Comment tester le diabète latent pendant la grossesse

Une analyse du diabète latent est réalisée pendant la grossesse pour déterminer la forme gestationnelle de la maladie, qui ressemble au type 2.

Dans ce cas, les cellules du corps féminin répondent mal à l'insuline.

Pour éviter les complications, plusieurs étapes de tests sont effectuées pendant toute la période de gestation.

Lors du diagnostic du diabète latent, les endocrinologues prescrivent des médicaments, un régime alimentaire, préviennent la maladie afin de ne pas nuire au bébé à naître.

Pourquoi le test est-il nécessaire?

Souvent, les maladies guérissent pendant la grossesse. Les chances de diabète augmentent, les médecins suggèrent donc de mesurer la glycémie.

L'analyse pendant la grossesse est effectuée dans de telles situations:

  • quand la soif tourmente tout le temps,
  • urination fréquente,
  • prédisposition héréditaire au diabète,
  • des tests sanguins et urinaires ont détecté du sucre,
  • fatigue, perte de poids régulière.

L'analyse est nécessaire pour les personnes ayant des problèmes de surpoids et d'hypertension artérielle.

Étapes de l'enquête

Si vous comprenez le principe selon lequel les glucides sont absorbés, vous pouvez comprendre que plus le glucose est consommé tôt, plus le pancréas est actif. Si l'indicateur est maintenu à un niveau élevé pendant trop longtemps, cela signifie que le patient a un prédiabète ou que le processus pathologique progresse..

Analyse en début de grossesse

La procédure dure environ 2 heures, car la quantité de sucre dans le sang pendant cette période peut changer. Le diagnostic dépend de la qualité du pancréas..

1ère étape

Avant la première analyse, le patient ne mange pas de 8 à 12 heures, pas plus de 14 heures. Si vous enfreignez cette règle, les résultats s'avéreront peu fiables, car les données primaires obtenues ne sont pas soumises à un examen ultérieur. Il sera difficile de comparer l'augmentation ultérieure des niveaux de glucose avec elle. Pour cette raison, le sang est donné le matin..

2ème étape

Après 5 minutes, vous devez boire du sirop sucré ou l'injecter par voie intraveineuse. Pour cela, une solution de glucose à 50% est réalisée. Parfois, une solution aqueuse contenant 25 grammes de glucose est utilisée. Les enfants sont introduits un mélange préparé dans une proportion de 0,5 g / kg de poids.

3e étape

Avec PHTT et OGTT, le patient dans les 5 minutes suivantes consomme 250-300 ml de liquide sucré contenant 75 g de glucose. Les asthmatiques ou les patients souffrant d'angine de poitrine ou après un AVC doivent manger 20 grammes de glucides légers.

Des tests de tolérance au glucose sont disponibles dans les pharmacies sous forme de poudre. Avant de lancer, vous devez consulter un spécialiste.

4ème étape

Plusieurs échantillons de sang sont prélevés en une heure pour déterminer la variation de la quantité de sucre, après quoi un diagnostic est fait.

À la semaine 24-28

Si les tests ne permettent pas de déterminer les troubles du métabolisme glucidique au 1er trimestre, le test suivant est réalisé au début du 6ème mois. La détection de la tolérance au glucose est effectuée le matin sans procédures préparatoires..

Au cours de l'analyse, la quantité de glucose dans le corps à jeun est mesurée, 1 heure après avoir mangé 75 g de glucose et à nouveau après 2 heures. Il est interdit de faire de l'activité physique, de consommer des produits du tabac, des médicaments susceptibles de modifier les résultats des tests. Lorsque l'hyperglycémie est diagnostiquée par les résultats du premier travail, les étapes suivantes ne sont pas effectuées.

Que faire lors du diagnostic du diabète latent

Le patient est enregistré auprès d'un médecin lorsqu'une forme latente de diabète est détectée. Les problèmes de métabolisme des glucides sont souvent identifiés pendant la gestation. La pathologie est héréditaire et dangereuse pour la mère et le bébé. Le diagnostic primaire est effectué pour un traitement rapide..

Recommandations

Dans le diabète de type 1, l'insuline n'est pas produite en quantité suffisante; dans la pathologie de type 2, les cellules répondent mal aux enzymes pancréatiques. 1⁄4 des patients ne comprennent pas leur maladie, car les symptômes à un stade précoce ne sont pas toujours exprimés avec précision.

Pendant la grossesse, une forme gestationnelle de diabète survient, rappelant la maladie de type 2. Les cellules du corps perdent leur sensibilité aux enzymes pancréatiques. Après l'accouchement, la pathologie disparaît sans traitement, mais pendant la grossesse, la fille effectue un traitement à l'insuline afin que les complications n'apparaissent pas.

Un ensemble de procédures est en cours pour prévenir l'apparition d'une forme gestationnelle de la maladie..

  • nutrition adéquat,
  • Exercice modéré,
  • contrôle continu du sucre,
  • la prise de poids est surveillée chaque mois, à partir du 3ème trimestre, un contrôle hebdomadaire,
  • n'utilisez pas de médicaments qui aggravent la résistance à l'insuline.

Le développement de la pathologie ne peut pas être empêché par la médecine traditionnelle.

Comment reconnaître le diabète latent chez les femmes enceintes

Le diabète sucré gestationnel est une violation du métabolisme des glucides, identifié pour la première fois pendant la grossesse. Les causes de la maladie ne sont pas encore entièrement comprises. Le diabète sucré pendant la gestation peut entraîner des fausses couches, des naissances prématurées, des maladies du nouveau-né, des effets indésirables à long terme chez la mère.

Une analyse du diabète sucré latent pendant la grossesse est prescrite pour la première fois lorsqu'une femme visite un médecin. Le prochain test est effectué la 24-28e semaine. Si nécessaire, la future mère est examinée en plus.

Les causes de la maladie

Pendant la grossesse, un organe endocrinien supplémentaire, le placenta, apparaît dans le corps. Ses hormones - prolactine, gonadotrophine chorionique, progestérone, corticostéroïdes, œstrogènes - réduisent la sensibilité des tissus de la mère à l'insuline. Des anticorps aux récepteurs de l'insuline sont produits, la dégradation de l'hormone dans le placenta est notée. Le métabolisme des corps cétoniques est amélioré et le glucose est utilisé pour les besoins du fœtus. En compensation, la production d'insuline est améliorée..

Normalement, le développement de la résistance à l'insuline est la cause d'une augmentation de la glycémie après avoir mangé. Mais la consommation de glucides par le fœtus lors de l'étude du sang à jeun entraîne une légère hypoglycémie. Avec une prédisposition génétique au diabète, l'appareil insulaire ne résiste pas à la charge supplémentaire et la pathologie se développe.

Les femmes à risque de contracter cette maladie sont:

  • en surpoids;
  • plus de 30 ans;
  • avoir accablé l'hérédité;
  • avec une histoire obstétricale défavorable;
  • avec des troubles du métabolisme des glucides diagnostiqués avant la grossesse.

La maladie se développe à 6-7 mois de grossesse. Les femmes atteintes de diabète gestationnel ont une forte probabilité de développer une forme clinique de la maladie après 10-15 ans.

Le diagnostic de diabète latent chez la femme enceinte est souvent compliqué par son évolution asymptomatique. Les tests de laboratoire sont le principal moyen de déterminer les troubles métaboliques..

Examen primaire

Lorsqu'une femme enceinte est enregistrée, le taux de glucose plasmatique est déterminé. Le sang veineux est prélevé pour la recherche. Vous ne devez pas manger au moins 8 heures avant l'analyse. Chez les femmes en bonne santé, l'indicateur est de 3,26-4,24 mmol / L. Le diabète sucré est diagnostiqué avec des taux de glucose à jeun supérieurs à 5,1 mmol / l.

L'analyse de l'hémoglobine glycosylée vous permet d'établir l'état du métabolisme des glucides en 2 mois. Normalement, le taux d'hémoglobine glycosylée est de 3 à 6%. Une augmentation allant jusqu'à 8% indique la probabilité de développer un diabète sucré, avec 8-10% le risque est modéré, avec 10% ou plus - élevé.

Assurez-vous d'examiner l'urine pour le glucose. 10% des femmes enceintes souffrent de glucosurie, mais elle peut ne pas être associée à une condition hyperglycémique, mais à une violation de la capacité de filtration des glomérules rénaux ou à une pyélonéphrite chronique.

Examen à 24-28 semaines de gestation

Si au cours du premier trimestre les tests standards n'ont pas montré de pathologies du métabolisme glucidique, le test suivant est effectué au début du 6ème mois. La détermination de la tolérance au glucose ne nécessite pas de préparation spéciale et est effectuée le matin. L'étude comprend la détermination de la teneur en glucides sanguins à jeun, une heure après la prise de 75 g de glucose et 2 autres heures. Le patient ne doit pas fumer, bouger activement, prendre des médicaments qui affectent le résultat de l'analyse.

Si une hyperglycémie est détectée lors de l'examen du premier échantillon, les étapes de test suivantes ne sont pas effectuées.

La détermination de la tolérance au glucose est contre-indiquée en cas de:

  • toxicose aiguë;
  • maladies infectieuses;
  • exacerbations de pancréatite chronique;
  • besoin de repos au lit.

La première glycémie à jeun de la femme enceinte est inférieure à celle d’une femme non enceinte. Après une heure d'exercice, le taux de glycémie chez une femme enceinte est de 10-11 mmol / L, après 2 heures - 8-10 mmol / L. Diminution lente de la concentration de glucose dans le sang pendant la gestation en raison d'un changement du taux d'absorption dans le tractus gastro-intestinal.

Si un diabète est détecté lors de l'examen, la femme est enregistrée auprès de l'endocrinologue.

Des changements pathologiques du métabolisme des glucides chez de nombreuses femmes sont détectés pendant la grossesse. Le développement de la maladie est génétiquement déterminé. Le diabète sucré est dangereux pour la santé de la mère et de l'enfant. Un diagnostic précoce des écarts est nécessaire pour un traitement rapide de la maladie.

Test de diabète caché pendant la grossesse

Comment reconnaître le diabète latent chez les femmes enceintes

Le diabète sucré gestationnel est une violation du métabolisme des glucides, identifié pour la première fois pendant la grossesse. Les causes de la maladie ne sont pas encore entièrement comprises. Le diabète sucré pendant la gestation peut entraîner des fausses couches, des naissances prématurées, des maladies du nouveau-né, des effets indésirables à long terme chez la mère.

Une analyse du diabète sucré latent pendant la grossesse est prescrite pour la première fois lorsqu'une femme visite un médecin. Le prochain test est effectué la 24-28e semaine. Si nécessaire, la future mère est examinée en plus.

Les causes de la maladie

Pendant la grossesse, un organe endocrinien supplémentaire, le placenta, apparaît dans le corps. Ses hormones - prolactine, gonadotrophine chorionique, progestérone, corticostéroïdes, œstrogènes - réduisent la sensibilité des tissus de la mère à l'insuline. Des anticorps aux récepteurs de l'insuline sont produits, la dégradation de l'hormone dans le placenta est notée. Le métabolisme des corps cétoniques est amélioré et le glucose est utilisé pour les besoins du fœtus. En compensation, la production d'insuline est améliorée..

Normalement, le développement de la résistance à l'insuline est la cause d'une augmentation de la glycémie après avoir mangé. Mais la consommation de glucides par le fœtus lors de l'étude du sang à jeun entraîne une légère hypoglycémie. Avec une prédisposition génétique au diabète, l'appareil insulaire ne résiste pas à la charge supplémentaire et la pathologie se développe.

Les femmes à risque de contracter cette maladie sont:

  • en surpoids;
  • plus de 30 ans;
  • avoir accablé l'hérédité;
  • avec une histoire obstétricale défavorable;
  • avec des troubles du métabolisme des glucides diagnostiqués avant la grossesse.

La maladie se développe à 6-7 mois de grossesse. Les femmes atteintes de diabète gestationnel ont une forte probabilité de développer une forme clinique de la maladie après 10-15 ans.

Le diagnostic de diabète latent chez la femme enceinte est souvent compliqué par son évolution asymptomatique. Les tests de laboratoire sont le principal moyen de déterminer les troubles métaboliques..

Examen primaire

Lorsqu'une femme enceinte est enregistrée, le taux de glucose plasmatique est déterminé. Le sang veineux est prélevé pour la recherche. Vous ne devez pas manger au moins 8 heures avant l'analyse. Chez les femmes en bonne santé, l'indicateur est de 3,26-4,24 mmol / L. Le diabète sucré est diagnostiqué avec des taux de glucose à jeun supérieurs à 5,1 mmol / l.

L'analyse de l'hémoglobine glycosylée vous permet d'établir l'état du métabolisme des glucides en 2 mois. Normalement, le taux d'hémoglobine glycosylée est de 3 à 6%. Une augmentation allant jusqu'à 8% indique la probabilité de développer un diabète sucré, avec 8-10% le risque est modéré, avec 10% ou plus - élevé.

Assurez-vous d'examiner l'urine pour le glucose. 10% des femmes enceintes souffrent de glucosurie, mais elle peut ne pas être associée à une condition hyperglycémique, mais à une violation de la capacité de filtration des glomérules rénaux ou à une pyélonéphrite chronique.

Examen à 24-28 semaines de gestation

Si au cours du premier trimestre les tests standards n'ont pas montré de pathologies du métabolisme glucidique, le test suivant est effectué au début du 6ème mois. La détermination de la tolérance au glucose ne nécessite pas de préparation spéciale et est effectuée le matin. L'étude comprend la détermination de la teneur en glucides sanguins à jeun, une heure après la prise de 75 g de glucose et 2 autres heures. Le patient ne doit pas fumer, bouger activement, prendre des médicaments qui affectent le résultat de l'analyse.

Si une hyperglycémie est détectée lors de l'examen du premier échantillon, les étapes de test suivantes ne sont pas effectuées.

La détermination de la tolérance au glucose est contre-indiquée en cas de:

  • toxicose aiguë;
  • maladies infectieuses;
  • exacerbations de pancréatite chronique;
  • besoin de repos au lit.

La première glycémie à jeun de la femme enceinte est inférieure à celle d’une femme non enceinte. Après une heure d'exercice, le taux de glycémie chez une femme enceinte est de 10-11 mmol / L, après 2 heures - 8-10 mmol / L. Diminution lente de la concentration de glucose dans le sang pendant la gestation en raison d'un changement du taux d'absorption dans le tractus gastro-intestinal.

Si un diabète est détecté lors de l'examen, la femme est enregistrée auprès de l'endocrinologue.

Des changements pathologiques du métabolisme des glucides chez de nombreuses femmes sont détectés pendant la grossesse. Le développement de la maladie est génétiquement déterminé. Le diabète sucré est dangereux pour la santé de la mère et de l'enfant. Un diagnostic précoce des écarts est nécessaire pour un traitement rapide de la maladie.

Comment tester le diabète latent pendant la grossesse

Une analyse du diabète latent est réalisée pendant la grossesse pour déterminer la forme gestationnelle de la maladie, qui ressemble au type 2.

Dans ce cas, les cellules du corps féminin répondent mal à l'insuline.

Pour éviter les complications, plusieurs étapes de tests sont effectuées pendant toute la période de gestation.

Lors du diagnostic du diabète latent, les endocrinologues prescrivent des médicaments, un régime alimentaire, préviennent la maladie afin de ne pas nuire au bébé à naître.

Pourquoi le test est-il nécessaire?

Souvent, les maladies guérissent pendant la grossesse. Les chances de diabète augmentent, les médecins suggèrent donc de mesurer la glycémie.

L'analyse pendant la grossesse est effectuée dans de telles situations:

  • quand la soif tourmente tout le temps,
  • urination fréquente,
  • prédisposition héréditaire au diabète,
  • des tests sanguins et urinaires ont détecté du sucre,
  • fatigue, perte de poids régulière.

L'analyse est nécessaire pour les personnes ayant des problèmes de surpoids et d'hypertension artérielle.

Étapes de l'enquête

Si vous comprenez le principe selon lequel les glucides sont absorbés, vous pouvez comprendre que plus le glucose est consommé tôt, plus le pancréas est actif. Si l'indicateur est maintenu à un niveau élevé pendant trop longtemps, cela signifie que le patient a un prédiabète ou que le processus pathologique progresse..

Analyse en début de grossesse

La procédure dure environ 2 heures, car la quantité de sucre dans le sang pendant cette période peut changer. Le diagnostic dépend de la qualité du pancréas..

1ère étape

Avant la première analyse, le patient ne mange pas de 8 à 12 heures, pas plus de 14 heures. Si vous enfreignez cette règle, les résultats s'avéreront peu fiables, car les données primaires obtenues ne sont pas soumises à un examen ultérieur. Il sera difficile de comparer l'augmentation ultérieure des niveaux de glucose avec elle. Pour cette raison, le sang est donné le matin..

2ème étape

Après 5 minutes, vous devez boire du sirop sucré ou l'injecter par voie intraveineuse. Pour cela, une solution de glucose à 50% est réalisée. Parfois, une solution aqueuse contenant 25 grammes de glucose est utilisée. Les enfants sont introduits un mélange préparé dans une proportion de 0,5 g / kg de poids.

3e étape

Avec PHTT et OGTT, le patient dans les 5 minutes suivantes consomme 250-300 ml de liquide sucré contenant 75 g de glucose. Les asthmatiques ou les patients souffrant d'angine de poitrine ou après un AVC doivent manger 20 grammes de glucides légers.

Des tests de tolérance au glucose sont disponibles dans les pharmacies sous forme de poudre. Avant de lancer, vous devez consulter un spécialiste.

4ème étape

Plusieurs échantillons de sang sont prélevés en une heure pour déterminer la variation de la quantité de sucre, après quoi un diagnostic est fait.

À la semaine 24-28

Si les tests ne permettent pas de déterminer les troubles du métabolisme glucidique au 1er trimestre, le test suivant est réalisé au début du 6ème mois. La détection de la tolérance au glucose est effectuée le matin sans procédures préparatoires..

Au cours de l'analyse, la quantité de glucose dans le corps à jeun est mesurée, 1 heure après avoir mangé 75 g de glucose et à nouveau après 2 heures. Il est interdit de faire de l'activité physique, de consommer des produits du tabac, des médicaments susceptibles de modifier les résultats des tests. Lorsque l'hyperglycémie est diagnostiquée par les résultats du premier travail, les étapes suivantes ne sont pas effectuées.

Que faire lors du diagnostic du diabète latent

Le patient est enregistré auprès d'un médecin lorsqu'une forme latente de diabète est détectée. Les problèmes de métabolisme des glucides sont souvent identifiés pendant la gestation. La pathologie est héréditaire et dangereuse pour la mère et le bébé. Le diagnostic primaire est effectué pour un traitement rapide..

Recommandations

Dans le diabète de type 1, l'insuline n'est pas produite en quantité suffisante; dans la pathologie de type 2, les cellules répondent mal aux enzymes pancréatiques. 1⁄4 des patients ne comprennent pas leur maladie, car les symptômes à un stade précoce ne sont pas toujours exprimés avec précision.

Pendant la grossesse, une forme gestationnelle de diabète survient, rappelant la maladie de type 2. Les cellules du corps perdent leur sensibilité aux enzymes pancréatiques. Après l'accouchement, la pathologie disparaît sans traitement, mais pendant la grossesse, la fille effectue un traitement à l'insuline afin que les complications n'apparaissent pas.

Un ensemble de procédures est en cours pour prévenir l'apparition d'une forme gestationnelle de la maladie..

  • nutrition adéquat,
  • Exercice modéré,
  • contrôle continu du sucre,
  • la prise de poids est surveillée chaque mois, à partir du 3ème trimestre, un contrôle hebdomadaire,
  • n'utilisez pas de médicaments qui aggravent la résistance à l'insuline.

Le développement de la pathologie ne peut pas être empêché par la médecine traditionnelle.

Le diabète et tout ce qui s'y rapporte

Le dépistage du diabète latent est-il obligatoire pendant la grossesse?

Les médecins surveillent la santé des femmes enceintes avec une attention particulière, car tout dysfonctionnement dans le travail de leur corps menace la santé non seulement des femmes, mais aussi du fœtus. Par conséquent, les médecins et les femmes enceintes devraient comprendre pourquoi et comment passer le test de tolérance au glucose pendant la grossesse. Il s'agit de l'une des études requises pour les femmes de plus de 25 ans..

La plupart des femmes modernes sont à risque, elles ont une chance de développer un diabète. Les femmes les plus sensibles à cette maladie sont les femmes enceintes en surpoids et ayant une prédisposition génétique.

Le test de tolérance au glucose vous permet de savoir comment le glucose est absorbé dans le corps. Il montrera même des violations mineures. Avec lui, vous pouvez diagnostiquer le diabète sucré latent ou déterminer si le processus d'absorption des glucides est perturbé..

Un test de tolérance au glucose est-il nécessaire ou non pendant la grossesse? Si le médecin recommande de subir cet examen, il n'est pas souhaitable de le refuser. En effet, le diabète peut parfois être asymptomatique.

Le diabète non compensé est la cause de la fœtopathie fœtale. Pour certains, une augmentation de la glycémie peut provoquer des changements irréversibles, l'apparition de pathologies incompatibles avec la vie.

Désignation de l'étude

Selon les tactiques de gestion de la grossesse adoptées dans une clinique particulière, un test de tolérance au glucose est prescrit à toutes les femmes d'affilée ou uniquement à celles à risque.

L'étude est réalisée lors de la première visite chez le gynécologue. Cela vous permet de déterminer s'il y avait du diabète avant la grossesse. S'il y a des problèmes avec le métabolisme du glucose, la grossesse est réalisée simultanément par un gynécologue et un endocrinologue. Ces patients donnent régulièrement du sang: pour surveiller leur état, il est préférable d'acheter un lecteur de glycémie à domicile.

S'il n'y a eu aucun problème, un examen spécial est prescrit pour détecter le diabète gestationnel. C'est l'une des complications graves de la grossesse qui nécessite une surveillance et un traitement. Les tests sont soumis entre 24 et 28 semaines..

Si du sucre a été détecté dans l'urine, le GTT est abandonné à partir de 12 semaines.Si la future mère a une forte probabilité de développer un diabète, un examen peut être programmé dès 16 semaines..

Diagnostique

Habituellement, les médecins expliquent pourquoi on leur prescrit de donner du sang pour le glucose. Ce diagnostic est nécessaire pour déterminer l'état de santé de la mère..

Un test de tolérance au glucose suggère qu'une femme devra donner du sang 2-3 fois.

  1. Échantillonnage à jeun avec jeûne précédent de 8 à 14 heures.
  2. L'utilisation d'une solution de glucose (devrait boire 75 grammes de glucose dissous dans 300 ml d'eau pure).
  3. Réalisation d'une clôture de contrôle: dans certains laboratoires 1 clôture est réalisée, dans d'autres - 2 après 1-2 heures.

Pour obtenir le résultat exact de l'étude, vous devez vous préparer correctement au test de tolérance au glucose pendant la grossesse:

  • la période de faim devrait être de 8 à 14 heures, la première analyse est effectuée à jeun (vous pouvez boire de l'eau propre);
  • à la veille de l'étude, vous devez manger la nourriture habituelle sans réduire la quantité de glucides (au dernier repas, ils devraient être d'environ 50 à 60 g);
  • une exception à la veille de l'étude avec une charge de fonds contenant du sucre (sirops contre la toux, vitamines), corticostéroïdes, bêta-bloquants;
  • absence de stress sévère dans les jours précédant l'étude;
  • arrêter de fumer le matin avant le prélèvement de sang (si une femme n'a pas pu abandonner cette dépendance auparavant).

Il existe 2 méthodes d'administration du glucose: orale et intraveineuse. Dans le premier cas, la patiente boit simplement une solution sucrée, dans le second - on lui donne un compte-gouttes avec du glucose. La méthode orale est beaucoup plus simple, elle est donc utilisée plus souvent. Mais le liquide doit traverser l'estomac et pénétrer dans la circulation sanguine. Ça prend du temps. Lorsqu'il est injecté dans une veine, la période de temps pour le glucose dans la circulation sanguine diminue considérablement.

Définition des résultats

Les femmes enceintes devraient connaître la norme dans les résultats d'un test sanguin de tolérance au glucose chez les femmes enceintes. Lorsque vous portez un enfant, le taux de sucre augmente légèrement - c'est le besoin physiologique du corps de fournir une nutrition au fœtus.

Mais vous devez vous rappeler des normes établies pour l'examen d'une veine sanguine:

  • le sucre à jeun ne dépasse pas une concentration de 6,1;
  • après 60 minutes, les indicateurs sont jusqu'à 10;
  • après 120 minutes - valeurs inférieures à 8,5;
  • après 180 minutes - jusqu'à 7,8.

Lors de l'examen du sang capillaire d'un doigt, d'autres normes ont été établies. Les indicateurs ne doivent pas dépasser 5,5.

Une analyse du PHTT avec 75 grammes de glucose indique des problèmes s'il se trouve dans le plasma sanguin veineux:

  • à jeun, des indicateurs compris entre 6,1 et 7,0;
  • 120 minutes après la prise de liquide - de 7,8 à 11,1.

Avec le diabète, y compris gestationnel, les indicateurs seront encore plus élevés.

Contre-indications aux tests

Mais ce test n'est pas toujours effectué. Il existe certaines contre-indications:

  • toxicose des femmes enceintes (il y a une forte probabilité qu'en raison de vomissements fréquents, la femme enceinte ne puisse pas boire une solution sucrée, le glucose reçu n'aura pas le temps d'être absorbé);
  • maladie de l'estomac après la chirurgie;
  • exacerbation de la cholécystopancréatite;
  • la nécessité d'une stricte adhérence au repos au lit;
  • les maladies infectieuses ou inflammatoires (elles affectent les résultats d'un test de sucre);
  • La maladie de Crohn;
  • syndrome de dumping;
  • fin de grossesse.

Avec ces lésions, OGTT n'est pas effectué. Même le diabète latent peut être détecté en utilisant d'autres méthodes..

Indications pour les tests obligatoires

Les femmes à risque devraient subir un test de glycémie. Il s'agit notamment des femmes enceintes chez qui:

  • surpoids (proche de l'indicateur 30 ou même au-dessus, indice de masse corporelle);
  • sucre d'urine détecté;
  • hérédité négative (parents proches atteints de diabète);
  • la grossesse précédente avait un diabète;
  • les bébés précédents sont nés pesant plus de 4 kg;
  • une augmentation des taux de sucre a été détectée dans les analyses.

Si ces circonstances aggravantes sont présentes, l'analyse est soumise plus tôt. Une femme est envoyée pour un examen approprié dès 16 semaines. En l'absence de problèmes, le diagnostic est répété à 24-28 semaines.

Confirmation du diagnostic et des tactiques de traitement

Un seul test de tolérance au glucose n'est pas une base pour inscrire une future mère auprès d'un endocrinologue. L'examen doit être répété et seulement après celui déterminé avec la tactique de la thérapie.

L'une des meilleures façons de se débarrasser du problème d'absorption du glucose est de suivre un régime. Réduire le nombre de sucres qui pénètrent dans l'organisme, remplacer les glucides simples par des glucides complexes, peut améliorer la condition en peu de temps. Les exercices physiques modérés ont un bon effet sur la performance.

Quand reprendre l'analyse? Des analyses de sang sont régulièrement recommandées pour éviter une forte détérioration de l'état et le développement d'une fœtopathie chez le fœtus..

Si la tolérance au glucose a été altérée, une attention particulière est accordée à la préparation à l'accouchement. Avec le diabète gestationnel, l'accouchement est prévu pour une période de 37 à 38 semaines. Dans d'autres cas, l'état de la femme enceinte et du fœtus est soigneusement surveillé, en l'absence d'écarts, l'accouchement aura lieu selon le scénario standard.

Toutes les femmes enceintes devraient savoir ce qu'est une tolérance au glucose altérée et un diabète gestationnel. Ce sont des conditions dans lesquelles les femmes enceintes reçoivent une attention particulière. Ils doivent être examinés régulièrement et surveiller leur concentration en sucre pour éviter les complications et la détérioration..

Test de diabète de grossesse

Jusqu'à récemment, les médecins conseillaient aux femmes atteintes de diabète d'éviter une grossesse, car souvent avec une telle maladie, la grossesse se terminait par un avortement spontané, la mort intra-utérine du fœtus, la naissance d'un bébé non viable ou d'un bébé atteint de fœtopathie diabétique (divers écarts de croissance, de développement et d'état fonctionnel du fœtus). Tout cela était associé à la décompensation du diabète avant et pendant la grossesse, au manque de sensibilisation des femmes à leur maladie.

En raison du manque d'outils d'autosurveillance et de l'équipement médical nécessaire, les femmes enceintes atteintes de diabète n'ont pas reçu de soins médicaux en temps opportun et leur grossesse s'est souvent terminée sans succès, ce qui a réduit considérablement l'espérance de vie de la mère..

Des études ont prouvé que c'est une glycémie élevée qui empêche la naissance d'un bébé en bonne santé et non la présence de diabète chez la mère. Par conséquent, afin de réussir une grossesse, les femmes atteintes de diabète doivent ramener leur glycémie aussi près que possible de la normale. Les moyens modernes de maîtrise de soi et d'administration de l'insuline, le développement presque universel des écoles pour les patients permettent.

Et les appareils les plus récents pour surveiller le fœtus tout au long de la grossesse permettent de suivre tous les changements survenant avec le fœtus, et donc aujourd'hui une femme diabétique peut donner naissance à un bébé pratiquement en bonne santé, ne risquant pas plus que toute autre femme sans troubles métaboliques.

Test de diabète caché pendant la grossesse

Selon les statistiques médicales, la maladie chez le beau sexe, âgé de 16 à 40 ans, ne survient que dans 1% des cas. Le danger réside dans le fait que ses premières manifestations peuvent devenir perceptibles lors du portage de l'enfant. Par conséquent, les médecins recommandent un test de dépistage du diabète sucré latent pendant la grossesse. Cela aidera à identifier la pathologie. Il est à noter que le diagnostic est confirmé chez environ 5% des femmes.

Indications médicales pour les tests

Même si la patiente est sûre de ne pas avoir de maladie, le gynécologue responsable de la grossesse peut rédiger une orientation pour l'analyse. Cela est nécessaire pour confirmer ou réfuter les soupçons du médecin. Si les indicateurs de glucose ne sont pas surveillés, une femme est plus susceptible d'avoir un bébé atteint d'une pathologie.

L'analyse est prescrite dans de tels cas:

  • la femme se plaint d'une sensation de soif constante;
  • même après avoir bu le liquide dans la bouche, il y a une sensation de sécheresse;
  • le processus de miction devient plus fréquent;
  • une perte de poids rapide se produit;
  • la lignée génétique a été diagnostiquée avec le diabète;
  • le patient est susceptible d'avoir un gros fœtus;
  • lors des naissances précédentes, un enfant est né, pesant plus de 4,5 kg;
  • des analyses de sang et d'urine en laboratoire ont montré du sucre dans le matériel biologique;
  • la grossesse précédente était accompagnée de diabète;
  • fatigue présente.

Contre-indications pour les tests

Il existe un large éventail de contre-indications médicales dans lesquelles les femmes ne sont pas prescrites pour un test de sucre..

Parmi eux, les suivants:

Depuis de nombreuses années, j'étudie le problème du DIABÈTE. C'est effrayant quand tant de gens meurent et encore plus deviennent handicapés à cause du diabète.

Je m'empresse de dire la bonne nouvelle - le Centre de recherche endocrinologique de l'Académie russe des sciences médicales a réussi à développer un médicament qui guérit complètement le diabète sucré. À l'heure actuelle, l'efficacité de ce médicament approche de 100%.

Autre bonne nouvelle: le ministère de la Santé a obtenu l'adoption d'un programme spécial qui compense la totalité du coût du médicament. En Russie et dans les pays de la CEI, les diabétiques peuvent recevoir un remède avant le 6 juillet - GRATUITEMENT!

  • l'état de la femme enceinte est considéré comme grave;
  • un processus inflammatoire a été détecté dans le corps;
  • il y a des complications postopératoires sous forme d'obstruction des aliments dans l'estomac;
  • diagnostiqué avec une pathologie chronique du tractus gastro-intestinal de nature inflammatoire;
  • il existe un besoin d'intervention chirurgicale pour le traitement des processus aigus;
  • pathologies du système endocrinien, dans lesquelles le niveau de glycémie augmente;
  • tumeurs bénignes;
  • augmentation de la fonction thyroïdienne;
  • une augmentation du glucose due aux médicaments;
  • le glaucome est traité et les médicaments appropriés sont pris;
  • dysfonction hépatique.

Le processus de dépistage du diabète latent

La première étape du diagnostic est réalisée à jeun, pour la procédure, il faut que l'intervalle entre le dernier repas et le don de sang soit d'au moins 8 heures. Il est supposé que pendant ce temps, le niveau de glucose dans le sang devrait se stabiliser, même si beaucoup de bonbons ont été consommés. Pour un état normal, le glucose ne devrait pas occuper plus de 100 mg / dl. Le diagnostic du diabète implique un taux de glucose supérieur à 126 mg / dl. Par conséquent, toutes les valeurs limites de 100 à 125 mg / dl indiquent la présence d'un diabète latent. Mais un tel test ne suffit pas, donc un autre test sanguin est effectué. Avant cela, vous devez boire 1 verre d'eau avec l'ajout d'une grande quantité de glucose, et après 2 heures, vous pouvez effectuer un test de tolérance au glucose. Dans ce cas, la norme et l'absence de prédiabète seront des valeurs inférieures à 140 mg / dl. Le diabète latent est diagnostiqué avec un taux de glucose de 140 à 200 mg / dl.

Règles pour la préparation et la livraison de l'analyse

Pendant la période de grossesse, une femme accorde une attention particulière à sa santé. Tout examen supplémentaire peut provoquer de l'excitation. Pour éviter cela, vous devez vous familiariser avec: comment donner du sang pour le sucre avec du glucose, ce qui est nécessaire pour la préparation et quelles sont les règles d'accouchement pendant la grossesse.

Il existe trois types d'analyse avec charge:

Ils ne diffèrent que dans le temps qui doit s'écouler entre l'utilisation de liquides sucrés et le prélèvement de sang. Par conséquent, il convient de noter que pendant la grossesse, un test de sucre avec une charge peut prendre du temps. La clinique devra passer de une à trois heures.

Afin de ne pas faire d'actions inutiles, il est préférable de prendre du glucose avec vous. Vous aurez également besoin d'une bouteille d'eau non gazéifiée (0,5 litre suffit). Selon le cas clinique, le gynécologue principal indiquera le volume de glucose requis et le type de test avant de passer le test. Le type de glucose le plus simple est le sucre, il devra être dissous dans l'eau, ce qui permettra d'obtenir un liquide sucré pour la charge sur le corps.

  1. En moyenne, un test sanguin pour les femmes enceintes pour le diabète sucré latent nécessite 50 grammes de glucose.
  2. Si un test de deux heures est indiqué, 75 grammes sont nécessaires;
  3. Pour trois heures d'analyse - 100 grammes.

La masse est diluée dans 300 ml d'eau et bue à jeun. Si le liquide est trop sucré et provoque un réflexe nauséeux, il est permis d'ajouter quelques gouttes de jus de citron. Il est très important que le patient adhère au régime pendant 72 heures avant l'analyse: ne mangez pas gras, sucré et épicé, contrôlez la taille des portions.

Comment tester le diabète latent pendant la grossesse

Une analyse du diabète latent est réalisée pendant la grossesse pour déterminer la forme gestationnelle de la maladie, qui ressemble au type 2.

Dans ce cas, les cellules du corps féminin répondent mal à l'insuline.

Pour éviter les complications, plusieurs étapes de tests sont effectuées pendant toute la période de gestation.

Lors du diagnostic du diabète latent, les endocrinologues prescrivent des médicaments, un régime alimentaire, préviennent la maladie afin de ne pas nuire au bébé à naître.

Pourquoi le test est-il nécessaire?

Souvent, les maladies guérissent pendant la grossesse. Les chances de diabète augmentent, les médecins suggèrent donc de mesurer la glycémie.

L'analyse pendant la grossesse est effectuée dans de telles situations:

  • quand la soif tourmente tout le temps;
  • urination fréquente;
  • prédisposition héréditaire au diabète;
  • des analyses de sang et d'urine ont révélé du sucre;
  • fatigue, perte de poids régulière.

L'analyse est nécessaire pour les personnes ayant des problèmes de surpoids et d'hypertension artérielle.

Étapes de l'enquête

Si vous comprenez le principe selon lequel les glucides sont absorbés, vous pouvez comprendre que plus le glucose est consommé tôt, plus le pancréas est actif. Si l'indicateur est maintenu à un niveau élevé pendant trop longtemps, cela signifie que le patient a un prédiabète ou que le processus pathologique progresse..

Analyse en début de grossesse

La procédure dure environ 2 heures, car la quantité de sucre dans le sang pendant cette période peut changer. Le diagnostic dépend de la qualité du pancréas..

1ère étape

Avant la première analyse, le patient ne mange pas de 8 à 12 heures, pas plus de 14 heures. Si vous enfreignez cette règle, les résultats s'avéreront peu fiables, car les données primaires obtenues ne sont pas soumises à un examen ultérieur. Il sera difficile de comparer l'augmentation ultérieure des niveaux de glucose avec elle. Pour cette raison, le sang est donné le matin..

Innovation en matière de diabète - buvez chaque jour.

2ème étape

Après 5 minutes, vous devez boire du sirop sucré ou l'injecter par voie intraveineuse. Pour cela, une solution de glucose à 50% est réalisée. Parfois, une solution aqueuse contenant 25 grammes de glucose est utilisée. Les enfants sont introduits un mélange préparé dans une proportion de 0,5 g / kg de poids.

3e étape

Avec PHTT et OGTT, le patient dans les 5 minutes suivantes consomme 250-300 ml de liquide sucré contenant 75 g de glucose. Les asthmatiques ou les patients souffrant d'angine de poitrine ou après un AVC doivent manger 20 grammes de glucides légers.

Des tests de tolérance au glucose sont disponibles dans les pharmacies sous forme de poudre. Avant de lancer, vous devez consulter un spécialiste.

4ème étape

Plusieurs échantillons de sang sont prélevés en une heure pour déterminer la variation de la quantité de sucre, après quoi un diagnostic est fait.

À la semaine 24-28

Si les tests ne permettent pas de déterminer les troubles du métabolisme glucidique au 1er trimestre, le test suivant est réalisé au début du 6ème mois. La détection de la tolérance au glucose est effectuée le matin sans procédures préparatoires..

Au cours de l'analyse, la quantité de glucose dans le corps à jeun est mesurée, 1 heure après avoir mangé 75 g de glucose et à nouveau après 2 heures. Il est interdit de faire de l'activité physique, de consommer des produits du tabac, des médicaments susceptibles de modifier les résultats des tests. Lorsque l'hyperglycémie est diagnostiquée par les résultats du premier travail, les étapes suivantes ne sont pas effectuées.

Que faire lors du diagnostic du diabète latent

Le patient est enregistré auprès d'un médecin lorsqu'une forme latente de diabète est détectée. Les problèmes de métabolisme des glucides sont souvent identifiés pendant la gestation. La pathologie est héréditaire et dangereuse pour la mère et le bébé. Le diagnostic primaire est effectué pour un traitement rapide..

Recommandations

Dans le diabète de type 1, l'insuline n'est pas produite en quantité suffisante; dans la pathologie de type 2, les cellules répondent mal aux enzymes pancréatiques. 1⁄4 des patients ne comprennent pas leur maladie, car les symptômes à un stade précoce ne sont pas toujours exprimés avec précision.

Pendant la grossesse, une forme gestationnelle de diabète survient, rappelant la maladie de type 2. Les cellules du corps perdent leur sensibilité aux enzymes pancréatiques. Après l'accouchement, la pathologie disparaît sans traitement, mais pendant la grossesse, la fille effectue un traitement à l'insuline afin que les complications n'apparaissent pas.

Un ensemble de procédures est en cours pour prévenir l'apparition d'une forme gestationnelle de la maladie..

  • nutrition adéquat;
  • activité physique modérée;
  • contrôle constant de la quantité de sucre;
  • chaque mois, la prise de poids est contrôlée, à partir du 3ème trimestre, le contrôle est effectué chaque semaine;
  • n'utilisez pas de médicaments qui aggravent la résistance à l'insuline.

Le développement de la pathologie ne peut pas être empêché par la médecine traditionnelle.

Le diabète entraîne toujours des complications fatales. Une glycémie excessive est extrêmement dangereuse.

Lyudmila Antonova a expliqué le traitement du diabète.

Test de diabète latent pendant la grossesse

Le diabète est une violation complexe de la fonction endocrinienne du corps, dans laquelle la production de l'hormone insuline est insuffisante.

Selon les statistiques médicales, la maladie chez le beau sexe, âgé de 16 à 40 ans, ne survient que dans 1% des cas. Le danger réside dans le fait que ses premières manifestations peuvent devenir perceptibles lors du portage de l'enfant. Par conséquent, les médecins recommandent un test de dépistage du diabète sucré latent pendant la grossesse. Cela aidera à identifier la pathologie. Il est à noter que le diagnostic est confirmé chez environ 5% des femmes.

Indications médicales pour les tests

Même si la patiente est sûre de ne pas avoir de maladie, le gynécologue responsable de la grossesse peut rédiger une référence pour analyse. Cela est nécessaire pour confirmer ou réfuter les soupçons du médecin. Si les indicateurs de glucose ne sont pas surveillés, une femme est plus susceptible d'avoir un bébé atteint d'une pathologie.

L'analyse est prescrite dans de tels cas:

  • la femme se plaint d'une sensation de soif constante;
  • même après avoir bu le liquide dans la bouche, il y a une sensation de sécheresse;
  • le processus de miction devient plus fréquent;
  • une perte de poids rapide se produit;
  • la lignée génétique a été diagnostiquée avec le diabète;
  • le patient est susceptible d'avoir un gros fœtus;
  • lors des naissances précédentes, un enfant est né, pesant plus de 4,5 kg;
  • des analyses de sang et d'urine en laboratoire ont montré du sucre dans le matériel biologique;
  • la grossesse précédente était accompagnée de diabète;
  • fatigue présente.

Un test de grossesse pour le diabète sucré (caché) doit être prescrit aux femmes en surpoids et souffrant d'hypertension de nature stable.

Contre-indications pour les tests

Il existe un large éventail de contre-indications médicales dans lesquelles les femmes ne sont pas prescrites pour un test de sucre..

Parmi eux, les suivants:

  • l'état de la femme enceinte est considéré comme grave;
  • un processus inflammatoire a été détecté dans le corps;
  • il existe des complications postopératoires sous forme d'obstruction des aliments dans l'estomac;
  • diagnostiqué avec une pathologie chronique du tractus gastro-intestinal de nature inflammatoire;
  • il existe un besoin d'intervention chirurgicale pour le traitement des processus aigus;
  • pathologies du système endocrinien, dans lesquelles le niveau de glycémie augmente;
  • tumeurs bénignes;
  • augmentation de la fonction thyroïdienne;
  • une augmentation du glucose due aux médicaments;
  • le glaucome est traité et les médicaments appropriés sont pris;
  • dysfonction hépatique.

Si une ou plusieurs contre-indications sont détectées pendant la grossesse, un test de glucose ne peut pas être utilisé comme preuve que le corps ne produit pas d'insuline.

Durée recommandée

Faire un diagnostic pendant la période de grossesse est un processus laborieux, dû aux changements naturels dans le travail de toutes les fonctions vitales. Par conséquent, les meilleurs experts recommandent d'effectuer un test de sucre pendant la grossesse (avec du glucose) en deux étapes.

  1. Examen obligatoire. Il est recommandé de le prendre sur une période de 24 semaines. Vous pouvez faire votre propre analyse dans une clinique privée ou obtenir une référence dans une clinique prénatale.
  2. Examen complémentaire. Les tests consistent à déterminer la tolérance de la femme enceinte au glucose. Elle est réalisée après avoir pris 75 ml de liquide sucré pendant une période de 25 à 26 semaines.

Si la patiente est à risque, les médecins prescrivent pendant 16 semaines un don de sang pour le sucre pendant la grossesse. S'il n'y a aucun soupçon de développement de pathologie, la période peut être portée à 32 semaines. Si du sucre a été détecté dans les analyses initiales, le test est effectué sur une période de 12 semaines.

Le test obligatoire d'une femme enceinte doit prendre l'estomac vide. Autrement dit, après le dernier repas et avant de passer l'analyse, au moins 8 heures devraient s'écouler. Après cela, il est nécessaire de donner du sang d'un doigt ou d'une veine (il sera ensuite examiné dans des conditions de laboratoire). Mais la première fois, vous pouvez effectuer des tests sans jeûne préalable. Si le résultat dépasse les valeurs normales et que le sang contient 11,1 glucose, il est nécessaire de passer un test d'estomac vide.

Si pendant la grossesse, le test de sucre latent montre une augmentation de la concentration de la substance pour la première fois, le gynécologue prescrira une référence pour un traitement avec un endocrinologue.

Règles pour la préparation et la livraison de l'analyse

Pendant la période de grossesse, une femme accorde une attention particulière à sa santé. Tout examen supplémentaire peut provoquer de l'excitation. Pour éviter cela, vous devez vous familiariser avec la façon de donner du sang pour la glycémie, ce que vous devez préparer et quelles sont les règles d'accouchement pendant la grossesse.

Il existe trois types d'analyse avec charge:

Ils ne diffèrent que dans le temps qui doit s'écouler entre l'utilisation de liquides sucrés et le prélèvement de sang. Par conséquent, il convient de noter que pendant la grossesse, un test de sucre avec une charge peut prendre du temps. La clinique devra passer de une à trois heures.

Afin de ne pas faire d'actions inutiles, il est préférable de prendre du glucose avec vous. Vous aurez également besoin d'une bouteille d'eau non gazéifiée (0,5 litre suffit). Selon le cas clinique, le gynécologue principal indiquera le volume de glucose requis et le type de test avant de passer le test. Le type de glucose le plus simple est le sucre, il devra être dissous dans l'eau, ce qui permettra d'obtenir un liquide sucré pour la charge sur le corps.

  1. En moyenne, un test sanguin pour les femmes enceintes pour le diabète sucré latent nécessite 50 grammes de glucose.
  2. Si un test de deux heures est indiqué, 75 grammes sont nécessaires;
  3. Pour trois heures d'analyse - 100 grammes.

La masse est diluée dans 300 ml d'eau et bue à jeun. Si le liquide est trop sucré et provoque un réflexe nauséeux, il est permis d'ajouter quelques gouttes de jus de citron. Il est très important que le patient adhère au régime pendant 72 heures avant l'analyse: ne mangez pas gras, sucré et épicé, contrôlez la taille des portions.

Au laboratoire, une femme enceinte prélèvera du sang d'un doigt ou d'une veine pour examen. Elle doit ensuite boire la solution préparée et attendre le temps, selon le type de test, après quoi le matériel biologique est à nouveau prélevé.

Interprétation des résultats

Pendant la grossesse, le résultat de l'analyse, le taux de sucre dans le sang avec une charge est donné dans les valeurs:

Dans le premier cas, les indicateurs de 3,3 à 5,5 du doigt (de la veine 4–6,1) sont considérés comme la norme, dans le second 60–100.

Avec une augmentation des indicateurs, on pense qu'une femme enceinte a un diabète sucré latent. Cependant, dans des situations stressantes ou avec un malaise, ils peuvent avoir tort. Par conséquent, il est recommandé de faire l'analyse uniquement en bonne santé et de bonne humeur. Il est également strictement interdit d'affecter artificiellement les indicateurs (réduire la glycémie en arrêtant l'utilisation d'aliments sucrés). Non seulement la vie de la future mère, mais aussi la santé de l'enfant en dépendent directement..

La menace cachée: le diabète caché pendant la grossesse

Le diabète latent ou latent (auto-immun) survient souvent chez les patients âgés de 30 à 40 ans.

Cette forme de diabète est aussi parfois appelée diabète de type 1.5. Découvrez ci-dessous les symptômes, les signes, le diagnostic, les méthodes d'analyse et le traitement du diabète latent chez la femme enceinte..

Ce que c'est

Le diabète latent a tendance à se développer plus lentement que le diabète de type 1, les médecins peuvent à tort le diagnostiquer comme étant de type 2.

Le type 1 est une maladie auto-immune dans laquelle le système immunitaire du corps attaque et tue les cellules productrices d'insuline. Les raisons pour lesquelles le diabète latent peut souvent être confondu avec le type 2 est le développement sur une plus longue période de temps que le diabète de type 1 chez les enfants ou les jeunes.

Alors que le diabète de type 1 a tendance à se développer rapidement, parfois en quelques jours, la latence se développe plus lentement, plus souvent sur plusieurs années..

La manifestation plus lente des symptômes observés chez les personnes de plus de 35 ans peut conduire au fait que le médecin généraliste le diagnostique d'abord incorrectement et le confond avec le diabète de type 2.

Symptômes

Les premiers symptômes incluent:

  • Une sensation de fatigue constante ou une fatigue régulière après avoir mangé;
  • Nébuleuse dans la tête, vertiges;
  • Faim peu de temps après avoir mangé (surtout chez les femmes enceintes).

À mesure que la forme latente se développe, la capacité de la personne à produire de l'insuline diminue progressivement, ce qui peut entraîner l'apparition de symptômes tels que:

  • Incapacité à étancher la soif;
  • Le besoin d'uriner fréquemment;
  • Vision floue;
  • Crampes.

Il est très important d'identifier les symptômes à un stade précoce, car un diagnostic de diabète latent à un stade ultérieur augmente le risque de complications..

Diagnostique

Pour poser un diagnostic pendant la grossesse, vous devez contacter votre médecin généraliste local, qui donnera une référence à un endocrinologue. Ou contactez votre obstétricien-gynécologue.

Souvent, le diabète latent est initialement diagnostiqué comme normal (type 1 ou 2, ou gestationnel pendant la grossesse) par le biais de procédures de diagnostic de routine. Après le diagnostic initial, votre médecin peut avoir des raisons de soupçonner que le type de maladie est caché..

Analyses

La détermination de la présence de diabète latent est obtenue en étudiant les niveaux élevés de niveaux d'auto-anticorps au profil pancréatique chez les patients qui ont récemment reçu un diagnostic de diabète mais qui n'ont pas besoin d'insuline.

Le test des anticorps anti-glutamate décarboxylase (anti-GAD) peut montrer la présence de ces auto-anticorps. Ces anticorps aideront à identifier la forme latente de la maladie et peuvent également prédire le taux de progression de la dépendance à l'insuline.

Un autre test qui peut être fait est un test sanguin C-peptide. Cependant, les tests pour les peptides C peuvent ne pas toujours donner des résultats convaincants chez les personnes atteintes de diabète latent à un stade précoce de la maladie..

Cela peut conduire à des traitements inappropriés, ce qui entraînera à son tour un mauvais contrôle du diabète et accélérera la perte de la capacité de production d'insuline..

Certains indices peuvent provoquer une suspicion clinique de diabète latent, plutôt que de type 2 ou gestationnel. Ceux-ci inclus:

  • L'absence de syndromes métaboliques tels que l'obésité, l'hypertension artérielle et le cholestérol;
  • Hyperglycémie incontrôlée, malgré l'utilisation de médicaments oraux;
  • Preuve d'autres maladies auto-immunes (y compris la maladie de Graves et l'anémie).

Veuillez noter que certaines personnes atteintes de diabète latent peuvent présenter des caractéristiques du syndrome métabolique, telles que l'embonpoint ou l'obésité, ce qui peut compliquer ou retarder le diagnostic..

Performance normale

Les indicateurs de norme sont identifiés par les résultats des deux tests suivants.

Deux méthodes de dépistage:

  1. Un test de tolérance au glucose par voie orale avec un liquide sucré contenant 75 g de glucose et trois tests sanguins. Un diagnostic est posé si au moins l'un des trois tests sanguins a des valeurs égales ou supérieures à:
    • 5,1 mmol / L à jeun;
    • 10 mmol / l 1 heure après avoir bu un liquide sucré;
    • 8,5 mmol / L 2 heures après avoir bu du sucre.
  2. La deuxième méthode est effectuée en deux étapes distinctes. Il commence par un test sanguin qui mesure le glucose 1 heure après avoir bu un liquide sucré contenant 50 g de glucose à tout moment de la journée. Si le résultat:
    • En dessous de 7,8 mmol / L, le test est normal;
    • Au-dessus de 11,0 mmol / L, le diabète.

Si elle est de 7,8 à 11,0 mmol / l, le médecin traitant demandera un deuxième test sanguin, mesurant le niveau de glycémie à jeun. Cela confirmera le diagnostic si les valeurs sont égales ou supérieures à:

  • 5,3 mmol / L à jeun;
  • 10,6 mmol / l 1 heure après avoir bu du sucre;
  • 9,0 mmol / L 2 heures après avoir bu un liquide sucré.

Méthodes de traitement

Parce que ce type de maladie se développe lentement, certains patients peuvent avoir suffisamment d'insuline pour maintenir leur taux de sucre sous contrôle sans avoir besoin d'insuline pendant plusieurs mois, et parfois des années après le diagnostic initial..

Dans certains cas, l'insulinothérapie peut être retardée. Cependant, il y a des raisons de croire que commencer un traitement à l'insuline peu après le diagnostic de diabète latent aidera à mieux maintenir la capacité du pancréas à produire de l'insuline.

Un test régulier de la glycémie est recommandé pour les patients atteints de diabète latent. Pendant la grossesse, chaque femme doit acheter un lecteur de glycémie à domicile - un glucomètre. Les changements doivent être effectués 3 à 4 fois par jour - le matin immédiatement après le sommeil, au déjeuner, après le dîner, avant le coucher.

Le traitement de la maladie doit se concentrer sur le contrôle de l'hyperglycémie et la prévention des complications. Il est important de maintenir la fonction des cellules bêta chez les patients aussi longtemps que possible.

Nutrition et activité physique

Une alimentation équilibrée est essentielle pour contrôler les niveaux de glucose pendant une grossesse saine. En cas de diabète gestationnel ou latent, il est nécessaire d'apporter certains changements au régime alimentaire de la mère, y compris la quantité de glucides à chaque repas. Un régime contrôlé est la base du traitement. Il est important de ne pas éliminer complètement les glucides, mais de les répartir tout au long de la journée..

Dans votre alimentation pendant la grossesse, vous devez inclure:

  • Protéine;
  • Acides gras essentiels (OMEGA-3-6-9);
  • le fer;
  • acide folique;
  • Vitamine D;
  • Calcium.

L'activité physique aide également à contrôler les niveaux de sucre pendant la grossesse et présente de nombreux avantages pour la santé des femmes enceintes..

Une femme enceinte est recommandée au moins 150 minutes d'activité physique par semaine, idéalement au moins 3-5 leçons de 30-45 minutes chacune.

L'activité cardiovasculaire sûre (réalisée avec une intensité légère à modérée) pendant la grossesse comprend:

  • Randonnée
  • Dansant;
  • Faire du vélo;
  • La natation;
  • Équipement de sport fixe;
  • Ski de fond;
  • Jogging (modéré).

Prévision et complications possibles

L'acidocétose est une complication aiguë à court terme du diabète latent, en particulier après que le pancréas a perdu la majeure partie de sa capacité à produire de l'insuline. L'acidocétose est dangereuse pour la mère et le bébé.

Les complications possibles à long terme comprennent:

  • Maladie cardiaque et accident vasculaire cérébral;
  • Rétinopathie (maladie rétinienne);
  • Néphropathie (maladie rénale);
  • Neuropathie (maladie nerveuse);
  • Un bébé peut naître prématurément;
  • Fausse couche;
  • La taille de l'enfant est trop grande;
  • Problèmes de jambes (ballonnements, enflures).

finalement

La grossesse est une période difficile, tant sur le plan émotionnel que physiologique. Le maintien d'une glycémie optimale pendant la grossesse aide à prévenir de graves problèmes pour la mère et son bébé. Les soins prénatals précoces et continus sont importants pour évaluer le risque de diabète latent et maintenir une glycémie normale..