Inflammation du prépuce dans le diabète

Le développement de la balanite dans le diabète est un phénomène assez courant. La balanoposthite est un processus dans lequel une inflammation de la peau et de la tête du pénis se produit. Si la pathologie est provoquée par le diabète, en l'absence de traitement des symptômes de la maladie, la balanite risque de passer au stade d'inflammation chronique.

Causes de la balanoposthite dans le diabète

Parmi les principales causes, en plus du diabète sucré, les facteurs suivants influencent le développement de la balanoposthite chez l'homme:

  • négligence de l'hygiène personnelle;
  • infections des voies urinaires;
  • dommages mécaniques au corps;
  • effet chimique sur le pénis (observé chez les patients habitués à l'automédication);
  • sous-vêtements mal sélectionnés, ce qui entraîne un traumatisme organique;
  • maladie de phimosis.
Retour à la table des matières

Comment se manifeste la maladie??

La caractérisation des symptômes dépend en grande partie du stade et des conditions de l'évolution du diabète. Les principaux signes de balanite se manifestent comme suit:

  • rougeur de la peau;
  • inflammation du prépuce;
  • gonflement du corps;
  • la formation de fissures, de plaies, qui provoquent par la suite des cicatrices et la formation d'adhérences;
  • inflammation du gland du pénis, saignement.
Souvent avec une telle maladie, les hommes se plaignent de brûlures dans la région génitale.

La balanoposthite à candidose s'accompagne d'un écoulement blanc caillé du pénis, et la plaque est également caractéristique. Dans certains cas, la maladie se poursuit avec la faiblesse générale du corps, il y a une légère augmentation de la température corporelle dans le contexte de l'inflammation. Chez certains patients atteints de balanite, des démangeaisons et des brûlures dans la région génitale, une augmentation de l'excitation, ainsi que de la douleur et de l'inconfort pendant les rapports sexuels, peuvent être notées..

Diagnostic de la maladie

Un spécialiste expérimenté pourra diagnostiquer la balanoposthite après le premier examen initial. Si le médecin soupçonne la présence de diabète dans le corps, un diagnostic supplémentaire se rapportera à cette pathologie particulière. Pour cela, le patient se voit attribuer une série de tests pour confirmer le diagnostic. Les symptômes de l'inflammation disparaissent dès que le taux de sucre est normalisé et si la maladie ne se développe pas avec d'autres infections.

Méthodes de traitement

Si au cours de l'examen, il est établi que la maladie se développe précisément dans le contexte du diabète sucré, le traitement visera principalement à éliminer rapidement le problème principal. Dans ce cas, le démarrage du processus de traitement avec l'élimination de l'inflammation n'est pas raisonnable, car la maladie ne se développe pas d'elle-même, mais constitue l'une des complications du diabète. Les symptômes de la balanite disparaissent, en règle générale, après stabilisation du glucose.

En l'absence de traitement du diabète sucré, la balanoposthite se développera en une étape du processus chronique, dont les symptômes sont beaucoup plus graves pour les patients.

Le traitement de la maladie doit se faire sous la surveillance stricte d'un médecin, car l'automédication dans ce cas est dangereuse avec des complications, jusqu'à une diminution de la sensibilité de la tête, des problèmes de miction et de l'inconfort pendant les rapports sexuels. Pour réduire les risques d'exacerbation de la maladie, il est recommandé de circoncire le prépuce du pénis. La circoncision ne peut pas être considérée comme la principale option de traitement du problème, car la procédure est une intervention chirurgicale, qui n'est possible qu'avec une stabilisation du taux de glucose. Par conséquent, avant d'effectuer une telle procédure, il est recommandé de comprendre la nature de l'évolution du diabète, puis de penser déjà à l'opération.

Balanoposthite et rougeur du pénis dans le diabète

Nos avantages:

  • Rendez-vous chez le médecin bon marché à partir de 900 roubles
  • Frottis total 900 roubles
  • Près de 5 minutes de la station de métro Varshavskaya et Chistye Prudy
  • Nous travaillons de manière pratique tous les jours de 10 à 21 tous les jours (y compris les jours fériés)
  • De façon anonyme!

Il arrive qu'un homme se réveille le matin, va aux toilettes et voit sur la tête ou la peau du prépuce du pénis des taches rouges, des points, de la plaque, des écoulements et même des plaies. De plus, tout cela peut être accompagné de démangeaisons et de douleurs. Et la balanoposthite se manifeste - une inflammation du cuir chevelu et du prépuce de l'organe masculin. Que faire? Courez d'urgence pour voir un urologue ou un dermatovénérologue!

La balanoposthite est l'une des maladies urologiques les plus courantes. Il existe des formes d'inflammation associées aux infections sexuellement transmissibles ou aux IST. Il existe des balanites et des balanoposthites survenues dans le contexte d'une prostatite ou d'une blessure au pénis. Mais une place particulière est occupée par le type de cette maladie, qui s'est développée en raison de la présence du diabète chez un homme.

Parfois, lors de l'examen initial par un urologue, un diabète peut être suspecté. Un seul coup d'œil au pénis suffit. Dans ma pratique, il y a beaucoup de cas où un homme n'a même pas supposé qu'il avait cette maladie endocrinienne, accompagnée d'une violation du métabolisme des glucides.

Pourquoi la balanoposthite se développe-t-elle chez les patients diabétiques? Le fait est qu'en raison de l'excès de glucose dans le sang, il commence à être excrété dans l'urine. Les restes d'urine riche en sucre se déposent sur le cuir chevelu et le prépuce et servent de bon milieu nutritif pour divers champignons et bactéries, toujours présents en quantité suffisante à la surface des organes génitaux. En se propageant, ces micro-organismes provoquent une inflammation dans cette zone..

La pathologie existante de la microvascularisation de la peau du pénis, caractéristique du diabète, ne permet pas au corps de faire face efficacement au processus inflammatoire et de restaurer rapidement les tissus endommagés. En conséquence, en plus de la rougeur habituelle, nous observons un œdème développé, une hyperémie congestive, des fissures, des ulcères et une érosion du pénis. Les fissures guérissent avec une cicatrice, ce qui rétrécit davantage l'ouverture du prépuce et rend difficile l'exposition de la tête, un phimosis se développe. L'ouverture forcée de celui-ci entraîne la formation de nouvelles fissures ou une atteinte du gland du pénis à la suite d'une paraphimose.

La flore pyogène pénètre dans les fissures, une suppuration se produit. La plaque et la décharge sur la tête du pénis du blanc et du transparent deviennent jaunes, jaune-vert.

En plus de ces symptômes, le patient présente également d'autres signes de diabète auxquels l'urologue doit prêter attention..

Le diagnostic de la balanoposthite dans le diabète sucré comprend des tests pour les IST, des cultures avec des éruptions cutanées sur la flore et une sensibilité aux antibiotiques, si nécessaire, des tests pour les cellules cancéreuses atypiques, des tests sanguins pour la syphilis, le VIH, l'herpès et, bien sûr, le glucose.

Ce type de balanoposthite est traité conjointement par un urologue ou un dermatovénérologue avec un endocrinologue. Sans normalisation du glucose, l'effet du traitement est temporaire.

Avec les formes avancées, accompagnées d'un phimosis et d'une ulcération sévères, une excision chirurgicale du prépuce affecté est indiquée - circoncision.

Notre clinique a développé les derniers complexes du traitement le plus efficace et de haute qualité des diverses rougeurs de la peau du pénis et de la balanoposthite, ce qui permet d'éviter l'opération de 98% des patients. Mais, il est important qu'un homme cherche de l'aide en temps opportun.

Ne vous auto-méditez pas pour les signes d'inflammation du pénis; consultez votre urologue!

Tout sur le traitement de la balanoposthite chez l'homme

La balanoposthite (code CIM 10 N48.1) est une maladie inflammatoire, à la suite de laquelle le prépuce et la tête du pénis masculin sont affectés. Selon les statistiques, environ 11% des hommes ont ce diagnostic. Mais il y a des cas de révélation de la maladie chez les femmes et les enfants. Comment traiter la balanoposthite peut dire au médecin après avoir examiné et effectué certains tests. La thérapie principale est l'utilisation de médicaments locaux (crèmes, onguents, etc.).

Caractéristiques de la maladie

Certains croient que la balanite et la balanoposthite sont une seule et même chose. Cependant, il existe une différence dans ces pathologies. La balanite est appelée le processus inflammatoire qui a frappé la tête du pénis masculin. Avec sa progression, l'inflammation peut aller au prépuce. Dans ce cas, ce sera la balanoposthite.

Les médecins distinguent plusieurs types de balanoposthite:

  • Primaire - devient le résultat d'une violation de l'hygiène personnelle. Dans ce cas, il suffit à l'homme de mener correctement les mesures d'hygiène pour que la maladie recule.
  • Secondaire - associé à une autre maladie qui devrait être traitée. La cause de cette condition peut être des pathologies systémiques ou endocriniennes. Très souvent, la balanoposthite apparaît dans le diabète.

Quel que soit le type de maladie détecté, le patient nécessite un traitement complexe:

  1. Réception de médicaments antibactériens et d'immunomodulateurs.
  2. Traitement local basé sur l'utilisation de solutions antiseptiques, de gels, de pommades et d'autres préparations topiques. Les préparations peuvent avoir une composition différente, des substances actives et avoir des effets antifongiques, anti-inflammatoires, antibactériens et anti-allergiques.

S'il est établi que le phimosis a conduit au développement d'une balanoposthite, le patient est circoncis.

Le traitement de la pathologie peut être assez long et se poursuit jusqu'à ce que les symptômes et la cause de la balanoposthite soient complètement éliminés. La durée du traitement est affectée par la forme de la maladie, la gravité des symptômes et le type d'agent pathogène. La balanoposthite aiguë est traitée pendant 2-3 semaines.

À propos de la maladie dira à l'urologue Junker Oleg Alexandrovich:

Avant de commencer le traitement, le patient doit revoir l'exactitude des procédures d'hygiène et, avec le partenaire sexuel, être examiné pour d'éventuelles MST. Ce n'est qu'après cela que le médecin (urologue et vénéréologue) pourra prescrire le bon traitement.

Si vous ne faites pas attention au problème à temps, la maladie peut prendre une forme chronique. La balanoposthite chronique est beaucoup plus difficile à traiter.

Les causes de la maladie

Toutes les raisons pouvant conduire à l'apparition d'une balanoposthite sont de nature infectieuse et non infectieuse..

Les causes infectieuses comprennent:

L'herpès génital est une lésion virale de la muqueuse génitale, caractérisée par l'apparition d'un groupe de vésicules, puis par l'érosion et les plaies

  • Herpès génital.
  • Streptocoque.
  • Staphylocoques.
  • Syphilis.
  • Gardnerellose.

Parmi les causes non infectieuses, il y a:

  1. Psoriasis.
  2. Balanoposthite irritative.
  3. Lichen planus.
  4. Diabète.

Les facteurs de risque contribuant à l'apparition de l'inflammation sont:

  • La présence de phimosis.
  • Hygiène.
  • Diminution des défenses corporelles.
  • Maladies allergiques.
  • La présence d'une infection chronique dans le corps.
  • Infections du système génito-urinaire (urétrite, cystite, etc.).
  • Rapports sexuels avec promiscuité.

Symptômes de la maladie

La principale raison de la balanoposthite est considérée comme le non-respect par le patient des règles d'hygiène personnelle. Les signes de la maladie dépendent du stade du processus pathologique.

Balanoposthite simple

Il s'agit de la forme la plus simple de la maladie. Ses manifestations comprennent:

  1. Sensation de brûlure et de démangeaisons. Ce symptôme est considéré comme le tout premier. Lorsque vous touchez la tête du pénis, lorsque vous urinez ou frottez sur des vêtements, l'inconfort s'intensifie.
  2. Gêne au moment de l'ouverture de la tête du pénis.
  3. Rougeur de la zone touchée. Ainsi, le processus inflammatoire se fait sentir.

Le tableau montre les symptômes généraux et locaux, ainsi que les complications de la maladie.

  1. Gonflement des tissus.
  2. La formation de fissures douloureuses et d'érosion (balanoposthite érosive).
  3. Isolement du pus de l'urètre. Ainsi, la balanoposthite purulente se manifeste.

Balanoposthite gangreneuse

Cette forme de la maladie est considérée comme la plus grave. Ses signes sont:

  • Phimosis.
  • Ulcères.
  • Violation du patient.
  • Marquage.
  • Perforation du prépuce.

Balanoposthite causée par les IST

Les symptômes de la maladie dépendront du type d'agent pathogène:

  1. La gonorrhée, en plus des signes classiques de balanoposthite, s'accompagne d'urétrite.
  2. Chlamydial - caractérisé par des taches rouges claires.
  3. Trichomonas - le pus s'accumule sous le prépuce. La tête gonfle et devient rouge.
  1. La candidose s'accompagne de démangeaisons, de brûlures et de douleurs dans la tête. Après un certain temps, un écoulement caillé de l'urètre apparaît.
  2. Herpétique. Sur le prépuce, des bulles avec un liquide transparent à l'intérieur peuvent être notées. Après les avoir ouvertes, des plaies rouges apparaissent à cet endroit. Ce type de maladie est souvent chronique..

L'immunologue Ermakov, Georgy Alexandrovich, parlera des symptômes et du traitement de la maladie:

  1. Syphilitique - diagnostiquée s'il y a un chancre primaire sur la peau.
  2. Le papillomavirus s'accompagne de l'apparition de condylomes.
  3. La balanoposthite avec gardnerellose se déroule avec presque aucun symptôme. Si le patient a un bon système immunitaire, après quelques jours, la maladie disparaît d'elle-même.
  4. La balanoposthite circulaire se manifeste par des taches rouges claires sur la tête du pénis.

La maladie est causée par des causes non spécifiques.

Dans ce cas, les signes de balanoposthite dépendront de la maladie primaire:

  • Avec le diabète, la tête d'un homme rougit dans le pénis, sa sensibilité augmente, des douleurs, des fissures sont possibles, à la place de cicatrices.
  • La balanoposthite psoriasique se manifeste par l'apparition d'écailles rouges..
  • Avec des lichens plats - sur la tête apparaissent des nodules de forme irrégulière, recouverts d'écailles blanches. La peau devient rouge.

Caractéristiques de la maladie chez un enfant

Parfois, les petits enfants peuvent également être atteints d'une maladie. En règle générale, on leur diagnostique une balanoposthite irritative ou infectieuse simple, qui dure 5-6 jours, après quoi elle passe.

Parmi les causes de son apparition chez les enfants, il y a:

  1. Prépuce développé qui pend et se déplace avec difficulté.
  2. Phimosis.
  1. Sécrétion excessive de sperme qui s'accumule dans le pli entre le prépuce et le gland du pénis.
  2. Non-respect de règles d'hygiène simples.

Diagnostique

Pour établir un diagnostic et prescrire un traitement, le médecin examinera le patient et lui prescrira des tests:

  • Test sanguin général, dans lequel vous pouvez voir la présence d'un processus inflammatoire par le nombre de leucocytes et d'ESR.
  • Analyse d'urine dans laquelle une augmentation du nombre de globules blancs indique une inflammation.

Un test sanguin pour l'ESR est un indicateur non spécifique qui permet de détecter une inflammation d'origines diverses

  • Analyse bactérienne de l'urine pour identifier l'agent pathogène et sa sensibilité aux médicaments antibactériens.
  • La PCR permettra d'isoler l'ADN du pathogène et de déterminer son type.
  • Grattage urétral pour tréponème pâle.

Complications

Chez les patients dont le système immunitaire est affaibli, ainsi que ceux qui ne respectent pas les règles d'hygiène personnelle et n'effectuent pas de traitement, des complications peuvent se développer:

  1. Une balanoposthite chronique peut survenir si le traitement n'est pas commencé à temps ou terminé tôt. Dans ce cas, la rémission est possible au début, mais plus tard, les symptômes de la maladie s'aggraveront à nouveau. Le traitement de la pathologie chronique est beaucoup plus difficile..
  2. Fonction sexuelle diminuée. Le processus inflammatoire peut entraîner une atrophie des récepteurs et une diminution de la sensibilité. Cela diminue la puissance.
  3. Cystite, prostatite et autres maladies du système génito-urinaire. Les bactéries pathogènes qui ont causé la balanoposthite peuvent remonter l'urètre et provoquer ces maladies. En règle générale, cela se produit chez les personnes à immunité réduite et celles qui n'ont pas suivi les principes du traitement.

Symptômes et complications de la prostatite

  1. Lymphangite - la transition du processus inflammatoire vers les ganglions lymphatiques inguinaux.
  2. Paraphimosis - serrage de la tête avec le prépuce. Dans ce cas, il y a une violation de la circulation sanguine de l'organe, du flux lymphatique et une augmentation de la taille de la tête du pénis, qui devient rouge et douloureuse. Cette condition nécessite une attention médicale immédiate, sinon la gangrène est possible..
  3. La gangrène du pénis se caractérise par la mort des tissus qui deviennent noirs. La maladie commence soudainement pour un homme. En conséquence, son état général s'aggrave, la température augmente et des foyers de nécrose apparaissent.

Traitement

Comment guérir la balanoposthite? Le médecin répondra à cette question après avoir examiné et réussi les tests nécessaires pour identifier les causes du processus inflammatoire.

Chaque patient doit suivre certaines règles:

  • Observer l'hygiène du pénis.
  • Élimine le pathogène de l'inflammation. Pour cela, des solutions antiseptiques, des teintures à base de plantes, etc. peuvent être utilisées..
  • Effectuer un traitement antibactérien et antiviral à l'aide de médicaments. Un schéma thérapeutique individuel ne peut être prescrit que par le médecin traitant.

Soloviev Nikolay Konstantinovich, médecin-urologue-andrologue au centre médical de Moscou, vous expliquera la cause de la maladie et comment la traiter:

Les principales méthodes de traitement:

  1. Prendre des médicaments (comprimés, pommades, solutions) prescrits par votre médecin. Donc "Levomekol" avec balanoposthite est considéré comme un médicament assez efficace.
  2. En cas de complication, des médicaments sont utilisés qui peuvent augmenter les défenses de l'organisme.
  3. Le type fongique de la maladie est traité avec des agents antifongiques (pommade "Nizoral", "Clotrimazole", etc.).
  4. Lorsque la forme anaérobie montrait des antibiotiques ("Azithromycine", etc.).
  5. Intervention chirurgicale, qui implique une excision du prépuce. Dans de tels cas, le patient ne doit pas essayer d'ouvrir la tête indépendamment, car cela peut entraîner des microfissures et aggraver davantage le processus inflammatoire.
  6. Peut-être le traitement de la balanoposthite chez les hommes avec des remèdes populaires. Les décoctions et infusions d'herbes médicinales peuvent soulager l'état général du patient et réduire les manifestations du processus inflammatoire. Les médecins recommandent de prendre des bains, des compresses et de frotter le pénis avec de tels médicaments.

L'utilisation de médicaments antibactériens

Très souvent, les agents pathogènes sont causés par des agents pathogènes, parmi lesquels Escherichia coli, les staphylocoques, les streptocoques et d'autres bactéries aérobies et anaérobies. Dans de tels cas, le médecin prescrira au patient un traitement antibactérien. Selon ce qui est devenu l'agent causal, des antibiotiques à large spectre sont prescrits:

  • Les médicaments antibactériens ne sont prescrits qu'en cas de formes sévères de la maladie ou lorsque la balanoposthite est causée par des infections sexuelles..
  • Un traitement antibactérien n'est pas prescrit lorsqu'une balanoposthite allergique, virale ou fongique est établie..
  • Antibiotiques pour la balanoposthite, qui sont considérés comme les plus efficaces - Comprimés de doxycycline et de lévomycétine.
  • Médicaments souvent prescrits: "Erythromycine", "Roxithromycine" et "Oletetrin", dérivés du quinol "Nevigramon", nitrofurane "Furagin" ou oxyquinoline "Nitroxolin".

L'azithromycine est un agent antibactérien efficace. Le prix dans les pharmacies est de 32 roubles.

  • La balanoposthite anaérobie est traitée avec de l'azithromycine.
  • Lors du diagnostic d'une infection spécifique, des pénicillines et des céphalosporines sont prescrites (Ciprolet).
  • Le traitement de la balanoposthite à candidose chez l'homme est effectué par "Fluconazole" ou "Clotrimazole".
  • Les types de balanoposthite à chlamydia et à ureaplasma sont traités avec des dérivés de métronidazole.

En plus des comprimés pour le traitement systémique, des injections et des perfusions intraveineuses de médicaments sont utilisées en fonction des symptômes et de la gravité de la maladie.

Si la balanoposthite est de nature bactérienne, les deux partenaires doivent prendre des médicaments antibactériens. Pendant le traitement, l'alcool et les rapports sexuels non protégés doivent être exclus..

L'utilisation de pommades

Pour le traitement local de la balanoposthite, diverses pommades sont largement utilisées:

  1. Avec la nature fongique de la maladie, la pommade devrait avoir un effet antifongique. Ceux-ci incluent: "Fluconazole", "Candide", etc. "Le clotrimazole" avec balanoposthite est le plus populaire de ce groupe de médicaments. La pommade Pimafucort, qui incorpore les propriétés des médicaments antifongiques et hormonaux, est reconnue comme tout aussi efficace. Il est souvent prescrit s'il est nécessaire de guérir la balanoposthite candidose chronique..
  2. En cas de nature allergique ou auto-immune de l'inflammation, les médecins recommandent d'utiliser les onguents hormonaux Oxycort, Lamisil, Lokacorten, etc..

Des pansements avec une pommade sont appliqués sur les zones endommagées la nuit après une hygiène approfondie des parties génitales. Cette procédure se fait dans les 5 jours. Le traitement est obligatoire sous la surveillance d'un médecin

  1. "Triderm" pour la balanoposthite est conseillé d'utiliser lorsqu'un type d'infection mixte est détecté chez le patient. La pommade a des effets antibactériens, antifongiques et hormonaux..
  2. En cas d'infection bactérienne non spécifique, la pommade combinée Levomekol est utilisée. Il contient du chloramphénicol, qui a un effet antibactérien et du méthyluracile, qui est capable de réparer les tissus endommagés..
  3. Un puissant effet antibactérien a une pommade de balanoposthite "Baneocin". Ses composants, la bacitracine et la néomycine, sont capables de faire face à l'infection et de soulager le processus inflammatoire..

Les pommades doivent être utilisées pendant une longue période. En même temps, ils sont appliqués sur la zone touchée plusieurs fois par jour.

Il est impossible d'utiliser des onguents pour le traitement de la balanoposthite si le patient a:

  • Néoplasmes malins.
  • Ulcères trophiques.
  • Tuberculose cutanée.
  • Nécrose.
  • Allergie aux composants individuels du médicament.

Quels onguents sont utilisés pour la maladie? Dites au vénéréologue, urologue Lenkin Sergey Gennadievich:

Avant de commencer à utiliser un médicament, vous devez effectuer un test. Pour ce faire, une petite quantité de pommade est appliquée à l'arrière de la paume ou près du coude. Si après un certain temps, des rougeurs, des démangeaisons, des éruptions cutanées ou des brûlures se produisent à cet endroit, vous ne pouvez pas utiliser cet outil.

L'utilisation de solutions antiseptiques

Pour la thérapie locale de la maladie, diverses solutions antiseptiques sont souvent utilisées. Autorisé leur utilisation à la maison. Les plus populaires sont:

  1. Solution chlorophylliptique à base d'eau. Il a des effets anti-inflammatoires et antibactériens..
  2. La balanoposthite érosive, accompagnée de la formation d'ulcères et d'érosion, est traitée avec Fucorcin (liquide Castellani), qui est capable de faire face non seulement aux bactéries pathogènes, mais aussi aux champignons.
  3. Pour la désinfection et le traitement de l'inflammation, la chlorhexidine est utilisée. La solution est utilisée pour le lavage, les lotions, les bains et les applications. La miramistine a un effet similaire. Mais lorsque vous utilisez ces solutions, vous devez être prudent, car il existe un risque de dommages à la muqueuse et de sécheresse cutanée..

Utilisation des bains

Si la maladie n'a pas de complication sous forme de phimosis, le médecin peut recommander des bains thérapeutiques. Pour leur préparation, vous pouvez utiliser "Furacilin", "Dioxidine" ou "Miramistin". La durée de la procédure ne doit pas dépasser 15 minutes. Pour obtenir un effet maximal, le pénis doit être soigneusement humidifié avec une solution. Après le bain, le site de l'inflammation est soigneusement essuyé avec un chiffon stérile et traité avec un antiseptique.

Les plateaux de bouillon de camomille sont préparés comme suit: ajoutez environ 20 grammes de fleurs de camomille à un litre d'eau chaude. La solution résultante est utilisée pour désinfecter les lotions

Le médecin peut conseiller de tels bains:

  • Si des champignons ressemblant à de la levure sont détectés dans les résultats du test, cela vaut la peine d'utiliser du bicarbonate de soude, qui se dissout dans l'eau chaude.
  • S'il y a phimosis, alors après l'opération, vous devez utiliser les bains avec des décoctions d'herbes médicinales (camomille, calendula ou sauge).
  • Lorsque la balanoposthite est devenue chronique, des bains de miramistine sont prescrits au patient. De plus, il est nécessaire d'utiliser des corticostéroïdes (pommade "Prednisolone", "Oxycort", etc.).

L'utilisation de remèdes populaires

Le traitement de la balanoposthite à domicile peut être complété par des remèdes populaires. Il est prouvé que certaines herbes peuvent soulager l'inflammation, éliminer la sensation de brûlure et d'autres signes de la maladie. La médecine traditionnelle la plus populaire comprend:

  1. Feuilles d'aloès à effet anti-inflammatoire. Ils sont appliqués sur la zone affectée, préalablement nettoyée de la peau.
  2. Compresse avec une décoction de camomille pharmaceutique. Pour sa préparation, les fleurs séchées sont versées avec de l'eau bouillante et maintenues au bain-marie pendant 5 à 10 minutes. Après refroidissement, le bouillon est filtré et utilisé pour préparer des compresses.

Préparation de fonds à partir d'huile d'olive et de teinture de calendula

  1. Le traitement de la balanoposthite érosive implique l'utilisation d'huile d'olive et de teinture à base de calendula. Pour préparer le produit, une cuillère de fleurs de souci séchées est versée avec 70 ml d'huile d'olive. Faites infuser le médicament pendant 3 semaines en le mettant au soleil. Lorsque la teinture est prête, elle essuie toutes les plaies et les fissures.
  2. Le plantain est considéré comme un excellent agent anti-inflammatoire. Une feuille de la plante doit être bien lavée et appliquée sur le point douloureux, fixée avec un bandage de gaze. Toutes les demi-heures, le bandage avec la feuille doit être remplacé par un nouveau.

Chers lecteurs, à partir de la vidéo ci-dessous, vous apprendrez quelques conseils sur la façon de traiter la pathologie à la maison:

  1. Un bon outil est la sauge, qui est utilisée pour faire des bains. Pour ce faire, quelques cuillères à soupe d'herbe séchée sont versées dans 500 ml d'eau bouillante et vieillies au bain-marie pendant 5 à 10 minutes. Après refroidissement complet, le bouillon est filtré et utilisé pour un bain, une lingette ou une lotion.
  2. Le millepertuis a une propriété curative. Une décoction est préparée et utilisée de la même manière qu'un moyen de sauge.

Le traitement de la balanoposthite avec des remèdes populaires ne sera efficace qu'avec leur utilisation régulière pendant une longue période de temps. Il est important de faire attention aux caractéristiques de votre corps et aux éventuelles intolérances individuelles à la médecine traditionnelle.

Liste des médicaments populaires

Le traitement de la balanoposthite est inextricablement lié à l'utilisation de médicaments. Une place spéciale est donnée aux médicaments locaux:

  • La miramistine est la meilleure pommade pour le traitement qui a un effet bactéricide. En raison du large spectre d'action, il est prescrit dans le traitement de tout type de balanoposthite. La pommade a un effet secondaire - une sensation de brûlure, qui après quelques minutes passe d'elle-même. Le médicament n'est pas prescrit aux personnes présentant une intolérance individuelle à ses composants individuels..
  • «Levomekol» - aide à accélérer le processus de guérison. La pommade s'est avérée efficace contre de nombreuses bactéries (aérobies et anaérobies). En cas d'intolérance individuelle à ses composants, une réaction allergique est possible..
  • Triderm est capable de traiter la balanoposthite non seulement au stade initial, mais aussi lorsque la maladie est devenue chronique. Les composants actifs de la pommade sont capables de soulager l'inflammation, ont des effets antiallergiques, antifongiques et antibactériens. Utilisez le médicament plusieurs fois par jour pendant 2 à 4 semaines. En cas d'intolérance aux composants du médicament, une irritation, des démangeaisons, une peau sèche et l'apparition d'une éruption cutanée sont possibles. Triderm ne peut pas être utilisé pour la tuberculose cutanée, la varicelle ou les réactions cutanées survenues à la suite de la vaccination.
  • La "furaciline" est utilisée pour préparer des bains ou des lotions. Le médicament a un large effet antimicrobien. Des réactions cutanées sous forme d'éruptions cutanées et de dermatite sont possibles. Avec une utilisation prolongée, une inflammation du nerf est possible. Des précautions doivent être prises chez les personnes atteintes d'une maladie rénale..

Remède très efficace. Son prix est bas, à moins de 100 roubles

  • La "chlorhexidine" est un antiseptique qui peut être utilisé pour le lavage, les lotions, les bains ou les compresses. Son introduction dans l'urètre est autorisée. Les effets indésirables sont extrêmement rares et se manifestent par des démangeaisons, des éruptions cutanées ou une peau sèche. Un surdosage de "chlorhexidine" ne provoque pas.
  • Le peroxyde d'hydrogène est utilisé pour la désinfection. Pour ce faire, il traite les zones affectées de la peau. Parmi les inconvénients du remède, il y a un effet temporaire, qui disparaît complètement quelques heures après son utilisation. Il est recommandé d'utiliser du peroxyde dès l'apparition des premiers signes de balanoposthite. Il n'est pas utilisé si le patient a un phimosis.
  • Le clotrimazole est connu pour son activité antimicrobienne. Le médicament est prescrit pour la balanoposthite à Candida. Pour ce faire, la pommade est appliquée sur la peau après les procédures d'hygiène. La durée d'utilisation dépend du degré de la maladie. Dans certains cas, des effets indésirables ont été notés (rougeur et brûlure de la peau). Dans ce cas, le médicament doit être arrêté et réutilisé uniquement après la disparition des symptômes secondaires. Le "clotrimazole" n'est pas prescrit aux enfants et aux personnes présentant une hypersensibilité à ses composants.
  • Le permanganate de potassium possède d'excellentes propriétés antiseptiques et accélère le processus de cicatrisation des plaies. Il peut être utilisé à différents stades de la pathologie. Mais cela doit être fait avec précaution, car les particules non dissoutes de permanganate de potassium peuvent provoquer une brûlure grave. Elle n'a aucune contre-indication d'utilisation.

En plus de traiter l'inflammation, des bains de permanganate de potassium peuvent être prescrits comme mesures d'hygiène supplémentaires pour les patients

  • Le "fluconazole" n'est efficace qu'en cas de balanoposthite à candidose. Il est rapidement absorbé par la peau et agit pendant une longue période. Un analogue du médicament sont les pommades "Flucostat" et "Diflucan".
  • Bepanten est utilisé pour accélérer le processus de guérison. La pommade a des effets anti-inflammatoires, hydratants et régénérants. La crème est prescrite pour la prévention et le traitement de la balanoposthite. Il est appliqué plusieurs fois par jour sur une peau propre et sèche. La durée d'utilisation dépend du degré de dommage et des caractéristiques individuelles du patient. Dans certains cas, une réaction cutanée peut survenir, il est donc préférable de ne pas l'utiliser pour les personnes ayant une sensibilité élevée aux composants actifs du médicament.
  • Pimafukort a un puissant effet anti-inflammatoire, antifongique et antibactérien et est efficace contre de nombreux agents pathogènes. En cas d'utilisation prolongée, des stries peuvent apparaître sur le site d'application. Le médicament n'est pas prescrit pour les bébés jusqu'à 1 an et pour ceux qui sont allergiques à certains composants de la pommade.
  • La "fukortsine" est prescrite comme agent antimicrobien et antifongique. Il est utilisé pour la préparation de bains, compresses et applications. Après avoir séché sur la peau, la zone traitée doit être lubrifiée avec de la crème. Un effet secondaire possible sous forme de brûlure. "Fukortsin" n'est pas utilisé en cas de sensibilité élevée du corps du patient à ses composants. Il n'est pas conseillé de traiter avec eux de grandes zones de la peau, car les composants actifs peuvent pénétrer dans la circulation sanguine et avoir un effet toxique.

La fucorcine est une solution antiseptique aux propriétés bactéricides et désinfectantes élevées. Le prix moyen en pharmacie à partir de 75 roubles.

  • La «pommade à la syntomycine» avec balanoposthite est un antibiotique à large spectre. Il est actif contre de nombreuses bactéries pathogènes. Il est appliqué sur les zones touchées avec une couche mince plusieurs fois par jour pendant 3-5 jours. Avec une utilisation prolongée, le médicament peut provoquer des effets secondaires sous forme de démangeaisons, de brûlures et de rougeurs cutanées..
  • La pommade à la tétracycline a un effet antibactérien et est capable d'arrêter la propagation de la microflore pathogène.

La balanoposthite est-elle contagieuse?

Cette maladie avec un traitement prématuré peut entraîner de nombreuses conséquences désagréables. Par conséquent, de nombreux hommes s'intéressent à la question: "La balanoposthite est-elle contagieuse et peut-elle être infectée par un partenaire"? Les urologues affirment que cette maladie n'est pas contagieuse. Cependant, il existe un certain nombre d'infections qui sont sexuellement transmissibles et peuvent provoquer une inflammation du prépuce et du gland du pénis.

Une autre question qui se pose souvent chez l'homme: «Est-il possible d'aller au sauna ou au bain avec balanoposthite»?

Les procédures de l'eau sont bien reflétées dans l'état du patient, cependant, dans ce cas, un sauna ne sera pas la meilleure option. Cela est dû au fait que:

  1. Dans de tels endroits, il existe un risque d'attraper une infection différente, ce qui affectera négativement l'état du patient.
  2. Dans des conditions de température élevée, les bactéries existantes se développeront plus rapidement..

Par conséquent, jusqu'à récupération complète, il est préférable de refuser de visiter de tels endroits.

À première vue, la balanoposthite est une maladie inoffensive. Mais si vous n'y prêtez pas attention à temps, les conséquences peuvent être extrêmement désagréables. Le traitement doit être prescrit par le médecin après avoir identifié les causes de la maladie.

Types de balanoposthite

Tout le contenu iLive est vérifié par des experts médicaux pour assurer la meilleure précision possible et la cohérence avec les faits..

Nous avons des règles strictes pour le choix des sources d'information et nous nous référons uniquement à des sites réputés, à des instituts de recherche universitaires et, si possible, à des recherches médicales éprouvées. Veuillez noter que les chiffres entre parenthèses ([1], [2], etc.) sont des liens interactifs vers ces études..

Si vous pensez que l'un de nos documents est inexact, obsolète ou douteux, sélectionnez-le et appuyez sur Ctrl + Entrée.

Les types de balanoposthite sont divisés en plusieurs groupes, chacun étant déterminé par la source de l'infection.

Ainsi, les types de balanoposthite les plus courants et les plus courants sont:

  1. Plaine
  2. Chronique
  3. Érosif
  4. Purulent
  5. Oblitérant
  6. Xérotique
  7. Candidose
  8. Circinar
  9. Fongique
  10. Zuna
  11. Aigu
  12. Gardnerella
  13. Chlamydial
  14. Levure
  15. Trichomonas
  16. Gluant
  17. Annulaire
  18. Ulcératif
  19. Allergique
  20. Traumatique
  21. Bactérien
  22. Non spécifique
  23. Récurrent
  24. Gangreneux
  25. Herpétique
  26. Catarrhal
  27. Irritant
  28. Folliculaire
  29. Adhésif

La balanoposthite est aiguë et chronique. Les principales formes d'inflammation aiguë:

  • Balanoposthite simple - le patient développe une rougeur, qui se transforme en plaies érosives et s'accompagne de pertes purulentes.
  • Balanoposthite gangreneuse - compliquée de phimosis, caractérisée par de nombreux ulcères non cicatrisants. Les blessures guérissent mal et guérissent.
  • Balanoposthite érosive - une couche d'épithélium blanc mort apparaît sur le gland du pénis en raison d'une décharge abondante. Après cela, des plaies érosives sanglantes apparaissent avec un bord de macération.

En ce qui concerne la balanoposthite chronique, l'inflammation est généralement causée par des maladies sexuellement transmissibles. Elle peut apparaître en raison de l'herpès ou de la mycose. Les principales formes de balanoposthite chronique: •

  • Candidose.
  • Fongique.
  • Circinar.
  • Allergique.
  • Balanoposthite purulente.

La balanoposthite purulente est l'une des formes les plus graves de cette maladie. La balanoposthite purulente est caractérisée par une inflammation du gland du pénis et de la feuille interne du prépuce. De plus, le patient a un écoulement purulent. Cette forme de la maladie se produit en raison de l'action des champignons de levure, des micro-organismes streptococciques et staphylococciques. La maladie peut survenir avec un diabète sucré, une urétrite purulente ou des réactions allergiques..

Les principaux symptômes de la maladie sont des démangeaisons, des brûlures, un gonflement du gland du pénis. Les patients se plaignent de douleurs à l'aine. Dans des cas exceptionnels, la maladie affecte négativement le bien-être général, provoque de la fièvre et une faiblesse générale..

Le traitement de la balanoposthite purulente commence par le diagnostic et la livraison des tests. Sans traitement en temps opportun, des ulcères apparaissent sur le pénis, ce qui provoque des douleurs en urinant et en marchant. De plus, une lymphangite (inflammation des vaisseaux lymphatiques, qui provoque l'apparition de bandes rouges à l'arrière du pénis) peut commencer. La lymphadénite en cours d'exécution peut entraîner une gangrène du pénis. Le traitement est effectué à l'aide de médicaments antibactériens et antifongiques, de pommades et de solutions. Si la balanoposthite conduit à un phimosis, l'urologue procède à la circoncision, ce qui implique une excision du prépuce, où les agents pathogènes s'accumulent.

Code ICD-10

Balanoposthite circulaire

La balanoposthite circulaire est caractérisée par des taches qui apparaissent sur la tête du pénis et ont un contour clair. En règle générale, cette forme de balanoposthite apparaît avec des infections à chlamydia ou est un symptôme du syndrome de Reiter. Symptômes caractéristiques de la balanoposthite à circinome: inflammation de la tête et du prépuce sans rugosité et signes subjectifs. Avec le développement ultérieur de la maladie, des taches blanc-gris, un gonflement, une nécrose épidermique et une augmentation de la couche cornée apparaissent sur la tête.

Avec la balanoposthite cirrhique, un patient peut souffrir d'ulcères gangreneux. Si la maladie n'a pas pris une forme négligée, le traitement consiste à observer les règles d'hygiène intime et à laver le pénis dans une solution de permanganate de potassium et d'herbes médicinales. En plus des mesures d'hygiène, l'urologue prescrit un traitement pour éliminer la cause de la maladie. Des agents antifongiques, des antibiotiques et des préparations vitaminées peuvent être prescrits au patient..

Balanoposthite allergique

La balanoposthite allergique est une maladie inflammatoire qui survient en raison de l'exposition à un allergène ou à une allergie génitale. La maladie présente des symptômes caractéristiques de toutes les formes de balanoposthite. Le patient se plaint de démangeaisons, de douleurs et de brûlures, de rougeurs et de gonflements du prépuce et du gland du pénis. Mais avec l'apparition de taches, de cloques et d'érosion superficielle, vous pouvez diagnostiquer avec précision la balanoposthite allergique.

Les principaux facteurs de balanoposthite allergique:

  • Allergie au latex - c'est à partir du latex que les préservatifs sont fabriqués, donc les cas d'allergie au latex sont très courants. La seule façon de prévenir une réaction allergique et par la suite une balanoposthite est de prendre des antihistaminiques avant d'utiliser des préservatifs..
  • Utilisation d'allergènes - puisque tous les produits métaboliques traversent l'urètre, manger des aliments allergisants peut provoquer une balanoposthite allergique.
  • Concentrés locaux - pour éviter les grossesses non désirées, les femmes utilisent des concentrés sous forme de pommades, de comprimés vaginaux, de suppositoires, de gel et d'autres formes de libération, qui sont populaires en raison de leur facilité d'utilisation. Avant la libération, les médicaments sont contrôlés pour les réactions allergiques chez les femmes, mais pour les hommes, cette procédure n'est pas fournie. Autrement dit, les rapports sexuels sans préservatif avec un partenaire qui utilise des concentrés locaux peuvent provoquer une balanoposthite allergique.

Quelle que soit la cause de la balanoposthite allergique, le traitement doit être complet. Les préparations et les procédures médicales sont sélectionnées en fonction du stade de développement de la balanoposthite et des caractéristiques du corps du patient. Mais n'oubliez pas que tout traitement sera inefficace si un allergène est présent dans le corps.

Balanoposthite anaérobie

La balanoposthite anaérobie est une inflammation du sac du prépuce, le prépuce du gland du pénis. La maladie est provoquée par des bactéries gram-négatives anaérobies. Les principales causes de balanoposthite anaérobie sont les bactéries Gardnerella vaginalis. La maladie a plusieurs formes - légère et érosive..

  • Forme facile - avec cette forme de balanoposthite, un revêtement collant apparaît dans la zone du sillon coronaire du gland du pénis, une odeur de poisson désagréable et un érythème inexprimé du prépuce et du gland.
  • Forme érosive - accompagnée de symptômes bénins, provoque une érosion purulente et une plaque avec une odeur spécifique.

La balanoposthite anaérobie est diagnostiquée en raison de signes cliniques et de résultats de laboratoire. Ainsi, pour établir l'agent étiologique de l'inflammation anaérobie, une réaction en chaîne par polymérase et un placage sur des bactéries associées à la vaginose sont utilisés. Le traitement est effectué à l'aide des médicaments antibactériens Metronidazole et Clandamycin, à la fois par voie systémique et locale.

Balanoposthite à Chlamydia

La balanoposthite à Chlamydia se manifeste le plus souvent et se présente sous la forme d'une maladie infectieuse et inflammatoire circinaire. La balanoposthite affecte le gland du pénis et présente des lésions distinctes. Il n'y a pas de symptômes subjectifs de balanoposthite à chlamydia. La chlamydia n'affecte pas l'épithélium du prépuce et du gland du pénis.

La balanoposthite à chlamydia est extrêmement rare, bien plus souvent les patients souffrent de balanite à chlamydia, car la chlamydia affecte activement le gland du pénis, et non le prépuce. Les foyers d'inflammation sont clairement définis, ce qui vous permet de diagnostiquer avec précision.

En règle générale, la balanoposthite à chlamydia apparaît chez les hommes atteints de la maladie de Reiter. Un facteur prédisposant à l'apparition de la maladie est le phimosis congénital et le prépuce étroit, le non-respect des règles d'hygiène et l'abus de produits d'hygiène. La balanoposthite à Chlamydia est transmise sexuellement, donc les deux partenaires subissent un traitement. Pour le traitement, des médicaments oraux et des immunomodulateurs sont utilisés..

Balanoposthite dans le diabète

La balanoposthite dans le diabète survient chez 80% des patients. Une maladie inflammatoire et infectieuse causée par le diabète sucré fait référence à une balanoposthite secondaire. Le traitement de cette forme de la maladie est à long terme, car la balanoposthite est assez persistante et ne répond pas bien au traitement. L'inflammation a une étiologie polymicrobienne et apparaît avec des micro-organismes infectieux mixtes: levure, streptocoque, staphylocoque, symbiose. La maladie peut également être causée par la monoinfection, par exemple, gardnerella.

La balanoposthite avec diabète survient en raison de troubles métaboliques qui accompagnent le diabète. Les symptômes de la maladie s'accompagnent d'une augmentation des saignements du gland du pénis, de l'apparition d'ulcérations, d'hyperémie, de fissures et d'ulcérations avec le développement du cicatriciel et des adhérences. La nature de la symptomatologie dépend de l'âge du patient et de la durée du diabète.

Le traitement consiste à sélectionner des agents antidiabétiques qui contribuent à la stabilisation et à l'élimination du processus inflammatoire. La circoncision chirurgicale peut être utilisée pour le traitement. Mais cette méthode de traitement ne peut être utilisée que si la glycémie est normale..

Balanoposthite adhésive

La balanoposthite adhésive est la maladie infectieuse et inflammatoire la plus courante qui survient le plus souvent chez les garçons à un jeune âge. La tâche des parents de contrôler le respect des règles d'hygiène. Dans certains cas, la maladie apparaît en raison de malformations congénitales ou acquises. Chez l'adulte, la balanoposthite survient moins fréquemment et est généralement à l'origine d'autres maladies inflammatoires..

Les symptômes de la balanoposthite adhésive chez l'adulte s'accompagnent de plaies sanglantes sur le gland du pénis et de pertes particulières. En raison des symptômes avancés de la balanoposthite, le traitement peut être radical et implique la circoncision, c'est-à-dire l'excision du prépuce. La forme adhésive provoque un phimosis et un rétrécissement du prépuce du pénis, la chirurgie est donc un traitement efficace pour la balanoposthite et ses conséquences.

Balanoposthite herpétique

La balanoposthite herpétique est l'un des types de balanoposthite les plus courants. Le tableau clinique de ce type de maladie inflammatoire-infectieuse est caractérisé par une éruption vésiculaire, donc, en règle générale, il n'est pas difficile à diagnostiquer. L'inflammation herpétique revient souvent, provoquant une éruption cutanée, des bouffées vasomotrices et un gonflement du gland du pénis. Ces symptômes surviennent aux stades initiaux de la maladie, plus tard l'éruption est remplacée par des vésicules et la balanoposthite herpétique passe dans la forme érythémateuse de l'herpès génital. Dans ce cas, la maladie rend le gland du pénis hypersensible aux irritants et prend une forme chronique.

La balanoposthite herpétique se présente sous deux formes: érythémateuse atypique et post-herpétique irritante. La tâche de l'urologue est de diagnostiquer avec précision la forme de balanoposthite, car le traitement en dépend. Pour le traitement, des onguents antiherpétiques et corticostéroïdes sont utilisés. Le traitement est long, mais peut prévenir les rechutes de balanoposthite..

Trichomonas balanoposthitis

La balanoposthite à Trichomonas est une maladie infectieuse et inflammatoire secondaire qui survient dans le contexte de l'urétrite à Trichomonas. En règle générale, l'inflammation affecte la peau du gland du pénis. Le tableau clinique de la balanoposthite à trichomonas ne diffère pratiquement pas du processus inflammatoire d'origine différente. Mais avec cette forme de la maladie, un liquide mousseux purulent de couleur jaune ou blanche avec une odeur très désagréable commence à se démarquer du sac préputial.

Pour diagnostiquer la balanoposthite, l'urologue prescrit la livraison de tests et de frottis, qui vous permettent d'identifier les trichomonades. Les principaux symptômes se manifestent sous la forme d'une hyperémie de la tête et du prépuce du pénis, de l'apparition de taches rouges. Pour distinguer la forme primaire de cette maladie de la maladie secondaire, le patient passe une analyse d'urine (après avoir lavé le sac de prépuce). Si des éléments inflammatoires n'ont pas été trouvés dans les résultats des analyses, cela indique une balanoposthite à trichomonas primaire.

Balanoposthite bactérienne

La balanoposthite bactérienne est une inflammation des organes génitaux externes, généralement chez l'homme. Avec la forme bactérienne de la maladie, le pénis gland et le prépuce sont affectés. Une infection bactérienne provoque la maladie. Le plus souvent, je diagnostique une balanoposthite bactérienne chez les garçons de moins de trois ans. Cela est dû au fait que dès la naissance, la tête du pénis est fermée avec le prépuce, et il ne s'ouvre pas toujours indépendamment, ce qui pose des problèmes d'hygiène. En conséquence, des micro-organismes nocifs s'accumulent sous la peau, ce qui provoque l'apparition d'une balanoposthite bactérienne.

Le premier symptôme de la maladie est une démangeaison génitale sévère. En plus des démangeaisons, l'inflammation provoque une rougeur et un gonflement du pénis, des douleurs pendant la miction et, avec négligence, une inflammation des ganglions lymphatiques inguinaux. Le traitement aux premiers stades ne prend pas beaucoup de temps et n'est pas difficile. Le patient se voit prescrire une cure de médicaments antibactériens, de pommades et de solutions pour le lavage. Obligatoire est le respect de l'hygiène intime. Dans la balanoposthite bactérienne sévère, le seul traitement est l'excision chirurgicale du prépuce.

Balanoposthite à gardnerellose

La balanoposthite à gardnerellose est le processus inflammatoire provoqué par la bactérie Gardnerella. Avec cette forme d'inflammation, le gland et le prépuce sont affectés. Pour diagnostiquer la maladie, l'urologue prescrit la livraison de tests. En règle générale, les analyses montrent une concentration élevée de micro-organismes anaérobies et une faible teneur en lactobacilles. En raison de la croissance rapide des bactéries, la microflore des organes génitaux commence à changer.

Le plus souvent, la balanoposthite à gardnerellose est une maladie secondaire qui survient dans le contexte de l'urétrite à gardnerellose. Les principaux symptômes de la lésion se manifestent par: démangeaisons et brûlures des organes génitaux, douleur lors de la miction, écoulement gris avec une odeur désagréable. Les causes de cette forme d'inflammation ne sont pas entièrement comprises. Ainsi, les troubles du corps, les facteurs hormonaux, les maladies endocriniennes et d'autres causes peuvent conduire à l'apparition d'une maladie.

La maladie doit être traitée sans échec, car sans soins médicaux, une balanoposthite à gardnerellose négligée peut entraîner une infertilité, une bartholinite, une prostatite chronique ou un syndrome urétral.

Balanoposthite folliculaire

La balanoposthite folliculaire est une maladie infectieuse qui survient le plus souvent en raison de la stagnation du sperme ou de l'urine dans le sac préputial. La particularité de la forme folliculaire est que le patient ressent des nodules petits mais denses. Le patient a une sécrétion mucopurulente, il y a un gonflement de la tête et du prépuce du pénis. L'inflammation peut affecter l'urètre entier et entraîner une urétrite..

Le traitement de la forme folliculaire de la balanoposthite implique un curetage, c'est-à-dire un grattage et une cautérisation des follicules. Si la maladie est au stade initial de développement, le patient est lavé avec une poche de prépuce en utilisant des solutions antiseptiques, des antibiotiques et des onguents sont prescrits.

Balanoposthite xérotique

La balanoposthite xérotique (lichen sclérosant) est une lésion inflammatoire chronique des organes génitaux chez les hommes et les femmes. La maladie est très rare. Les principaux facteurs provoquant l'apparition d'une balanoposthite xérotique:

  • Maladies auto-immunes et troubles hormonaux - lésions thyroïdiennes, alopécie, diabète sucré, altération de l'assimilation tissulaire des hormones sexuelles.
  • Prédisposition génétique - les scientifiques ont prouvé que cette forme de balanoposthite est héréditaire et peut être transmise de mère en fille.
  • Pathogènes viraux et infectieux.
  • Facteurs locaux - dommages mécaniques à la peau dus au port de sous-vêtements serrés et à une friction constante des parties génitales.

La symptomatologie de la maladie aux premiers stades de son développement ne diffère pas des autres formes de balanoposthite. Le premier signe d'inflammation est l'atrophie cutanée et l'apparition de taches blanchâtres sur la tête et le prépuce du pénis. Le principal symptôme de la balanoposthite xérotique est un anneau sclérotique blanchâtre. Les stades suivants de la maladie provoquent des cicatrices et un resserrement de la peau du prépuce. Pour cette raison, il devient impossible d'ouvrir la tête du pénis, car un phimosis cicatriciel est formé. Il peut aussi y avoir des larmes.

Le traitement de cette forme de balanoposthite dépend du stade où se trouve le processus inflammatoire. Ainsi, avec des changements cicatriciels dans les organes génitaux, le processus de rétrécissement de l'urètre, une diminution de l'écoulement urinaire et de la miction peut commencer. En conséquence, les complications de la balanoposthite entraîneront une lithiase urinaire, une insuffisance rénale et des infections des voies urinaires.

Il existe deux types de traitement pour la balanoposthite xérotique. La première méthode est un traitement conservateur utilisant des onguents aux hormones glucocorticoïdes. La deuxième méthode est la circoncision, c'est-à-dire l'excision chirurgicale.

Balanoposthite non spécifique

La balanoposthite non spécifique est une forme de maladie inflammatoire similaire à d'autres types de balanoposthite dans ses symptômes et ses méthodes de traitement. Une caractéristique de la balanoposthite non spécifique est que le patient présente un gonflement croissant des tissus du gland du pénis et du prépuce. C'est l'enflure qui est le premier signe de balanoposthite non spécifique, ce qui nous permet de différencier cette forme de la maladie des autres. Mais en plus de l'enflure, le patient souffre de démangeaisons sévères, de brûlures, de douleurs lors de la miction et de rougeurs de la peau.

Une forme négligée de balanoposthite non spécifique peut conduire au développement d'un phimosis pathologique, la seule façon de traiter qui est une intervention chirurgicale. Une forme non spécifique d'inflammation n'est pas causée par des agents pathogènes bactériens et infectieux, mais est un symptôme concomitant du diabète sucré et apparaît très souvent chez les patients souffrant d'alcoolisme chronique. Dans le même temps, le gland du pénis est très douloureux et gonflé, il est donc difficile pour le patient de l'ouvrir. Un autre symptôme important de l'inflammation non spécifique est la libération de grandes quantités de pus liquide du sac préputial.

Le traitement consiste à éliminer la cause de la maladie. Si l'état pathologique primaire est complètement guéri, les symptômes de la balanoposthite diminueront. En ignorant les symptômes et la réticence à traiter l'inflammation, la balanoposthite prend une forme chronique et récurrente. Le seul avantage de la balanoposthite non spécifique est qu'elle n'est pas transmise pendant les rapports sexuels.

Balanoposthite catarrhale

La balanoposthite catarrhale est une forme simple de maladie infectieuse et inflammatoire. En règle générale, ce type d'inflammation apparaît en raison de l'effet de la décomposition de la smegma sur la peau du pénis. La balanoposthite catarrhale provoque la décomposition de la sécrétion des glandes inguinales dans le sac préputial. La maladie survient en raison de l'action des micro-organismes staphylococciques et streptococciques, E. coli et bacille smegma. Un traumatisme du gland du pénis peut également entraîner une inflammation catarrhale. Cela peut se produire en raison du port de sous-vêtements serrés ou pendant les rapports sexuels en raison de la sécheresse accrue du vagin d'une femme.

Les principaux symptômes de la forme catarrhale de la balanoposthite sont des démangeaisons, des brûlures, un gonflement et une hyperémie de la tête et du prépuce du pénis. Dans le même temps, les tentatives de déplacer le prépuce et d'ouvrir la tête provoquent des douleurs et deviennent impossibles. Sans assistance médicale et thérapie thérapeutique, les symptômes sont aggravés et des écoulements purulents avec une odeur désagréable apparaissent et, chez certains patients, la température corporelle monte à 39 degrés.

Le traitement de la balanoposthite catarrhale ne prend pas beaucoup de temps et consiste à laver et à baigner le pénis, à lubrifier la tête avec des médicaments. Si les symptômes de l'inflammation sont aggravés par une forte fièvre et un écoulement purulent, le patient se voit prescrire un traitement antibiotique.

Balanoposthite irritante

La balanoposthite irritante est un processus inflammatoire qui se produit en raison de la stagnation des fluides physiologiques dans le sac préputial (peau couvrant le gland du pénis). En règle générale, la maladie est causée par des résidus stagnants d'urine, de smegma et de ses produits de décomposition. En raison du non-respect de l'hygiène personnelle, le patient développe une balanoposthite irritante. Le facteur le plus courant provoquant le développement de la maladie est l'urétrite à trichomonas et à gonorrhée, le diabète sucré. Les irritants externes, tels que le phimosis congénital, la masturbation excessive, le contact fréquent de la tête du pénis avec du savon, peuvent également provoquer une balanoposthite irritante..

Cette forme d'inflammation ne s'applique pas aux processus inflammatoires infectieux, mais il est possible qu'une infection apparaisse au cours de la progression de la maladie. Les principaux agents responsables de l'infection sont les staphylocoques, l'herpès, les streptocoques, la levure, E. coli et autres. Le premier symptôme de cette forme de balanoposthite est une peau rouge sur les organes génitaux, ainsi qu'une peau spongieuse. Des gonflements apparaissent sur la tête et le prépuce, et un liquide purulent avec une odeur désagréable est libéré du sac préputial.

L'inflammation provoque des ganglions lymphatiques enflés dans l'aine, des douleurs, des brûlures, une desquamation de l'épithélium. Avec la forme avancée de balanoposthite irritante, le patient développe de nombreux ulcères. Le traitement est généralement conservateur, mais si la maladie a conduit à un phimosis, une excision du prépuce est nécessaire.