Attaque de pancréatite

La pancréatite est une lésion inflammatoire du pancréas, accompagnée d'un grand nombre de symptômes désagréables. Une attaque de pancréatite est un trouble indépendant ou fait partie d'une complication pathologique dans les organes du système digestif. Dans la plupart des cas, provoquée par des maladies du foie, du système cardiovasculaire et de la vésicule biliaire.

Les symptômes de cette condition peuvent devenir une menace pour la vie humaine. Cela est dû au fait que les enzymes produites par le pancréas sont capables de corroder les parois de cet organe en peu de temps, de pénétrer le sang, perturbant ainsi le fonctionnement normal de nombreux organes et systèmes internes..

Pendant l'attaque, il est nécessaire de contacter des spécialistes dès que possible et de fournir rapidement les premiers soins à la victime. Le traitement de cette condition consistera à utiliser des médicaments et à respecter un régime alimentaire épargné. Le schéma thérapeutique n'est prescrit que par un gastro-entérologue.

Étiologie des crises

La médecine connaît plus de deux cents facteurs prédisposants au développement d'une crise de pancréatite. Sont non négligeables:

  • maladies chroniques du tractus gastro-intestinal;
  • Déséquilibre hormonal;
  • traumatisme de la paroi abdominale antérieure;
  • exposition prolongée à des situations stressantes;
  • dépendance à long terme aux mauvaises habitudes;
  • prise irrégulière de certains médicaments;
  • régime irrationnel;
  • un mode de vie ou des conditions de travail sédentaires;
  • prédisposition génétique;
  • période de procréation.

Tous les facteurs ci-dessus provoquent un blocage de la lumière du canal commun, qui est le principal facteur de manifestation des symptômes d'une crise de pancréatite. Cependant, les gastro-entérologues identifient plusieurs sources principales de fermeture de la lumière. Ceux-ci inclus:

  • maladie des calculs biliaires - cela est dû au fait que la pierre descend le long du canal biliaire, se coince et bloque ainsi le passage;
  • spasme des muscles du sphincter - ils visent à réguler la libération des sucs, qui produisent le pancréas et la vésicule biliaire, du canal dans le duodénum. Lors d'un spasme, les muscles sont comprimés, ce qui peut être desserré à tout moment. Lorsque cela se produit, le mélange des jus ci-dessus ne peut pas sortir, c'est pourquoi il fusionne le long des canaux et pénètre dans le pancréas. Après que les jus pénètrent dans cet organe, le processus d'auto-digestion de la glande affectée se produit, ce qui, à son tour, provoque une attaque de pancréatite;
  • la formation de cicatrices qui, à mesure qu'elles se développent, augmentent de taille, bloquant ainsi le canal. Dans la pratique médicale, on parle de rétrécissement cicatriciel..

Il en résulte que non seulement le pancréas, mais aussi la vésicule biliaire peuvent provoquer une manifestation d'une crise de pancréatite. Lorsqu'une obstruction du passage se produit, tout le jus de ces organes devrait normalement entrer dans le duodénum, ​​mais avec un trouble similaire, il se jette dans le pancréas, ce qui provoque le développement d'une attaque.

Symptômes d'une attaque

Pas une seule maladie, en particulier l'attaque de cette maladie, ne passe sans la manifestation d'un syndrome douloureux. Ce n'est pas seulement le tout premier, mais aussi l'un des symptômes spécifiques d'une crise de pancréatite. La douleur se produit au sommet de la paroi antérieure de la cavité abdominale, souvent coupante ou terne. Dans certains cas, il ressemble à une ceinture et se propage au bas du dos, au dos ou aux omoplates. Une forte expression de telles sensations est due au fait que le pancréas a beaucoup de terminaisons nerveuses qui, avec l'inflammation, provoquent des douleurs, jusqu'à la formation d'un état de choc.

Avec des manifestations douloureuses et aiguës de douleur, une personne peut même perdre conscience. Si le syndrome douloureux ne disparaît pas pendant longtemps et s'intensifie, cela indique une destruction grave de l'organe affecté.

Dans le contexte de la douleur, il existe une expression d'autres symptômes d'une attaque de pancréatite, qui comprennent:

  • accès de nausée, se terminant par des vomissements abondants et répétés, qui soulagent. Dans le vomi, des particules de produits non digérés et des impuretés de bile sont observées;
  • violation des selles, qui se traduit par une diarrhée. Dans ce cas, les matières fécales ont une odeur fétide, souvent de petites particules de nourriture sont observées. De plus, il peut y avoir une alternance de diarrhée et de constipation;
  • manque d'appétit, contre lequel il y a une diminution du poids corporel;
  • hoquet et rots;
  • Maux de tête sévères;
  • bouche sèche
  • augmentation des indicateurs de température;
  • frissons sévères et essoufflement;
  • pâleur et perte d'élasticité de la peau;
  • apparence dans la langue de la plaque blanche;
  • diminution de la pression artérielle.

De tels signes d'attaque de cette maladie peuvent ressembler à un large éventail de troubles du système digestif, c'est pourquoi seul un spécialiste peut poser un diagnostic final après un diagnostic correct et complet.

Après une attaque de pancréatite, les plats gras et épicés, les viandes fumées et les aliments en conserve, ainsi que les produits de boulangerie frais, sont totalement interdits. Tous ces produits peuvent provoquer la réapparition des symptômes..

Les gastro-entérologues entendent assez souvent la question de la durée d'une crise de pancréatite avec l'expression des symptômes indiqués. La durée est individuelle, mais dans la plupart des cas, elle varie de un à sept jours. Les symptômes ne peuvent pas disparaître d'eux-mêmes, pour cela, un traitement correctement composé est nécessaire.

Premiers soins et traitement

Si un ou plusieurs signes d'une attaque d'inflammation pancréatique apparaissent, il est nécessaire d'appeler une ambulance dès que possible ou de conduire la victime dans un établissement médical. Plus le traitement professionnel commence tôt, plus les chances de guérison sont élevées. Il n'est pas recommandé d'éliminer indépendamment cette condition, car cela peut entraîner la mort.

Pendant la période d'attente pour les médecins, les premiers soins doivent être fournis à la victime. Il existe plusieurs règles pour soulager une crise de pancréatite à la maison:

  • Vous ne pouvez pas donner à manger à une personne. De plus, toute nourriture est strictement interdite les premiers jours après avoir éliminé les symptômes de l'attaque. C'est ce qu'on appelle le jeûne thérapeutique, qui est nécessaire pour soulager le stress de l'organe affecté. La seule chose que les experts recommandent d'utiliser pendant cette période est de l'eau purifiée, toujours sans gaz;
  • appliquer du froid dans la zone de projection du pancréas, c'est la zone entre le sternum et le nombril. La compresse soulagera l'enflure et facilitera la manifestation de la douleur. Il est recommandé d'utiliser une bouillotte remplie d'eau froide comme lotion;
  • assurer la paix pour une personne - cela permettra de réduire la tension et la saturation de la circulation sanguine du système digestif.

Avant l'arrivée des médecins, il est préférable de ne donner aucun médicament au patient, mais dans les cas extrêmes, des antispasmodiques et des analgésiques peuvent être utilisés. En outre, les premiers soins pour une attaque de pancréatite, si nécessaire, consistent à prendre des médicaments cholérétiques, car l'apparition des symptômes d'une attaque d'une telle maladie peut être causée par une violation de l'écoulement de la bile. Cependant, il convient de rappeler qu'il n'est nécessaire de donner de tels médicaments que si une personne n'a pas de maladie biliaire. Sinon, il y a une possibilité de détérioration.

Après la livraison du patient à un établissement médical, un traitement professionnel sera effectué, qui consistera en un examen approfondi par un gastro-entérologue, des études de laboratoire et instrumentales et la nomination d'un cours de thérapie.

Lors de la confirmation du diagnostic d'inflammation pancréatique, des tactiques individuelles pour éliminer la maladie sont prescrites, en particulier pour effectuer des études générales et biochimiques du sang et de l'urine, ainsi que des échographies et des radiographies avec contraste. Que faire en cas d'attaque de pancréatite et quel traitement prescrire dépend de plusieurs facteurs, en particulier de l'état général du patient, des raisons de la formation et du degré de manifestation des symptômes de la maladie.

Qu'est-ce qu'une crise de pancréatite

L'inflammation pancréatique (pancréatite) est une maladie grave pour une personne qui s'accompagne de symptômes de douleur, et une réponse intempestive au problème provoque une perturbation complète du système endocrinien et la manifestation d'effets secondaires sur l'ensemble du corps et de ses organes. L'émergence d'une crise de pancréatite aiguë ou chronique, qu'est-ce que cela signifie pour une personne, quelles sont les causes de son apparition, les symptômes, les actions nécessaires pour soulager un état douloureux - les principaux problèmes qui se posent à ce stade du développement de la pathologie.

Concepts de base

La pancréatite est une inflammation dans laquelle la lésion recouvre le tissu pancréatique, ce qui conduit à une incapacité à créer du jus pancréatique et des enzymes responsables du tube digestif. Lorsque les aliments pénètrent dans l'estomac, les enzymes et le suc digestif commencent leur transport du pancréas au duodénum. Traitant abondamment les aliments avec sa composition, ils participent au métabolisme. Enzymes essentielles produites par le pancréas:

  • amylase (impliquée dans la dégradation des substances sucrées);
  • lipase (décompose le composant gras);
  • trypsine, chymotrypsine (décompose le milieu protéique);
  • insuline;
  • glucagon.

Une attaque de pancréatite est une violation du transport du jus du pancréas au duodénum. L'arrêt de l'approvisionnement en jus en raison de l'obstruction des conduits, s'accumulant, commence à affecter les tissus et les vaisseaux sanguins environnants. Avec la destruction des cellules entourant le suc digestif, une nécrose des tissus pancréatiques peut survenir, entraînant la mort..

Que faire en cas d'attaque de pancréatite aiguë? Vous devez d'abord déterminer avec précision la cause de l'effet de la douleur et confirmer la présence de symptômes:

  • douleur dans l'hypochondre, ayant un caractère circulaire;
  • après le vomissement, le soulagement ne se produit pas;
  • ballonnements (flatulences);
  • la température corporelle augmente progressivement en fonction du développement de l'inflammation;
  • sous forme négligée apporte tachycardie, nécrose, essoufflement.

Aux premiers symptômes de cette maladie, il est nécessaire de subir des mesures diagnostiques et de commencer le traitement de la maladie.

Spécificité de la maladie

Une attaque de pancréatite comporte une pathologie très grave pour le développement de la maladie. Les enzymes et les toxines libérées pénètrent souvent immédiatement dans la circulation sanguine d'une personne, ce qui entraîne une propagation rapide du foyer de l'inflammation. Dans le contexte de cette vaste propagation de substances nocives, les maladies chroniques latentes existantes commencent à progresser, provoquant des symptômes supplémentaires, ce qui crée des difficultés pour le diagnostic correct.

La pancréatite est l'une des vingt maladies graves du monde et a deux options pour son développement, où chacune d'entre elles apporte une apparence aiguë ou chronique. Pour chaque type de maladie pancréatique apparue, il existe des méthodes pour soulager les symptômes de la maladie. Comment soulager les symptômes lors d'une crise aiguë de pancréatite:

  1. Pour soulager les symptômes, il est recommandé d'utiliser des médicaments Pancreatin, Mezim. La propriété de ces médicaments est qu'ils contiennent les substances nécessaires pour aider à décomposer les aliments gras et frits, ce qui élimine l'inflammation et le stress du pancréas. Ces médicaments incluent également des analgésiques, qui soulagent la douleur. Il est également recommandé de prendre le médicament No-shpa, qui soulage les spasmes des vaisseaux sanguins, des conduits menant au duodénum, ​​ainsi que dans le pancréas lui-même.
  2. Il existe une méthode de médecine traditionnelle. 30 minutes avant de manger, prendre 1 c. teintures de calendula, dans le rapport de 1 c. pour 200 ml d'eau.
  3. L'un des moyens les plus efficaces - un refus complet de manger dans les 2 jours. Ce qui est autorisé est l'utilisation d'eau minérale sans gaz. Repos au lit, sans effort physique.
  4. Utilisez un coussin chauffant avec de l'eau froide, en l'appliquant sur un point sensible. Avec cette technique, l'utilisation de médicaments n'est pas recommandée, car il sera difficile de procéder à un examen.

Combien de temps dure une crise de pancréatite? La pathologie qui en résulte est à long terme. Dans les formes aiguës, elle peut durer jusqu'à 3 à 5 jours. Tout dépend de la gravité de l'inflammation et des dommages au pancréas.

Que faire en cas d'attaque de pancréatite dans cette situation? Dans chaque cas décrit, appeler à des soins médicaux d'urgence, prendre une position allongée, limiter l'utilisation de nourriture, faire de l'exercice.

Les causes

L'apparition d'une pancréatite peut provoquer de nombreux facteurs, allant d'une violation de l'état psychologique au non-respect du régime alimentaire. Originaire du corps, il peut être aigu ou chronique. Une crise de pancréatite se manifeste en cas de dysfonctionnement alimentaire et d'impact négatif de mauvaises habitudes. Causes de la maladie:

  1. Souvent, l'alcool devient la cause d'attaques aiguës. Lors de la consommation d'alcool, une augmentation des enzymes se produit dans la composition pancréatique sécrétée. À leur tour, ils inhibent le mouvement le long des canaux, ce qui conduit à leur activation, n'atteignant pas les intestins. Et aussi l'influence d'une quantité excessive d'alcool bloque le sphincter, qui agit comme une valve, ce qui perturbe son fonctionnement normal, créant une attaque aiguë et un blocage complet du jus sécrété dans les conduits. Accumulant dans les canaux, le suc pancréatique pénètre dans le sang à travers les parois des vaisseaux sanguins, ce qui entraîne une intoxication complète du corps. Selon les statistiques, cette cause de l'attaque est de 45 à 50% des patients.
  2. Un déséquilibre dans la nutrition, contenant un piquant abondant, une teneur en matières grasses dans le menu. Il est particulièrement dangereux de trop manger la nuit avant le coucher avec l'ajout de boissons contenant de l'alcool. Par conséquent, le pic principal des appels à
    exacerbations de la pancréatite sont les premiers jours après la célébration.
  3. Maladie biliaire. Dans ce type de pathologie, il existe un corps organique (pierre) créé par le corps qui obstrue le canal cholérétique, ce qui provoque la stagnation des enzymes digestives.
  4. Lésion de la cavité abdominale, des organes.
  5. Maladies infectieuses et leurs complications.

En cas d'attaque de pancréatite et de familiarisation avec les symptômes, le médecin traitant prescrit un traitement dans un hôpital d'un établissement médical. Avec un régime et une physiothérapie supplémentaires prescrits.

Qu'est-ce qui contribue à l'exacerbation de la pancréatite chez la femme? La structure physiologique des femmes est significativement différente de celle des hommes, ce qui permet un diagnostic plus précis. Quel est l'impulsion pour le développement de la pancréatite chez la femme:

  • le désir d'être en forme pousse une femme à une mauvaise alimentation qui porte atteinte à la santé globale et au travail du système endocrinien;
  • rhumes inflammatoires de la cavité abdominale;
  • Dépendance à l'alcool.

La règle de base des mesures préventives est le respect d'un mode de vie sain et l'utilisation d'une alimentation de qualité.

Attaque

L'attaque de pancréatite qui en résulte devient un signal de la survenue de maladies parallèles, et l'exacerbation elle-même est un effet secondaire de leur développement. Le groupe principal de ces maladies comprend:

  • maladie du foie
  • inflammation de la vésicule biliaire;
  • maladies cardiovasculaires.

Aux stades initiaux du développement de pathologies parallèles, les enzymes du tube digestif ne nuisent pas au corps, mais avec l'émergence d'un sol favorable et une augmentation de la lésion, elles quittent l'état d'animation suspendue et commencent à affecter négativement le pancréas. Comment cela nuit aux organes et aux vaisseaux sanguins. Cette évolution des événements provoque des crises de pancréatite.

Parallèlement au développement de la pathologie et à une augmentation de la concentration des lésions, il existe un fort déficit dans la production d'enzymes qu'une attaque aiguë à domicile mettra une personne en bonne santé dans un lit d'hôpital. Les symptômes d'une crise de pancréatite ont les principaux symptômes, selon lesquels il est facile pour les spécialistes d'établir le bon diagnostic..

Symptômes d'une attaque

Une attaque de pancréatite a ses propres symptômes, qui passent avec une gravité variable pour le patient, le traitement à domicile de cette pathologie peut nuire à l'état général du patient.

Le principal et premier signe d'une attaque de pancréatite est un syndrome de douleur pulsée dans le plexus solaire, qui passe doucement dans le pancréas. Une attaque se produit:

  • ceinture;
  • stupide;
  • Coupe;
  • syndrome d'impulsion soudaine dans le dos d'une personne.

La douleur qui en résulte est due à la présence dans le pancréas d'un grand nombre de terminaisons nerveuses. Par conséquent, avec une attaque brutale, un état de choc instantané se produit. Par conséquent, il est nécessaire de comprendre ce qu'il faut faire dans cette situation, et précisément le diagnostic accélérera la guérison de la maladie. Après tout, les symptômes et le traitement d'une crise de pancréatite aiguë sont significativement différents des autres maladies similaires.

Actions lors d'une attaque

Après de longues vacances, en chargeant le corps avec des aliments riches en calories et de l'alcool, une attaque de pancréatite se produit. Dans une telle situation, il vous suffit de savoir quoi faire en cas de pancréatite et de ses attaques.

Comment faire pour supprimer l'attaque de pancréatite qui survient, étant à la maison: Vous devez d'abord vous calmer et comprendre les symptômes de l'attaque en cours. Lorsque vous confirmez une suspicion de pancréatite, vous devez d'abord arrêter de manger. Appelez une ambulance, essayez d'arrêter les symptômes de la douleur. En utilisant un coussin chauffant avec de l'eau froide, le choc douloureux sera soulagé. Prenez Mezim, Pancréatine et prenez une pose confortable, dans laquelle la douleur est réduite.

Que peut-on faire avec une crise de pancréatite à la maison? En cas d'attaque, le patient ne peut que de l'eau minérale non gazeuse, car elle soulage un peu la douleur. Comme décrit ci-dessus, appliquez un produit froid pour soulager les symptômes de la douleur, appelez des soins médicaux d'urgence.

Les premiers soins pour une crise de pancréatite à domicile consistent à apaiser la victime, à soulager la douleur, appeler un professionnel de la santé. Le traitement d'une crise de pancréatite nécessite l'aide d'un professionnel de la santé, ce qui n'est pas possible à domicile.

S'il y a une forme légère d'attaque de pancréatite, elle peut également être éliminée avec des remèdes populaires et à l'aide de médicaments.

Régime pour les malades

Le régime alimentaire le plus simple et le plus courant (régime) après une attaque de pancréatite est considéré comme étant les méthodes du professeur M.I. Pevzner. En fonction de la gravité de la crise, les tableaux diététiques n ° 1 sont prescrits; N ° 5. Dans ce régime, le nombre d'oligo-éléments utiles pour cette exacerbation de la maladie a été calculé. La règle de base pour un traitement médicamenteux réussi:

  • Ne pas trop manger;
  • au premier stade du traitement, limiter la consommation de sel;
  • aliments gras et riches en calories;
  • manger de la nourriture en petites portions avec une fréquence de 5-7 fois par jour.

Seule l'observation des règles de nutrition et la prise d'antibiotiques prescrits soulageront le syndrome.

Les premiers signes d'une crise de pancréatite et de premiers secours

L'inflammation du pancréas est généralement une maladie chronique qui a un cours récurrent. Actuellement, la pancréatite est considérée comme une maladie multifactorielle: de nombreux facteurs conduisent à son développement, notamment de mauvaises habitudes, l'alcoolisme, une mauvaise nutrition, etc. D'une manière ou d'une autre, une fois survenue, la pancréatite ne sera pas complètement guérie. Chez la grande majorité des patients qui ont eu une inflammation du pancréas, une aggravation de la maladie se produit à l'avenir.

Une nouvelle affection aiguë se produit en raison d'erreurs dans l'alimentation ou d'un mode de vie incorrect. Il n'est pas difficile de soupçonner une autre attaque, il suffit de connaître les principaux symptômes et de consulter un médecin à temps pour obtenir de l'aide.

Pourquoi y a-t-il une crise de pancréatite

Une attaque de pancréatite se produit lorsque le pancréas fonctionne mal dans des conditions d'activité fonctionnelle accrue. Dans ces conditions, des conditions sont créées pour la libération d'un grand nombre d'enzymes digestives, ce qui déclenche la réactivation de l'inflammation dans l'organe.

Les causes d'exacerbation de la pancréatite chronique sont:

  1. Mauvaise nutrition (manger de grandes quantités d'aliments gras, manger avec excès, manger épicé, frit, salé, fumé).
  2. Buvant de l'alcool.
  3. Fumeur.
  4. Médicaments non contrôlés.
  5. Infection secondaire.
  6. Maladies des organes voisins du système digestif (foie, vésicule biliaire, estomac).
  7. Grossesse.

Important! Les causes les plus courantes de crises sont les erreurs alimentaires (épicées, marinées, fumées) et l'alcool.

Les principaux signes d'une prochaine attaque

L'attaque se développe de manière aiguë, les patients peuvent clairement dire l'heure et le jour de l'apparition des premiers signes et symptômes.

Syndrome de la douleur

Une exacerbation commence par une intense douleur de traction dans l'hypochondre droit et l'épigastre, moins souvent dans tout l'abdomen. Le syndrome douloureux survient 2 à 3 heures après avoir mangé des aliments gras, épicés, frits et autres «mauvais» aliments ou bu de l'alcool. La douleur irradie vers le bas du dos, l'omoplate droite et a souvent un caractère de ceinture. Symptôme de douleur accompagné de faiblesse, de nausées et de vomissements..

Important! Les vomissements avec inflammation du pancréas ne soulagent pas, après quoi le syndrome douloureux persiste ou même s'intensifie. Le manque de soulagement après les vomissements est une caractéristique du stade aigu de la pancréatite chronique.

Pour soulager la douleur, le patient prend une position forcée: le patient s'allonge sur le côté, les jambes portées à l'estomac ou s'assoit, se penchant en avant, reposant sur ses genoux.

Il est important de se rappeler qu'avec une attaque normale de douleur qu'ils tirent dans la nature, les patients peuvent facilement tolérer la douleur. Si la douleur est insupportable, le patient ne peut pas trouver une position confortable, agitée - cela indique la destruction du pancréas et l'ajout de péritonite. Un tel patient doit être immédiatement hospitalisé en cas d'urgence.

Augmentation de la température

Une augmentation de la température corporelle est un autre signe d'une attaque de pancréatite. Dans un état simple, la température ne dépasse pas 37,5-38С, accompagnée de légers frissons et de faiblesse dans le corps. Lorsque des complications infectieuses se joignent, le patient a de la fièvre, ne peut pas sortir du lit, tandis que les fonctions de la respiration externe (essoufflement sévère) et de la circulation sanguine (tachycardie, hypotension) sont perturbées.

Troubles dyspeptiques

Le hoquet, les selles molles et instables, les éructations, la soif et la bouche sèche accompagnent chaque exacerbation de l'inflammation chronique du pancréas. La langue de ces patients est recouverte d'un revêtement blanc épais, souvent leur appétit diminue.

Symptômes d'intoxication

Avec des attaques de pancréatite, un grand nombre de produits de dégradation des tissus et de cytokines inflammatoires sont libérés dans la circulation sanguine, ce qui provoque le développement de symptômes d'intoxication aiguë. En plus de la température, les manifestations du syndrome d'intoxication sont:

  • Faiblesse, léthargie, apathie. Douleurs musculaires et articulaires, fatigue.
  • Diminution de l'élasticité de la peau, de la sécheresse et de la pâleur de la peau.
  • Perte de poids.
  • Hypotension (abaissement de la pression artérielle).
  • Diminution de l'appétit.

Diagnostic d'une crise de pancréatite

Le diagnostic du stade de la maladie est effectué dans un hôpital. Après avoir interrogé et recueilli une anamnèse, le patient se voit attribuer des tests de laboratoire et des études instrumentales supplémentaires.

Dans une attaque aiguë, une grande quantité d'enzyme amylase est libérée dans la circulation sanguine, ce qui indique de graves dommages au parenchyme pancréatique. De plus, dans l'analyse biochimique des taux sanguins d'enzymes hépatiques (AsAT, AlAT, phosphatase alcaline), la bilirubine augmente. Une échographie lors d'une exacerbation de pancréatite chronique révèle une augmentation de la taille du pancréas, de son gonflement et de son œdème.

Premiers soins et secours

Les premiers soins pour une crise aiguë sont déjà à domicile, des soins médicaux spécialisés et un traitement ultérieur sont effectués dans un hôpital après l'hospitalisation.

Important! L'auto-traitement à domicile n'est pas nécessaire et même dangereux. Vous devez d'abord vous assurer que le diagnostic est correct et ensuite prescrire un traitement.

Les premiers soins sont dispensés à domicile, visant à soulager la douleur et à améliorer l'écoulement de la bile et du suc pancréatique dans la cavité intestinale. Pour cela, un patient atteint de pancréatite chronique doit toujours avoir les médicaments suivants dans l'armoire à pharmacie:

  • Antispasmodiques (No-shpa, papaverine, drotaverinum). Les antispasmodiques affaiblissent le tonus musculaire lisse des canaux excréteurs, ce qui améliore le flux de sécrétion.
  • Analgésiques du groupe des anti-inflammatoires non stéroïdiens (Analgin, Nise, Ketonal). Les médecins recommandent de prendre des analgésiques pour soulager une attaque uniquement avec des symptômes graves. Il n'est pas nécessaire d'arrêter une douleur légère avec des médicaments, afin de ne pas «lubrifier» le tableau clinique.

Les chauffe-glaces aideront à soulager la douleur, qui est appliquée localement sur la zone douloureuse pendant 1 à 2 heures au maximum. Auparavant, le coussin chauffant doit être enveloppé dans une serviette en coton ou une taie d'oreiller..

Important! Le traitement à domicile n'est efficace que si le patient a complètement exclu les repas. Le jeûne est nécessaire jusqu'à l'admission à l'hôpital ou l'arrivée d'une ambulance. Cela crée un repos fonctionnel pour le pancréas et atténue les symptômes d'exacerbation..

Assistance médicale spécialisée

Le traitement ultérieur est effectué dans un hôpital sous la supervision d'un médecin. Si le diagnostic est confirmé, la question de la poursuite de la prise en charge du patient est décidée..

Avec une attaque simple, une thérapie conservatrice est effectuée. Médicaments prescrits visant à supprimer les processus inflammatoires. Un rôle important dans la thérapie conservatrice est donné à un régime thérapeutique et à des agents symptomatiques (antispasmodiques, analgésiques).

Dans un état compliqué, la question de l'opération chirurgicale est résolue. Les complications d'une crise de pancréatite peuvent être:

  • Nécrose pancréatique (nécrose d'une partie d'un organe).
  • Abcès et phlegmon rétropéritonéal.
  • Kyste pancréatique.
  • Péritonite.
  • Cancer du pancréas.

Toutes ces complications, à l'exception du cancer, sont le résultat d'une infection secondaire. Le premier signe d'une complication grave est une fièvre élevée avec perte de conscience et des douleurs abdominales insupportables. La condition nécessite une attention médicale immédiate..

Quelle devrait être la nutrition pour les crises de pancréatite

Le premier et le deuxième jour montrent la faim et le repos au lit. À ce moment, il est permis de boire de l'eau, la préférence est donnée à l'eau minérale alcaline (Essentuki, Borjomi). Après la disparition des principaux symptômes, le patient est transféré à un régime thérapeutique n ° 5, ce qui implique l'utilisation d'un aliment pâteux et énergétiquement précieux et de bouillons faibles en gras.

Le régime alimentaire permet d'éviter une nouvelle apparition de symptômes aigus, contribue à la restauration rapide des fonctions et du travail du corps. Le régime alimentaire (tableau n ° 5) est recommandé d'être observé pendant au moins un autre mois après la sortie, après quoi ils passent à une alimentation diététique avec la restriction de gras, sucré, épicé, frit, mariné et fumé.

Attaque de pancréatite

Dans le monde moderne, le nombre de personnes souffrant de pathologies du système digestif augmente de façon exponentielle. Tout d'abord, cela est dû au mode de vie que la plupart de l'humanité mène. Une alimentation déséquilibrée et irrégulière, le stress et la fatigue générale du corps entraînent des maladies dangereuses. S'ils ne sont pas traités, les effets deviennent irréversibles.

La pancréatite est considérée comme une maladie courante et dangereuse du système digestif humain. La maladie est diagnostiquée dans toutes les couches sociales de la population et des catégories d'âge. La pancréatite affecte d'autres organes humains et nécessite une surveillance constante.

Concepts de base

La pancréatite est appelée inflammation du pancréas, dont les principales fonctions sont endocrines (internes) et exocrines (externes).

  • La fonction interne est responsable de la production d'hormones importantes pour la vie humaine, par exemple l'insuline qui régule le sucre.
  • En raison de la fonction exocrine de la glande, du jus pancréatique est produit, qui contient de nombreuses enzymes qui assurent la dégradation et l'absorption des substances contenues dans les aliments.

Spécificité de la maladie

La principale cause de la maladie est un blocage partiel ou complet du conduit. Les calculs biliaires, les kystes ou les tumeurs en sont responsables. La sortie du suc gastrique est perturbée. Le jus contient des enzymes, dont l'activité se produit après que le fluide a quitté la glande, la protégeant des effets négatifs du jus.

Si le conduit est bloqué, les enzymes commencent à agir à l'intérieur du corps. Cela provoque une inflammation et, si des mesures ne sont pas prises, la destruction du pancréas ne peut être évitée. La procrastination menace le patient d'une issue fatale.

Les causes

Les médecins ont identifié de nombreuses causes de la maladie. Le principal abus d'alcool reconnu. L'alcool régulièrement pris affecte négativement le corps, les organes internes d'une personne en souffrent. Le processus naturel de production d'enzymes est perturbé, ce qui provoque par la suite une inflammation.

En plus de l'alcool, il existe un certain nombre de facteurs nocifs:

  1. Épuisement nerveux, stress;
  2. Intoxication du corps due à la prise de médicaments, médicaments, travail dans des industries dangereuses;
  3. Blessures aux organes internes;
  4. Famine, régimes alimentaires, nutrition déséquilibrée;
  5. La présence d'infections dans le corps.

Dans la plupart des cas, le patient lui-même peut éviter l'apparition d'une pancréatite. Le maintien d'un mode de vie sain, l'absence de stress, une bonne nutrition minimisent le risque de maladie. Et pour les personnes qui développent déjà la maladie, ce qui précède aidera à prévenir les attaques de pancréatite.

Types de pancréatite

Plusieurs classifications des types de pancréatite sont décrites en fonction des caractéristiques du processus inflammatoire. Chaque type de classification similaire est divisé en un certain nombre de sous-espèces. Le plus souvent, ils utilisent la séparation en trois types:

  1. Aigu. Le type de pancréatite le plus dangereux, sans traitement rapide, est mortel.
  2. Réactif. Une forme bénigne de la maladie, évoluant vers une forme grave sans surveillance par un médecin.
  3. Chronique. Il coule tout au long de la vie d'une personne. Elle se caractérise par des périodes de rémission et d'exacerbations, se remplaçant progressivement..

En fonction du type de maladie, le traitement du patient est ajusté. Il est nommé par le médecin traitant - un gastro-entérologue, dont la spécialité est les maladies du tractus gastro-intestinal.

Caractéristiques de l'évolution de la maladie

La pancréatite est une maladie grave qui nécessite une surveillance constante. Le diagnostic pour le patient devient le signal d'un changement fondamental de style de vie. Dans la pancréatite aiguë, le patient présente des symptômes prononcés. Cette douleur dans la cavité abdominale à gauche, une violation des fonctions du tractus gastro-intestinal. Augmentation possible de la température corporelle et de la pression artérielle.

Dans le type aigu de la maladie, le traitement à domicile et l'automédication sont catégoriquement inacceptables. La forme aiguë de pancréatite nécessite une hospitalisation et une surveillance constante par les médecins. Le non-respect des conditions peut entraîner la mort. Souvent dans le contexte d'une pancréatite aiguë non traitée, une forme chronique se produit.

Un type de maladie chronique se développe chez un patient en raison d'autres maladies chroniques du système digestif. La forme de la maladie a augmenté au fil des ans. Les symptômes sont légers, contrairement à la forme aiguë. L'hospitalisation est recommandée au patient lorsqu'une exacerbation de la pancréatite est notée au cours d'une évolution lente. Le traitement chronique vise à prévenir l'exacerbation.

Le plus dangereux au cours de la maladie est considéré comme une attaque. Lors d'une attaque, les symptômes de la pancréatite s'intensifient et ont un effet néfaste sur le travail des organes internes restants d'une personne. La question aiguë est de savoir comment agir en cas d'attaque de pancréatite. Si vous ne fournissez pas d'aide au patient à temps, il existe un danger de mort. Pour chaque personne souffrant d'une inflammation du pancréas, il est important de connaître les spécificités de l'évolution de la maladie, d'avoir des informations sur la façon de soulager une crise de pancréatite à domicile.

Attaque de pancréatite

En règle générale, une attaque de la maladie se produit en raison du non-respect par le patient du traitement prescrit. C'est boire de l'alcool, manger avec excès, manger de la malbouffe. La prise d'antibiotiques peut également déclencher des crises de pancréatite. Pour qu'une attaque de la maladie cause moins de dommages au corps, il est important de la reconnaître et de la retirer à temps.

Symptômes d'une attaque

Le principal symptôme est la douleur. La douleur dans le corps est localisée au site des plus grands dommages au pancréas. En règle générale, il s'agit de douleurs dans la région épigastrique et dans la région abdominale supérieure gauche. Si le syndrome douloureux est le zona, la glande entière est probablement affectée.

Le deuxième signe est une augmentation de la température corporelle. La colonne du thermomètre est maintenue à moins de 38 degrés, avec une forte attaque, elle atteint 39 à 40 degrés et y reste longtemps. Il est nécessaire de porter une attention particulière à la température élevée accompagnée de frissons, cela devient également un signe de cancer.

Dans les trente premières minutes après le début de l'attaque, les nausées commencent, accompagnées de vomissements sévères et ininterrompus de bile. Il devient impossible de prendre de la nourriture, même une gorgée d'eau provoque une nouvelle attaque de vomissements. Peut-être un changement de couleur de peau, de pâleur, une teinte jaune apparaît. De plus, l'apparition d'ecchymoses, localisées dans l'abdomen à gauche, s'est également propagée à d'autres parties du corps..

Les symptômes d'une crise de pancréatite sont observés alternativement ou simultanément plusieurs. En plus des symptômes énumérés, le patient développe des ballonnements, des flatulences. Le tabouret est cassé - le tabouret contient des débris alimentaires et un éclat gras, il produit une odeur fétide. Il y a un arrière-goût désagréable dans la cavité buccale, des brûlures d'estomac. En cas d'exacerbation sévère, l'état de choc du patient est également inclus dans les signes d'une crise de pancréatite. Pour le choc sont caractéristiques:

  • Pâleur de la peau;
  • Étourdissements, désorientation dans l'espace, perte de conscience;
  • Changements soudains de la pression artérielle;
  • Dyspnée.

L'apparition des symptômes caractérise ensemble une crise aiguë de pancréatite. Dans une telle situation, il est recommandé de consulter immédiatement un médecin. Il est important de comprendre que les symptômes de certaines autres maladies du tractus gastro-intestinal sont à bien des égards similaires à ceux décrits. Le gastro-entérologue tentera de soulager et de soulager l'attaque, de poser le bon diagnostic et de déterminer la cause de la maladie..

Actions lors d'une attaque

Lorsque ces symptômes apparaissent, appelez immédiatement une équipe d'ambulance. Il est impossible de supprimer complètement une crise de pancréatite à la maison. En attendant une ambulance, vous pouvez essayer d'atténuer les symptômes. La séquence d'actions pendant une attaque est connue pour aider à raccourcir le temps et à soulager la souffrance du patient.

Que faire à la maison.

  1. Le syndrome de la douleur est réduit en prenant du no-shpa et en procurant au patient un état de repos.
  2. Il est strictement interdit de prendre des préparations contenant des enzymes pancréatiques.
  3. Pendant l'attaque, le jeûne est prescrit, il est permis de boire de l'eau minérale sans gaz et un bouillon d'églantier.
  4. Une compresse froide est appliquée sur le lieu de localisation de la douleur.
  5. Pour réduire la pression sur la zone enflammée, il est recommandé au patient de prendre une position assise avec le torse incliné vers l'avant et les genoux appuyés contre la poitrine. La posture aide à réduire la douleur.

Il est recommandé de supprimer l'attaque sur l'observation stationnaire. Dans certains cas, l'hospitalisation du patient n'est pas possible. Ensuite, le médecin prescrit un traitement à domicile. Un examen médical est nécessaire, l'automédication nuira et aggravera considérablement l'état du patient. Lors de l'examen, le médecin fera des recommandations sur ce qu'il faut faire à la maison pour normaliser l'état de santé du patient, les soins à prodiguer.

Régime pour les patients atteints de pancréatite

Pour soulager l'attaque et prévenir les récidives à l'avenir, il est important que le patient adhère constamment à un régime. Lors d'une exacerbation, le jeûne est prescrit pendant plusieurs jours. Pendant l'observation stationnaire, la nourriture est introduite au patient au moyen d'une sonde. Des boissons autorisées eau minérale sans gaz, thé faible, bouillon de rose sauvage. À une nouvelle étape, vous pouvez prendre de la gelée, d'autres plats de type gelée.

Après un soulagement réussi d'une crise de pancréatite, des produits contenant des glucides sont progressivement introduits dans la nourriture du patient: purée de soupe, céréales. Il est démontré que les aliments ont une consistance uniforme. La nutrition devient plus complexe, prévenant le stress soudain sur le pancréas.

Un patient diagnostiqué avec une pancréatite doit comprendre: manger des aliments gras, épicés, très frits, même en micro-doses, provoquera une nouvelle attaque de la maladie. De même, la même chose s'applique au tabagisme et à la boisson. Il est recommandé de manger en petites portions à de courts intervalles..

Le pancréas est un organe interne vital qui affecte le fonctionnement du corps humain. Les violations du travail de la glande entraîneront une diminution de l'efficacité des autres organes internes. Il est important de suivre les règles d'un mode de vie sain et de protéger le corps.

Symptômes des attaques pancréatiques

Il est généralement admis qu'une attaque du pancréas est une caractéristique de l'exacerbation de la pancréatite. En conséquence, des douleurs sévères apparaissent de nature aiguë. La douleur est localisée dans le haut de l'abdomen et peut être ressentie dans le dos. Le risque de développer cette maladie est présent non seulement chez l'adulte, mais aussi chez l'enfant à partir de 4 ans.

Raisons principales

Une attaque peut être de nature complètement soudaine. Ce phénomène est précédé de diverses raisons. Auparavant, on pensait que les personnes qui buvaient trop d'alcool appartenaient à la catégorie des personnes à risque de contracter cette maladie. Mais de nos jours, tout a radicalement changé et même ceux qui ne boivent pas d'alcool, même en petite quantité, peuvent souffrir de cette maladie. Maintenant, les principales raisons sont considérées comme l'utilisation de la malbouffe, c'est-à-dire des aliments qui contiennent de grandes quantités de graisses et de glucides.

Le pancréas joue presque le rôle principal dans le processus digestif global. Sa tâche principale est basée sur la dégradation des protéines, des graisses et des glucides qui pénètrent dans le corps humain après avoir mangé la mauvaise nourriture. Le fer est responsable de la production d'enzymes spéciales nécessaires pour que les aliments subissent la procédure d'oxydation, ce qui signifie qu'ils sont digérés beaucoup plus facilement et plus rapidement.

En raison de la consommation excessive d'aliments gras et riches en calories, la charge augmente considérablement et la glande n'a pas la capacité de terminer la tâche en entier.

En conséquence, le fer gonfle et augmente en conséquence de taille. Dans ce cas, les vaisseaux responsables du transport des enzymes nécessaires au processus normal de digestion sont exposés aux spasmes.

Cela conduit à une stagnation des enzymes dans les canaux des vaisseaux sanguins. Un tel développement des événements devient la raison pour laquelle un processus de digestion complètement logique est lancé au milieu de la glande elle-même. Comme vous le savez, il n'y a pas de nourriture, cela signifie seulement qu'il y a une digestion de leurs propres tissus. En conséquence, le pancréas est clairement endommagé et de graves douleurs apparaissent.

La survenue de crises peut être affectée non seulement par la suralimentation et la consommation d'aliments malsains, mais également par d'autres facteurs supplémentaires.

Les facteurs d'attaque de pancréatite les plus courants

Il:

  • prendre des antibiotiques pendant une longue période;
  • mauvaises habitudes;
  • maladies infectieuses;
  • maladies du système cardiovasculaire;
  • stress constant;
  • processus inflammatoires dans la vésicule biliaire;
  • fonction hépatique anormale et ainsi de suite.

Une autre maladie qui a un impact sur le fonctionnement du pancréas est le diabète. Mais cette maladie ne devient pas la cause du développement de la pancréatite, mais exactement le contraire se développe si le pancréas ne fonctionne pas comme il se doit. Par conséquent, il y a une augmentation de la glycémie. Cela se produit parce que la glande ne produit pas la bonne quantité d'insuline..

Manifestations cliniques

Afin de savoir exactement comment une maladie telle que la pancréatite se manifeste et ce qui doit être fait, il est nécessaire de comprendre clairement quels sont ses symptômes.

Une attaque peut être caractérisée par les symptômes suivants:

  • l'apparition de douleurs aiguës dans le haut de l'abdomen. La douleur revient dans le dos;
  • température corporelle élevée;
  • selles irrégulières;
  • signes de choc.

La cause de fortes douleurs abdominales est la digestion par la glande de ses propres tissus. Le niveau de douleur peut être très important, ce qui entraîne à son tour le développement d'un état de choc.

Parallèlement à l'état de choc, les symptômes suivants sont observés:

  • réduction de pression;
  • tachycardie;
  • maux de tête sévères; Mal de crâne
  • troubles respiratoires;
  • pâleur de la peau;
  • sueur froide;
  • l'apparition de cernes dans le contour des yeux.

Les symptômes suivants peuvent également indiquer le développement de cette maladie:

  • envie fréquente de roter;
  • pas un arrière-goût agréable en bouche;
  • hoquet;
  • ballonnements;
  • diarrhée ou constipation.

Premiers secours

Alors, que faire dans ce cas? Une personne qui présente des symptômes de développement de cette maladie doit tout d'abord se calmer et prendre une position horizontale. Doit faire circuler l'air frais.

Pour les crises pancréatiques, les vomissements sont caractéristiques. C'est pourquoi vous devez faire vomir indépendamment et rincer l'estomac. Une telle procédure aidera à améliorer légèrement la condition d'une personne malade et, en même temps, les symptômes eux-mêmes seront plus doux. Mais ça ne durera pas longtemps.

Vous ne devez en aucun cas recourir à des médicaments dont la tâche principale est de soulager les spasmes. Le fait est que lorsque ces médicaments pénètrent dans l'estomac, la glande déclenche le processus naturel de génération d'enzymes. En règle générale, cela entraîne une détérioration de l'état général du patient.
Tous les médicaments nécessaires sont administrés par voie intraveineuse. Par conséquent, il est préférable d'appeler une ambulance ou de vous rendre à l'hôpital vous-même.

Avant l'arrivée des médecins, vous pouvez réduire le niveau de douleur ainsi que les signes d'inflammation. La glace peut aider dans cette situation. Il doit être appliqué sur la région épigastrique pendant 5 minutes. Faire une telle procédure plus longtemps n'est pas recommandé.

Traitement

Du fait que l'attaque peut durer 2 jours ou plus, il faut veiller à ce que la glande ne reçoive pas de charges. Cela signifie que vous devez essayer de suivre un régime et ne pas manger du tout. Vous pouvez boire de l'eau propre non gazéifiée, puis pas plus de 2 verres par jour. Ne faites pas non plus de travail acharné.
toutes les substances nécessaires au corps doivent pénétrer dans le corps avec des compte-gouttes. Le traitement d'une crise de pancréatite à domicile doit être de nature individuelle, car il peut avoir une évolution et des symptômes différents.

Le traitement de cette maladie ne se limite pas à un régime de plusieurs jours. Après une crise, vous avez besoin d'environ trois mois de plus pour surveiller strictement votre alimentation. Cela signifie que vous ne pouvez pas manger ni boire de boissons qui peuvent provoquer une rechute.

Que faire avec les attaques pancréatiques

Attaque pancréatique - une condition nécessitant des soins médicaux d'urgence. Les symptômes de la maladie se manifestent si clairement que le bien-être du patient se détériore rapidement. En règle générale, l'exacerbation de la pancréatite se développe à la suite d'erreurs nutritionnelles graves, d'abus d'alcool, de surmenage physique ou mental, ainsi que de l'action d'autres facteurs provoquant.

Les principaux signes de la maladie

Les symptômes d'une attaque pancréatique se développent complètement soudainement. La principale manifestation est de graves douleurs coupantes qui surviennent d'abord sur le côté droit de la poitrine et se propagent progressivement vers la moitié gauche. Cela est dû à l'irritation des terminaisons nerveuses, qui sont situées en grand nombre dans la glande endocrine. À la suite d'un œdème de l'organe et d'une altération de l'écoulement, la sécrétion s'accumule dans le pancréas, ce qui entraîne la digestion de ses propres tissus, ce qui entraîne une douleur intense. Des sensations désagréables sont souvent ressenties sous l'omoplate ou sur le dos. Ces signes peuvent conduire à une erreur de diagnostic, à la suite de laquelle il est nécessaire d'effectuer un diagnostic différentiel avec l'infarctus du myocarde, qui a des manifestations similaires. Lorsqu'il est impliqué dans le processus inflammatoire du péritoine, de nouveaux symptômes apparaissent. Ceux-ci incluent une douleur accrue lors du passage de l'abdomen. De plus, si vous lui mettez la pression, la condition peut s'améliorer pendant une courte période..

Un symptôme important est un dysfonctionnement du tube digestif. La douleur intense s'accompagne d'épisodes de vomissements, qui ne soulagent pas et sont débilitants. Après un certain temps, la bile apparaît dans le vomi, et si l'estomac est complètement vide, il ne reste que de fortes envies et des nausées.

Le trouble des selles se développe sous forme de diarrhée. En raison de la motilité intestinale accélérée, des résidus d'aliments non digérés sont présents dans les fèces. Cependant, la constipation peut se développer en quelques jours. Des flatulences sont observées, ce qui entraîne des ballonnements prononcés. Une plaque blanche apparaît sur la langue.

Parmi les symptômes supplémentaires, il y a une augmentation significative de la température corporelle. Une personne devient faible, ne peut pas se tenir debout. Tout mouvement est accompagné de douleur, donc le patient essaie de trouver une position confortable qui apporte au moins un peu de soulagement.

Parmi les autres signes de pancréatite aiguë, des sauts de pression artérielle sont observés, qui peuvent soit augmenter, soit diminuer de manière significative. Le pouls devient faible et accéléré. À la suite de vomissements sévères, une hypovolémie se développe, dont les symptômes sont une bouche sèche et un changement de couleur de la peau en une teinte grisâtre malsaine..

La survenue de ces manifestations cliniques indique une atteinte grave à la santé du patient, surtout si pendant plusieurs jours une personne a tenté de faire face au problème par elle-même et n'a pas consulté un médecin..

Soins d'urgence

Les symptômes d'une attaque pancréatique sont caractérisés par une intensité si prononcée qu'une personne ne peut souvent pas y faire face toute seule et cherche une aide médicale.

Comment soulager une attaque s'il n'y a aucun moyen d'appeler une urgence ou si une personne est loin de la ville? Dans ce cas, les premiers secours tombent sur des parents ou des amis.

Pour soulager les crises de pancréatite, il est nécessaire de fournir au patient un repos complet. Il ne doit pas faire de mouvements brusques. Position optimale - assis, légèrement penché en avant.

Les premiers soins pour une crise de pancréatite comprennent l'utilisation d'antispasmodiques et d'analgésiques. Cela éliminera le spasme des canaux excréteurs et éliminera le secret de l'organe afin que le pancréas ne commence pas à se digérer. Pour ce faire, vous pouvez utiliser les médicaments suivants:

Tout d'abord, le froid doit être appliqué sur la zone de projection du pancréas, située entre le nombril et le sternum, afin de réduire l'activité du processus inflammatoire. À cette fin, vous pouvez utiliser un coussin chauffant rempli d'eau froide, de légumes surgelés et d'autres moyens improvisés. Pour éviter les gelures sur la peau, la glace doit être enveloppée dans plusieurs couches de tissu.

Que faire et comment gérer une attaque? La première règle d'élimination réussie de l'inconfort et du rétablissement du patient est qu'il est strictement interdit de manger lors d'une exacerbation de la maladie. Cela est dû au fait que, suite à l'ingestion de nourriture dans le tractus gastro-intestinal, la production d'enzymes est activée. Cependant, en raison de l'inflammation, ils ne peuvent pas facilement pénétrer dans les intestins, l'état du patient s'aggrave encore plus, car le risque de digérer l'organe augmente. Vous ne pouvez pas manger non seulement lors de la suppression de l'attaque, mais également pendant 1 à 3 jours après cela, de sorte que l'inflammation et le gonflement des tissus ont complètement disparu. Seule de l'eau propre et non gazeuse peut être consommée, car des vomissements graves entraînent une déshydratation sévère. Buvez le liquide en plusieurs gorgées, mais souvent. Cela empêchera la reprise des vomissements..

Traitement d'exacerbation

La suppression rapide de l'attaque garantira qu'il n'y a pas de complications de santé pour le patient. Par conséquent, vous n'avez pas besoin d'attendre que tout se passe par vous-même, vous devez prendre les mesures nécessaires.

Si avant l'arrivée de l'ambulance, il n'était pas possible de faire face à l'attaque, le médecin peut administrer par voie intramusculaire des antispasmodiques et des analgésiques. En l'absence de résultat positif, il est nécessaire de retirer l'attaque et de traiter le pancréas dans un hôpital, où il y a la possibilité d'un examen approfondi du patient et de déterminer le degré de déficience fonctionnelle organique.

Un traitement supplémentaire de la pancréatite aiguë est développé individuellement pour chaque patient. Dans ce cas, les symptômes de la maladie, les résultats de l'examen et de l'examen sont pris en compte.

Le traitement de la pancréatite doit être complet. En plus de l'utilisation de médicaments antispasmodiques et analgésiques, la nomination de diurétiques est indiquée. Avec leur aide, vous pouvez éliminer le gonflement, ce qui assurera l'écoulement de la sécrétion pancréatique et éliminera le risque d'auto-digestion. De plus, les diurétiques contribuent à l'élimination intensive des toxines et des enzymes du corps humain. À cette fin, il est préférable d'utiliser Furosemide ou Lasix. Lors de la prescription de Diakarb, il est obligatoire d'inclure des préparations de potassium dans le schéma thérapeutique, car un diurétique aide à laver cet élément important.

Avec le développement de complications, en particulier, avec la fixation d'une infection bactérienne, le traitement implique l'utilisation d'antimicrobiens - fluoroquinolones ou céphalosporines de 3-4 génération.

Si les attaques de pancréatite ont conduit à un fort affaiblissement du corps, la thérapie vitaminique aidera à restaurer la force et l'énergie. Premièrement, les fonds doivent être administrés par voie intramusculaire afin de reprendre rapidement le solde perdu. À l'avenir, il est permis de passer sous forme de tablette.

Le traitement de la pancréatite aiguë n'inclut pas l'utilisation d'enzymes. De plus, ils sont strictement interdits. Après tout, un secret s'accumule dans le pancréas, et donc en aucun cas il ne devrait être autorisé à recevoir son entrée supplémentaire de l'extérieur. Cela peut aggraver encore la situation et aggraver le bien-être du patient..

Nature de la nutrition

Que puis-je manger après une crise de pancréatite? Un rôle important dans la récupération réussie du patient joue un régime spécial. Cela réduira la charge sur le pancréas et permettra de stabiliser le bien-être..

Après une exacerbation de la pancréatite, vous ne pouvez pas manger plus tôt que 2-3 jours. Dans ce cas, vous devez commencer par manger une petite quantité de nourriture. Les aliments doivent être râpés et non chauds. Vous devez manger souvent - jusqu'à 5-6 fois par jour.

Le traitement avec un régime implique l'utilisation de plats cuits à la vapeur, cuits au four ou bouillis. Vous ne devez en aucun cas manger frit, fumé ou mariné. La consommation excessive de sel, de sucre, de poivre et d'autres épices chaudes pendant la cuisson doit être évitée. Les boissons alcoolisées et gazeuses, ainsi que les produits appartenant à la catégorie des produits semi-finis ou fast-food, sont strictement interdits. Ils comprennent un grand nombre de gras trans qui ont un effet néfaste prononcé sur le fonctionnement du pancréas.

La viande rouge, l'avocat, le sucre, le pain blanc, etc. tombent sous le coup de l'interdiction..

Un régime après une crise de pancréatite est capable de normaliser le fonctionnement de l'organe endocrinien. Le patient peut manger les plats et produits suivants:

  1. Variétés de poisson faibles en gras - merlu, brochet, carpe, morue, sandre, etc. Il est conseillé de cuire le produit pour conserver tous les composants utiles.
  2. Viande diététique - lapin, dinde, veau, poitrine de poulet, etc. Elle comprend un grand nombre de protéines, d'acides aminés et d'oligo-éléments nécessaires au corps humain. La viande peut être mijotée, cuite à la vapeur ou ajoutée aux soupes.
  3. Légumes bouillis ou mijotés. Ils se caractérisent par une composition riche - ils contiennent des vitamines, des minéraux, des antioxydants et d'autres composants. L'option idéale est la soupe en purée, qui est extrêmement facile à digérer et ne contient pas de grosses particules de nourriture. Le régime de pancréatite exclut les légumes crus.
  4. Céréales. Les produits contenant des glucides complexes doivent être préférés. Il s'agit notamment du riz, du sarrasin, du millet. La farine d'avoine a un effet positif sur la muqueuse gastrique, dont le traitement est indiqué non seulement pour les maladies du tractus gastro-intestinal, mais aussi pour le pancréas.
  5. Produits à faible teneur en matières grasses d'acide lactique - yogourt, fromage cottage, fromage, kéfir. Contribue à la restauration de la microflore normale du tractus gastro-intestinal. Approuvé pour une utilisation au plus tôt 2 semaines après l'attaque.
  6. Légumes et beurre. Utilisé pour ajouter une petite quantité aux plats cuisinés.
  7. La tisane a un effet positif prononcé, qui non seulement aidera à rétablir l'équilibre hydrique et à étancher votre soif, mais elle saturera également le corps humain avec des substances utiles.

Après une attaque du pancréas, un régime spécial doit être suivi à vie. En cas de violation des recommandations du médecin et d'utilisation de produits interdits, une exacerbation de la pancréatite n'est pas exclue. Par conséquent, vous devez mener une vie saine afin de prévenir les rechutes.