Comment soulager la douleur pancréatique

La douleur dans le pancréas ne se produit jamais comme ça. La cause de leur apparition est la pancréatite, caractérisée par le développement de processus inflammatoires dans cet organe. Ils peuvent survenir à la fois sous forme chronique et aiguë. Mais malgré cela, l'attaque douloureuse pour tout le monde se déroule selon le même «scénario». Étant donné la prévalence répandue de cette maladie chez les personnes d'âges divers, la question de savoir comment et comment soulager la douleur dans le pancréas inquiète un grand nombre de personnes. Après tout, une attaque peut survenir de manière absolument inattendue et il n'est pas toujours possible de consulter immédiatement un médecin. Et quelles activités aident à éliminer la douleur pancréatique, vous découvrirez maintenant.

Le pancréas fait-il vraiment mal?

Avant de prendre des mesures pour éliminer l'attaque, vous devez savoir exactement comment le pancréas fait mal, car les symptômes qui se produisent lors de son inflammation apparaissent également souvent avec des maladies d'autres organes internes. Le pancréas chez l'homme est situé derrière l'estomac. Il a plusieurs départements - la queue, la tête et le corps.

Le corps du pancréas est situé directement derrière l'estomac, la queue est du côté gauche de la cavité abdominale, près de la rate, et la tête est située du côté droit et recouvre le duodénum. Considérant que toutes ces parties de la glande sont étroitement attachées à d'autres organes, avec leur inflammation, il peut sembler à une personne que c'est le pancréas qui fait mal, mais en fait, cela peut ne pas être le cas.

Si le pancréas fait mal, une personne ressent une douleur aiguë, qui est le zona. Dans ce cas, d'autres symptômes caractéristiques de la pancréatite apparaissent. À savoir:

  • nausées, qui provoquent souvent l'ouverture de vomissements;
  • une sensation d'amertume dans la bouche, ce qui indique une violation de l'écoulement de la bile du duodénum 12 (le travail de cet organe est étroitement lié au pancréas, et lorsqu'il devient enflammé, sa fonctionnalité est également altérée);
  • violation des selles;
  • blanchiment de la peau;
  • la faiblesse;
  • fièvre (si ce symptôme se produit, cela indique déjà un cours compliqué de la maladie);
  • cardiopalmus.

Dans ce cas, des sensations douloureuses peuvent survenir dans différentes parties de l'abdomen, selon la partie de l'organe enflammée. En règle générale, avec des dommages à la queue du pancréas, ils sont localisés dans la région de l'hypochondre gauche, si la tête est enflammée, dans l'hypochondre droit. Lorsque le corps de la glande est affecté, il peut y avoir une sensation de mal d'estomac, mais dans ce cas, ils peuvent être administrés au lombaire ou au sternum.

Si une personne développe une douleur dans le haut de l'abdomen, s'étendant vers le dos, dont l'intensité ne dépend pas de l'apport alimentaire, cela indique le développement de processus inflammatoires dans la glande, accompagnés d'un gonflement sévère de l'organe, de lésions des terminaisons nerveuses et d'une augmentation de la pression à l'intérieur du pancréas.

Si vous ressentez une douleur dans l'abdomen supérieur droit ou gauche, cédant dans la région lombaire, qui, en se penchant en avant, devient moins prononcée, cela indique déjà le développement d'une névrite pancréatique. Et dans les cas où la douleur est complétée par des épisodes de nausées et de vomissements, après quoi le patient ne ressent aucun soulagement, cela indique déjà une augmentation de la pression dans le pancréas qui se produit dans le contexte de la formation de formations kystiques dans l'organe..

Cet organe peut faire mal non seulement en raison du développement de processus inflammatoires, mais également dans le contexte de:

  • modifications de la glande;
  • augmentation de la pression en elle;
  • changements fibrotiques affectant les nerfs sensoriels;
  • la formation de formations kystiques dans les tissus de la glande ou avec un cancer;
  • ischémie;
  • modifications des organes voisins, augmentation de leur taille.

Comme il existe de nombreuses causes de douleur dans le pancréas, il est d'abord nécessaire d'établir les facteurs exacts qui ont déclenché leur apparition. Il est impossible d'effectuer un traitement sans cela, car des mesures inadéquates ne peuvent qu'aggraver le développement de processus pathologiques.

Comment soulager une attaque?

Si vous êtes sûr à 100% que c'est le pancréas qui est malade, et non un autre organe, vous devriez immédiatement consulter un médecin. Il n'est pas nécessaire de le traiter indépendamment, car cela peut entraîner des conséquences négatives.

Si vous remarquez une douleur aiguë grave à la ceinture, vous devez immédiatement appeler une équipe d'ambulance, car son apparition indique de graves processus pathologiques dans le pancréas, ce qui peut entraîner une violation complète de ses fonctions. Les personnes atteintes de pancréatite chronique doivent être particulièrement prudentes, car à chaque attaque ultérieure, les risques de développer des processus nécrotiques dans la glande augmentent plusieurs fois.

Pour soulager la douleur dans le pancréas, ne saisissez pas immédiatement la pilule. Dans l'inflammation aiguë de cet organe, ils ne doivent pas être pris du tout, car ils pénètrent dans l'estomac et activent la production d'enzymes digestives, ce qui entraînera une augmentation de la douleur.

En cas d'attaque de pancréatite, la principale mesure thérapeutique est un régime alimentaire qui donne au pancréas un repos complet, dans lequel il restaure ses fonctions beaucoup plus rapidement. À ce stade, seule l'eau minérale non gazeuse est autorisée à être bue. Le premier repas n'est autorisé que 2 à 3 jours après le début de la douleur.

Mais pour anesthésier le pancréas, un régime ne suffit pas. Dans ce cas, vous devrez également prendre des médicaments spéciaux, parmi lesquels des analgésiques et des antispasmodiques. Ces derniers aident à soulager rapidement les spasmes qui se produisent dans les canaux pancréatiques et à rétrécir leur lumière, ce qui complique le processus d'écoulement du suc pancréatique dans le duodénum. Et les analgésiques soulagent la douleur, ce qui permet au patient de se sentir beaucoup mieux.

Pour éliminer l'attaque, les médecins prescrivent le plus souvent Ibuprfoen ou Analgin. Cependant, ces fonds ne permettent pas dans tous les cas de se débarrasser des symptômes désagréables. Si la douleur est très intense, des analgésiques narcotiques tels que le tramadol sont utilisés..

Si un régime alimentaire affamé et la prise de ces médicaments n'ont pas d'effet positif, les bloqueurs des récepteurs histaminiques H2 sont prescrits pour réduire la production d'enzymes digestives, ce qui aide à entrer dans le pancréas dans un état de repos complet.

Quels médicaments devront être pris plus loin, seul le médecin décide, en tenant compte de l'état général du patient, de la gravité de l'attaque et de la gravité de l'évolution de la maladie. Cependant, il existe une règle principale que tous les médecins observent lorsqu'ils traitent un pancréas enflammé - après l'arrêt de l'attaque, ils prescrivent des préparations enzymatiques qui doivent être prises pendant 3 à 6 mois..

Soulagement de la douleur à domicile

Si l'état du patient est satisfaisant et que la douleur dans le pancréas n'est pas prononcée, le traitement peut bien avoir lieu à domicile. Pour cela, des médicaments prescrits par un médecin et des médecines alternatives peuvent être utilisés. Cependant, ils ne peuvent être utilisés qu'après l'approbation du médecin traitant et doivent être associés à un traitement médicamenteux et à un régime alimentaire..

Quant au régime, les personnes qui ont déjà traité une pancréatite savent que son respect est très important. Après tout, toute erreur nutritionnelle peut entraîner une exacerbation de la maladie et la survenue d'une autre attaque.

Une personne avec un pancréas enflammé doit être exclue de son alimentation une fois pour toutes:

  • plats frits et gras;
  • graisse;
  • viandes et cornichons fumés;
  • pâtisseries fraîches riches;
  • plats épicés;
  • produits laitiers et laitiers fermentés à haute teneur en matières grasses (plus de 1,5%);
  • boissons alcoolisées.

Tous les plats doivent être bouillis ou cuits à la vapeur. Ils doivent être consommés sous une forme chaude, de préférence frottée, en petites quantités. Au total, au moins 5 repas doivent être pris par jour, mais ces derniers doivent avoir lieu 2 à 3 heures avant le coucher..

En ce qui concerne le traitement du pancréas avec des remèdes populaires, il est important de comprendre quand ils peuvent être utilisés et quand non. Ainsi, par exemple, avec une inflammation aiguë, il est impossible d'utiliser une médecine alternative. Dans ce cas, la personne a besoin d'une hospitalisation urgente et il ne peut être question d'aucun traitement à domicile.

Si l'inflammation n'est pas sévère et ne nécessite pas d'hospitalisation du patient, le recours à la médecine alternative est possible, mais uniquement après consultation préalable d'un spécialiste. Et si nous parlons des remèdes populaires les plus efficaces dans ce cas, nous devrions mettre en évidence les éléments suivants.

Jus de pomme de terre

La médecine alternative la plus sûre et la plus efficace, qui non seulement améliore la digestion et soulage le stress pancréatique, mais aide également à éliminer la douleur pancréatique. Faire du jus est facile. Pour ce faire, prenez une pomme de terre, soigneusement lavée à l'eau courante et râpée, sans la peler. Ensuite, le jus est extrait de la masse résultante avec les mains et immédiatement il est bu. Ces procédures doivent être effectuées avant chaque repas.

Kissel aux graines de lin

C'est également un très bon remède qui aide à combattre l'inflammation du pancréas et la douleur. Pour le préparer, vous devez prendre seulement 1 cuillère à soupe. graines de lin, versez-le avec un verre d'eau et laissez cuire 10 minutes à feu doux après ébullition. Ensuite, la gelée doit être insistée pendant environ une heure, puis filtrer. Ce produit est pris sous forme de chaleur 3-4 fois par jour avant les repas, ½ tasse.

Bouillon d'avoine

Bon anti-inflammatoire. Il est préparé comme suit: l'avoine est trempée dans de l'eau froide pendant une journée, après quoi elle est séchée et broyée à l'état de poudre à l'aide d'un moulin à café ou d'un mélangeur. Ensuite, prenez 1 cuillère à café. la poudre obtenue, verser un verre d'eau et cuire à feu doux pendant une demi-heure, sans laisser le liquide bouillir. La composition résultante doit être bue en entier pour 1 accueil chaleureux. Il vaut la peine de faire cette procédure le matin à jeun.

Infusion d'eau de propolis

Cet outil élimine non seulement l'inflammation dans le pancréas et soulage la douleur, mais a également un effet antibactérien. Pour préparer l'infusion, vous devez prendre 10 g de propolis broyée et y verser 100 ml d'eau bouillie réfrigérée. Verser ensuite la composition résultante dans un thermos et insister pendant 24 heures. Il est recommandé de prendre une perfusion de 1-2 cuillères à soupe. avant chaque repas.

Bouillon d'églantier

C'est également un très bon outil qui aide à arrêter rapidement la douleur dans la projection du pancréas et à soulager l'inflammation. Pour le préparer, vous avez besoin de 2 cuillères à soupe. baies d'églantier, qui doivent être versées 0,5 litre d'eau, porter à ébullition et insister 20-30 minutes. Ensuite, le bouillon doit être filtré. Il doit être consommé sous forme chaude, ½ tasse avant chaque repas.

Rappelez-vous que si vous avez des douleurs dans le pancréas et que vous ne connaissez toujours pas la véritable cause de leur apparition, vous ne devez jamais vous auto-soigner. Il est nécessaire de subir un examen complet, qui établira le mécanisme exact de l'apparition de la douleur, après quoi il sera possible de déterminer les autres tactiques de traitement. Mais cela doit être fait avec le médecin.

Douleur dans la pancréatite chronique: un mécanisme de développement et comment soulager les symptômes

Le soulagement de la douleur est une priorité dans le traitement de toute forme de pancréatite. Comment la pancréatite chronique fait mal et comment soulager la maladie?

Mécanisme de développement de la douleur

Le développement de la douleur dans la pancréatite chronique peut être affecté par divers facteurs et toutes sortes de processus qui se développent dans la glande. Combien de temps la pancréatite chronique fait-elle mal? La gravité de ces douleurs dépend de nombreux aspects. Les facteurs suivants peuvent provoquer un syndrome douloureux:

  • affaiblissement de la microcirculation dans les tissus (réduction de l'apport d'oxygène aux cellules, développement d'une ischémie);
  • obstruction (obstruction) des canaux de la glande;
  • changements pathologiques dans le pancréas, qui sont de nature inflammatoire et dystrophique.

La forme aiguë de la pathologie est due à des changements du type inflammatoire dans l'organe lui-même, c'est-à-dire le pancréas. Par conséquent, les symptômes suivants sont observés:

  • forte douleur;
  • le développement de poches;
  • violation des capacités fonctionnelles du corps;
  • couleur malsaine (rougeur).
Pancréas enflammé

L'enflure se développe dans le contexte d'une accumulation excessive de liquide, ce qui a un effet négatif. Dans le processus, l'œdème exerce une pression sur le tissu glande.

De plus, le développement de zones dystrophiques est observé, qui peut être sous la forme de foyers uniques ou de lésions d'organes totales.

Dans ce cas, il y a une violation claire de l'intégrité du pancréas, donc le syndrome douloureux de la pancréatite a un caractère croissant.

La pancréatite chronique est causée par des processus inflammatoires moins intenses. Cette forme de pathologie est caractérisée par le développement de troubles de la microcirculation et la formation de tissu conjonctif au lieu de glandulaire. Comme la pathologie se développe dans certaines parties de la glande, divers types de néoplasmes peuvent être diagnostiqués. En conséquence, il y a une compression des zones, y compris des zones saines, ce qui conduit à une perturbation de la sortie des enzymes, la douleur dans la pancréatite chronique devient plus intense.

Où exactement la pancréatite chronique fait-elle mal, comment déterminer la pathologie? Le plus souvent, le patient observe une douleur au centre de l'abdomen plus près de l'hypochondre droit. Dans ce cas, les douleurs font mal, contrairement à la forme aiguë de la maladie.

La douleur dans la pancréatite se situe au centre de l'abdomen, plus près de l'hypochondre droit

Pancréatite chronique: une caractéristique de la douleur

Les douleurs qui peuvent survenir avec la pancréatite chronique, leur nature et leur emplacement, dépendent de la forme de la pathologie et de son évolution. Dans le cas d'une forme aiguë, la douleur surviendra après l'ingestion de nourriture, des produits qui sont des irritants immédiats.

Après environ 30 à 40 minutes, le patient commence déjà à ressentir les premiers signes de douleur.

Important! Si vous remarquez un cours de pancréatite chronique sans douleur - ce n'est pas un bon signe. Dans la plupart des cas, ce phénomène peut indiquer le début d'une nécrose tissulaire (nécrose tissulaire).

Accueil Techniques de soulagement de la douleur

Comment soulager la douleur lors du diagnostic de pancréatite chronique? Il n'est pas recommandé d'utiliser des médicaments pour soulager la douleur. La prise de médicaments rend difficile l'identification des douleurs et la détermination de leur localisation. Par conséquent, lorsqu'un «abdomen aigu» se produit, il est recommandé d'appliquer du froid sec ou de la glace.

Si nécessaire, pour éliminer la douleur persistante dans un contexte de pancréatite chronique, les analgésiques du groupe non stéroïdien aideront.

Le paracétamol peut être acheté sous forme de capsules, de comprimés ou de sirop. La posologie du médicament doit être choisie individuellement, mais il est recommandé de commencer à le prendre avec la dose minimale afin d'éviter le développement d'effets secondaires. Dans le cas où l'effet thérapeutique du paracétamol était faible, le diclofénac ou l'ibuprofène est prescrit. L'utilisation à long terme de ces médicaments n'est pas recommandée, car leur composition affecte négativement la muqueuse intestinale.

Important! Il convient également de garder à l'esprit que le soulagement de la douleur dans la pancréatite chronique doit être complet. À cette fin, des préparations enzymatiques sont également prescrites..

La pancréatine est la plus populaire. Le médicament améliore la fonction digestive, soulage la surcharge du pancréas, en conséquence, la douleur devient moins prononcée. De plus, le médicament peut être acheté sans ordonnance d'un médecin et son coût est tout à fait abordable.

La pancréatine peut soulager la douleur et améliorer la digestion

Somastotine dans le traitement de la douleur

Le médicament Somastotin est un peptide synthétique qui réduit la sensibilité de l'organisme à la douleur dans les pathologies du tractus gastro-intestinal et la pancréatite.

L'outil a un effet thérapeutique prononcé et à long terme, de sorte que le traitement minimum vous permet d'obtenir un soulagement persistant de la douleur.

Cependant, le médicament a un vaste groupe de contre-indications et d'effets secondaires, il est donc utilisé exclusivement selon les directives d'un médecin. Il en va de même pour les analogues de Somastin, qui sont prescrits selon le témoignage du médecin après une sélection posologique individuelle.

La somastotine et ses analogues arrêteront la douleur

Antagonistes pour le soulagement de la douleur

Le plus souvent prescrit Famotidine et Nizatidine. Les médicaments ont une quantité minimale d'effets secondaires et réduisent en même temps l'activité de la pepsine, de sorte que l'effet et le soulagement de la douleur se produisent en peu de temps (de 1 heure à 2).

La famotodine vous permet de minimiser l'activité de l'acide chlorhydrique et d'augmenter le pH.

Les IPP (inhibiteurs de la pompe à protons) ont également un effet thérapeutique élevé. Des moyens sont utilisés pour traiter les patients atteints de pathologies gastro-intestinales acido-dépendantes. Cependant, ils sont efficaces dans la pancréatite chronique. Les outils suivants sont considérés comme les plus populaires:

Ces médicaments sont souvent prescrits aux patients atteints de pancréatite, ils sont assez efficaces, sans presque aucun effet secondaire ni contre-indication. Un dosage correctement sélectionné vous permet de prendre des médicaments pendant une longue période sans nuire à la santé générale du patient.

Conseil! En plus des médicaments, il est recommandé de prendre des décoctions à base d'herbes médicinales. En combinaison avec le traitement principal, ils donnent un bon effet thérapeutique..

Gestion de la douleur à l'hôpital

Combien de jours la pancréatite chronique fait-elle mal, quand dois-je aller dans un établissement médical? Dans certains cas, l'élimination de la douleur est réalisée dans un hôpital. Nous parlons ici de l'apparition de douleurs dans la PC, qui ne peuvent faire l'objet d'un traitement médical pendant plus de cinq jours, ou qui ne peuvent pas être complètement arrêtées.

Dans les cas graves, le médecin peut prescrire des médicaments plus puissants.

La douleur débilitante prolongée dans un hôpital est soulagée par l'utilisation d'analgésiques narcotiques. Les médicaments suivants peuvent être utilisés:

  • Tramadol;
  • Promedol.
Le froid sec ou la glace soulagent temporairement la douleur

Avec une douleur particulièrement intense, un complexe d'analgésiques narcotiques et de tranquillisants est prescrit. Les moyens se complètent et augmentent l'efficacité. Des médicaments apaisants ou psychotropes peuvent également être prescrits. Dans certains cas de pancréatite chronique, les patients ont noté des douleurs dorsales constantes. Ce symptôme doit également être considéré comme l'un des signes de CP..

Comment soulager vous-même une crise de pancréatite à la maison

Les personnes atteintes de pancréatite peuvent souvent éprouver des syndromes douloureux. Que faire dans ces cas et comment à la maison vous pouvez soulager l'attaque en l'absence de soins médicaux. Nous en apprendrons plus dans cet article..

Symptômes de pancréatite aiguë

Un organe interne important dans le corps humain est le pancréas, qui aide à digérer les aliments. Il sécrète également de nombreuses hormones et enzymes nécessaires à la digestion. L'inflammation pancréatique provoque une maladie comme la pancréatite.

Il existe deux formes de la maladie:

Dans les deux cas, le processus inflammatoire du pancréas s'accompagne de douleurs aiguës. S'il n'y a pas de traitement approprié et que le patient viole le régime, il y a une lésion du tissu nécrotique, à la suite de quoi une personne peut mourir.

Dans la forme aiguë de pancréatite, les symptômes suivants se produisent souvent:

  • douleur dans l'hypocondre à droite;
  • douleur de ceinture dans le dos;
  • nausée et vomissements;
  • des ballonnements sont observés;
  • manque d'appétit;
  • la pression diminue;
  • mal de crâne;
  • des signes de tachycardie sont observés.

De plus, la douleur peut être légèrement affaiblie si le patient est assis et comprime ses genoux. Même si l'attaque est passée, vous devez demander l'aide d'un médecin pour éviter de graves conséquences.

Souvent, des questions se posent quant au spécialiste à consulter pour reconnaître les signes de pancréatite aiguë. Si ces symptômes se produisent, vous devez contacter un thérapeute qui, après avoir étudié l'état du patient, donnera une référence à un gastro-entérologue. Il mènera une étude et prescrira une thérapie pour prendre des médicaments et suivre un régime strict. Si nécessaire, vous devrez consulter un chirurgien et d'autres spécialistes.

Premiers soins pour la pancréatite aiguë

Que faire en cas de douleur intense dans le pancréas? Comment soulager une crise de pancréatite à la maison? Quiconque a été diagnostiqué avec cela devrait le savoir..

Il n'est pas recommandé de soulager seul une crise de pancréatite à la maison. En cas de douleur intense, une équipe d'ambulance doit être appelée. À l'hôpital, le patient sera sous la surveillance de médecins et il bénéficiera de l'assistance nécessaire. En effet, une intervention chirurgicale est souvent nécessaire. Mais il y a des cas où il n'y a pas de personnel médical à proximité, alors le patient doit soulager une crise de pancréatite à domicile.

Dans de telles situations, il est important de soulager la douleur et de découvrir pourquoi le suc gastrique ne pénètre pas dans cet organe. Une fois l'attaque de la pancréatite supprimée, le patient doit être conduit dans un établissement médical.

Premiers soins pour la pancréatite à domicile

  • le patient ne doit pas faire de mouvements brusques;
  • le jeûne est prescrit, manger peut affecter négativement la condition et intensifier le syndrome douloureux;
  • l'eau doit être donnée toutes les demi-heures dans ¼ tasse;
  • il est interdit de donner des préparations contenant des enzymes pancréatiques: Créon, Panzinorm;
  • le patient doit recevoir une injection de No-shpa ou de chlorhydrate de drotavérine à 0,8 mg;
  • sur la zone où le pancréas est situé et de la glace ou tout autre objet du congélateur est placé sur l'estomac;
  • le patient doit s'asseoir et pencher le corps vers l'avant ou se coucher en position d'embryon.

En cas de vomissements, il est nécessaire d'appuyer avec deux doigts sur la racine de la langue. Vous pouvez boire 2-3 cuillères à soupe d'eau salée, immédiatement après cela, il y aura un réflexe nauséeux. Habituellement, après un vomissement, il s'avère que la pancréatite soulage la douleur pendant un certain temps. Il rend également difficile de respirer avec des attaques, il est donc recommandé de retenir votre souffle afin que les fluctuations thoraciques soient rares, cela aide à soulager la douleur.

Avec une attaque, vous ne pouvez pas prendre de préparations enzymatiques, car elles peuvent augmenter la production de suc gastrique. Il est recommandé de les prendre en rémission. Comment soulager une crise de pancréatite à la maison, le plus sûr serait de prendre un comprimé de No-shpa ou le médicament domestique Drotaverin. S'il y a des vomissements et des nausées, il est préférable de faire une injection intramusculaire d'une solution de Papavérine et de No-shpa.

Souvent, la cause de la forme aiguë de pancréatite est un dysfonctionnement de la vésicule biliaire, à la suite de quoi l'écoulement de la bile est perturbé. Dans ce cas, afin d'alléger la condition, il est recommandé de boire 2 comprimés d'Alohol trois fois par jour. Cependant, s'il y a des calculs rénaux, ce médicament est contre-indiqué. Le soulagement de la douleur pour la pancréatite sera efficace si, avec un agent cholérétique, prenez des médicaments antispasmodiques: Noshpa, Drotaverin. Quelle est la posologie du médicament, il est nécessaire d'étudier attentivement les instructions ou d'appeler l'ambulance, où des spécialistes expérimentés vous demanderont les bonnes actions.

Pourtant, avec une exacerbation de l'attaque, à la maison, comment soulager la douleur avec des médicaments pour la pancréatite. Après tout, le patient ne peut pas toujours deviner quelle maladie a provoqué ce phénomène. La prise de médicaments sans diagnostic rendra difficile la détermination de la véritable cause et compliquera l'évolution de la maladie.

Pour la douleur aiguë, que pour soulager la douleur avec pancréatite avant l'arrivée du médecin. Si le patient est tourmenté par une douleur intense, vous pouvez prendre des médicaments prescrits pour diverses maladies.

Ces médicaments sont généralement prescrits pour la pancréatite chronique..

Comment soulager rapidement une crise de pancréatite, étant à la maison, vous devez respecter trois règles de base:

L'apport alimentaire doit être complètement limité tant que les symptômes de pancréatite aiguë sont présents. Des conditions de calme doivent être créées pour le patient, l'activité physique est interdite. Sur l'hypochondre gauche, vous devez appliquer un coussin chauffant froid. Il est impossible de réchauffer la zone du pancréas, car cela intensifiera les symptômes de la douleur et il sera détruit par ses propres hormones.

Quelle thérapie est requise

Après que l'attaque soit passée, vous ne pouvez pas manger de nourriture, cela peut provoquer une rechute. Cependant, vous ne devez pas vous limiter à boire. Les experts recommandent de boire de l'eau bouillie ou du thé sucré..

Comment soulager la douleur aiguë avec pancréatite, de nombreux patients sont intéressés. Après l'hospitalisation du patient, des analgésiques sont prescrits.

À l'hôpital, ils nettoieront le corps, mettront les compte-gouttes nécessaires, prescriront des médicaments qui aident à restaurer le pancréas et à soulager l'inflammation.Des antidépresseurs sont prescrits avec ces médicaments, car l'état psychologique du patient s'aggrave pendant le traitement. Aussi, si nécessaire, traitement avec des antibiotiques, des inhibiteurs d'enzymes pancréatiques, perfusion de solutions de protéines et de sel.

S'il n'y a pas de traitement approprié, les attaques quotidiennes peuvent entraîner la destruction de l'organe et la mort. Par conséquent, même s'il était possible d'éliminer le syndrome douloureux, vous devez immédiatement contacter un établissement médical et découvrir leur cause.

Prévention après une attaque

Dans la pancréatite chronique, les crises peuvent s'aggraver, il est donc important de savoir comment soulager l'inflammation pancréatique à la maison. Les médicaments à prendre dans certaines situations seront en mesure de récupérer le médecin traitant et de prescrire leur posologie. Les premiers soins en temps opportun pour la pancréatite à domicile aideront à prévenir les complications et peuvent sauver la vie d'une personne.

Que faire de la pancréatite à la maison si une exacerbation apparaît constamment. Il est important de prendre tous les médicaments prescrits par votre médecin et de suivre un régime spécial. Après tout, la douleur avec pancréatite se produit souvent en raison d'une violation des règles nutritionnelles. À savoir, manger des aliments épicés, huileux ou excessivement sucrés. En conséquence, l'écoulement du suc pancréatique est perturbé, sa composition change et la personne manifeste des symptômes tels que des nausées et des vomissements. Suivre un régime vous permettra d'oublier l'exacerbation de la maladie.

Comment soulager une crise de pancréatite aiguë à la maison?

Une alimentation et un mode de vie incorrects de toute personne peuvent provoquer le développement de divers troubles pathologiques dans le corps. Même les personnes les plus en bonne santé échouent souvent, en particulier dans le système digestif. Par exemple, le pancréas, qui est l'un des organes les plus importants qui assurent le déroulement normal des processus digestifs et participe activement aux processus endocriniens, peut échouer à un moment précis. Ceci, à son tour, provoquera une douleur intense intense dans l'abdomen et l'hypochondre, et aggravera considérablement le bien-être général - ce phénomène est appelé une attaque de pancréatite. Dans cette revue, nous examinerons de plus près comment soulager une crise de pancréatite à domicile, ce qu'elle est et comment la reconnaître..

Symptômes de pancréatite aiguë

Le pancréas est l'un des organes vitaux du corps humain. La progression d'un dysfonctionnement pathologique de l'organe parenchymateux, qui a un cours inflammatoire, est appelée pancréatite, qui peut se produire dans une forme de développement aiguë et chronique.

La pancréatite aiguë et chronique provoque des sensations de douleur aiguë dans la région épigastrique. En l'absence du traitement médicamenteux nécessaire, le processus pathologique commence à progresser, ce qui peut entraîner une nouvelle nécrose des tissus des glandes et la mort.

Avec une crise de pancréatite aiguë, les manifestations symptomatiques suivantes se produisent:

  • douleur aiguë dans l'hypocondre du côté droit,
  • douleur de l'herpès zoster dans la région lombaire,
  • sensation de nausée avec envie de vomir,
  • manque d'appétit,
  • abaisser la pression artérielle,
  • développement de la tachycardie.

Lorsque les genoux sont pressés contre la poitrine, la douleur lors d'une attaque pancréatique peut légèrement s'affaiblir.

Afin d'éviter le développement de conséquences graves, en cas d'attaque de pancréatite, il est urgent d'appeler une ambulance.

Premiers secours

Que faire en cas de formation d'une douleur intense dans le pancréas et comment soulager la douleur en cas d'attaque pancréatique inattendue? Chaque personne souffrant de cette maladie devrait connaître les réponses à ces questions..

Il est important de savoir que l'automédication est fortement déconseillée, car les actions analphabètes peuvent entraîner de graves complications et entraîner des conséquences irréversibles.

Dans des conditions de vie normales, en cas de douleur aiguë dans la région de l'organe parenchymateux, il est nécessaire d'appeler immédiatement des spécialistes qualifiés de l'ambulance qui seront en mesure de prodiguer les premiers soins et d'hospitaliser le patient dans un hôpital, où il sera entièrement examiné, la cause de l'exacerbation sera identifiée et un traitement approprié prescrit. Si nécessaire, une intervention chirurgicale d'urgence peut être nécessaire..

Mais, il peut également arriver que l'aide d'un spécialiste qualifié ne soit pas disponible au bon moment, vous devez donc savoir comment traiter la pancréatite à la maison et comment fournir les premiers soins dans le développement d'une attaque pancréatique et soulager la douleur.

Supprimer une attaque à la maison

Avec la formation d'une douleur intense avec pancréatite à la maison, les mesures suivantes doivent être prises:

  • pour assurer une totale tranquillité d'esprit au patient, à l'exclusion de tout mouvement brusque,
  • exclure l'utilisation de tout aliment pour les 2-3 prochains jours,
  • pour assurer l'écoulement régulier d'une certaine quantité d'eau dans le corps du patient, c'est-à-dire qu'il est recommandé de boire 50 ml d'eau toutes les 30 à 40 minutes,
  • en aucun cas prendre des médicaments, qui incluent des enzymes pancréatiques synthétiques, à savoir, l'utilisation de Créon et Panzinorm est interdite,
  • afin d'anesthésier rapidement une attaque pancréatique aiguë, il est nécessaire d'introduire 0,8 mg par injection de No-Shpu ou de chlorhydrate de drotavérine,
  • soulager efficacement la douleur en appliquant du froid sur le site de la plus grande localisation de la douleur, au moyen d'un coussin chauffant ou d'une bouteille en plastique avec de la glace,
  • au moment de la manifestation intense de la douleur, il est recommandé de prendre la pose de l'embryon, et après que la douleur s'estompe un peu, vous pouvez changer la pose en position assise avec une légère courbure vers l'avant.

Avec la formation d'impulsions pour évacuer le vomi, mais en l'absence du processus de vomissement lui-même, il est nécessaire de prendre les mesures nécessaires pour nettoyer les intestins par induction artificielle des vomissements. Pour ce faire, appuyez doucement sur l'index et le majeur sur la racine de la langue.Si rien ne se passe, la meilleure solution serait d'absorber 2 litres d'eau chaude légèrement salée. Après la décharge du vomi, le syndrome douloureux recule généralement pendant une certaine période de temps. Par conséquent, immédiatement après le soulagement de l'état général, il est nécessaire de se rendre dans un établissement médical pour une assistance qualifiée et le régime de traitement nécessaire.

Le traitement de la pancréatite aiguë est mieux effectué dans des conditions stationnaires, où une assistance spécialisée qualifiée en temps opportun sera disponible 24h / 24..

Au moment du début d'une attaque pancréatique, la respiration peut être difficile, par conséquent, il est conseillé au patient de respirer superficiellement avec de petits retards dans l'acte respiratoire, ce qui entraînera des fluctuations moins fréquentes dans la poitrine et moins d'irritation des récepteurs nerveux situés à la surface du pancréas.

Il est important de se rappeler que l'utilisation de médicaments enzymatiques n'est autorisée que pour la pancréatite chronique en rémission. Au moment de l'exacerbation de cette pathologie, ces médicaments peuvent provoquer un niveau intense de production de suc gastrique, ce qui aggravera encore la situation actuelle..

Lors d'une manifestation intense de douleur, il est recommandé de prendre une préparation en comprimés de la production nationale de Drotaverin ou No-Shpu. En cas de vomissements, la meilleure solution au problème serait d'administrer une injection intramusculaire avec une solution de No-Shpa ou de Papavérine.

Dans la plupart des cas, le développement d'un processus pathologique dans la vésicule biliaire peut provoquer une pancréatite aiguë, dont le résultat est une violation de l'écoulement de la bile. Par conséquent, si le patient est sûr que son système rénal d'organes est en parfait état et qu'il n'y a ni sable ni cailloux, alors pour faciliter la santé, il est recommandé de prendre 2 comprimés d'Allohol en combinaison avec les médicaments antispasmodiques ci-dessus..

Les soins analgésiques pré-médicaux sont possibles grâce à:

  • Ibuprofène,
  • Baralgina,
  • Métamizole,
  • soit paracétamol.

Mais le plus souvent, la nomination de ces médicaments se fait avec le développement d'une forme chronique du processus inflammatoire.

Après avoir retiré l'attaque principale de la pathologie, il est nécessaire pendant 2-3 jours de se limiter uniquement à l'utilisation de liquide sous forme d'eau minérale plate ou d'une boisson au thé faible. Manger de la nourriture peut déclencher une rechute.

Méthodes de traitement en milieu hospitalier

Après hospitalisation du patient, un traitement est prescrit, consistant à prendre les médicaments suivants à spectre d'action analgésique:

Entre autres, dans les conditions de traitement en milieu hospitalier, le patient subira un nettoyage complet de tout le corps, la mise en place des compte-gouttes nécessaires, la prise de médicaments, dont l'effet pharmacologique aidera à éliminer le processus inflammatoire et à restaurer les tissus malades de l'organe parenchymateux.

De plus, à la discrétion du médecin traitant, des médicaments du spectre d'exposition aux antidépresseurs peuvent être prescrits, ainsi que des antibiotiques, des inhibiteurs et des complexes de vitamines.

La recherche en temps opportun d'une aide qualifiée aidera à établir toutes les conditions préalables à la pathologie, le degré de lésion pancréatique, à développer le schéma thérapeutique le plus efficace et à prévenir le développement de complications irréversibles. Un rôle important dans la prévention des attaques ultérieures de pancréatite aiguë et de l'exacerbation de sa forme chronique est le respect d'un régime alimentaire spécial prescrit par le médecin traitant.

  1. Maksimov, V. A. Symptômes cliniques de la pancréatite aiguë et chronique. Manuel du praticien 2010, n ° 3, pp. 26-28.
  2. Belousova E.A. Antispasmodiques en gastro-entérologie: caractéristiques comparatives et indications d'utilisation. Farmateka 2002, n ° 9, pp. 40–46.
  3. Vasant Lad. Remèdes à la maison Ayurveda. Médecine populaire et alternative. 2003 Maison d'édition Sattva.
  4. Dennis Thompson Nutrition ayurvédique pour toutes les zones de votre corps. Médecine populaire et alternative. 2006 Éditeur: Phoenix.
  5. Shevchenko L.P. Méthodes traditionnelles et non traditionnelles de traitement des maladies par les herbes. Belgorod: BelSU, 2000.

Comment soulager la douleur avec la pancréatite

Le pancréas réagit assez fortement à l'apparition du processus inflammatoire. C'est la douleur associée à la pancréatite qui pousse le patient à consulter un médecin. La nature de la douleur en pathologie diffère en fonction de l'évolution de la maladie.

Plus sur la douleur avec la pancréatite

La nature de la douleur, son intensité, sa localisation et sa durée dépendent du stade de la pathologie, de la plénitude de l'estomac, même de l'heure de la journée, et d'autres facteurs.

Au début de l'exacerbation, des douleurs douloureuses, qui surviennent généralement la nuit, peuvent suivre le patient. Lorsque le développement de la pathologie coïncide avec la phase aiguë de l'ulcère duodénal, la nature de la douleur devient coupante, brûlante, la douleur commence à survenir le matin et elle est localisée au moins dans la zone de l'organe malade. La pancréatite provoque également souvent des douleurs de faim..

Au cours de la phase aiguë de la maladie, le patient ne peut souvent pas déterminer l'emplacement exact des spasmes, ce qui s'explique par le tableau clinique flou - la douleur du zona est ressentie non seulement dans l'abdomen, mais aussi dans le bas du dos.

Comment les douleurs surviennent

Les processus suivants survenant dans le pancréas peuvent affecter l'apparition de la douleur:

  • échec de la microcirculation tissulaire (ischémie);
  • obstruction des canaux de la glande;
  • changements inflammatoires et dystrophiques.

La dominance de toute transformation s'explique par la nature de la pathologie - forme chronique ou aiguë.

Dans le cours aigu de la maladie, les changements inflammatoires dans les tissus de la glande elle-même sont en premier lieu pour provoquer des raisons. Vous pouvez observer les signes classiques du processus inflammatoire:

L'œdème causé par une accumulation excessive de liquide reconstitue l'effet négatif - il met la pression sur le tissu pancréatique.

La manifestation de régions dystrophiques et nécrotiques dans le cours aigu est considérée comme un signe individuel et peut être soit un foyer de lésion unique, soit devenir une nécrose pancréatique totale.

Avec l'apparition de cette pathologie, la violation survenue de l'unité des lobes du parenchyme de la glande s'accompagne d'un dépassement des limites anatomiques du canal de ses enzymes. Pour cette raison, la douleur dans la pancréatite augmente encore plus.

Dans la forme chronique de la maladie, les changements inflammatoires ne sont pas si intenses. Le plus souvent, des processus ischémiques et le remplacement du tissu conjonctif glandulaire se produisent. Dans certaines zones du pancréas, des kystes et des zones de calcification apparaissent..

À la suite de ces transformations, une compression des coupes de tissus viables se produit, il y a une défaillance lors de la sortie des enzymes digestives du pancréas. Avec la pathologie, la douleur devient plus forte.

Avec une évolution prolongée de la pancréatite chronique, des transformations pathologiques de la sensibilité peuvent être observées - des douleurs apparaissent en réponse à de petits irritants (allodynie).

Comment et où ça fait mal

La nature et la localisation exacte de la douleur dépendent non seulement de l'évolution du processus inflammatoire, mais également des caractéristiques personnelles de chaque personne.

Au cours de la douleur aiguë, ils sont plus souvent situés dans le haut de l'abdomen. Le plus souvent, il s'agit de la zone épigastrique, mais parfois elle peut se déplacer vers l'hypochondre gauche ou droit. La douleur pendant la nature aiguë de la pathologie peut parfois ressembler à la douleur caractéristique de l'angine de poitrine. Ils peuvent brûler, cuire, se propager au bras, à la moitié gauche de la mâchoire inférieure, au dos.

Dans une évolution chronique, la douleur n'a pas de localisation claire, elle peut également être d'intensité variable:

  1. Sous la forme d'une demi-ceinture gauche ou d'une ceinture complète dans la région lombaire.
  2. Dans la zone arrière sans autre propagation.
  3. Dans la zone de la partie inférieure du sternum (côtes inférieures).
  4. Dans l'abdomen moyen ou supérieur.

Dans la pancréatite chronique chez les patients adultes, la douleur est directement liée à la consommation d'alcool, à la consommation d'aliments épicés, gras et frits. Les premiers accès de douleur sont observés après avoir mangé une demi-heure plus tard.

La douleur ulcéreuse gastroduodénale (douleur à jeun) est assez rare. Après des périodes d'amélioration, des périodes de douleur accrue se produisent parfois..

Si la douleur disparaît, surtout si elle était très forte, ne vous calmez pas, car sa disparition soudaine peut indiquer le développement d'une nécrose.

Les sensations de douleur dans la pancréatite peuvent être divisées en zones de localisation:

Estomac. Dans la cavité abdominale - la douleur la plus intense, car il y a un pancréas enflammé. La douleur peut se propager dans tout le haut de l'abdomen, des douleurs dans la zone de l'estomac et du bas de l'abdomen se joignent aux spasmes douloureux et peuvent poignarder du côté droit. Ces symptômes indiquent le stade initial d'exacerbation de la pancréatite..

Intestins. Les processus qui se produisent dans l'intestin sont à l'origine de la plupart des malaises, dont le plus important est la douleur. Les aliments mal digérés s'accumulent dans les intestins, ce qui contribue à l'irritation de la muqueuse organique et agit comme un provocateur de l'inflammation. Les conséquences de la dysbiose font perdre du poids à une personne.

Retour. Avec une exacerbation de la pancréatite, un œdème du pancréas et de ses canaux se produit, en raison de la violation des tissus adjacents à l'organe malade. À travers les fibres nerveuses environnantes, la douleur se propage à d'autres parties du corps, irradiant le plus souvent vers le périnée et le bas du dos.

Anus. L'exacerbation de la pancréatite contribue à un dysfonctionnement du processus digestif. Une transformation inadéquate des aliments provoque un processus inflammatoire dans les intestins inférieurs, des signes de diarrhée ou de constipation. Les selles sont accompagnées de douleurs, elles peuvent également survenir après les selles, localisées dans l'anus. Les crampes douloureuses peuvent être très graves et le patient peut involontairement commencer à restreindre l'envie de déféquer, ce qui ne fait qu'aggraver la situation.

La zone de l'hypochondre. La douleur peut être ressentie du côté droit ou gauche, et dans certains cas, pour donner à la poitrine, cela dépend de la zone du pancréas qui recouvre le processus d'inflammation. Lorsque la douleur est ressentie uniquement à droite - cela signifie que le processus inflammatoire a affecté la tête pancréatique, tandis qu'à gauche - la queue de l'organe.

Si le processus inflammatoire affecte tout le corps du pancréas, la douleur peut capturer toute la zone épigastrique: un triangle dont les sommets sont sur la poitrine et l'hypochondrie. Des sensations similaires peuvent survenir lors d'une crise cardiaque..

Membres. Des problèmes dans le tractus gastro-intestinal peuvent affecter la santé générale du patient. Avec la pathologie, il y a une pénurie aiguë de vitamines et minéraux utiles, le calcium et d'autres minéraux importants sont éliminés du corps, entraînant des problèmes articulaires - l'arthrite et l'arthrose peuvent survenir. Avec la pancréatite, les articulations du genou ou du coude peuvent souvent faire mal, ce qui est le résultat de la destruction du tissu osseux..

Tête. Une violation de la fonctionnalité du pancréas peut provoquer une intoxication générale du corps. Les transformations pathologiques qui affectent les systèmes nerveux et circulatoire apparaissent en raison de processus putréfiants se produisant dans l'intestin et d'un manque constant de nutriments. Pour cette raison, un grand nombre de patients diagnostiqués avec une pancréatite se plaignent de sauts brusques de la pression artérielle et d'un mal de tête sévère - migraine, ses attaques peuvent durer de deux à trois jours.

Symptômes accompagnant des crampes douloureuses avec pancréatite

Une attaque de pancréatite ressemble souvent à des manifestations de maladies du système hépatobiliaire, des reins, de l'estomac et de 12 ulcères duodénaux. Le patient est tourmenté par des vomissements, des nausées, une dyspepsie. La pancréatite aiguë se distingue de toutes les pathologies du tube digestif par la soudaineté d'une crise d'apparition.

La pancréatite chronique se caractérise par des manifestations douloureuses, généralement sans nausées ni vomissements - parfois elle fait juste mal à l'estomac, parfois - très gravement, mais les nausées et les vomissements sont absents. La douleur avec pancréatite est très intense, elle recouvre rapidement tous les intérieurs. Dans la pancréatite aiguë, une déplétion rapide se produit, des vomissements répétés ne soulagent pas, de la bile est observée dans le vomissement et une teinte verdâtre.

Dans les cas particulièrement graves, le patient peut vomir avec des excréments avec de la bile, et plus tard avec des caillots sanguins. Il y a également un arrêt complet de la fonction intestinale, et un médecin peut observer une absence totale de sons péristaltiques. Avec cette maladie, il y a un rythme cardiaque rapide. La respiration du patient est lourde, intermittente, une odeur désagréable est ressentie par la bouche. Souvent, la pathologie s'accompagne de maux de tête causés par une intoxication générale et une déshydratation.

Avec une évolution chronique de la maladie, l'intestin fait mal. Une attaque de pancréatite s'accompagne souvent d'ictère - la sclérotique des yeux et de la surface de la peau est tachée de jaune. Cela se produit avec un blocage des conduits avec des calculs, avec une violation de l'écoulement de la bile. La soi-disant triade Mondor - la présence de douleur, de vomissements sévères et de ballonnements peut garantir avec presque 100% que le patient a une crise de pancréatite aiguë.

Lors d'une attaque aiguë dans la zone de projection du pancréas, la graisse sous-cutanée est épuisée. Le pointage des traits du visage se produit, sur la peau des fesses et de l'abdomen, des hémorragies ponctuelles de 1 à 4 mm de diamètre commencent à apparaître. Ils proviennent de la libération d'enzymes pancréatiques dans le sang..

Combien de temps dure la douleur et quelle est sa nature?

La phase aiguë de la pancréatite chronique peut avoir lieu accompagnée d'attaques de douleur, qui ont des intensités différentes, s'intensifiant après avoir mangé et s'arrêtant après 3-4 heures. Si le régime n'est pas suivi, la douleur peut augmenter et le temps d'attaque augmente. En conséquence, le patient a besoin d'une hospitalisation et d'un traitement hospitalier. Si vous ignorez la pathologie, des douleurs abdominales accompagneront le patient en permanence.

La douleur peut survenir en mangeant, avec une fatigue physique. Le soulagement de la douleur vient au repos. De plus, la position du corps affecte la manifestation de la douleur. Pendant les exacerbations, le patient est assis dur, dans l'abdomen et le dos, il y a des sensations de piquet entraîné. La douleur survient d'une nature différente:

Leur anxiété peut durer des semaines. La durée de l'attaque dépend de l'ampleur du gonflement du fer ou de la zone de nécrosation.

Avec une assistance en temps opportun, le soulagement de la douleur se produit assez rapidement et une attaque de douleur peut être supprimée en une journée. Avec des complications et un développement dangereux de la situation, cela peut durer jusqu'à trois jours. Selon la durée de l'attaque de la douleur, la pancréatite peut être divisée en les types suivants:

  • type A. Avec ce type d'attaque douloureuse, la douleur dure 7-10 jours, les phases d'exacerbation sont remplacées par des phases de "calme";
  • type B. Ce type de douleur dure de un à trois mois. Elle est généralement caractéristique de la pancréatite alcoolique;
  • douleur continue. Nécessite une intervention chirurgicale.

Pour tout type de douleur de pancréatite, un soulagement immédiat de la douleur est nécessaire..

Premiers secours à domicile

Une attaque de pathologie peut être trouvée n'importe où, de manière inattendue. Il est très important de ne pas succomber à la panique, mais d'autres à tout faire pour aider à se débarrasser d'une telle attaque chez le patient:

  1. Appeler immédiatement une ambulance.
  2. Le patient à ce moment doit créer un environnement calme (émotionnel et physique) et le placer dans une pièce isolée, plus près de la salle de bain et des toilettes.
  3. Demandez à prendre une position assise, en vous penchant un peu en avant, - pour que la douleur se calme légèrement. La respiration superficielle aide également, laissant la place à de courtes périodes de retard..
  4. En cas de nausée, le patient peut essayer de faire vomir. Si un simple effort ne suffit pas, vous devez appuyer sur la racine de la langue avec vos doigts.
  5. Même en cas de douleur intense, évitez d'utiliser des analgésiques - la plupart d'entre eux ne peuvent qu'aggraver l'état du patient et empêcher le diagnostic correct.
  6. Afin de calmer un spasme sévère, vous pouvez faire une injection de «Papaverine», «No-shp», «Drotaverin». Abstenez-vous de prendre des pilules, car le réflexe de vomissement ne peut que s'intensifier.
  7. Le patient doit recevoir une grande quantité d'eau à température ambiante, sans gaz - une quatrième tasse toutes les 30 à 45 minutes.

Il est strictement interdit d'appliquer un chauffe-glace sur l'estomac lors d'une attaque. L'effet du froid peut augmenter les spasmes vasculaires et aggraver l'état des tissus de l'organe endommagé.

Ce qui soulage les crises de douleur

Vous pouvez rapidement vous débarrasser de la douleur dans la pancréatite aiguë en prenant:

En plus des analgésiques, il est conseillé de prendre des antidépresseurs, des tranquillisants, des antipsychotiques - ils sont nécessaires pour soulager l'état émotionnel du patient.

La réception des analgésiques est effectuée conjointement avec des antibiotiques, des antispasmodiques et autres. Avec un apport complet, ils aident rapidement à se débarrasser du syndrome douloureux et facilitent l'état de santé général.

Le syndrome douloureux qui est apparu en raison de l'exacerbation de la pancréatite chronique est éliminé en prenant:

Ils sont également utilisés en cas de pancréatite chronique. La posologie de chaque agent est déterminée individuellement, en tenant compte de l'âge du patient, des pathologies concomitantes et d'autres facteurs.

De plus, la douleur est considérablement affaiblie lors d'un régime. Le meilleur choix pour la douleur pendant l'exacerbation est le jeûne de trois jours. En cours de jeûne, seul le thé faible avec une cuillère de miel et de l'eau minérale plate est autorisé.

Pour se débarrasser de la douleur, il est interdit de prendre diverses teintures d'alcool, car non seulement elles n'allègent pas l'état du patient, mais peuvent au contraire aggraver son état.

Les cours de yoga et l'utilisation de la médecine traditionnelle peuvent aider, mais une consultation médicale préalable est requise.

La thérapie complexe de la pancréatite chronique comprend les groupes de médicaments suivants:

Enzymes pancréatiques (Pancreatinum). Il améliore la digestion et aide à réduire la charge sur le tissu glandulaire, ce qui aide à soulager la douleur ou à réduire son intensité.

Hormone somatostatine et composés de type synthétique avec elle. La somatostatine réduit la sensibilité de l'organisme à la douleur. L'analogue de la drogue de synthèse est l'octréotide. Le médicament a une durée d'exposition plus longue, c'est pourquoi même un cours de 3 jours aide à obtenir un effet durable. Mais ce médicament a un large éventail d'effets secondaires et de contre-indications, de sorte que ses analogues ne s'appliquent pas à toutes les catégories de patients.

Bloqueurs des récepteurs H2-histamine. La «paix fonctionnelle» pour le pancréas est créée non seulement en limitant directement la sécrétion des enzymes de la pancréatine, pour cela, vous pouvez prendre des bloqueurs des récepteurs H2-histamine ou des inhibiteurs de la pompe à protons. Parmi les premiers, la Famotidine est plus populaire. Il a une activité antioxydante, a un minimum d'effets secondaires et améliore les caractéristiques rhéologiques du sang..

Les inhibiteurs de la pompe à protons. Ceux-ci inclus:

Ils ont le moins d'effets secondaires, ce qui indique la sécurité de leur utilisation. Un rendez-vous individuel vous permet de les prendre assez longtemps.

Chez l'adulte, une attaque d'une forme chronique de pancréatite peut être évitée dans certains cas. Rendez-le plus facile que d'anesthésier une attaque déjà commencée. Avec un festin à venir ou manger des aliments inhabituels, sortir d'un régime, etc. avec le début du repas, vous devez prendre "No-shpa" (2 comprimés) avec la préparation enzymatique ("Panzinorm", "Mezim", "Festal"). En l'absence de cholélithiase, vous pouvez prendre l'un des médicaments cholérétiques - "Karsil", "Allohol".

Comment se débarrasser de la douleur à l'hôpital

Avec une évolution sévère de la pancréatite, le patient doit être hospitalisé d'urgence. Dans un hôpital, des analgésiques narcotiques sont utilisés pour soulager la douleur. Généralement utilisé:

Dans des situations particulièrement difficiles, ces analgésiques sont combinés avec des antidépresseurs, des tranquillisants, des antipsychotiques, car ces médicaments renforcent mutuellement leurs effets sur le corps..

Régime pour la douleur

Après une abstinence alimentaire de 3 jours, le patient doit suivre un régime strict, qui élimine l'utilisation d'aliments épicés, frits, gras, beaucoup d'épices et de sel. Autorisé à utiliser:

  • Céréales semi-liquides et liquides, préparées dans de l'eau ou du lait non gras;
  • Bouillon de poulet;
  • Boulettes de viande, escalopes vapeur, soufflé à la viande;
  • Poissons et volailles bouillis;
  • Légumes en purée;
  • Plats de poisson et de viande au four (sans croûte);
  • Fruits sucrés (cuits au four et en purée).

Il est conseillé aux patients atteints de ce diagnostic de suivre les principes de la nutrition fractionnée: manger de la nourriture en petites portions 4 à 6 fois par jour.