d'analyse d'urine est détecté. Les femmes en surpoids sont également à risque..

Un test de tolérance au glucose (GTT) chez la femme enceinte présentant des facteurs de risque est réalisé immédiatement après l'enregistrement, puis à nouveau de 24 à 28 semaines.

La direction de l'examen est donnée par le médecin traitant, indiquant la dose de monosaccharide. Il existe un certain nombre de contre-indications à GTT:

  • La charge en glucose est contre-indiquée chez les femmes dont la glycémie à jeun dépasse 7,0 mmol / L (5,1 mmol / L dans certains laboratoires).
  • Ne pas tester chez les patients de moins de 14 ans.
  • Au troisième trimestre, après une période de gestation de 28 semaines, une charge en glucides est un danger pour le fœtus, par conséquent, elle est effectuée strictement selon le témoignage du médecin. Après 32 semaines, jamais attribué.
  • Aucun test n'est effectué pour les processus inflammatoires, les infections, l'exacerbation de la pancréatite, le syndrome de dumping.
  • Il n'est pas logique de mener une étude sur la tolérance au glucose altérée dans le contexte de la pharmacothérapie avec des médicaments qui augmentent la glycémie.
  • Pour les femmes enceintes présentant une toxicose sévère, le test est dangereux avec un certain nombre de conséquences. Une charge de glucides apporte peu de sensations agréables et ne peut qu'aggraver les nausées et autres symptômes..

La préparation du test

Pour que les résultats du test de tolérance au glucose pendant la grossesse soient fiables, vous devez vous préparer correctement à l'étude. Il est important de ne pas modifier le régime alimentaire habituel pendant trois jours avant le GTT, de manger suffisamment de glucides. Le régime habituel d'activité physique pendant cette période est également requis. La veille du test de tolérance au glucose, vous ne pouvez boire de l'eau que pendant au moins 8 heures et vous ne pouvez pas manger de nourriture. Il est important d'abandonner complètement l'alcool 11 à 15 heures avant l'étude. Il est également interdit de fumer à ce moment. Au moins 30 g de glucides doivent être inclus dans le dernier repas.

Si vous respectez un certain nombre de ces règles obligatoires, la livraison de GTT sera normale et les résultats seront fiables. Il est préférable de consulter votre médecin afin qu'il vous explique en détail comment passer correctement le test de deux heures. Il vaut la peine de le consulter sur les risques probables, les dommages à l'enfant à naître, l'opportunité de l'étude et la possibilité de l'abandonner..

Procédure GTT

Comment faire un test de tolérance au glucose pendant la grossesse? Tout d'abord, vous devez vous préparer correctement à l'étude, en respectant toutes les recommandations du médecin. Les tests commencent par le fait que le sang est prélevé de la veine à jeun pour analyse et que le niveau de sucre est fixé, puis une charge en glucides est effectuée. Certains laboratoires prélèvent un échantillon de doigt et mesurent le glucose à l'aide de bandelettes réactives. Si l'indicateur obtenu dépasse la valeur de 7,5 mmol / l, la charge de glucides n'est pas transportée.

L'option la plus simple est le test de tolérance au glucose par voie orale (PHTT), lorsque le patient boit une solution de glucose avec de l'eau en 5 minutes. Selon certaines indications, lorsqu'un tel test est impossible, par exemple en raison d'une toxicose sévère, le glucose est administré par voie intraveineuse. Le dosage de monosaccharide dans différents laboratoires est différent, il arrive 75g ou 100g. Le médecin doit déterminer cela.

Après une charge en glucides, le sucre est mesuré en deux étapes: après 1 heure, puis après 2 heures. Il est interdit de fumer et d'augmenter l'activité physique jusqu'à la fin des tests. Si les valeurs de la courbe de sucre pendant la grossesse sont en dehors de la plage normale, cela peut être un signe de diabète gestationnel. Cependant, un diagnostic définitif ne peut être posé qu'après consultation d'un endocrinologue. Pour clarifier la gravité d'un trouble du métabolisme des glucides, un test sanguin pour l'hémoglobine glyquée est prescrit.

Décodage et interprétation des résultats

Les critères de diagnostic des troubles glycémiques sont établis par l'OMS. Valeurs de glucose dans le plasma sanguin d'une veine (charge de 75 g):

  • à jeun le matin - moins de 5,1 mmol / l,
  • après 1 heure - moins de 10 mmol / l,
  • après 2 heures - moins de 8,5 mmol / l.

La violation de la tolérance au glucose (NTG) est déterminée par les indicateurs suivants:

  • le matin à jeun - de 5,1 à 7 mmol / l,
  • ou une heure après une charge en glucides - 10 mmol / l ou plus,
  • ou après deux heures - de 8,5 à 11,1 mmol / l.

Des taux de glucides plasmatiques supérieurs à la normale indiquent un diabète gestationnel. Cependant, la courbe de sucre anormale pendant la grossesse est parfois un résultat faussement positif associé à une chirurgie récente, une infection aiguë, la prise de certains médicaments et un stress sévère. Pour éviter le diagnostic erroné d'une altération de la tolérance au glucose, vous devez suivre les règles de préparation au test et informer votre médecin des facteurs susceptibles de fausser les résultats..

Un indicateur clair du diabète est l'excès du bord de 7 mmol / l dans l'échantillon prélevé à jeun ou du bord de 11,1 mmol / l dans tout autre échantillon.

Vaut-il la peine d'accepter de tester?

La réussite d'un test de tolérance au glucose pendant la grossesse est une préoccupation pour de nombreuses femmes. Les futures mères ont peur que cela ait un effet négatif sur le fœtus. La procédure elle-même entraîne souvent une gêne sous forme de nausées, d'étourdissements et d'autres symptômes. Sans oublier qu'il est nécessaire d'allouer pour un test de charge en glucose au moins 3 heures du matin, pendant lesquelles vous ne pouvez pas manger. C'est pourquoi les femmes enceintes souhaitent souvent abandonner l'étude. Cependant, vous devez vous rendre compte qu'une telle décision est mieux convenue avec votre médecin. Il évaluera la faisabilité de l'étude pour divers facteurs, notamment la durée de la patiente, le déroulement de la grossesse, etc..

Contrairement à nous, en Europe et aux États-Unis, le dépistage du glucose n'est pas effectué par les femmes à faible risque de développer des troubles glycémiques. Par conséquent, le rejet des tests semble justifié pour les femmes enceintes qui entrent dans cette catégorie. Pour tomber sous la définition de faible risque, toutes les affirmations suivantes doivent être vraies:

  • Vous n'avez jamais eu de situation où le test a montré que la glycémie est supérieure à la normale.
  • Votre groupe ethnique a un faible risque de diabète..
  • Vous n'avez pas de parents au premier degré (parents, frère ou enfant) atteints de diabète de type 2.
  • Vous avez moins de 25 ans et avez un poids normal..
  • Vous n'avez pas eu de mauvais résultats GTT pendant votre grossesse précédente.

Avant d'arrêter le test, réfléchissez aux conséquences du diabète gestationnel non diagnostiqué. Il entraîne une incidence élevée de complications pour le bébé et la mère elle-même, et augmente le risque de développer un diabète de type 2 chez les femmes en travail au fil du temps.

Les statistiques indiquent qu'environ 7% des femmes dans la situation sont confrontées à un tel problème. Par conséquent, s'il y a même le moindre souci, il est préférable de déterminer le profil glycémique. Ensuite, même avec des taux plus élevés, les efforts des médecins peuvent minimiser les dangers pour leur propre santé et le développement du bébé. Un régime spécial pour les troubles de la tolérance au glucose et un certain nombre de prescriptions individuelles sont généralement recommandés..

Test de tolérance au glucose pendant la grossesse

Un test de tolérance au glucose par voie orale réalisé pendant la grossesse consiste à déterminer la glycémie à jeun une et deux heures après une charge glucidique afin de diagnostiquer un trouble du métabolisme glucidique (diabète gestationnel).

  • Test de tolérance au glucose par voie orale (PHTT)
  • Test de tolérance au glucose
  • Échantillon avec 75 grammes de glucose
  • Test de tolérance au glucose (GTT)
  • Test de tolérance au glucose par voie orale (OGTT)

Méthode UV enzymatique (hexokinase).

Mmol / l, mg / dl (mmol / l * 18,02 = mg / dl).

Quel biomatériau peut être utilisé pour la recherche?

Comment se préparer à l'étude?

  • Un test de tolérance au glucose par voie orale pendant la grossesse doit être effectué le matin dans un contexte d'au moins 3 jours de nutrition illimitée (plus de 150 g de glucides par jour) et d'activité physique normale.
  • Le test doit être précédé d'un jeûne nocturne de 8 à 14 heures (vous pouvez boire de l'eau).
  • Le dernier repas du soir devrait contenir 30 à 50 g de glucides. Ne buvez pas d'alcool 10-15 heures avant le test.
  • Ne fumez pas la nuit avant et après le test..

Lorsqu'un test de tolérance au glucose par voie orale ne peut pas être effectué pendant la grossesse?

  • Dans le contexte de toute maladie aiguë, y compris infectieuse.
  • Dans le contexte de la prise de médicaments qui augmentent le niveau de glycémie (glucocorticoïdes, hormones thyroïdiennes, thiazides, bêta-bloquants). Il est nécessaire (de préférence) de les annuler 3 jours avant le test.
  • Avec un âge gestationnel de plus de 32 semaines.
  • Avec un âge gestationnel de 28 semaines à 32 semaines, la délivrance de PGTT est strictement conforme au témoignage du médecin.

Aperçu de l'étude

Après avoir prélevé du sang à jeun, le sujet testé doit boire 75 g de glucose anhydre ou 82,5 g de glucose monohydraté dissous dans 250 à 300 ml d'eau en moins de 5 minutes. Pendant le test, le tabagisme et l'activité physique active ne sont pas autorisés. Après 1 et 2 heures, un deuxième échantillon de sang est prélevé. Il convient de rappeler que si le taux de glycémie à jeun dépasse 5,1 mmol / l, le test de tolérance au glucose par voie orale pendant la grossesse n'est pas effectué, car un tel taux de glucose dans le sang est lui-même l'un des critères de diagnostic du diabète gestationnel..

Un test de tolérance au glucose par voie orale pendant la grossesse vous permet de diagnostiquer des troubles du métabolisme des glucides pendant la grossesse (diabète sucré gestationnel), mais un diagnostic final n'est possible qu'après la consultation de l'endocrinologue.

Quand une étude est prévue?

  • En cas de valeurs de glycémie douteuses pour clarifier l'état du métabolisme des glucides pendant la grossesse.

Que signifient les résultats??

CRITÈRES DIAGNOSTIQUES DU DIABÈTE MELLITUS ET D'AUTRES TROUBLES DE LA GLYCÉMIE (OMS, 1999-2013)

Temps de détermination

Concentration de glucose, mmol / l (plasma veineux)

Causes de l'augmentation de la glycémie plasmatique:

  • troubles du métabolisme des glucides (diabète sucré gestationnel);
  • résultat faussement positif - une maladie aiguë ou récente récente, une intervention chirurgicale ou une autre situation stressante, la prise de médicaments qui augmentent la glycémie (glucocorticoïdes, hormones thyroïdiennes, thiazidiques, bêta-bloquants).

Raisons pour abaisser les niveaux de glucose dans le plasma sanguin:

  • prendre des médicaments qui réduisent le niveau de glycémie (insuline, divers médicaments hypoglycémiants);
  • insulinome;
  • famine excessive;
  • activité physique intense à la veille du test.

Quels tests sont recommandés pour passer avec tout résultat positif du test de tolérance au glucose par voie orale:

1. Afin de clarifier la gravité des troubles du métabolisme des glucides:

Littérature

  • Recommandations cliniques "Algorithmes de soins médicaux spécialisés pour les patients diabétiques." Édité par I.I. Dedova, M.V. Shestakova, A.Yu. Mayorova 8e édition, M., 2017.
  • Définition et diagnostic du diabète sucré et de l'hyperglycémie intermédiaire. Rapport d'une consultation OMS / FIL.2006.
  • Recommandations pour le diabète, le prédiabète et les maladies cardiovasculaires. EASD / ESC, Russian Journal of Cardiology 2014; N ° 3 (107): 7-61.
  • Diabète sucré gestationnel: diagnostic, traitement, suivi post-partum. Recommandations cliniques (protocole) du ministère de la Santé de la Fédération de Russie. M., 2014.

Analyse GTT pendant la grossesse

Un test de tolérance au glucose pendant la grossesse est une analyse qui vous permet de surveiller un indicateur important de l'état corporel d'une femme - la glycémie. Fondamentalement, un test de sucre est effectué pour détecter le diabète..

Ne confondez pas l'analyse avec un test sanguin qui identifie l'intolérance alimentaire individuelle.

Les femmes dont les proches souffrent de diabète sucré sont à risque. Dans ce cas, pour une femme enceinte, le passage du GTT est une précaution obligatoire.

Il suffit de passer une fois, lorsqu'il n'y a pas de suspicion évidente de diabète et que le résultat est négatif. Cependant, il est possible de refaire le test pendant la grossesse si vous soupçonnez une augmentation de la glycémie.

Que font-ils

Souvent, les femmes enceintes demandent aux médecins pourquoi on leur prescrit un test de tolérance au glucose si elles ne sont pas à risque. Si une glycémie élevée est détectée, un certain nombre de mesures sont acceptables pour la grossesse.

Attribuer à tout le monde comme prophylaxie

Porter un enfant est une période de grands changements chez une femme. Mais ces changements ne sont pas toujours pour le mieux. Le corps connaît des changements majeurs, portant un futur bébé.

Compte tenu des charges importantes que subit le corps dans son ensemble, certaines pathologies n'apparaissent qu'au moment de l'attente de l'enfant. Ces maladies incluent le diabète.

Dans ces situations, la grossesse est un facteur provoquant l'évolution latente de la maladie. Par conséquent, à titre préventif, l'analyse du GTT pendant la grossesse est nécessaire et importante.

Comment prendre

La première question logique que les femmes se posent pendant la grossesse est de savoir combien de temps le GTT est effectué. Le test de tolérance au glucose est effectué au cours du premier trimestre, ainsi qu'un certain nombre d'autres tests..

Pour réussir l'examen, vous devez préparer soigneusement:

  • exclure les troubles nerveux;
  • limiter l'activité physique;
  • n'apportez pas de changements significatifs à votre alimentation - mangez comme d'habitude (ne suivez aucun régime);
  • ne mangez pas de nourriture (dans les 8 heures avant le test).

Le test n'est pas effectué en présence de maladies au stade aigu, même en cas de rhume. Tout changement de ce type affectera considérablement les résultats de l'étude, ces options doivent donc être exclues..

GTT passe l'estomac vide (vous pouvez boire de l'eau, mais pas pendant les tests). Elle est réalisée en prélevant du sang dans une veine 3 fois, avec un intervalle de 1 heure entre la deuxième et la troisième clôture:

  1. Le sang est prélevé en premier.
  2. Après cela, un liquide sucré spécial est bu (sirop de glucose d'une certaine concentration).
  3. Au cours de l'heure suivante, le patient ne doit pas manger, boire ou être physiquement actif - tout cela peut fausser considérablement les résultats du test..
  4. Les échantillons de sang suivants sont prélevés une heure et deux après la première analyse..
  5. Après ce temps après avoir pris le cocktail, le taux de sucre dans le sang chez une personne en bonne santé revient à la normale. Cela devrait refléter les résultats des tests..

Doit avoir une consultation avec un médecin

Avec des taux élevés qui ne se situent pas dans la plage normale, une consultation immédiate avec le médecin qui observe une grossesse est prescrite. Dans le cas où le premier test a montré une augmentation de la teneur en sucre, il est très probable qu'un deuxième apport sera prescrit pour exclure une éventuelle erreur.

Un certain nombre de raisons ressortent en raison desquelles un faux résultat est possible:

  • un régime alimentaire de huit heures n'a pas été suivi avant le don de sang;
  • Changements importants dans le régime alimentaire dans les trois jours avant l'analyse (augmentation ou insuffisance de la consommation de glucides);
  • troubles du métabolisme des glucides;
  • activité physique excessive;
  • état de stress;
  • maladies infectieuses (y compris ARVI respiratoire, IRA);
  • prendre des médicaments qui affectent le métabolisme des glucides (avertir le médecin de l'utilisation de médicaments).

Normes GTT

Les valeurs numériques de 7 mmol / L et inférieures sont dans les limites normales. Lorsqu'une augmentation est observée, le diabète gestationnel est généralement diagnostiqué. Ce type de maladie survient chez 14% des femmes.

Le chiffre 7 mmol / l est très arbitraire. Les normes de GTT chez la femme enceinte sont présentées ci-dessous dans le tableau:

Prélèvement de sangIndicateur normal, mmol / l
Du doigt3.3-5.5
De la veine4.0-6.1
2 heures après avoir mangéPas plus de 7,8
L'indicateur le plus admissiblePas plus de 11,1

La dynamique observée est normale, mais les nombres peuvent être différents selon différents facteurs.

Il convient de noter que la limite supérieure - l'indicateur maximal autorisé - est également très arbitraire. Et dans différentes sources - les chiffres varient. Par conséquent, aucune interprétation indépendante, seul un médecin qualifié observant votre grossesse sera en mesure de déchiffrer correctement les résultats et de parler de la présence d'une éventuelle maladie ou de son absence.

Seuils de glucose

La pathologie histologique est appelée en raison du fait qu'avant la grossesse, aucun signe de diabète ne s'est manifesté chez la femme. Après l'accouchement, lorsque le corps est rétabli, le taux de glucose revient à la normale ou le diabète se propage dans un autre type - T1DM (diabète sucré de type 1), ou il est révélé que la femme enceinte souffre de T2DM (diabète de type 2).

Si plus tôt avant la grossesse ou déjà en cours, une femme a des problèmes avec le métabolisme des glucides, il est préférable de passer un test de tolérance au glucose pendant une période de 25 semaines pour identifier les éventuelles anomalies.

Selon la méthode d'introduction de la charge de glucose dans le corps, deux types d'analyses sont distingués: oral (ou oral) et intraveineux. La deuxième méthode est plus souvent utilisée si le patient, pour une raison quelconque, ne peut pas prendre un «cocktail sucré» à l'intérieur.

L'analyse OGTT est effectuée avec une charge - l'utilisation de 75 g de glucose dissous dans un verre d'eau. Pour plus de fiabilité, pendant trois jours avant le don de sang, il ne devrait pas y avoir de changements significatifs dans le régime alimentaire d'une femme enceinte. Dans certains cas, les femmes donnent du sang dans une veine sans ingérer une secousse de glucose.

Des retests peuvent être programmés.

L'étude n'est pas seulement pour les adultes. Pour les enfants de plus de 14 ans, cette méthode est également utilisée. La différence réside dans la quantité de charge reçue et dans les indicateurs numériques inclus dans la plage normale.

Pour les enfants de moins de 14 ans, l'analyse à vide est acceptable. Les normes ne diffèrent que jusqu'à l'âge de cinq ans, plus tard elles correspondent à des indicateurs adultes de 3,3 à 5,5 mmol / l. Jusqu'à un an, le niveau oscille autour de 2,8 - 4,4 mmol / l.

Il convient de noter que la présence d'une augmentation du glucose dans le sang n'indique pas nécessairement un diabète chez le patient, elle peut être le signe de troubles tels que:

  • activité thyroïdienne excessive;
  • augmentation de l'activité hormonale des glandes surrénales;
  • prendre des glucocorticoïdes pendant une longue période;
  • pathologie du pancréas.

Un faible taux de glucose - hypoglycémie - survient dans un certain nombre de cas isolés. Un faible taux de sucre est généralement associé à une surdose d'insuline dans le diabète..

Ce qui est dangereux

L'analyse elle-même n'est pas dangereuse. Cela s'applique au test à vide..

Par rapport à une étude menée avec l'exercice, une «surdose» de sucre dans le sang est possible. Cela ne se produit que lorsque la femme enceinte a un taux de glucose déjà élevé, mais il y aura des symptômes qui indiquent clairement une violation du métabolisme des glucides.

Les OGTT ne sont pas effectués pour rien. Pendant la grossesse, la charge est testée au maximum 2 fois et uniquement en cas de suspicion grave de diabète. Alors que le sang est donné une fois par trimestre sans échec, le niveau de sucre dans le sang peut donc être trouvé sans charge supplémentaire.

Mangez des fruits différents

Comme pour toute procédure médicale, GTT a un certain nombre de contre-indications, parmi lesquelles:

  • intolérance congénitale ou acquise au glucose;
  • exacerbation de maladies chroniques de l'estomac (gastrite, troubles, etc.);
  • infections virales (ou pathologies de nature différente);
  • évolution sévère de la toxicose.

En l'absence de contre-indications individuelles, le test est sûr même pendant la grossesse. De plus, à en juger par les critiques, il ne présente pas beaucoup d'inconfort pendant.

Le shake de glucose d'une femme est décrit comme «juste de l'eau douce», qui est facile à boire. Bien sûr, si la femme enceinte ne souffre pas de toxicose. Un léger inconfort laisse le besoin de prendre du sang 3 fois en deux heures.

Cependant, dans la plupart des cliniques modernes (Invitro, Helix), le sang d'une veine est prélevé sans douleur et ne laisse aucune impression désagréable, contrairement à la plupart des institutions médicales municipales. Par conséquent, en cas de doute ou de préoccupation, il est préférable de passer l'analyse moyennant des frais, mais avec le niveau de confort approprié..

Ne vous inquiétez pas tout ira bien

De plus, vous pouvez toujours entrer du glucose par voie intraveineuse, mais pour cela, vous devez injecter à nouveau. Mais vous n'avez rien à boire. Le glucose est introduit progressivement sur 4-5 minutes.

Pour les enfants de moins de 14 ans, l'analyse est contre-indiquée. Pour eux, cela se fait exclusivement en prenant du sang sans surcharger la charge en glucose.

La quantité de cocktail sucré prise est également différente. Si l'enfant a un poids inférieur à 42 kg, la dose de glucose est réduite.

Ainsi, effectuer le test avec une préparation appropriée et suivre les instructions ne constitue pas une menace. Et avec le temps, le diabète non diagnostiqué est dangereux pour le fœtus et la mère.

Un bon métabolisme, y compris le métabolisme des glucides, est important pour le développement du fœtus et pour le corps de la mère pendant la période de gestation. La pathologie détectée est sujette à un ajustement, qui sera certainement prescrit par l'obstétricien-gynécologue observateur.

La présence d'un diabète gestationnel complique le déroulement de la grossesse et des naissances futures. Par conséquent, il est si important de l'enregistrer au stade initial et d'apporter des modifications qui contribuent à la normalisation de la glycémie et à minimiser les dommages causés par la maladie.

Par conséquent, lors de l'attribution de cette analyse aux futures mères, vous ne devez pas vous inquiéter, mais traiter le test avec toute l'attention requise. Après tout, la prévention est le meilleur traitement, surtout quand il ne s'agit pas d'une vie, mais de deux en même temps.

À propos de l'auteur: Olga Borovikova

Pourquoi faire un test de glucose pour les femmes enceintes

Au cours de la gestation, une femme doit passer certains tests de laboratoire, notamment des tests de glycémie pendant la grossesse. En règle générale, une telle étude est prévue pour une période de 24 à 28 semaines. S'il y a des indications supplémentaires, la procédure est répétée.

Le rôle du glucose dans la gestation

Les composants du glucose pénètrent dans notre corps à partir de fruits ou de légumes, de confiseries, de sucre, de miel et de produits contenant de l'amidon. Le corps produit une hormone insulinique qui fournit une teneur en glucose équilibrée. Lorsqu'il diminue ou augmente, un trouble pathologique est diagnostiqué, tel que le diabète, qui se forme dans le contexte d'une carence constante en hormone insulinique.

Lorsqu'une personne mange quelque chose de sucré, le glucose dans le sang augmente instantanément, ce qui donne un signal de production active d'insuline. Cela est nécessaire pour que les cellules absorbent l'énergie et les éléments nécessaires obtenus à partir de leur nourriture consommée, après quoi la concentration de glucose diminue rapidement. Si trop de sucre pénètre dans le corps, l'insuline est capable de faire des réserves de glucose pour l'avenir..

Avec la gestation, les processus métaboliques dans le contexte du déséquilibre hormonal peuvent ralentir et le niveau d'insuline change, ce qui est dangereux pour le développement de la gestose diabétique, qui est lourde de développement d'une variété de troubles pathologiques chez le fœtus. Un examen rapide aide à déterminer l'état du corps de la mère et, si nécessaire, à ajuster la teneur en glucose.

Les indices de glucose pendant la gestation sont assez importants, car son déséquilibre peut provoquer des pathologies maternelles et nuire à la santé du fœtus. Par conséquent, un test de glucose pendant la grossesse doit être prescrit par les gynécologues.

Indications supplémentaires pour le diagnostic

Pour déterminer le sucre, le biomatériau est obtenu à partir d'une veine ou d'un doigt. Si le glucose augmente, il est alors nécessaire d'examiner plus avant le sang pour le sucre avec une charge (test GTT), lorsque le biomatériau est pris après avoir consommé des produits glucidiques. Un test comme celui-ci permet de déterminer la probabilité du diabète..

Un diagnostic similaire est également prescrit pour les femmes enceintes:

  1. Avoir une prédisposition génétique à l'apparition du diabète lorsqu'un des parents de sang d'une femme enceinte souffrait de cette pathologie;
  2. Ayant un surpoids, et cela n'a pas d'importance, le patient est obèse dès la naissance, ou a récemment pris un excès de poids;
  3. De plus, sans la première grossesse, une augmentation de la teneur en sucre a été détectée auparavant et avec les accouchements précédents, les bébés sont nés en surpoids;
  4. S'il y a des antécédents de fausses couches spontanées;
  5. Portant à l'âge de 35 ans;
  6. Ayant des lésions infectieuses de la sphère génito-urinaire.

Un test sanguin pour le sucre avec une charge pendant la grossesse aide à éviter les anomalies probables et contribue à un accouchement naturel réussi. Pour déterminer le contenu des composants du glucose dans le sang, vous pouvez contacter le laboratoire, où ils feront une analyse, ou utiliser un glucomètre à domicile.

Ça devrait être

Du sang pour la concentration en sucre est donné le matin, à jeun, à partir d'un doigt ou d'une veine. Pendant la grossesse, la norme de glucose dépend du lieu de réception du biomatériau de diagnostic. Lors de la prise d'une veine, 4-6,3 mmol / L sera normal, et lors de la réception du sang d'un doigt, un test de sucre avec du glucose pendant la grossesse devrait montrer des résultats de 3,3-5,8 mmol / L.

Sous charge, le sucre enceinte normal devrait être d'environ 7,8 mmol / L. L'eau douce sert généralement de charge, compte tenu du poids de la personne diagnostiquée. Si le prélèvement sanguin est effectué sans orientation vers les repas, l'indicateur de glucose doit être d'au moins 11,1 mmol / L. Au cours du premier et du troisième trimestre, il est considéré comme tout à fait normal qu'un test sanguin de glucose produise des résultats légèrement supérieurs à la norme d'environ 0,2 unité. Sous charge, une valeur normale de concentration en sucre inférieure à 8,6 mmol / L est autorisée. Mais assurez-vous de prendre en compte, en passant un test sanguin pour le sucre dans différents laboratoires, vous pouvez obtenir des résultats différents.

Une distorsion significative des résultats du test peut entraîner des facteurs tels que l'état général du patient et l'humeur psycho-émotionnelle. Par conséquent, avec un seul excès de valeurs normales, ne paniquez pas. Vous avez juste besoin de faire un test sanguin pour le sucre pendant la grossesse, lorsque la patiente se calme.

Sucre abaissé

Des valeurs de glucose réduites sont caractéristiques lorsqu'aucune quantité suffisante de sucre n'est fournie aux structures organiques, mais le pancréas produit toujours beaucoup d'insuline. Les médecins appellent cette condition hypoglycémie. Elle se caractérise par une forte diminution de la glycémie. Il existe un écart similaire pour diverses raisons. Si l'étude a montré une réduction significative de la glycémie chez une femme enceinte, cela peut se produire sous l'influence de plusieurs facteurs tels que:

  • Manger des repas faibles en calories et en petites portions. Dans une telle situation, le corps ne reçoit pas suffisamment d'énergie, qui est rapidement gaspillée, il y a donc une baisse soudaine de glucose. Il est nécessaire d'ajuster le régime alimentaire et le régime alimentaire, ce qui aidera à se débarrasser rapidement de l'hypoglycémie due à la malnutrition.
  • Grands écarts entre les repas, qui constituent une petite quantité de nourriture. Dans de tels cas, le patient dépense la réserve d'énergie reçue en quelques heures, de sorte que le corps connaît une carence en glucose aiguë au prochain repas.
  • Entrainement sportif. Au cours de l'entraînement, le corps dépense rapidement de l'énergie. Un problème similaire est généralement rencontré par les femmes enceintes qui sont professionnellement impliquées dans le sport et ne vont pas arrêter leur carrière. Il est conseillé à ces patients de prendre de l'acide ascorbique avec du glucose..
  • Abus de soda ou d'alcool. Ces produits contiennent trop de sucre, donc après la consommation dans le sang, il y a un saut brusque, puis le sucre baisse.
  • L'abus de bonbons et d'aliments à indice glycémique élevé. L'activation des produits d'insuline se produit, conduisant à l'absorption rapide du sucre. Par conséquent, le taux de glucose diminue rapidement, ce que le patient ressent comme une fatigue soudaine et une léthargie, une somnolence et des envies de sucreries.

Si un test sanguin de glucose pendant la grossesse donne des résultats réduits, cela peut nuire au développement du fœtus. Avec un manque de glucose, les structures cellulaires fœtales ne reçoivent pas non plus la nutrition nécessaire, par conséquent, le bébé peut naître prématurément, avec un poids insuffisant, des pathologies endocriniennes ou une faiblesse immunitaire. Par conséquent, il est conseillé aux femmes enceintes de manger des aliments riches en glucides qui ont un IG bas. Ces plats seront absorbés pendant longtemps, par conséquent, le glucose pénètrera lentement et uniformément dans le corps..

Augmentation du glucose

En plus de l'abaissement, une analyse du sucre latent peut également indiquer la présence de valeurs élevées de glucose. La principale raison de cet écart est une carence en insuline. Cette substance hormonale est produite par les structures du pancréas et joue un rôle assez important dans l'activité organique normale. L'insuline joue le rôle de conducteur du glucose dans la structure du corps.

Si la numération sanguine de glucose pendant la grossesse diminue, alors en fait, la majeure partie du glucose fourni avec la nourriture est immédiatement excrétée par les reins, n'ayant pas le temps de s'assimiler, ce qui entraîne une famine énergétique pour le corps. Après une période de grossesse de 20 semaines, le corps féminin commence à produire des substances hormonales plus spécifiques, dont l'action sur l'insuline bloque.

Afin de normaliser la teneur en glucose dans les derniers stades de la gestation, une plus grande quantité d'insuline commence à être produite par les structures pancréatiques-fer. Chez les femmes en bonne santé, sa concentration peut dépasser le triple des valeurs normales par rapport aux patientes non enceintes. Mais parfois, les structures pancréatiques n'ont pas suffisamment de ressources pour faire face à une telle charge, c'est pourquoi une carence en insuline se développe. Une condition pathologique similaire chez les femmes enceintes est appelée diabète gestationnel..

Si la concentration en sucre est beaucoup plus élevée que la norme au premier trimestre, cela provoque souvent des fausses couches. La raison est due au fait que le placenta n'a pas le temps de se développer complètement, par conséquent, il ne fait pas face aux tâches assignées. Le danger de sucre élevé est associé au risque probable d'anomalies anormales dans le développement du fœtus, conduisant à un dysfonctionnement des organes après la naissance d'un bébé.

Dans le contexte d'une augmentation du sucre chez les femmes enceintes, les bébés naissent souvent avec des troubles neurologiques, des problèmes cardiaques ou respiratoires ou une hypoglycémie congénitale pathologique.

Comment réussir une analyse

Les tests de grossesse, tels que les niveaux de sucre, sont effectués le matin à jeun. Le sang est prélevé par voie veineuse ou du doigt. Si nécessaire, des tests d'urine peuvent également être prescrits pour déterminer le glucose. S'il est censé mener une étude avec une charge, le patient prend d'abord un test sanguin normal. Diagnostic du diabète gestationnel lorsqu'un taux de glucose élevé est détecté.

Si les indicateurs sont normaux, le test de tolérance au glucose entre dans une nouvelle étape - le patient boit du sirop de glucose. Puis, après une, deux et trois heures, ils prélèvent du sang. Pour mener une telle étude, afin d'obtenir les résultats les plus véridiques, il est recommandé de bien se préparer pour les tests.

Préparation au test GTT

  • 72 heures avant l'analyse, la femme enceinte doit commencer à consommer au moins 150 g de glucides purs par jour, et 12 heures avant l'étude, elle doit arrêter de manger.
  • Seule l'eau ordinaire est autorisée.
  • En cours de préparation, vous ne pouvez prendre aucun médicament, boire de l'alcool ou de la fumée, bien que les femmes enceintes ne souffrent probablement pas de telles dépendances.
  • De plus, une femme doit assurer un calme psychophysiologique complet, il est donc nécessaire d'exclure les mouvements actifs et les expériences émotionnelles.
  • En attendant que le tour vienne et que l'analyse commence, la femme enceinte peut facilement lire un livre léger. Mais il vaut mieux refuser de jouer sur un smartphone, car les jeux informatiques stimulent l'activité cérébrale, augmentant les dépenses en glucose.

Lorsqu'une femme enceinte se voit proposer de boire une solution de glucose, cela vaut la peine d'être préparé, car elle a un goût sucré à nausée, il est assez difficile de la boire. Mais parfois, les femmes reçoivent au lieu de la solution de glucose pour manger autre chose. Lors de l'obtention des résultats, il faut tenir compte de la probabilité de leur distorsion en présence de carence en calcium ou magnésium, état post-stress ou troubles endocriniens.

Contre-indications

Les tests pour déterminer la tolérance au glucose sont contre-indiqués chez les patients présentant des pathologies telles que la pancréatite aiguë, les pathologies de la vésicule biliaire ou des troubles hépatiques. Il est également impossible de tester le GTT en présence d'infections aggravées, d'érosion du système digestif, de la pathologie de Crohn, du syndrome de dumping, etc. Le test n'est pas effectué pour les femmes enceintes atteintes du syndrome de toxicose aiguë ou le repos au lit des femmes. Si le diagnostic n'a pas été réalisé avant le troisième trimestre, alors après 32 semaines, cela n'a aucun sens de le faire, quelle que soit la façon de le prendre, car les résultats ne seront pas fiables.

Résumé de la recherche

Si, à la suite des tests, des écarts par rapport aux indicateurs normaux ont été trouvés, alors l'étude est répétée, après quelques jours. Si un examen répété confirme la présence d'une tolérance au glucose chez la femme enceinte, le patient est référé pour une consultation endocrinologique. Le spécialiste donnera les recommandations nécessaires, peut-être prendre des rendez-vous. Pour éviter le diabète gestationnel, il est recommandé au patient de les suivre implicitement. Si le diagnostic de diabète gestationnel a déjà été établi, le programme alimentaire nécessaire de nutrition, une activité physique adéquate et une détermination systématique du taux de glucose sont prescrits afin d'éviter les complications de la grossesse.