Comment ça fait mal et où le pancréas fait mal chez l'homme ?

Lorsqu'une personne a une plaie pancréatique, elle se souvient qu'elle l'a. Et quand il y a une crise aiguë de douleur, alors seulement une personne commence à la respecter et à prendre de la nourriture pour sa sécurité.

Le pancréas est situé très profondément dans l'hypochondre épigastrique et gauche.

Il est impossible de négliger les signaux de maladie pancréatique. Le danger réside dans le fait que les changements négatifs se produisent très rapidement, et parfois plusieurs heures suffisent pour des lésions irréversibles de la glande elle-même.

Ce qui suggère le développement de maladies pancréatiques, comment il est organisé et fonctionne, comment ça fait mal et comment s'en tenir au menu - nous commencerons à comprendre cet article. Nous analyserons les problèmes accessibles pour comprendre une personne simple et moderne et, disons tout de suite, un rendez-vous avec un médecin est obligatoire. Et puisque le sujet est vaste, nous continuerons à considérer d'autres problèmes dans les articles suivants:

Où est le pancréas chez l'homme? ?

Comme vous pouvez le voir sur la figure, le fer est situé à proximité immédiate d'autres organes: l'estomac, le foie, les reins, la rate et le cœur. Voici deux autres dessins, afin de mieux comprendre où il se trouve..

D'anciens traités scientifiques écrivent poétiquement: comme une douce panthère, posait sa tête dans le coude du duodénum, ​​étalait son corps mince sur l'aorte, la bercait avec des mouvements mesurés, et une queue légèrement incurvée déviait négligemment dans les portes de la rate.

Si le pancréas est présent dans le corps humain, alors pour une raison quelconque, il est nécessaire et joue un rôle spécifique. La médecine moderne dit qu'elle effectue le travail d'un laboratoire de chimie. Étant petit en poids et en volume, il assure la digestion des protéines, des graisses et des glucides dans la cavité intestinale.

Cet organe non apparié pesant environ 80 g est situé derrière l'estomac sur la paroi abdominale postérieure. La longueur du pancréas varie de 10 à 23 cm, et le plus souvent égale à 16 - 17 cm.

Description du pancréas

Dans le pancréas, la tête, le corps et la queue sont affectés de manière conditionnelle.

La tête de la glande a la forme habituelle d'un marteau et est située dans l'arc d'un duodénum incurvé en forme de fer à cheval. Les gros vaisseaux sanguins sont situés derrière la tête..

Le corps de la glande a une forme prismatique. Sa surface postérieure est en contact avec le tissu rétropéritonéal, le pôle supérieur du rein gauche et la glande surrénale et autour de la colonne vertébrale au niveau de 1-2 vertèbres lombaires. Entre la tête et le corps du pancréas se trouve une partie étroite appelée le cou.

La queue est généralement étroite, arrondie à la fin, monte un peu vers le haut et jouxte la rate, a un approfondissement par contact avec le bas de l'estomac.

Le pancréas est un organe glandulaire de couleur gris blanchâtre, ressemblant à de la viande bouillie en apparence. Il est recouvert d'une fine capsule dont les branches pénètrent profondément dans la glande et la divisent en lobules, comme une orange.

Les ganglions sanguins et lymphatiques, les nerfs et les canaux excréteurs, qui commencent à l'intérieur des cellules sécrétoires, puis s'agrandissent et fusionnent, se jettent dans le canal excréteur principal dans les couches intermédiaires entre les lobules. Il va, s'étendant deux fois, le long de la glande entière - de la queue à la tête.

La longueur du canal excréteur principal est de 15 à 17 cm En raison de sa douceur, le suc pancréatique passe librement et rapidement jusqu'au mamelon Vater du duodénum, ​​où il se confond avec le canal cholédoque..

À l'endroit où ces deux canaux pénètrent dans le duodénum, ​​il y a une colline musculaire lisse - le sphincter d'Oddi, qui, comme un barrage sur le réservoir, régule le flux de la bile et du suc pancréatique.

Connaître l'emplacement de vos organes est impératif pour les aider à temps.

Le rôle du pancréas dans le corps humain

L'une des principales fonctions du pancréas est la production de jus pancréatique, nécessaire à la digestion des aliments. La plus grande quantité de ce jus est allouée aux glucides (rappelez-vous, c'est utile), un peu moins lorsque nous consommons des aliments protéinés, et encore moins aux aliments gras.

Dans un état sain, le fer produit un litre et demi de jus pancréatique par jour, qui, à travers de petits canaux excréteurs, entre des lobules dans le canal principal qui se jette dans le duodénum. Si la glande fait mal, alors l'inflammation est mélangée, le «volume de production» diminue fortement et le processus de digestion est gravement perturbé..

Le jus pancréatique est un liquide incolore, composé à 98% d'eau, les 2% restants étant des enzymes. Chaque enzyme a une fonction clairement définie. Alors, l'amylase. invertase et lactase sont responsables de la dégradation des glucides, la lipase décompose les graisses et la trypsine - protéines.

Les cellules des glandes sécrètent une enzyme spéciale qui les protège de l'auto-digestion..

La composition du jus change en fonction de ce que la personne a mangé, il commence à se démarquer 1 à 3 minutes après avoir mangé et la décharge se termine après 6 à 10 heures..

La deuxième tâche la plus importante du pancréas est la production d'insuline - une hormone très nécessaire. Cette hormone va de la glande directement dans la circulation sanguine. Le rôle de la "fabrique d'insuline" est assuré par des cellules spéciales assemblées en groupes.

Du nom du découvreur, ils ont reçu un nom sonore: les îlots de Langerhans. Ce sont des amas cellulaires entourés de réseaux de capillaires. Le diamètre de chacune des îles est de 0,1 à 0,3 mm; leur nombre total varie de 1 à 2 millions. La plupart d'entre eux dans la zone de la queue.

Comment le pancréas fait mal ?

Après avoir examiné où se trouve le pancréas et quel rôle il joue dans le corps humain, on peut supposer où et comment cela fait mal.

Le pancréas est souvent impliqué dans le processus pathologique dans diverses maladies. Et ses propres maladies sont difficiles à diagnostiquer, car l'organe est situé très profondément.

Vous devez penser et vous souvenir que vous avez un pancréas, quand après des fêtes particulièrement «réussies» chez des amis hospitaliers, il se tord l'estomac. Sensations désagréables dans la cavité abdominale, votre pancréas signale un redémarrage. Trouvez la force de refuser les aliments gras et les rassemblements devant le téléviseur avec des graines. Les plats végétariens ne profiteront qu'à votre corps. Laissez le fer reposer pour l'instant.

Prenez soin du pancréas

Si vous mangez de façon irrégulière et incorrecte, abandonnez les cours d'éducation physique - attention, les maladies pancréatiques sont en route. Vous ne devriez pas hésiter à consulter un médecin, car une augmentation de la glycémie indique un diabète sucré en développement, et la lithiase biliaire peut provoquer un «abdomen aigu».

Le pancréas peut s'enflammer après une blessure abdominale s'il y pénètre avec une balle de volley-ball ou de tennis, en raison du rhume, de la grippe et de l'herpès, ainsi que dans le contexte d'appendicite, de gastrite, d'allergies alimentaires, de suralimentation et de malnutrition avec une prédominance de gras et de sucré.

Si vous vous êtes disputé avec votre patron, surmené ou dans un état de stress, les risques de pancréatite augmentent considérablement.

L'inflammation de cet organe provoque une douleur intense - principalement du côté gauche et qui peut avoir un caractère de ceinture, c'est-à-dire aller sur le dos. Ça fait tellement mal qu'une personne roule sur le lit et ne peut pas dire un mot.

Et l'intensité de la douleur est telle que le patient ne peut même pas se redresser.

Les patients atteints de pancréatite doivent savoir que sans aide médicale, la maladie ne disparaît pas et des complications graves peuvent survenir. Si vous avez une crise de douleur et que ça fait mal - appelez une ambulance. Le traitement d'une affection aiguë est généralement effectué dans un hôpital, où le patient est injecté par voie intraveineuse (à l'aide d'un compte-gouttes) avec des médicaments qui réduisent l'inflammation et la douleur. Parfois, une intervention chirurgicale est prescrite.

Facteurs de risque de pancréatite

La pancréatite et la douleur peuvent survenir avec:

  • l'abus d'alcool
  • inflammation de la vésicule biliaire et des voies biliaires
  • maladies vasculaires (par exemple athérosclérose)
  • maladie métabolique héréditaire
  • à la suite d'une exposition à certains médicaments
  • infections dans tous les organes
  • l'utilisation systématique d'aliments gras, épicés et épicés
  • maladies du tissu conjonctif

La prévention des maladies pancréatiques est une nutrition rationnelle.

Et mon pancréas me faisait vraiment mal et il y avait des accès, mais quand j'y ai pensé et changé d'attitude envers elle, les douleurs ont disparu.

Vidéo expliquant pourquoi le pancréas fait mal

Si vous ne traitez pas la pancréatite aiguë comme il se doit, elle peut devenir chronique et entraîner d'autres maladies pancréatiques. Vous découvrirez toutes ses autres maladies dans le prochain article..

Où se trouve le pancréas et comment ça fait mal

Le pancréas est l'organe le plus important impliqué dans les processus digestifs. Elle occupe la deuxième place en taille et en importance après le foie. Ceux qui ne savent pas où se trouve le pancréas et comment ça fait mal sont des gens heureux. Cela signifie qu'ils n'ont aucun problème avec cette partie du corps. Cet organisme a deux tâches principales, dont la violation entraîne la défaillance de tout l'organisme:

  • Isolement des enzymes qui décomposent les protéines, les graisses et les glucides.
  • La production d'insuline, qui aide le glucose dans les cellules.

La localisation du pancréas chez l'homme

L'emplacement du pancréas est clairement visible sur la photo ci-dessous. L'organe est situé derrière l'estomac, il est donc difficile de le sentir lors de l'examen initial. La surface avant est adjacente à l'estomac, et l'arrière à la colonne vertébrale et à l'aorte. La tête dans la partie inférieure du pancréas borde le duodénum. Les enzymes y pénètrent par les conduits. Ces substances accélèrent la digestion des aliments. S'il y a un manque d'enzymes, les processus chimiques du duodénum seront inhibés. Leur échec entraînera un dysfonctionnement de tout l'organisme, diverses maladies.

La taille du corps et les raisons de ses changements

Le pancréas a une forme allongée. La longueur est de 16 à 17 centimètres et la largeur de 2 à 4 centimètres. Il comprend trois parties: la tête, le corps principal et la queue. Il peut être considérablement augmenté. Cela se produit pour diverses raisons:

  • situation stressante;
  • augmentation du poids corporel;
  • malnutrition;
  • pathologie des organes voisins;
  • mauvaises habitudes - alcool et tabac;
  • changements liés à l'âge;
  • Diabète.

Les principales causes et le mécanisme de développement de la maladie

La pancréatite chronique aiguë, réactive et très courante est classée parmi les maladies du pancréas les plus connues. De plus, le diabète et le cancer. Qu'est-ce qui cause la maladie? Ceux-ci inclus:

  • l'abus d'alcool
  • fumeur;
  • cholélithiase;
  • inflammation du foie;
  • l'utilisation d'aliments gras, frits et épicés;
  • inflammation ou obstruction de la région canalaire avec des calculs de la vésicule biliaire;
  • maladies endocriniennes;
  • blessures abdominales;
  • maladie duodénale;
  • utilisation prolongée de médicaments, tels que des antibiotiques.

Avec une inflammation persistante du pancréas, les canaux sont bloqués, le long desquels passe le secret. Le liquide n'est pas excrété dans le duodénum. Le corps du pancréas est corrodé de l'intérieur. Dans ce cas, le fluide s'écoule vers les organes voisins. Cela détruit les tissus adjacents. Nécrose pancréatique, une suppuration se produit. Le problème est que l'aorte est à proximité. Les dommages causés à ce gros vaisseau entraînent de graves saignements.

Comment le pancréas fait mal: symptômes

Il est clair où se trouve le pancréas et à quel point il fait mal. Les aliments abondants, gras, fumés ou épicés entraînent des convulsions. L'alcool aggrave la situation. Quels sont les symptômes de la maladie? Quels sont les signes d'une maladie de cet organe? Ceux-ci inclus:

  • douleur intense dans le haut de l'abdomen;
  • constipation alternée avec diarrhée;
  • ballonnements, grondements de l'abdomen;
  • lourdeur après avoir mangé;
  • la soif;
  • brûlures d'estomac;
  • salivation;
  • jaunissement de la peau;
  • vomissement
  • fièvre.

La douleur se produit dans le corps à gauche ou à droite - cela dépend de l'emplacement de la lésion de la glande. Avec des violations dans le corps ou la queue, elle se fait sentir sur la gauche ou cède au dos. Cela fera mal dans l'hypochondre droit lorsque la tête de l'organe est enflammée. La douleur s'intensifie lorsque vous prenez des aliments acides, huileux et épicés. Il peut être transmis au bas du dos ou sous l'omoplate. Il est important de prêter attention à ces symptômes aux femmes pendant la grossesse. Les changements hormonaux conduisent souvent à une exacerbation de la pancréatite chronique. Cela augmente les risques pour le développement de l'enfant. Un besoin urgent de voir un médecin, le rendez-vous de traitement.

Diagnostic des maladies

Malheureusement, les maladies pancréatiques sont difficiles à diagnostiquer aux premiers stades. Il n'y a actuellement aucun symptôme prononcé. Bien que, sous réserve d'une détection précoce de la maladie, le traitement commencé ne traduise pas l'inflammation en une forme chronique. Il existe des méthodes de diagnostic telles que cliniques, de laboratoire et instrumentales. Ils vous permettent de déterminer les caractéristiques du développement de la maladie. Grâce à cela, les médecins font un diagnostic précis..

Avec la méthode clinique, le médecin examine le patient, s'entretient avec lui. Sur cette base, il établit un diagnostic préliminaire. Ce n'est pas toujours objectif, car souvent les signes de maladies pancréatiques sont similaires aux symptômes d'autres maladies. Pour clarification, des diagnostics de laboratoire sont prescrits. Ce sont des tests sanguins et urinaires. La présence d'enzymes en eux clarifie la situation..

Les méthodes instrumentales comprennent l'examen échographique, mais la tomodensitométrie est plus informative. Ces deux méthodes étudient les caractéristiques anatomiques du pancréas:

  • définir les contours;
  • dimensions, densité;
  • diamètre du conduit;
  • la présence d'une inflammation et de kystes;
  • la présence de pierres;
  • l'existence de tumeurs.

Traitement des maladies pancréatiques

Que faire si le pancréas fait mal et que tous les symptômes de la maladie sont évidents? Tout d'abord, consultez un médecin. D'autres maladies présentent également de tels symptômes. On vous prescrira des tests et des examens. Sur la base des résultats, le médecin décidera de la façon de traiter la maladie. Il vous dira quel régime suivre. Décrit en détail comment traiter, quels médicaments prendre. Il peut s'agir d'enzymes et de pilules contre la douleur. Vous ne pouvez pas vous auto-soigner. Les médicaments doivent être prescrits par un médecin. Il prescrit également de faire des tests sanguins de contrôle pour les enzymes et une échographie..

Comment guérir le pancréas? Cela ne peut être fait que lorsque la maladie n'est pas déclenchée et que des changements irréversibles dans les tissus se sont produits. Mais le traitement à temps et correctement prescrit n'est pas tout. Cela dépend beaucoup des actions du patient lui-même. Il est nécessaire de suivre strictement un régime. Mangez cinq fois par jour. Retirez les aliments gras et frits, l'alcool des aliments. Il n'est pas conseillé de manger des féculents sucrés. La nourriture doit être faible en calories. Le régime doit contenir:

  • viande maigre, volaille;
  • les produits laitiers;
  • fruits autres que les agrumes;
  • céréales au lait;
  • des œufs
  • soupes visqueuses.

Le traitement à base de plantes est également utilisé à la maison. Bien aider l'infusion de camomille, de bardane. Le thé au pissenlit et le traitement avec une moustache dorée aident à améliorer la condition. La propolis, le miel, le jus de pomme de terre sont utilisés. Pourquoi est-il recommandé de coordonner le traitement avec les remèdes populaires avec votre médecin? L'application de ces techniques a de nombreuses contre-indications. Et seul le médecin déterminera ce qui vous convient.

De bons résultats sont obtenus avec le traitement de la gelée d'avoine, qui se boit tous les jours. Pour cuisiner, vous avez besoin de:

  • 1 kg de flocons d'avoine pour trois litres d'eau.
  • Ajouter 2 cuillères à soupe de kéfir.
  • Gardez au chaud pendant une journée jusqu'à ce que la masse augmente..
  • Passer à la passoire dans une grande casserole.
  • Ajoutez encore 3 litres d'eau à la masse restante dans la passoire. Il est nécessaire d'extraire tout ce qui est utile de l'avoine.
  • Laissez la casserole pendant 16-18 heures.
  • Vidangez ensuite le liquide par le haut, en laissant le filtrat en dessous..
  • Pour préparer la gelée pour un demi-litre d'eau bouillante, ajoutez 100 g de culture de démarrage diluée dans de l'eau froide.

Vidéo: pourquoi le pancréas fait mal et que faire

Si vous n'avez pas trouvé les réponses à toutes vos questions sur le pancréas, regardez la vidéo pour voir clairement et savoir où se trouve le pancréas et à quel point il fait mal. Vous entendrez des recommandations de médecins professionnels sur ce qu'il faut faire. Quels ennemis, sous la forme d'une mauvaise alimentation, de mauvaises habitudes contribuent au développement de maladies. Découvrez les fonctions du pancréas. La disposition visuelle des organes vous permettra de voir et de comprendre:

  • la position du pancréas;
  • pourquoi la maladie biliaire contribue au développement de la pancréatite;
  • comment se produit le développement de la maladie;
  • pourquoi se développe une nécrose pancréatique;
  • quelles circonstances contribuent au développement du cancer.

Pourquoi il y a des douleurs dans le pancréas et comment s'en débarrasser rapidement?

Si le pancréas fait mal, une violation s'est produite dans le travail du tractus gastro-intestinal. Il n'y a aucun médicament qui pourrait restaurer complètement le tissu enflammé de la glande. Soulager l'exacerbation et prévenir les changements pathologiques dans cet organe important n'est possible qu'avec l'aide d'une nutrition diététique et d'un mode de vie sain. Les gens souffrent le plus souvent d'une maladie des glandes après 40 ans. Dans l'enfance et l'adolescence, la pathologie sous forme de pancréatite est rare.

Fonctions du pancréas dans le corps humain

Les caractéristiques du corps impliqué dans la digestion sont qu'il se compose de deux parties fonctionnelles:

  • Exocrine (externe) - produit du suc pancréatique contenant des enzymes digestives.
  • Endocrine (interne) - synthétise des hormones pour réguler les processus métaboliques dans le corps (glucides, lipides, protéines).
  • Tout dysfonctionnement pancréatique est une menace pour tout le corps. Si vous commencez à vous blesser dans la zone où se trouve la glande, vous devez immédiatement consulter un médecin.

La nature et la localisation de la douleur

Les pathologies fréquentes de la glande digestive sont la pancréatite et la présence de calcifications (calculs) dans ses canaux excréteurs. L'inflammation pancréatique peut être aiguë et chronique, ce qui signifie qu'elle peut faire mal de différentes manières. Comment comprendre ce que le pancréas fait mal:

  • Dans la pancréatite aiguë, elle commence soudainement à blesser et à poignarder le côté gauche sous les côtes. La douleur est vive et intense, elle peut ressembler à une ceinture. Les antispasmodiques ne soulagent pas l'exacerbation. Dans la partie gauche de l'abdomen, il ne cesse de faire mal que lorsque le patient s'assoit et se penche. Le pancréas peut tellement augmenter qu'une personne ressent une pression sur les côtes de l'intérieur. Dans le contexte de cette condition, le rythme respiratoire est perturbé.
  • Une exacerbation de la pancréatite chronique se produit après avoir mangé, généralement après avoir mangé des aliments gras, épicés ou frits. Les sensations de douleur sont douloureuses et douloureuses dans la nature. Il commence à faire mal au nombril, puis la douleur augmente plus haut, peut céder dans les deux hypocondries. Une douleur prolongée dans le pancréas peut s'accompagner de ballonnements, de diarrhée, d'une perte de poids soudaine.

Connaissant les signes de douleur du pancréas du type primaire, il est possible d'éviter des dommages importants aux tissus de l'organe et d'exclure la conversion d'une pathologie aiguë en chronique.

Pourquoi le pancréas fait mal les principales raisons

Les principales raisons pour lesquelles le pancréas fait mal sont une mauvaise nutrition et une consommation fréquente d'alcool. Ces deux facteurs, qui sont encouragés par la personne elle-même, peuvent provoquer une nécrose - le stade final de la pancréatite aiguë ou précédant sa forme chronique.

D'autres causes de douleur pancréatique peuvent inclure:

  • La conséquence d'une intervention chirurgicale sur la vésicule biliaire ou un autre organe à proximité.
  • Blessure pancréatique. Une rupture du parenchyme de l'organe glandulaire peut se produire si une personne est gravement blessée lors d'une chute ou si une forte pression mécanique a été exercée sur l'organe (par exemple, dans un accident de voiture).
  • Médicaments à long terme. Les médicaments hormonaux, les contraceptifs contenant des œstrogènes, les diurétiques, une surdose de vitamine D ont un effet négatif sur le pancréas..
  • Maladie biliaire - obstruer par les calcines du canal commun menant au duodénum 12, conduit à l'accumulation de liquide pancréatique dans les canaux excréteurs de la glande. Cette condition provoque une inflammation des tissus de l'organe de l'intérieur..

La question de savoir si le pancréas peut être malade de la faim semblera étrange aux personnes qui sont convaincues que c'est la faim qui peut soulager cet organe digestif. L'inflammation se produit lorsqu'il y a un manque de protéines dans le menu quotidien. Par conséquent, un régime pour les maladies pancréatiques doit être élaboré par un spécialiste.

Mesures diagnostiques

Si le pancréas est inquiet, alors, pour découvrir la cause de la douleur qui apparaît, vous devez contacter la clinique pour un examen. Le diagnostic des maladies de cet organe est effectué par ces méthodes:

  • Palpation superficielle (palpation). Avec la pancréatite chronique aiguë et exacerbée, la peau dans la région du pancréas peut être douloureuse. Les muscles tendus de la paroi abdominale antérieure indiquent une inflammation nette du parenchyme. Le stress peut ne pas être présent au premier stade de la maladie pancréatique.
  • Sondage duodénal. L'immersion de la sonde dans le canal principal de la glande vous permet d'évaluer l'état de ses tissus et l'utilité de ses fonctions.
  • Analyses de sang et d'urine. Un niveau accru d'amylase pancréatique dans le biomatériau indique la présence d'une inflammation dans la glande.
  • Examen échographique Il montre des changements pathologiques dans la structure de la glande, aide à identifier un kyste et une tumeur.
  • Imagerie par résonance magnétique. Donne une image claire de l'état des canaux et des tissus de l'organe glandulaire.
  • radiographie Il est utilisé pour évaluer les canaux excréteurs du pancréas (rétrécissement, expansion).

Après avoir établi l'origine de la douleur dans le pancréas, le médecin choisit la direction du traitement, nécessairement globale.

Premiers soins à domicile pour les douleurs aiguës du pancréas

Les premiers soins pour la douleur pancréatique aiguë sont les suivants:

  • Le patient est aidé à prendre une position de couchage confortable pour lui, lui assurer une paix.
  • Afin de soulager les spasmes dans un endroit où ça fait mal, mettez un coussin chauffant avec de l'eau froide.
  • Si 20 minutes après l'application du froid, le pancréas n'a pas cessé de faire mal, puis avant l'arrivée des soins médicaux d'urgence, le patient reçoit 1-2 comprimés de No-shpa avec une quantité minimale d'eau.

Lorsque le pancréas fait mal et qu'il n'y a aucune possibilité d'obtenir des soins médicaux, le seul médicament qui peut être utilisé à la maison est le No-shpa (Drotaverinum). Le médicament peut être pris pour soulager la douleur aiguë pendant pas plus de 2 jours consécutifs.

Que faire si le pancréas fait mal: traitement

Lorsque le pancréas commence à souffrir soudainement, une personne doit abandonner la nourriture et les boissons.

Si possible, vous devez immédiatement vous rendre à un rendez-vous avec un thérapeute ou un gastro-entérologue local. Le médecin prescrira un examen, après quoi un programme de rétablissement de la santé sera formé..

Thérapie médicamenteuse

Comment traiter la douleur dans la glande digestive, seul le médecin le dira avec certitude. Il est dangereux pour la santé de traiter indépendamment toute maladie pancréatique. Dans le meilleur des cas, une personne souffrira de diabète, dans le pire - une nécrose complète des tissus d'un organe malade avec une issue fatale ultérieure. Le traitement médicamenteux de la douleur dans le pancréas dépend du type et de la complexité de l'évolution de la maladie. Le schéma thérapeutique peut comprendre:

  • Cholinolytiques - utilisés pour soulager la douleur. Dans la pancréatite chronique, Gastrin, Pirenzepine, Gastrosipine sont prescrits. En forme de douleur aiguë, en ambulance, - Platifillin, Metacin.
  • Solution électrolytique de Ringer - vous permet de rétablir l'équilibre eau-électrolyte dans le corps et d'éliminer les toxines. Nécessaire si la pancréatite aiguë s'accompagne de vomissements et de diarrhée.
  • Substituts du plasma (Lactasol, Ionosteril) - perfuser par voie intraveineuse avec une diminution du volume plasmatique afin de diluer le sang épais et de restaurer le métabolisme des protéines.
  • Antihistaminiques (Suprastin, Diphenhydramine, Claritin) - améliorent l'effet des médicaments analgésiques (Analgin, Baralgin), prescrits pour la forme chronique de la maladie.
  • Antibiotiques (tétracyclines) - prescrits pour les modifications de la structure des tissus pancréatiques dues à une infection, qui peuvent survenir à la suite d'une lésion des organes abdominaux.
  • Traitement par insulinoglucose - l'insuline est administrée par voie sous-cutanée en cas de déficit en insuline. Cette hormone est nécessaire au métabolisme des glucides, elle est produite par la partie endocrine de la glande, le glucose intraveineux est nécessaire au jeûne thérapeutique.
  • Stéroïdes anabolisants (Methandrostenolone, Retabolil) - prescrits aux patients qui ont considérablement perdu du poids, afin d'augmenter l'absorption des protéines par leur corps. Les médicaments augmentent l'appétit, favorisent la prise de poids, améliorent la santé globale.
  • Médicaments enzymatiques (Créon, Festal, Pancréatine) - fournissent temporairement du repos au pancréas, normalisent le processus digestif.
  • Vitamines - dans la forme chronique de la maladie, les vitamines des groupes B, A, C sont prescrites par voie orale ou intraveineuse.

Après avoir soulagé la douleur dans la glande digestive, il est recommandé au patient, afin d'augmenter la durée de rémission, de se rendre au spa ou dans un sanatorium gastro-entérologique.

Régime

Dans les premiers jours de la maladie, le jeûne thérapeutique est prescrit au patient avec une boisson d'eau minérale plate et un bouillon d'églantier. Dès que le patient commence à se remettre, il a droit à de la farine d'avoine. Lorsque le pancréas cesse de faire mal, il est transféré dans un régime contenant uniquement des graisses alimentaires.

Le menu d'une personne avec un pancréas malade comprend:

  • premiers cours sur bouillon de légumes,
  • bouillie muqueuse (flocons d'avoine, riz, orge),
  • viande diététique (veau, lapin, poulet), variétés de poisson allégées (morue, goberge, plie),
  • légumes cuits (pommes de terre, citrouille, courgettes, carottes, betteraves, chou-fleur),
  • produits laitiers faibles en gras (fromage cottage, kéfir, lait cuit fermenté, fromage à pâte dure), beurre non salé, lait frais écrémé pour la fabrication de céréales,
  • pain de blé séché,
  • jus de fruits et de baies (groseilles, cerises, grenades), tisane noire faible ou aux herbes sans sucre.

Le menu ne comprend pas le café, les pâtisseries, les aliments gras et frits, les produits fumés, les marinades et les cornichons, l'oseille. Un organe malade peut commencer à souffrir même à cause des champignons et des légumes-racines. Dans les maladies du pancréas, les boissons contenant de l'alcool sont catégoriquement contre-indiquées.

Méthodes de médecine traditionnelle

Les méthodes alternatives de traitement du pancréas sont mieux utilisées après avoir consulté un médecin. Lors de l'utilisation de remèdes maison, il existe toujours la possibilité d'effets secondaires, qui se manifestent généralement par une éruption cutanée accompagnée de démangeaisons sur la peau et une détérioration du tube digestif. Les reins peuvent soudainement commencer à faire mal ou une insuffisance hépatique peut survenir..

Lait pour douleur dans le pancréas

Comment faire cuire: rincer 100 g d'avoine, verser de l'eau complètement tiède, mettre dans un endroit chaud et sombre pendant 2 jours. L'avoine germera. Il doit être séché et broyé en poudre, séché à nouveau. Puis 1 cuillère à soupe. l flocons d'avoine versez 200 ml d'eau froide. Porter la composition soigneusement mélangée à ébullition à feu moyen..

Comment utiliser: prendre des médicaments à partir d'avoine germée doit être chaud 20 minutes avant les repas (2 fois par jour).

Résultat: avec une utilisation régulière de lait d'avoine, le pancréas cesse de faire mal. L'avoine a un effet anti-inflammatoire et antispasmodique, améliore le métabolisme des glucides dans la glande..

Compresse de yaourt pour la douleur aiguë

Comment faire: une fine feuille de coton imbibée de yaourt froid.

Mode d'emploi: la compresse est posée de manière à couvrir la région épigastrique et l'hypochondre gauche. La compresse est recouverte d'un sac en plastique. Enveloppez une partie malade du corps avec un foulard chaud. La durée du traitement de la glande digestive est d'au moins 4 semaines.

Résultat: une compresse soulage la douleur et l'inflammation, aide à restaurer la fonction des glandes. Il cesse de faire mal en raison d'une irritation avec une compresse de la peau, contre laquelle la tension vasculaire change dans un organe malade, l'activité sécrétoire se normalise et le métabolisme dans les cellules s'améliore.

Bouillie de guérison pour le petit déjeuner

Comment cuisiner: le soir 1 cuillère à soupe. l farine de sarrasin (vous devez moudre le sarrasin vous-même) versez 250 ml de kéfir sans gras, mélangez bien, couvrez et laissez jusqu'au matin.

Comment utiliser: la bouillie médicinale doit être consommée pour le petit déjeuner. De plus, pendant la journée, vous devez boire du thé, qui est préparé à partir des mêmes parties de racine d'élécampane, de millepertuis, de menthe poivrée, de cannelle séchée, de graines d'aneth, de coriandre (pour 1 cuillère à soupe. L. Collection pour 250 ml d'eau bouillante).

Résultat: le petit déjeuner thérapeutique et la tisane soulagent les douleurs aiguës du pancréas, procurent une rémission prolongée. La recette est utilisée jusqu'à ce que la glande cesse complètement de faire mal..

Prévention des maladies

Pour que le pancréas ne recommence pas à faire mal après le traitement, il faut:

  • Renoncer à l'alcool.
  • Mange correctement.
  • Vivez une vie saine.
  • Prenez des vitamines pour renforcer l'immunité.
  • Évitez les efforts physiques intenses.
  • Examiné périodiquement par un médecin ou un gastro-entérologue.

La prévention des maladies pancréatiques est une mesure qui aide à prévenir la survenue d'exacerbations et de complications de la maladie, et contribue également à améliorer la santé des personnes atteintes de pancréatite chronique.

Pancréas: où il est et comment ça fait mal

Le pancréas est une partie importante du corps, le seul organe produisant de l'insuline.

De plus, elle est responsable de la production de suc gastrique. Un certain nombre de facteurs différents peuvent causer des problèmes avec cette partie du corps. Comment le pancréas est-il douloureux et quels symptômes peuvent indiquer des problèmes avec cet organe? Est-il possible de soulager les manifestations douloureuses à domicile avant l'arrivée d'un médecin?

Nous approfondirons ces questions..

Fonctions corporelles

Conformément à la structure du fer, il a deux fonctions: exocrine et endocrine.

Les cellules exocrines quotidiennes du corps produisent 0,5 à 1 l de suc pancréatique, qui se compose d'eau, de sels acides et d'enzymes digestives qui décomposent les nutriments entrants avant qu'ils ne soient livrés aux intestins.

Les substances produites par les acini sont des proenzymes inactives, ce qui exclut les dommages au tissu sécrétant lui-même. Lorsque les aliments pénètrent dans le duodénum, ​​plusieurs réactions biochimiques sont déclenchées, ce qui conduit à l'activation des enzymes pancréatiques. La stimulation de la fonction enzymatique du pancréas se produit lors de l'interaction de l'estomac et des intestins. Le suc gastrique, qui contient de l'acide chlorhydrique, pénètre dans l'intestin grêle et stimule la production de cholécystokinine et de sécrétine, qui activent l'activité des acini.

La partie exocrine de la glande sécrète les enzymes suivantes:

  1. Amilazu. Cette enzyme décompose les glucides complexes en disaccharides et oligosaccharides facilement digestibles..
  2. Lipase (cholestérol estérase, phospholipase A et lipase). Les lipases décomposent les graisses prétraitées aux acides biliaires. La bile active les deux premières enzymes et inhibe l'action de la troisième, mais le suc pancréatique contient de la colipase, qui préserve la structure de la lipase.
  3. Protéase (trypsine, chymotrypsine, élastase, carboxy et aminopeptidase). Les protéases participent à la digestion des composés protéiques. Ils brisent les liaisons peptidiques des protéines et en séparent les acides aminés..

Le jus pancréatique a un pH alcalin, ce qui lui permet de neutraliser l'effet du suc gastrique lors de la digestion des aliments glucidiques.

La fonction exocrine est régulée par le système nerveux, qui lie l'intensité de la production d'enzymes pancréatiques au régime alimentaire. La composition du jus dépend du rapport des protéines, des graisses et des glucides dans les aliments.

Les îles Langerhans (pancréas endocrinien) se composent de 5 types de cellules, chacune produisant sa propre hormone:

  1. Cellules alpha. Ces cellules produisent l'hormone glucagon, qui augmente le taux de sucre dans le sang pendant l'exercice, c'est-à-dire agit en face de l'insuline. De plus, cette partie des îlots de Langerhans joue un rôle important dans la prévention de l'hépatose grasse. La proportion de cellules alpha atteint jusqu'à 20% de la masse du pancréas endocrinien.
  2. Cellules bêta. Ils sont responsables de la production d'insuline et régulent le métabolisme des glucides et des graisses. Avec la participation de cette hormone, les tissus corporels accumulent du glucose, réduisant ainsi sa teneur dans le sang. Les cellules bêta sont la partie la plus importante de la partie intrasécrétoire de l'organe: leur proportion atteint jusqu'à 80% de la masse des îlots endocriniens.
  3. Cellules delta. Les cellules de ce type produisent l'hormone somatostatine, qui inhibe l'activité de plusieurs glandes endocrines, dont le pancréas. Cette hormone est également produite dans le principal organe régulateur du système endocrinien - l'hypothalamus. La proportion de cellules delta dans la partie intracrétoire du pancréas ne dépasse pas 10%.
  4. Cellules PP. Ils sont responsables de la sécrétion du polypeptide pancréatique (PP), qui inhibe la production d'enzymes de la glande elle-même et stimule la production de suc gastrique. La proportion de cellules PP est jusqu'à 5% de la masse de l'organe endocrinien.
  5. Cellules d'Epsilon. Les cellules de type Epsilon, dont la part est inférieure à 1% de la masse des îlots endocriniens, produisent ce que l'on appelle. Ghréline «hormone de la faim», qui stimule l'appétit.

La destruction des cellules alpha et bêta entraîne de graves conséquences pour l'organisme, car les hormones qui régulent le métabolisme des glucides ne sont produites que dans le pancréas.

Où est le pancréas?

Le pancréas (voir photo) est situé dans la cavité abdominale (approximativement au niveau des première et deuxième vertèbres lombaires). L'organe est situé derrière l'estomac et est étroitement attaché à lui et au duodénum.

Si vous effectuez une projection sur le côté de la paroi abdominale, son emplacement est à environ 5-10 cm au-dessus du nombril. La tête de la glande est entourée par le duodénum, ​​qui l'entoure en forme de fer à cheval. Les artères pancréatiques-duodénales fournissent du sang au pancréas.

Où est le pancréas chez l'homme photo

Comment le pancréas fait-il mal aux humains?

La douleur résultant de changements dans le pancréas peut être de nature différente - tirant droit ou coupant aigu, jusqu'à la dague (avec péritonite). Cela dépend de la nature et de l'étendue de la lésion de la glande, ainsi que de l'implication des feuilles péritonéales dans le processus inflammatoire (péritonite).

La pancréatite aiguë avec œdème se caractérise par une douleur soudaine aiguë, souvent encerclante, se propageant vers le haut de l'abdomen, le côté gauche et la région lombaire. En raison de l'œdème, une sensation de plénitude apparaît à l'emplacement du pancréas, une pression sur la surface interne des côtes. Dans de tels cas, l'utilisation d'antispasmodiques est inefficace. La douleur peut être légèrement réduite uniquement en position assise avec le corps incliné vers l'avant et vers le bas.

Au plus fort de la douleur (et parfois même avant qu'elle ne survienne), des vomissements peuvent commencer, qui se répètent plusieurs fois et n'apportent pas toujours de soulagement. Le contenu du vomi peut être mangé par la nourriture ou la bile (dans le cas d'un estomac vide), le goût est aigre ou amer.

Des symptômes similaires (douleur intense, vomissements) peuvent être observés avec des exacerbations de l'ostéochondrose dans la colonne lombaire, avec des maladies rénales et des zona. Une étude supplémentaire aidera à déterminer la suspicion de pancréatite. Avec l'ostéochondrose lombaire, une douleur des vertèbres pendant la palpation est observée, avec des problèmes avec les reins - une augmentation de la douleur en frappant le bas du dos, avec des bardeaux sur la peau, il y a une éruption cutanée caractéristique. La pancréatite se caractérise par l'absence de tous ces symptômes..

La pancréatite chronique se caractérise par des douleurs d'intensité un peu moindre, et elles surviennent le plus souvent en raison de violations du régime alimentaire. Le danger d'exacerbations de la pancréatite chronique est l'apparition de tumeurs pancréatiques, y compris malignes (cancer).

Quelles maladies la douleur indique-t-elle??

L'apparition d'un syndrome douloureux dans le pancréas est toujours un signe de troubles conduisant au développement de maladies graves. À mesure que la fonctionnalité de l'organe diminue, des processus pathologiques accompagnent de telles maladies:

  1. La pancréatite est une inflammation des tissus des glandes. Elle s'accompagne de l'accumulation et de l'activation d'enzymes sécrétées par le fer, ce qui conduit à sa destruction (auto-digestion). En même temps, des substances sont libérées qui, pénétrant dans le sang, endommagent les tissus d'autres organes - le cœur, le foie, les reins, les poumons et le cerveau;
  2. Un abcès est l'une des complications de la pancréatite causée par une consommation excessive d'alcool. Elle se caractérise par l'accumulation de tissus morts de la glande et leur suppuration ultérieure;
  3. La nécrose pancréatique est une conséquence de la forme aiguë de la pancréatite. Accompagné de nécrose cellulaire. Peut provoquer des saignements abdominaux;
  4. La thrombose chronique de la veine splénique est le résultat du développement d'une pancréatite. Accompagné de vomissements de sang et de fortes douleurs. Elle entraîne une augmentation de la taille de la rate et une diminution des défenses de l'organisme;
  5. La cholestase est une complication de la forme chronique de la pancréatite. Il se caractérise par une violation des processus biliaires et une stagnation de la bile;
  6. Cancer du pancréas - le développement de tumeurs malignes dans les zones épithéliales du tissu glandulaire et des canaux. Peut apparaître dans le contexte du diabète sucré, de la pancréatite chronique et de l'adénome pancréatique;
  7. Diabète sucré - se développe dans le contexte d'une carence en insuline, ce qui entraîne une altération du traitement du glucose et une augmentation excessive de sa quantité dans le sang (hyperglycémie). Accompagné de dommages aux systèmes nerveux, musculaire, respiratoire, immunitaire, cardiovasculaire et reproducteur.

Toute maladie causée par un dysfonctionnement pancréatique représente un grave danger non seulement pour la fonctionnalité du système digestif, mais également pour la vie humaine..

Diagnostique

Le diagnostic des problèmes pancréatiques comprend un certain nombre de mesures:

  1. Examen visuel du patient par un médecin. Le spécialiste interroge le patient, surveille la couleur des muqueuses et de la peau.
  2. Palpation des zones douloureuses. Pour un tel examen, le patient prend d'abord une position allongée sur le dos, puis sur le côté gauche. Lorsque le pancréas est affecté, la douleur sur le côté est généralement moins aiguë.

De plus, le médecin prescrit généralement une liste de tests nécessaires, notamment:

  1. Analyse sanguine générale. Les troubles de la glande provoquent généralement une augmentation des globules blancs.
  2. Détection des taux de tripase, d'amylase et de lipase dans le sérum sanguin.
  3. De plus, une étude des enzymes hépatiques est recommandée: phosphatase alcaline, bilirubine et ATL. L'augmentation des taux peut indiquer une attaque de pancréatite causée par le mouvement des calculs biliaires.
  4. Analyse d'urine pour détecter les niveaux d'amylase.
  5. Analyse excessive des selles pour l'excès de graisse, de trypsine et de chymotrypsine.

De plus, des méthodes de diagnostic instrumentales sont utilisées:

  1. Roentgenography Avec son aide, il s'avère que le fer est agrandi ou non..
  2. Ultrason Aide à étudier les caractéristiques des contours de l'organe, détermine la présence de calculs biliaires, l'état du canal excréteur.
  3. IRM Il est utilisé pour clarifier le diagnostic, détermine la présence de nécrose pancréatique ou de liquide dans le péritoine.

Bien sûr, la première chose à faire pour déterminer ce qui fait mal au pancréas est de consulter un spécialiste. Après tout, un diagnostic indépendant, ainsi que l'automédication, peuvent être dangereux pour la santé.

Traitement

Avec une attaque de pancréatite aiguë, un jeûne complet est nécessaire pendant 1-2 jours, car le jus pancréatique dans ce cas sera produit en quantité minimale et la charge de la glande sera supprimée. Habituellement, l'appétit diminue ou disparaît complètement quelques jours avant une exacerbation. Pendant cette période, vous devez boire de l'eau alcaline (eau minérale sans gaz, une solution de bicarbonate de soude) ou un bouillon d'églantier.

Si vous avez des douleurs abdominales sévères, des vomissements sévères ou une douleur modérée pendant plusieurs jours, vous devez absolument contacter un établissement médical, car ces symptômes peuvent également être des signes de cholécystite, d'appendicite, d'ulcère gastroduodénal ou d'obstruction intestinale..

En cas de pancréatite aiguë, l'hospitalisation et le traitement dans un hôpital sont nécessaires. Pour éviter la déshydratation et normaliser la pression, un compte-gouttes est placé. Des analgésiques et des médicaments qui suppriment la sécrétion d'enzymes sont prescrits. Dans les 3-4 premiers jours, ils sont administrés par voie intraveineuse, et après un certain soulagement sont pris sous forme de comprimés. Afin de réduire la douleur dans le pancréas, de la glace peut être appliquée.

Régime et nutrition

Un régime amaigrissant est un élément très important dans le traitement et la prévention des exacerbations de la pancréatite. Si vous négligez cela, tout médicament peut être impuissant..

PouvezC'est impossible
  • Poulet, dinde, lapin, de poisson - morue, brème, sandre, brochet;
  • Plats cuits à la vapeur;
  • Kéfir, yaourt;
  • Caillé aigre, fromage frais;
  • Légumes bouillis ou cuits au four;
  • Soupe de légumes, céréales, nouilles;
  • Riz, flocons d'avoine, sarrasin, pâtes;
  • Omelette;
  • Beurre et huile végétale sans traitement thermique;
  • Kissel, compote, gelée.
  • Aliments gras, aliments frits;
  • Saucisses, conserves, viandes fumées, cornichons;
  • Viande en gelée, aspic;
  • De l'alcool;
  • Jus aigres;
  • Thé et café forts;
  • Confiserie (gâteaux, pâtisseries), crème glacée;
  • Épices épicées, épices et assaisonnements, moutarde, raifort.

Étant donné que le rapport qualitatif et quantitatif des enzymes produites par le fer varie en fonction de la composition des produits consommés à un repas, il est recommandé de passer à une nutrition distincte afin de réduire la charge en fer, c'est-à-dire de consommer des protéines et des glucides dans différents repas..

Aussi, ne pas trop manger: l'apport calorique quotidien ne doit pas dépasser la norme correspondant à l'âge, au sexe et au coût de l'énergie physique.

Pancréas: où il est et comment ça fait mal

Le pancréas est classé comme système digestif, cependant, son travail affecte directement les systèmes endocrinien, cardiovasculaire, excréteur et immunitaire..

Cet organe remplit deux fonctions principales: il fournit aux intestins les enzymes nécessaires à la digestion et produit des hormones qui régulent les processus métaboliques. À l'heure actuelle, la médecine a atteint un niveau où elle peut assurer la vie d'une personne même sans cet organe, mais une telle vie peut difficilement être qualifiée de confortable et d'insouciante, car elle consistera en restrictions constantes et en thérapie de remplacement. Par conséquent, il est si important de surveiller la santé et le fonctionnement normal du pancréas.

Caractéristiques de l'emplacement et de la structure

L'emplacement de la glande est la cavité abdominale. Il occupe une position centrale entre la vésicule biliaire, la partie inférieure de l'estomac, la rate et le duodénum.

Malgré le fait que l'emplacement soit clairement indiqué dans le nom, cela ne reflète pas toujours exactement l'essence. En position couchée, le pancréas est situé directement sous l'estomac, mais lorsque la personne est en position verticale, l'organe se déplace vers le côté gauche du corps et plus près de la colonne vertébrale.

Si vous regardez le corps humain, la projection de la glande tombe sur la zone de 5 à 8 cm au-dessus du nombril chez un adulte à la frontière des vertèbres thoraciques et lombaires. Dans les milieux non médicaux, cet endroit est appelé "sous la fosse".

Les tissus de cet organe ont une structure tubulaire alvéolaire lâche, légèrement différente les uns des autres selon les fonctions exercées:

  • Endocrine - la production de glucagon, d'insuline et de ghréline, qui régulent la glycémie, l'appétit et empêchent la dégénérescence graisseuse des structures hépatiques.
  • Exocrine - le développement de la sécrétion pancréatique, qui contient des enzymes et des sels dissous dans l'eau. En raison de la présence de ces enzymes, la digestion et l'absorption des protéines, des lipides et des glucides se poursuivent. De plus, il y a des sels acides dans le suc pancréatique qui lui donnent une réaction alcaline. Cela est nécessaire pour neutraliser les masses alimentaires de l'estomac rempli d'acide, car pour les intestins, l'environnement acide est agressif et peut détruire l'épithélium.

Le tissu pancréatique principal est constitué de lobules appelés acini. Chaque acinus est délimité par le tissu conjonctif adjacent. Un petit canal excréteur s'écarte du lobule, s'écoulant dans le canal commun, qui va à l'intérieur de la glande, se connecte au canal biliaire et s'ouvre dans la cavité duodénale.

Entre les acini, il y a des îles de Langerhans - des structures sans canaux excréteurs, mais communiquant à travers un réseau capillaire dense. À travers ces filets, des îlots de Langerhans sécrètent du glucagon et de l'insuline.

Anatomiquement, l'organe est divisé en 3 parties:

  • La tête est une partie épaissie située dans la boucle du duodénum. Il est délimité avec d'autres parties de la veine porte..
  • Le corps est la partie médiane située sous l'estomac.
  • Queue - fait le tour de l'estomac et va à la colonne vertébrale. Dans cette partie, la production d'insuline se produit..

La couleur du tissu pancréatique est gris-rose. Il prend la deuxième place en taille, juste derrière le foie. Au moment de la naissance, sa longueur est de 5 cm et à l'âge adulte atteint 20 cm La largeur dans la partie la plus épaisse est de 5 cm.

Des informations complètes sur le pancréas sont présentées dans cette vidéo..

Localisation de la douleur

L'objectif principal des sensations douloureuses dépend directement de la partie structurelle où se produisent les processus pathologiques.

  • Lorsque la tête est affectée, des sensations désagréables proviendront de l'hypochondre droit, souvent plus près de la surface abdominale.
  • Si la cause de la maladie est localisée dans le corps de l'organe, les événements spasmodiques se refléteront dans la ligne médiane du corps «sous le creux de l'estomac».
  • Avec le foyer de la maladie situé dans la queue, la douleur se fait sentir à gauche dans l'hypochondre.

Il y a des cas fréquents où toutes les parties structurelles sont impliquées dans le processus pathologique. Dans ce cas, la douleur entoure tout le corps et la région épigastrique avec une nette augmentation du côté gauche..

Pourquoi le pancréas fait-il mal?

Les causes de l'inconfort peuvent être à court terme, après l'élimination de laquelle la douleur cesse. Ces facteurs comprennent:

  • trop manger;
  • stress sévère;
  • une grande dose d'alcool;
  • certains médicaments.

Mais avec l'apparition fréquente de ces facteurs, le processus pathologique peut devenir permanent et affecter les caractéristiques anatomiques et physiologiques. En outre, les facteurs de risque provoquant des maladies pancréatiques sont:

  • une mauvaise alimentation, une abondance d'aliments gras dans l'alimentation ou l'utilisation périodique de régimes stricts;
  • tabagisme chronique ou alcoolisme;
  • traumatisme mécanique;
  • violation des processus métaboliques;
  • maladies du système digestif;
  • cholélithiase;
  • la présence d'infections parasitaires ou virales;
  • destruction des tissus liée à l'âge;
  • hormonothérapie;
  • prédisposition héréditaire.

La glande réagit avec sensibilité au contexte émotionnel d'une personne, de sorte que la dépression à long terme ou les sentiments forts constants sont une cause fréquente de l'apparition de processus destructeurs. Ce modèle est particulièrement visible chez les femmes.

Symptômes principaux

En règle générale, les symptômes de processus pathologiques ne se produisent pas. Aux étapes initiales, le corps essaie de réguler et de corriger les violations par le potentiel interne, mais avec l'action constante du stimulus, la ressource de récupération est épuisée. À ce stade, l'organe commence à signaler à la personne la maladie par la douleur et l'inconfort.

C'est la douleur qui est le principal symptôme des maladies pancréatiques. Les sensations peuvent être différentes en force et en nature avec ces types de douleur:

  • forte, nette ou brûlante, se transformant en zona;
  • paroxystique local, alternant avec des périodes d'atténuation;
  • terne ou douloureux.

Les sensations peuvent être si fortes qu'elles provoquent un choc douloureux. Une caractéristique est que la douleur diminue quelque peu ou disparaît complètement au moment où une personne prend une position assise avec une inclinaison vers l'avant ou saisit ses genoux avec ses mains. En position couchée, la douleur, au contraire, augmente, à mesure que la pression sur le nerf principal, l'organe innervateur, augmente.

Le plus souvent, les convulsions apparaissent peu de temps après avoir mangé. Si la douleur n'est pas liée à la nourriture et survient de façon imprévisible, cela peut être le signe d'un processus tumoral..

En plus de la douleur, les maladies du pancréas provoquent les symptômes suivants:

  • Nausée et vomissements. Les vomissements peuvent comprendre des aliments non digérés et de la bile, ce qui donne une couleur verdâtre, ce qui provoque un goût amer de vomi. Après les vomissements, les nausées ne disparaissent pas.
  • Les selles deviennent instables, la diarrhée et la constipation apparaissent. Les matières fécales contiennent des particules d'aliments non digérés dans les intestins, peuvent acquérir une couleur blanche en raison des inclusions de graisse. Il y a une flatulence accrue, des flatulences et des grondements dans les intestins.
  • Miction rapide, surtout après avoir mangé.
  • Signes d'intoxication, tels qu'une détérioration générale du bien-être, des maux de tête, une pâleur de la peau.
  • Augmentation de la température jusqu'à 38 ° С, et en cas d'inflammation - jusqu'à 40 ° С.
  • Détérioration de l'appétit, peur de manger en raison du risque de détérioration ultérieure, perte de poids.
  • Une augmentation de l'organe, ce qui entraîne une augmentation de la pression sur les structures voisines. Dans ce cas, il peut y avoir une sensation de satiété et de pression désagréable dans la région épigastrique, des difficultés à respirer. Parfois, vous pouvez sentir cette augmentation pendant la palpation.

De telles manifestations affectent l'humeur d'une personne, le patient devient irritable ou déprimé, son sommeil nocturne est souvent perturbé.

Les symptômes peuvent ne pas apparaître d'un seul coup, mais si plusieurs d'entre eux sont présents, c'est un signe certain de dysfonction pancréatique..

Maladie pancréatique

Il existe de nombreuses pathologies de cette glande, toutes affectent la taille, la structure et la physiologie de l'organe. Les plus courants sont:

Chacune de ces maladies survient pour diverses raisons et entraîne diverses conséquences pour le corps..

Pancréatite aiguë

Le tableau clinique est dû au fait que le secret qui provoque une irritation des parois internes n'est pas complètement excrété par la glande. La pression hydraulique dans les conduits augmente de ce fait, ce qui provoque une crise aiguë de pancréatite.

Cela s'accompagne d'une douleur très intense, qui affecte le haut de l'abdomen, et peut également se propager aux zones lombaire et cardiaque. Une caractéristique est que les analgésiques standard ne sont pas en mesure d'arrêter le syndrome de combat. Cela provoque une sueur collante, des mains et des pieds tremblants, des vomissements incontrôlés et d'autres signes de choc douloureux. Souvent, une attaque provoque des troubles des selles.

Des taches bleuâtres peuvent apparaître sur le corps et la sclérotique prend une teinte jaune. Si l'attaque est causée par un abcès, cela provoque une augmentation significative de la température.

Dans les cas graves, l'attaque peut entraîner la formation de pseudokystes, une nécrose des tissus ou une défaillance d'organes multiples, il est donc préférable d'appeler une ambulance et d'aller à l'hôpital.

Si le patient ignore les crises aiguës et ne commence pas le traitement, la pancréatite peut prendre la forme d'une maladie chronique.

Pancréatite chronique

En raison du retard systématique des enzymes à l'intérieur du parenchyme de la glande, son auto-destruction ou la cicatrisation des tissus conjonctifs se produit. Cela provoque une violation constante de l'approvisionnement en sang de l'organe et de sa sclérose, ce qui entraîne une diminution de la taille.

Les douleurs sont moins prononcées, mais les symptômes dyspeptiques apparaissent plus souvent: une diarrhée constante devient courante. Avec la pancréatite chronique, le poids du patient diminue dynamiquement, il ressent une aversion pour les aliments riches en graisses.

Un symptôme courant est une transpiration excessive, qui s'aggrave la nuit. La salivation devient également plus active et des dépôts denses sont visibles sur la membrane muqueuse de la langue.

L'évolution de la pancréatite chronique est caractérisée par des exacerbations périodiques et des rechutes qui les suivent. L'exacerbation peut être déclenchée par l'utilisation d'aliments épicés, gras et salés, d'alcool.

La pancréatite chronique est traitée à l'hôpital et en ambulatoire. Sous réserve du respect continu du régime prescrit, des résultats significatifs peuvent être obtenus et les symptômes de la maladie minimisés..

Maladies tumorales

Les symptômes des tumeurs bénignes et malignes du pancréas sont largement similaires, car la croissance des tissus atypiques augmente la pression sur les canaux et rend difficile le suc pancréatique.

L'évolution de la maladie dépend de la partie de l'organe dans laquelle la tumeur est apparue et de sa taille actuelle. Mais les signes caractéristiques sont des douleurs à l'abdomen, au dos, sur les côtés du sternum. Le processus s'accompagne de troubles digestifs.

Dans les premiers stades, les signes peuvent être complètement absents. Le bien-être dure jusqu'à ce que le néoplasme atteigne une taille significative. Avec le cancer, la perte de poids se produit beaucoup plus rapidement et la détérioration de l'état général du patient se produit plus rapidement qu'avec une tumeur bénigne. Dans les deux cas, la jaunisse apparaît souvent.

Le pronostic dépend du moment où le patient est venu pour des soins médicaux et de la rapidité avec laquelle il a été traité.

Où aller pour les maladies pancréatiques

Si le patient présente des manifestations aiguës de la pathologie, l'appel urgent à une ambulance est la bonne solution. Cela doit être fait avec de telles manifestations:

  • douleur intolérante;
  • augmentation de la température;
  • saute dans la tension artérielle;
  • sueur collante;
  • vomissements incontrôlables;
  • maux de tête et confusion.

Le patient sera placé dans un hôpital où l'assistance nécessaire sera fournie..

Dans d'autres cas, il est nécessaire de contacter le thérapeute local, qui prescrira le déroulement de l'examen et enverra pour consultation à des spécialistes étroits. Le plus souvent, le traitement se déroule sous la direction d'un gastro-entérologue, qui procède d'abord à un examen de suivi approfondi. La thérapie peut avoir lieu à l'hôpital ou à domicile..

Si la maladie affecte la prise d'insuline et de glucagon dans le sang, l'endocrinologue sélectionnera des médicaments de substitution hormonale et choisira des tactiques de traitement.

Dans le cas où le diagnostic a révélé la présence d'une tumeur, une consultation immédiate avec un oncologue est nécessaire. Ce médecin pourra évaluer la nécessité d'une intervention chirurgicale ou d'un traitement par chimiothérapie..

L'attention et la surveillance constante de sa santé en cas de dysfonctionnements pancréatiques peuvent empêcher le développement de complications et améliorer la qualité de vie, donc on ne peut ignorer les symptômes de la maladie de cet organe, ce qui est important pour tout le corps.