Pancréas: où il est et comment ça fait mal

Le pancréas est une partie importante du corps, le seul organe produisant de l'insuline.

De plus, elle est responsable de la production de suc gastrique. Un certain nombre de facteurs différents peuvent causer des problèmes avec cette partie du corps. Comment le pancréas est-il douloureux et quels symptômes peuvent indiquer des problèmes avec cet organe? Est-il possible de soulager les manifestations douloureuses à domicile avant l'arrivée d'un médecin?

Nous approfondirons ces questions..

Fonctions corporelles

Conformément à la structure du fer, il a deux fonctions: exocrine et endocrine.

Les cellules exocrines quotidiennes du corps produisent 0,5 à 1 l de suc pancréatique, qui se compose d'eau, de sels acides et d'enzymes digestives qui décomposent les nutriments entrants avant qu'ils ne soient livrés aux intestins.

Les substances produites par les acini sont des proenzymes inactives, ce qui exclut les dommages au tissu sécrétant lui-même. Lorsque les aliments pénètrent dans le duodénum, ​​plusieurs réactions biochimiques sont déclenchées, ce qui conduit à l'activation des enzymes pancréatiques. La stimulation de la fonction enzymatique du pancréas se produit lors de l'interaction de l'estomac et des intestins. Le suc gastrique, qui contient de l'acide chlorhydrique, pénètre dans l'intestin grêle et stimule la production de cholécystokinine et de sécrétine, qui activent l'activité des acini.

La partie exocrine de la glande sécrète les enzymes suivantes:

  1. Amilazu. Cette enzyme décompose les glucides complexes en disaccharides et oligosaccharides facilement digestibles..
  2. Lipase (cholestérol estérase, phospholipase A et lipase). Les lipases décomposent les graisses prétraitées aux acides biliaires. La bile active les deux premières enzymes et inhibe l'action de la troisième, mais le suc pancréatique contient de la colipase, qui préserve la structure de la lipase.
  3. Protéase (trypsine, chymotrypsine, élastase, carboxy et aminopeptidase). Les protéases participent à la digestion des composés protéiques. Ils brisent les liaisons peptidiques des protéines et en séparent les acides aminés..

Le jus pancréatique a un pH alcalin, ce qui lui permet de neutraliser l'effet du suc gastrique lors de la digestion des aliments glucidiques.

La fonction exocrine est régulée par le système nerveux, qui lie l'intensité de la production d'enzymes pancréatiques au régime alimentaire. La composition du jus dépend du rapport des protéines, des graisses et des glucides dans les aliments.

Les îles Langerhans (pancréas endocrinien) se composent de 5 types de cellules, chacune produisant sa propre hormone:

  1. Cellules alpha. Ces cellules produisent l'hormone glucagon, qui augmente le taux de sucre dans le sang pendant l'exercice, c'est-à-dire agit en face de l'insuline. De plus, cette partie des îlots de Langerhans joue un rôle important dans la prévention de l'hépatose grasse. La proportion de cellules alpha atteint jusqu'à 20% de la masse du pancréas endocrinien.
  2. Cellules bêta. Ils sont responsables de la production d'insuline et régulent le métabolisme des glucides et des graisses. Avec la participation de cette hormone, les tissus corporels accumulent du glucose, réduisant ainsi sa teneur dans le sang. Les cellules bêta sont la partie la plus importante de la partie intrasécrétoire de l'organe: leur proportion atteint jusqu'à 80% de la masse des îlots endocriniens.
  3. Cellules delta. Les cellules de ce type produisent l'hormone somatostatine, qui inhibe l'activité de plusieurs glandes endocrines, dont le pancréas. Cette hormone est également produite dans le principal organe régulateur du système endocrinien - l'hypothalamus. La proportion de cellules delta dans la partie intracrétoire du pancréas ne dépasse pas 10%.
  4. Cellules PP. Ils sont responsables de la sécrétion du polypeptide pancréatique (PP), qui inhibe la production d'enzymes de la glande elle-même et stimule la production de suc gastrique. La proportion de cellules PP est jusqu'à 5% de la masse de l'organe endocrinien.
  5. Cellules d'Epsilon. Les cellules de type Epsilon, dont la part est inférieure à 1% de la masse des îlots endocriniens, produisent ce que l'on appelle. Ghréline «hormone de la faim», qui stimule l'appétit.

La destruction des cellules alpha et bêta entraîne de graves conséquences pour l'organisme, car les hormones qui régulent le métabolisme des glucides ne sont produites que dans le pancréas.

Où est le pancréas?

Le pancréas (voir photo) est situé dans la cavité abdominale (approximativement au niveau des première et deuxième vertèbres lombaires). L'organe est situé derrière l'estomac et est étroitement attaché à lui et au duodénum.

Si vous effectuez une projection sur le côté de la paroi abdominale, son emplacement est à environ 5-10 cm au-dessus du nombril. La tête de la glande est entourée par le duodénum, ​​qui l'entoure en forme de fer à cheval. Les artères pancréatiques-duodénales fournissent du sang au pancréas.

Où est le pancréas chez l'homme photo

Comment le pancréas fait-il mal aux humains?

La douleur résultant de changements dans le pancréas peut être de nature différente - tirant droit ou coupant aigu, jusqu'à la dague (avec péritonite). Cela dépend de la nature et de l'étendue de la lésion de la glande, ainsi que de l'implication des feuilles péritonéales dans le processus inflammatoire (péritonite).

La pancréatite aiguë avec œdème se caractérise par une douleur soudaine aiguë, souvent encerclante, se propageant vers le haut de l'abdomen, le côté gauche et la région lombaire. En raison de l'œdème, une sensation de plénitude apparaît à l'emplacement du pancréas, une pression sur la surface interne des côtes. Dans de tels cas, l'utilisation d'antispasmodiques est inefficace. La douleur peut être légèrement réduite uniquement en position assise avec le corps incliné vers l'avant et vers le bas.

Au plus fort de la douleur (et parfois même avant qu'elle ne survienne), des vomissements peuvent commencer, qui se répètent plusieurs fois et n'apportent pas toujours de soulagement. Le contenu du vomi peut être mangé par la nourriture ou la bile (dans le cas d'un estomac vide), le goût est aigre ou amer.

Des symptômes similaires (douleur intense, vomissements) peuvent être observés avec des exacerbations de l'ostéochondrose dans la colonne lombaire, avec des maladies rénales et des zona. Une étude supplémentaire aidera à déterminer la suspicion de pancréatite. Avec l'ostéochondrose lombaire, une douleur des vertèbres pendant la palpation est observée, avec des problèmes avec les reins - une augmentation de la douleur en frappant le bas du dos, avec des bardeaux sur la peau, il y a une éruption cutanée caractéristique. La pancréatite se caractérise par l'absence de tous ces symptômes..

La pancréatite chronique se caractérise par des douleurs d'intensité un peu moindre, et elles surviennent le plus souvent en raison de violations du régime alimentaire. Le danger d'exacerbations de la pancréatite chronique est l'apparition de tumeurs pancréatiques, y compris malignes (cancer).

Quelles maladies la douleur indique-t-elle??

L'apparition d'un syndrome douloureux dans le pancréas est toujours un signe de troubles conduisant au développement de maladies graves. À mesure que la fonctionnalité de l'organe diminue, des processus pathologiques accompagnent de telles maladies:

  1. La pancréatite est une inflammation des tissus des glandes. Elle s'accompagne de l'accumulation et de l'activation d'enzymes sécrétées par le fer, ce qui conduit à sa destruction (auto-digestion). En même temps, des substances sont libérées qui, pénétrant dans le sang, endommagent les tissus d'autres organes - le cœur, le foie, les reins, les poumons et le cerveau;
  2. Un abcès est l'une des complications de la pancréatite causée par une consommation excessive d'alcool. Elle se caractérise par l'accumulation de tissus morts de la glande et leur suppuration ultérieure;
  3. La nécrose pancréatique est une conséquence de la forme aiguë de la pancréatite. Accompagné de nécrose cellulaire. Peut provoquer des saignements abdominaux;
  4. La thrombose chronique de la veine splénique est le résultat du développement d'une pancréatite. Accompagné de vomissements de sang et de fortes douleurs. Elle entraîne une augmentation de la taille de la rate et une diminution des défenses de l'organisme;
  5. La cholestase est une complication de la forme chronique de la pancréatite. Il se caractérise par une violation des processus biliaires et une stagnation de la bile;
  6. Cancer du pancréas - le développement de tumeurs malignes dans les zones épithéliales du tissu glandulaire et des canaux. Peut apparaître dans le contexte du diabète sucré, de la pancréatite chronique et de l'adénome pancréatique;
  7. Diabète sucré - se développe dans le contexte d'une carence en insuline, ce qui entraîne une altération du traitement du glucose et une augmentation excessive de sa quantité dans le sang (hyperglycémie). Accompagné de dommages aux systèmes nerveux, musculaire, respiratoire, immunitaire, cardiovasculaire et reproducteur.

Toute maladie causée par un dysfonctionnement pancréatique représente un grave danger non seulement pour la fonctionnalité du système digestif, mais également pour la vie humaine..

Diagnostique

Le diagnostic des problèmes pancréatiques comprend un certain nombre de mesures:

  1. Examen visuel du patient par un médecin. Le spécialiste interroge le patient, surveille la couleur des muqueuses et de la peau.
  2. Palpation des zones douloureuses. Pour un tel examen, le patient prend d'abord une position allongée sur le dos, puis sur le côté gauche. Lorsque le pancréas est affecté, la douleur sur le côté est généralement moins aiguë.

De plus, le médecin prescrit généralement une liste de tests nécessaires, notamment:

  1. Analyse sanguine générale. Les troubles de la glande provoquent généralement une augmentation des globules blancs.
  2. Détection des taux de tripase, d'amylase et de lipase dans le sérum sanguin.
  3. De plus, une étude des enzymes hépatiques est recommandée: phosphatase alcaline, bilirubine et ATL. L'augmentation des taux peut indiquer une attaque de pancréatite causée par le mouvement des calculs biliaires.
  4. Analyse d'urine pour détecter les niveaux d'amylase.
  5. Analyse excessive des selles pour l'excès de graisse, de trypsine et de chymotrypsine.

De plus, des méthodes de diagnostic instrumentales sont utilisées:

  1. Roentgenography Avec son aide, il s'avère que le fer est agrandi ou non..
  2. Ultrason Aide à étudier les caractéristiques des contours de l'organe, détermine la présence de calculs biliaires, l'état du canal excréteur.
  3. IRM Il est utilisé pour clarifier le diagnostic, détermine la présence de nécrose pancréatique ou de liquide dans le péritoine.

Bien sûr, la première chose à faire pour déterminer ce qui fait mal au pancréas est de consulter un spécialiste. Après tout, un diagnostic indépendant, ainsi que l'automédication, peuvent être dangereux pour la santé.

Traitement

Avec une attaque de pancréatite aiguë, un jeûne complet est nécessaire pendant 1-2 jours, car le jus pancréatique dans ce cas sera produit en quantité minimale et la charge de la glande sera supprimée. Habituellement, l'appétit diminue ou disparaît complètement quelques jours avant une exacerbation. Pendant cette période, vous devez boire de l'eau alcaline (eau minérale sans gaz, une solution de bicarbonate de soude) ou un bouillon d'églantier.

Si vous avez des douleurs abdominales sévères, des vomissements sévères ou une douleur modérée pendant plusieurs jours, vous devez absolument contacter un établissement médical, car ces symptômes peuvent également être des signes de cholécystite, d'appendicite, d'ulcère gastroduodénal ou d'obstruction intestinale..

En cas de pancréatite aiguë, l'hospitalisation et le traitement dans un hôpital sont nécessaires. Pour éviter la déshydratation et normaliser la pression, un compte-gouttes est placé. Des analgésiques et des médicaments qui suppriment la sécrétion d'enzymes sont prescrits. Dans les 3-4 premiers jours, ils sont administrés par voie intraveineuse, et après un certain soulagement sont pris sous forme de comprimés. Afin de réduire la douleur dans le pancréas, de la glace peut être appliquée.

Régime et nutrition

Un régime amaigrissant est un élément très important dans le traitement et la prévention des exacerbations de la pancréatite. Si vous négligez cela, tout médicament peut être impuissant..

PouvezC'est impossible
  • Poulet, dinde, lapin, de poisson - morue, brème, sandre, brochet;
  • Plats cuits à la vapeur;
  • Kéfir, yaourt;
  • Caillé aigre, fromage frais;
  • Légumes bouillis ou cuits au four;
  • Soupe de légumes, céréales, nouilles;
  • Riz, flocons d'avoine, sarrasin, pâtes;
  • Omelette;
  • Beurre et huile végétale sans traitement thermique;
  • Kissel, compote, gelée.
  • Aliments gras, aliments frits;
  • Saucisses, conserves, viandes fumées, cornichons;
  • Viande en gelée, aspic;
  • De l'alcool;
  • Jus aigres;
  • Thé et café forts;
  • Confiserie (gâteaux, pâtisseries), crème glacée;
  • Épices épicées, épices et assaisonnements, moutarde, raifort.

Étant donné que le rapport qualitatif et quantitatif des enzymes produites par le fer varie en fonction de la composition des produits consommés à un repas, il est recommandé de passer à une nutrition distincte afin de réduire la charge en fer, c'est-à-dire de consommer des protéines et des glucides dans différents repas..

Aussi, ne pas trop manger: l'apport calorique quotidien ne doit pas dépasser la norme correspondant à l'âge, au sexe et au coût de l'énergie physique.

Pancréas: où il se trouve et comment il fait mal, symptômes, causes, traitement

Dans le cadre de notre article, nous parlerons d'une maladie pancréatique aussi courante que la pancréatite. Qu'est-ce que le pancréas, où est cet organe du corps et comment ça fait mal?.

Nous pouvons dire qu'il a eu de la chance pour la personne qui n'a aucune idée de ce qu'est le pancréas, où il se trouve et comment ça fait mal. En effet, dans cette catégorie de personnes, en règle générale, tout est en ordre avec cet organe du corps. Un pancréas sain est capable de remplir sa fonction normalement sans causer de désagrément à une personne, et seulement dans le cas de processus inflammatoires qui causent de la douleur, l'organe se fait sentir. Dans l'article, nous essaierons d'examiner plus en détail la question de savoir où se trouve le pancréas, comment et pourquoi il fait mal et comment le traiter..

Où est le pancréas et quel rôle joue-t-il dans le corps?

Heureusement ou, malheureusement, nous ne pouvons pas inventer notre nature. Elle nous donne tout ce dont elle a besoin avec nos poumons, le foie, le pancréas et tous les autres organes.

Beaucoup d'entre nous, pour une raison ou une autre, commenceront tôt ou tard à réfléchir à ce qu'est le pancréas, à son emplacement et à la caractéristique fonctionnelle de cet organe dans notre corps, comment il fait mal, comment il est diagnostiqué et traité.?

Un peu sur le pancréas

Le terme «pancréas» vient de la langue grecque et signifie «toute chair». Le pancréas fait partie intégrante du système digestif. Il remplit deux fonctions principales:

  • La glande est capable de produire des jus spéciaux - qui aident le corps à se décomposer et à absorber facilement les graisses, les protéines et les glucides;
  • Le pancréas produit une sécrétion d'insuline - une hormone qui permet au corps humain d'utiliser les graisses et le glucose.

Toutes ces fonctions pancréatiques ont été identifiées pour la première fois par Herophilus, un chirurgien et anatomiste grec qui vivait avant la Colombie-Britannique. e. Et quelque temps plus tard, Ruphos, un autre anatomiste grec, a donné son nom au pancréas, que nous utilisons encore aujourd'hui..

Où est le pancréas?

Le pancréas est un organe glandulaire situé dans le haut de l'abdomen. Il se trouve en travers du corps, où les côtes se connectent au bas de la poitrine, derrière l'estomac. C'est une glande oblongue et aplatie, d'environ 6 pouces de longueur et en forme de têtard. Sur le côté droit du pancréas se trouve la soi-disant «tête» (la partie la plus large de l'organe) avec une courbe s'étendant dans le duodénum. Le côté gauche conique du pancréas s'étend légèrement vers le haut (appelé la «tête») et se termine près de la rate (la soi-disant «queue»).

Le pancréas est un organe très important qui remplit deux fonctions principales:

  1. La première fonction est excrétoire (production d'enzymes) dont nous parlerons un peu plus bas;
  2. La deuxième fonction de l'incrétoire est la production de substances très importantes, telles que l'insuline et le glucagon, qui sont impliquées dans le métabolisme des glucides (endocrinologie).

La fonction principale qui intéresse les gastro-entérologues est la fonction endocrinienne, car le pancréas produit des enzymes qui décomposent nos principaux éléments structurels des aliments en molécules plus petites, qui comprennent des protéines, des graisses et des glucides, ce qui permet finalement leur absorption et leur dissolution plus intensive dans les départements système digestif.

Si vous regardez le pancréas lui-même, vous remarquerez qu'il s'agit d'une brosse de raisins, et les baies de ce raisin sont des tranches qui s'ouvrent par les conduits et, comme un arbre, coulent dans un ruisseau commun. Ce flux, à son tour, s'ouvre dans le duodénum, ​​où le processus de digestion des aliments se produit réellement..

Ainsi, cette glande de sécrétion interne et externe en est son unicité, et sans cet organe, une personne, en principe, ne peut pas exister. Et que se passe-t-il lorsque le pancréas tombe malade, s'enflamme et fait mal.

Que se passe-t-il avec l'inflammation du pancréas

Tout d'abord, nous devons discuter des facteurs qui peuvent provoquer une inflammation du pancréas, et en fonction de cela, nous pouvons parler de ce qui cause la maladie.

  • Dans notre pays, malheureusement, la consommation chronique d'alcool vient au premier plan à cet égard, les statistiques montrent qu'il y a beaucoup de patients atteints de pancréatite au cours des dernières décennies. Cela est particulièrement prononcé chez les hommes et en général, les hommes, contrairement aux femmes, sont plus sensibles aux maladies pancréatiques, les chiffres sont de l'ordre de 60%. C'est la consommation chronique d'alcool qui, dans la plupart des cas, contribue à l'apparition d'une pancréatite. Nous ne parlons pas des alcooliques sociaux, à savoir l'utilisation quotidienne de boissons alcoolisées, même sous forme de bière ou de vin avec un certain systématisme.
  • Le deuxième facteur majeur est la maladie gastro-intestinale. Cette pathologie prévaut chez les femmes et les hommes. Jusqu'à 50 à 60% des maladies de pancréatite chez les femmes sont associées à la maladie biliaire.
  • Le prochain facteur très important est les perturbations métaboliques, car les personnes, en particulier les femmes de plus de 50 ans, sont généralement en surpoids et la graisse qui s'accumule sous les tissus adipeux de la peau, en règle générale, si vous pouvez l'exprimer ainsi, «bourre» le foie et pancréas provoquant ainsi un dysfonctionnement.
  • De plus, les infections virales peuvent très bien provoquer une pancréatite chronique. Aujourd'hui, en raison du niveau élevé de consommation incontrôlée de médicaments, les patients souffrent de la pancréatite dite «médicamenteuse». Étant donné que le tractus gastro-intestinal est un système vaste et complexe, tout dysfonctionnement, par exemple, du duodénum, ​​l'estomac est immédiatement réfléchi et sur l'organe adjacent qui est le pancréas.

Qu'est-ce que la pancréatite chronique? Il s'agit d'un processus inflammatoire chronique évolutif, car la maladie ne s'arrête pas à un stade, mais est en constante augmentation et entraîne de graves conséquences négatives. Le processus d'inflammation du pancréas lui-même dure plus de 6 mois, évoluant progressivement vers une atrophie, c'est-à-dire lorsque les cellules perdent leur fonction. Le stade final de la maladie conduit à la fibrose de la formation de tissus inutiles non fonctionnels.

Ainsi, en général, la pancréatite chronique peut être caractérisée. Presque tous sans exception sont à risque.

L'effet de l'hérédité sur la survenue de la maladie

Sur la base d'études, il a été constaté que le facteur héréditaire influence une apparence tout à fait possible chez une personne d'une maladie pancréatique telle que la pancréatite. De plus, le facteur héréditaire peut jouer un rôle de premier plan. Mais, néanmoins, bien que l'hérédité ait également le corps à l'apparition d'une pancréatite, elle n'est toujours pas en mesure de la provoquer. Seule la personne elle-même, compte tenu du mode de vie, peut conduire son corps à cet état.

Symptômes de la maladie pancréatique

Selon la rapidité avec laquelle la maladie commence, c'est-à-dire que c'est une pancréatite aiguë qui s'est transformée en une maladie chronique ou lente, lente. Ici, nous avons deux cliniques différentes. Si nous parlons d'une affection aiguë, cela s'accompagne bien sûr de douleur. La partie du pancréas sujette à l'enflure provoque certainement de la douleur. S'il s'agit de la tête du pancréas, elle est généralement située au centre de l'abdomen et de l'hypochondre droit, et si ce corps est le centre et l'hypochondre gauche s'étendant jusqu'à la région lombaire. La douleur qui pénètre dans l'hypochondre est appelée par l'herpès zoster du patient, c'est-à-dire qu'une caractéristique vive est donnée par le patient lui-même. La douleur est assez intense, mal citée avec les antispasmodiques. Nausées, vomissements et indomptables n'apportant pas de soulagement, selon d'autres pathologies du tractus gastro-intestinal. Une intoxication générale du corps peut survenir, accompagnée de faiblesse, de vertiges, etc..

Si nous parlons de pancréatite chronique, alors, en règle générale, elle se développe progressivement et on peut dire que les patients s'habituent aux plaintes, c'est-à-dire les premières plaintes de ballonnements, la gravité après avoir mangé de légers picotements, etc. Progressivement, la maladie se fait sentir. Un des premiers et très importants symptômes de la maladie pancréatique peut être identifié dans les selles non formées en raison du manque d'enzymes sécrétées par la glande. Dans certains cas, une bouche sèche peut également survenir, mais ce n'est pas un symptôme prononcé de pancréatite..

Pourquoi vous ne pouvez pas laisser la pancréatite sans surveillance et assurez-vous de suivre un traitement

Toute exacerbation entraîne une détérioration de la qualité de vie des patients, malgré le fait qu'ils s'y habituent, en tout cas un certain inconfort se fait sentir. Par exemple, en mangeant une petite portion de nourriture après une demi-heure, vous pouvez ressentir des ballonnements et une lourdeur dans l'abdomen. C'est, premièrement et deuxièmement, l'une des formidables complications de la pancréatite chronique est la pancréatite aiguë, qui peut entraîner une nécrose, et c'est une histoire complètement différente. Il s'agit d'une pathologie chirurgicale avec un taux de mortalité supérieur à 50%. Dans ce cas, non seulement le pancréas souffre, les enzymes sécrétées peuvent pénétrer dans la circulation sanguine, provoquant une intoxication grave et une perturbation d'autres organes et systèmes.

La formation de kystes et de pseudo-kystes est également possible. La pancréatite chronique peut facilement aller même au cancer du pancréas. Et les personnes atteintes d'une maladie de fond sous forme de pancréatite présentent des risques très élevés. Tout ce qui précède suggère que les conséquences de la maladie pancréatique peuvent être très, très graves.

Qui traite le pancréas

En règle générale, les thérapeutes et les gastro-entérologues sont impliqués dans cette pathologie. Tout d'abord, une échographie des organes abdominaux est effectuée, c'est-à-dire une étude échographique. Ce qui vous permet en fait d'établir ce diagnostic et d'exclure une pathologie concomitante et de voir jusqu'où le processus de la maladie est allé. Si quelque chose inquiète les spécialistes, une imagerie supplémentaire par résonance magnétique et calculée est effectuée..

Quels autres types de diagnostics existent et lesquels sont importants

Dans les cliniques, en plus des méthodes de détection de la maladie ci-dessus, la méthode de la fibrogastroscopie est utilisée, ce qui élimine la pathologie de l'estomac et du duodénum, ​​car la bouche du conduit s'y ouvre et, en règle générale, tout processus inflammatoire et tumoral peut provoquer des troubles assez graves. Bien sûr, il existe des tests sanguins biochimiques (un spectre élargi, le soi-disant panel gastro-entérologique), une analyse générale des selles qui peut clairement montrer ce que le patient digère et ce qui ne l'est pas, et si son corps reçoit suffisamment d'enzymes ou s'il y a un certain déficit. Il s'agit en principe de l'ensemble des méthodes de diagnostic professionnelles hautement efficaces possibles..

AVIS: Les méthodes modernes de diagnostic et de détection vous permettent de faire assez rapidement et surtout avec un haut degré de précision pour poser un diagnostic et passer directement au traitement. Par conséquent, il est très important de savoir quelles méthodes de diagnostic existent et lesquelles sont les plus efficaces aujourd'hui..

Pour traiter n'importe quel organe, il doit lui fournir un repos physiologique, c'est-à-dire essayer de le dissuader des processus auxquels il est exposé. À cette fin, des préparations enzymatiques spéciales sont attribuées au patient, ayant le premier numéro dans la colonne. Le fait est que lorsque les enzymes pénètrent dans le corps avec des aliments sous forme de comprimés, certains récepteurs donnent un signal au pancréas afin qu'il ne les produise pas, c'est-à-dire qu'il se détende un peu. La plus grande erreur des patients est qu'ils pensent que ces médicaments ne peuvent pas être pris pendant longtemps, car vous pouvez vous y habituer et les glandes ne les produiront pas en volume suffisant, mais c'est en fait un mythe. Les préparations enzymatiques ont plus de cent ans et aucune étude n'a confirmé qu'elles pouvaient en aucune façon modifier la fonction de la glande. On utilise également les soi-disant médicaments sécrétoires, qui sont capables de réduire le niveau d'acidité du suc gastrique. Dans certains cas, ils sont prescrits plus tôt que les préparations enzymatiques, car le principal facteur qui fait produire du jus au pancréas est l'acide (un environnement agressif).

La pancréatite chronique fait référence à des pathologies acido-dépendantes et dans 90% des cas, elle provoque une acidité accrue. De plus, les enzymes dans un environnement acide ne peuvent pas fonctionner, donc leur efficacité augmente avec ces médicaments. En règle générale, les patients reçoivent des antispasmodiques, car une augmentation de la pression dans le canal pancréatique, qui se produit exactement pendant l'inflammation, provoque une douleur assez forte, souvent accompagnée de lourdeur, il est donc nécessaire de détendre les parois et le canal buccal lui-même pour obtenir un effet positif. Vous pouvez utiliser des eaux minérales provenant d'agents non pharmaceutiques, mais uniquement si elles ont une composition alcaline, par exemple, Borjomi, Essentuki, etc. peuvent leur être attribuées. Il s'agit de l'ensemble principal utilisé dans le traitement de la pancréatite.

Que puis-je manger avec une pancréatite pancréatique pour les végétariens et les mangeurs de viande et qui est plus sensible à cette maladie

En fait, il s'agit d'un problème plutôt intéressant et global. La médecine fait généralement référence au végétarisme de manière ambiguë. Mais si vous répondez spécifiquement à cette question, tout dépend du type de viande, car il existe des variétés grasses, ainsi que des viandes plus maigres et moins nocives pour le corps. Le type de personnes dont le régime alimentaire est dominé par le porc ou l'agneau a, bien sûr, des risques plus élevés de développer une pancréatite. Mais il n'y a pas de statistiques spécifiques sur les risques de développer une pancréatite dans l'une ou l'autre catégorie de personnes..

Quelques mots sur la diététique

La nutrition pour la pancréatite pancréatique doit être strictement équilibrée, vous devez clairement comprendre ce que vous pouvez et ne pouvez pas manger. Il est nécessaire de faire un menu diététique approximatif pour la pancréatite pancréatique. Tout d'abord, les patients doivent être exclus du régime alimentaire des aliments gras contenant des graisses animales. Les principaux produits d'origine animale sont la viande et les produits laitiers, qui à leur tour se réfèrent à la crème sure et au fromage cottage, si possible, il est recommandé d'exclure le beurre de l'alimentation et d'utiliser à la place de l'huile végétale. Les acides frits, fumés, marinés sont tous ces produits qui peuvent augmenter l'acidité du suc gastrique et, par conséquent, faire en sorte que le pancréas produise activement des enzymes.

Puis-je utiliser des légumes et des fruits crus pour la pancréatite?

Tout dépend de la scène. Lorsqu'il s'agit d'exacerbation du pancréas, alors une vérité populaire, comme le froid, la faim et la paix, est exactement ce dont le patient a besoin. Dans certains cas, le patient se voit attribuer un régime de semi-famine qui peut éteindre le pancréas presque complètement pendant un certain temps.

AVIS: Une personne atteinte d'un trouble pancréatique est tout simplement condamnée de manière appropriée à suivre un régime strict afin de ne pas provoquer d'exacerbations.

Malheureusement, la pancréatite n'est pas un ulcère gastro-duodénal qui peut guérir puis vivre quelques années plus tranquillement. Le pancréas est un organe perturbateur dans le corps. Et une merveilleuse rémission qui peut être introduite à une fête introduit un autre cycle de recherche, de traitement et tout le reste.

Résumer:

Le pancréas est un organe assez complexe et vital, sans lequel l'existence humaine est tout simplement impossible. La maladie peut survenir chez toute personne et il y a plusieurs raisons à cela. Il est strictement interdit de provoquer cet organisme en consommant des quantités excessives d'alcool et d'aliments gras cancérigènes. Nous espérons qu'après avoir lu notre article, vous avez appris ce qu'est le pancréas, où il se trouve et comment il fait mal, quels symptômes sont accompagnés, et comment le diagnostiquer et le traiter en cas d'inflammation..

Où se trouve le pancréas et comment ça fait mal?

Où est le pancréas?

La localisation anatomique du pancréas se situe dans la cavité abdominale, au niveau I - II des vertèbres lombaires. L'organe s'adapte parfaitement à l'arrière de l'estomac. Le duodénum fait le tour du pancréas sous la forme d'un «fer à cheval». Chez un adulte, la taille du pancréas est de 20 à 25 cm, son poids - 70 à 80 grammes. L'organe a 3 départements: la tête, le corps et la queue. La tête est située près du canal biliaire, le corps est derrière l'estomac et légèrement en dessous, près du côlon transverse, la queue est près de la rate. Lorsqu'elle est projetée sur la face avant de la paroi abdominale en fer, elle se situe au-dessus du nombril de 5 à 10 cm, la tête est du côté droit de la ligne médiane, la queue passe sous l'hypochondre gauche. Les deux fonctions pancréatiques les plus importantes sont l'exocrine et l'endocrine. La fonction exocrine consiste en la production (sécrétion) de suc pancréatique nécessaire à la digestion des aliments dans le duodénum. Enzymes digestives du suc pancréatique sécrétées par le pancréas:

  • la trypsine et la chymotrypsine impliquées dans les processus de digestion des protéines;
  • lactase et amylases nécessaires à la décomposition des glucides;
  • des lipases qui décomposent les graisses biliaires déjà exposées à la bile.

En plus des enzymes, le suc pancréatique contient des substances qui neutralisent l'environnement acide du suc gastrique pour protéger la muqueuse intestinale d'une exposition à l'acide. La fonction endocrinienne de la glande consiste en la production d'insuline et de glucagon - hormones impliquées dans le métabolisme des glucides. Sous l'influence de l'insuline, le glucose dans le sang diminue, sous l'influence du glucagon il augmente. À la norme de l'insuline et du glucagon, le métabolisme des glucides se déroule correctement, avec des changements - un diabète peut survenir. Des douleurs dans l'abdomen et des symptômes de troubles digestifs surviennent avec diverses maladies. Il est important de comprendre quand les manifestations douloureuses sont associées à une pathologie pancréatique et de prendre les mesures nécessaires à temps.

Les principaux symptômes de la maladie pancréatique

Tout problème associé à une diminution de la production d'enzymes pancréatiques s'accompagne de symptômes typiques. Les symptômes les plus courants sont la douleur et l'indigestion. Chez les femmes et les hommes, les symptômes sont les mêmes. Selon la gravité du processus, l'intensité de la douleur, ainsi que la gravité des phénomènes dyspeptiques, peuvent être différentes. Les troubles les plus indicatifs en violation du pancréas:

  • la présence de douleur; localisation de la douleur - cavité abdominale supérieure, hypochondre gauche; la douleur peut être liée ou non à l'apport alimentaire;
  • nausées fréquentes, vomissements possibles;
  • diminution de l'appétit dans le sens de la diminution jusqu'à l'absence complète;
  • ballonnements et grondements dans l'estomac (flatulences);
  • troubles des selles, plus souvent - diarrhée; dans les fèces, il peut y avoir des impuretés de fibres non digérées, de matières grasses;
  • signes d'intoxication (palpitations cardiaques, fatigue, faiblesse générale, transpiration, maux de tête);
  • hypertrophie du foie;
  • décoloration de la peau (jaunisse), souvent dans la zone de projection du pancréas.

Maladies associées à une diminution de la production d'enzymes:

  • pancréatite aiguë (inflammation du pancréas, souvent accompagnée d'un œdème);
  • pancréatite chronique;
  • processus tumoraux dans le pancréas;
  • le développement du diabète;
  • nécrose pancréatique.

Comment le pancréas fait-il mal aux humains?

La douleur résultant de changements dans le pancréas peut être de nature différente - tirant droit ou coupant aigu, jusqu'à la dague (avec péritonite). Cela dépend de la nature et de l'étendue de la lésion de la glande, ainsi que de l'implication des feuilles péritonéales (péritonite) dans le processus inflammatoire. La pancréatite aiguë avec œdème se caractérise par une douleur soudaine aiguë, souvent encerclante, se propageant vers le haut de l'abdomen, le côté gauche et la région lombaire. En raison de l'œdème, une sensation de plénitude apparaît à l'emplacement du pancréas, une pression sur la surface interne des côtes. Dans de tels cas, l'utilisation d'antispasmodiques est inefficace. La douleur ne peut être légèrement réduite qu'en position assise avec le corps incliné vers l'avant et vers le bas. Au plus fort de la douleur (et parfois même avant qu'elle ne survienne), des vomissements peuvent commencer, qui se répètent plusieurs fois et n'apportent pas toujours de soulagement. Le contenu du vomi peut être mangé par la nourriture ou la bile (dans le cas d'un estomac vide), le goût peut être acide ou amer. Des symptômes similaires (douleur intense, vomissements) peuvent être observés avec des exacerbations de l'ostéochondrose dans la colonne lombaire, avec des maladies rénales et des zona. Une étude supplémentaire aidera à déterminer la suspicion de pancréatite. Avec l'ostéochondrose lombaire, une douleur des vertèbres pendant la palpation est observée, avec des problèmes avec les reins - une augmentation de la douleur en frappant le bas du dos, avec des bardeaux sur la peau, il y a une éruption cutanée caractéristique. La pancréatite se caractérise par l'absence de tous ces symptômes. La pancréatite chronique se caractérise par des douleurs d'intensité un peu moindre, et elles surviennent le plus souvent en raison de violations du régime alimentaire. Le danger d'exacerbations de la pancréatite chronique est l'apparition de tumeurs pancréatiques, y compris malignes (cancer).

Diagnostique

Le traitement doit être prescrit par un médecin spécialiste après un diagnostic approfondi. En cas d'attaque douloureuse, vous devez contacter un établissement médical pour une aide qualifiée. Il est nécessaire de réaliser: 1. Etudes en laboratoire:

  • test sanguin général et détaillé;
  • le niveau d'enzymes pancréatiques dans le sérum sanguin;
  • tests sanguins biochimiques pour le glucose, l'activité des enzymes hépatiques et la bilirubine;
  • analyse de l'urine pour le niveau d'amylase;
  • analyse des matières fécales pour le niveau d'enzymes et de graisses.

2. Examen échographique de la cavité abdominale pour identifier l'état de la structure, déterminer les contours du pancréas, la perméabilité des voies biliaires, la présence ou l'absence de calculs dans la vésicule biliaire ou les conduits. 3. Radiographie - en l'absence de la capacité d'effectuer une échographie dans le même but. 4. Tomodensitométrie ou IRM pour obtenir des données plus précises sur l'état des organes abdominaux.

Comment traiter la maladie pancréatique?

Après un examen approfondi, même si aucune intervention chirurgicale d'urgence n'est requise, une hospitalisation est nécessaire. Une crise aiguë de pancréatite est traitée dans un hôpital en créant un repos conforme au repos au lit. Le jeûne complet est prescrit pendant 1 à 2 jours. Des solutions injectables d'antidouleurs et d'antispasmodiques (Baralgin, Platifillin), d'anticholinergiques (Atropine) sont introduites. Une vessie de glace est appliquée plusieurs fois pendant 0,5 heure sur la région épigastrique. Les médicaments à prendre sont décidés par le médecin traitant. Les préparations qui réduisent l'activité enzymatique du pancréas (Trasilol, Contrical, Gordox, Aprotinin) sont administrées par voie intraveineuse. Pour la prévention de la déshydratation, des solutions salines spéciales sont administrées goutte à goutte à la posologie prescrite par le médecin. Après l'élimination des symptômes aigus, un régime spécial doux et une thérapie de remplacement enzymatique sont prescrits - préparations orales qui améliorent la digestion (Créon, Mezim-forte, Pancréatine, Panzinorm, Festal, Enzistal).

Comment manger?

Dans la période aiguë de la maladie, les bouillons faibles et les décoctions, les céréales sur l'eau sont autorisées, les aliments sont bouillis ou cuits à la vapeur:

À l'avenir, pour la cuisine, vous devriez utiliser de la viande, du poisson, de la volaille à faible teneur en matières grasses. Les produits à base de lait aigre, les œufs, les compotes, la gelée sont progressivement introduits dans l'alimentation. Un régime strict est prescrit pendant 3 mois. Pendant les périodes de rémission de la pancréatite chronique, le régime alimentaire doit également être suivi. Les recommandations individuelles sont mieux obtenues auprès de votre médecin. Plats de viande recommandés à partir de viandes maigres, de volaille, en particulier - viande de lapin, veau. Les produits laitiers doivent être faibles en gras. Les soupes sont mieux préparées sur des bouillons de légumes. Parmi les boissons, les décoctions à base de plantes, les compotes, les thés, la gelée sont utiles. Dans la pancréatite chronique, ainsi qu'après une maladie aiguë, une nutrition fractionnée est nécessaire: de 6 à 8 fois par jour en petites portions.

Ce qu'il faut exclure du régime?

Les aliments et boissons suivants sont strictement contre-indiqués en cas de problèmes pancréatiques:

  • de l'alcool;
  • boissons gazeuses;
  • café et cacao;
  • jus sucrés;
  • déchets;
  • viandes fumées;
  • aliments épicés, salés, marinés, frits;
  • chocolat et pâtisseries, en particulier celles à forte teneur en matières grasses (pâtisseries et gâteaux à la crème).

Produits nocifs pour le pancréas. Quels aliments sont bons pour le foie et le pancréas: une liste

Nadezhda Primochkina, nutritionniste - 13/12/2019

Le pancréas remplit plusieurs fonctions dans le corps humain: il participe aux processus de digestion et de métabolisme, produisant des enzymes et des hormones. Mais beaucoup de gens ne réalisent l'importance de cet organisme qu'après avoir entendu le diagnostic de pancréatite ou de diabète sucré lorsque son travail est perturbé. Pour maintenir la santé et le bien-être pendant de nombreuses années, il est important de savoir quels aliments sont bons pour le pancréas et lesquels doivent être exclus de l'alimentation. Nous en saurons plus à ce sujet plus tard..

Comment fonctionne le pancréas et ses fonctions


Pour la première fois dans la littérature médicale, le pancréas est mentionné dans le Talmud. Là, cet organe était appelé le «doigt de Dieu». Aristote croyait que le pancréas protège les gros vaisseaux sanguins, cette opinion a persisté jusqu'au XVIIIe siècle. Désormais, les médecins disposent de suffisamment d'informations sur cet organisme pour poser des diagnostics précis et prescrire un traitement compétent. Le pancréas est un organe d'une longueur de 15 cm et d'un poids de 80 g. Il a une forme allongée et une largeur de 5 cm. Un si petit organe, et a un rôle si important dans la santé humaine:

  • Il produit du jus, qui participe à la digestion des aliments;
  • Synthétise les hormones. Par exemple, l'insuline - contrôle de la glycémie.

Le pancréas est le deuxième fer en importance (le premier est le foie), qui se trouve dans le corps humain. Il remplit à la fois des fonctions intracrétoires et exocrines, indépendantes les unes des autres..

La fonction exocrine (endocrine) est la synthèse d'enzymes impliquées dans la digestion: trypsine, lipase, amylase, etc. Fonction exocrine - la production d'insuline et de glucagon, qui sont nécessaires au bon métabolisme des glucides et des lipides.

Autrement dit, si le patient a des problèmes de glycémie, cela ne signifie pas que la digestion et la digestion des aliments seront nécessairement altérées.

Les hormones pancréatiques sont impliquées dans la dégradation des acides gras, nécessaires au fonctionnement normal du cœur. Ainsi que le cœur et les autres muscles, les reins et le foie. Ce dernier les utilise comme matériau énergétique.

Il est important de savoir où se trouve le pancréas. Étant donné que même de petites perturbations au travail peuvent être accompagnées de douleurs. Comprendre exactement ce qui fait mal peut vous aider à agir rapidement et à consulter le bon médecin. Cette glande est située derrière l'estomac, sa partie avant y est solidement attachée. Derrière, c'est la colonne vertébrale, sous le duodénum. Le fer est transversal, 5-10 centimètres au-dessus du nombril.

Fonction endocrinienne

La fonction endocrinienne du pancréas est de produire un suc digestif saturé d'enzymes. Ce jus est jeté dans l'estomac. Dans le même temps, les hormones activant l'action des enzymes pénètrent dans le duodénum. Dans la membrane muqueuse de l'intestin grêle, la sécrétine et la pancréosimine sont synthétisées, dont dépend l'activité des enzymes. L'activité des enzymes est également affectée par l'acide chlorhydrique, qui est mélangé à la nourriture dans le cadre du suc gastrique..

Les enzymes pancréatiques les plus importantes sont:

  • Amylase. Participe à la digestion des glucides.
  • Lipase Décompose les graisses neutres; affecte le métabolisme énergétique du corps, transfère les acides gras et contrôle l'absorption des vitamines.
  • Chymotrypsine et trypsine. Ils transforment une protéine qui a déjà subi une digestion primaire dans l'estomac. Il est produit uniquement dans le pancréas. Alors que l'amylase est partiellement synthétisée par les glandes salivaires et la lipase par le foie, les intestins et même les poumons.

Fonction exocrine

L'insuline et le glucagon produits dans le pancréas sont responsables de la quantité de glucose dans le sang. L'insuline diminue le sucre, le glucagon augmente. Avec une sensibilité réduite du corps à l'insuline, le diabète se développe. Et avec une production insuffisante de glucagon, une hypoglycémie apparaît. Ces maladies sont assez courantes dans le monde moderne. Les patients se voient prescrire des médicaments, des injections ou d'autres types de traitement compétents. Parfois, il est nécessaire de subir un examen dans un hôpital. Si vous suivez un régime spécial et toutes les recommandations d'un médecin, vous pouvez vivre une vie longue et pleine.

Pour la plupart, dans la queue de la glande se trouvent les îlots de Langerhans, composés de:

  • Cellules alpha. Responsable de la production de glucagon et de lipocaïne - hormones qui protègent le foie;
  • Cellules bêta - synthétisent l'insuline;
  • Les cellules delta sont la ghréline, c'est-à-dire hormone de l'appétit;
  • Cellules PP - produisent un polypeptide de 36 acides aminés qui contrôlent la fonction sécrétoire.

brocoli

Le brocoli contient une grande quantité d'apigénine. Cette substance protège les cellules sécrétoires, ainsi que l'épithélium des canaux pancréatiques de l'exposition à des substances nocives (bile, ses propres enzymes).

L'une des études menées à Oman a montré que l'extrait de brocoli aide à réduire les dommages aux cellules organiques à fond hyperglycémique et réduit également la concentration de sucre dans le sang. La plante est recommandée pour le traitement et la prévention du diabète de type II.

Le brocoli contient un certain nombre de substances anti-inflammatoires (flavonoïdes, lutéoline, quercétine, myricétine), qui non seulement réduisent les processus inflammatoires dans le pancréas, l'estomac et le foie en inhibant la synthèse de l'interleukine 1,6 et 18, mais augmentent également les propriétés antioxydantes des organes. Ces effets sont scientifiquement prouvés..

Produits pancréatiques: Top 10 des produits les plus importants

Chaque organe a ses propres «super aliments»: par exemple, pour les yeux et les yeux, ce sont les carottes, pour les muscles, c'est le fromage cottage, et le cœur aime la farine d'avoine. Quels aliments sont bons pour le pancréas?

La liste des meilleurs produits pour le pancréas:

  1. Brocoli - riche en vitamine A;
  2. Verts - contient de la vitamine B;
  3. Huile de lin - riche en vitamine E;
  4. Chou marin - saturé de cobalt et de nickel;
  5. La citrouille est une source de zinc;
  6. Poivron rouge - riche en soufre;
  7. Tout fruit - un cocktail entier de vitamines;
  8. Betterave - contient du zirconium et du vanadium;
  9. Groseilles à maquereau - une source de chrome;
  10. Carottes - un autre produit riche en vitamine A.

La consommation quotidienne de ces aliments simples peut aider à garder votre pancréas en bonne santé pendant des années..

Quels aliments le foie et le pancréas aiment-ils: une liste complète

Heureusement, la faim recommandée après une attaque aiguë ne dure que quelques jours, puis vous pouvez allumer un peu les aliments, en ajoutant progressivement de la variété aux plats autorisés. Il y a vraiment quelque chose à combiner. Et bien que toute la liste des produits autorisés soit petite, des milliers de variations sont créées entre les mains habiles de spécialistes culinaires.


Alors, qu'est-ce que le pancréas aime (aliments et boissons):

  • Les légumes sont de préférence pelés, trempés, par exemple les aubergines, mijotés ou bouillis. Vous pouvez en faire des soupes végétariennes. Les carottes et les courgettes sont les bienfaits les plus doux et les moins allergènes.
  • Fruits et baies strictement strictement jusqu'à ce qu'une rémission stable ne puisse pas être consommée fraîche. Et après cela, vous devez vous méfier d'eux. Les fruits sont mûrs, juteux et non acides: prune, cassis, cerise, pastèque, grenade, myrtille - vraiment un entrepôt de vitamines et de minéraux.
  • Le poisson, la viande et la volaille - c'est ce que le foie et le pancréas adorent, mais seulement les variétés faibles en gras. Ce sont la dinde, le veau, le lapin, le poisson de mer, etc..
  • Le pain est consommé sous forme séchée, par exemple, des craquelins. Le pain d'hier est également autorisé; il vaut mieux être sans levure.
  • Garniture de céréales et pâtes: sarrasin, hercules, riz, etc. Les céréales au lait n'ont pas moins d'avantages..
  • Les produits laitiers sont sélectionnés avec la durée de conservation la plus récente. La teneur en matières grasses doit être minimale. Fromage cottage sans gras, yaourt, yaourt, kéfir, lait cuit fermenté.
  • Il est recommandé d'ajouter des œufs à d'autres composants, ainsi que du lait, qui sont mal absorbés par eux-mêmes.
  • Les jus doivent être préparés par eux-mêmes, car les magasins regorgent de saveurs, d'additifs, de colorants, etc..
  • Vous pouvez boire de l'eau, des tisanes, des compotes, des boissons aux fruits, des infusions et des décoctions.

Maintenant, vous savez quels produits le pancréas aime et ce qu'il vaut mieux refuser, afin d'éviter des conséquences douloureuses et graves. Être en bonne santé! Et rappelez-vous, comme Donut l'a dit ("Dunno on the Moon"), vous ne pouvez pas violer le régime!

Aliments interdits ou quoi ne pas manger avec des maladies pancréatiques

La liste des produits nocifs pour le pancréas, qu'il vaut mieux refuser:

  • De l'alcool;
  • Les aliments gras sont très lourds, difficiles à digérer;
  • Les bouillons riches sont souvent plus gras que la viande elle-même;
  • Plats avec beaucoup d'épices;
  • Cuisson à chaud;
  • Vinaigre, y compris vinaigrettes, cornichons, etc.
  • Boissons gazeuses, kvas;
  • Champignons sous toutes leurs formes;
  • Des œufs
  • Les légumineuses sont également très lourdes, donc elles ne bénéficieront pas au pancréas et à la vésicule biliaire;
  • Les produits laitiers sont mieux minimisés..

Cette nourriture irrite la membrane pancréatique et lui fait produire plus d'enzymes que la normale, la surchargeant. En conséquence, une pancréatite ou d'autres maladies se développent. Avec la pancréatite, ces aliments ne devraient pas du tout être présents dans l'alimentation..

Liste des produits nocifs

Pour que le pancréas reste normal, la digestion n'a pas souffert et les organes ont reçu le maximum de substances utiles dont ils avaient besoin de la nourriture, vous devez avoir un pancréas sain. Pour ce faire, vous ne devez pas suivre un régime strict et abandonner complètement quelque chose. Il suffit de limiter l'utilisation des aliments qui perturbent ou peuvent perturber le pancréas. Il suffit de réduire leur nombre ou de ne pas consommer quotidiennement. C'est suffisant pour des mesures préventives..

Pointe. Groupes limités d'additifs alimentaires, contenant du sucre, salés, avec un pourcentage élevé de matières grasses. Il est également recommandé d'éviter les graisses profondes et le tabagisme comme méthode de cuisson..

Table. Produits dangereux pour le pancréas.

Beignets et produits similaires

Pâtisseries et gâteaux pour la production industrielle

Margarine et tartinade, boutique mayonnaise

Saucisses, saucisses

Produits de chocolat (barres, tuiles)

Produits de restauration rapide (soupes, bouillons, cubes)

Nom du produitQuel est le danger
Ils sont frits, absorbent les graisses, de plus, ils ont un coefficient glycémique élevé et se caractérisent par une teneur élevée en calories.
Sucre, calories, graisses, suppléments.

Chebureks, blancs, hitchins et ainsi de suite

Leur teneur en calories déjà élevée double après la friture. La teneur en matières grasses du produit augmente également..
Tout est le même que pour les produits précédents - matières grasses, matières grasses profondes, calories.
Ici, vous pouvez ajouter des additifs aux risques ci-dessus..
Ils contiennent non seulement des graisses, mais aussi des graisses nocives non digestibles et se caractérisent par une teneur élevée en calories dans la production industrielle.
Ils sont riches en calories, ils contiennent beaucoup de sel et de matières grasses, ils contiennent des additifs et peuvent contenir des agents cancérigènes..
Calories, taux glycémique et lipides.
Tout sucre raffiné ne contient que des calories et ne contient ni vitamines ni minéraux, qui sont au moins en petites quantités dans d'autres produits nocifs..
En soi, il n'est pas nocif, mais contribue à l'accumulation de toxines pancréatiques nocives..
Ils ont un effet fatal dû aux graisses et aux additifs non seulement sur le pancréas, mais aussi sur le système immunitaire et l'équilibre hormonal.
Ils ont de nombreux exhausteurs, additifs, saveurs et une quantité record de toxines..
Ils contiennent nécessairement des conservateurs, des additifs, peut-être que la teneur en matières grasses est dépassée, et la technologie de production et de stockage peut être perturbée. Dans ce cas, ils deviennent particulièrement toxiques..
Les boissons gazeuses sucrées contiennent beaucoup de sucre et de conservateurs. Leur structure «effervescente» est également dangereuse..
En plus du tabac, à des doses excessives est dangereux pour tout le corps et le pancréas en particulier.

Maladies Ce que le pancréas n'aime pas?

Comme tout autre organe, le pancréas a ses propres maladies. Les plus courants sont la pancréatite (aiguë et chronique) et le cancer du pancréas. Tumeurs du système digestif - troisième plus fréquent.

Pancréatite

La pancréatite est une inflammation du pancréas qui survient même chez les enfants. Il existe deux formes: aiguë et chronique.

La forme aiguë de pancréatite est caractérisée par la fermeture du canal pancréatique, ce qui interfère avec l'excrétion du jus digestif avec des enzymes dans les aliments, ce qui fait que les enzymes commencent déjà à fonctionner dans l'organe lui-même, le détruisant. Dans la pancréatite aiguë, il nécessite une intervention chirurgicale urgente, car en raison de ses fonctions vitales, il est impossible d'empêcher le développement de complications.

La pancréatite chronique affecte les processus métaboliques dans le corps, entraînant des troubles digestifs. Fondamentalement, cette maladie se manifeste par des douleurs dans le haut de l'abdomen ou le zona, qui est protégé depuis longtemps. Les 10 premières années après le début de la maladie, le cycle de rémission-rechute-rémission est répété, puis une insuffisance exocrine notable apparaît en raison de violations dans les cellules de la glande.

Cancer du pancréas

Le cancer du pancréas est 1,5 fois plus fréquent chez les hommes. En règle générale, les personnes de plus de 60 ans en souffrent..

Dans les premiers stades de la maladie, il y a un malaise général, une diminution des performances, des douleurs dans l'abdomen. Avec la croissance de la tumeur, la douleur dans l'hypochondre droit ne disparaît presque pas et peut même être un zona.

Il n'y a aucun symptôme spécifique qui indiquerait avec précision le développement d'un cancer, donc même avec une douleur mineure qui ne s'est jamais produite auparavant, et leur cause n'est pas connue, vous devez consulter un médecin. Nous vous rappelons que les tumeurs malignes surviennent très souvent précisément dans le système digestif, y compris le pancréas.

Facteurs affectant le développement des maladies

À cause de quoi, les maladies apparaissent dans cet organe?

  • Le rôle clé est joué par la consommation excessive d'alcool, le tabagisme;
  • Alimentation déséquilibrée;
  • Trop manger ou malnutrition fréquemment;
  • La présence dans l'alimentation d'une grande quantité d'aliments gras, frits ou loutres;
  • Non-respect des recommandations des médecins sur la posologie des médicaments;
  • Prédisposition génétique.

Et si vous ne pouvez pas influencer la génétique, excluez les aliments frits, ajoutez plus de protéines au menu et arrêtez de fumer avec le pouvoir de tout le monde.

Patate douce

La patate douce depuis l'époque des Aztèques a été utilisée en médecine pour le traitement des maladies du tube digestif. La «patate douce» favorise la regranulation des îlots chez les patients qui ont eu une pancréatite aiguë ou qui ont des antécédents de maladie chronique.

Selon l'un des instituts de recherche au Japon, dans le contexte de l'utilisation de la patate douce, une augmentation de la sensibilité des cellules adipeuses et musculaires à l'insuline est constatée, ce qui réduit la charge fonctionnelle sur le pancréas.

La patate douce contribue également à la normalisation de la microflore intestinale et prévient la constipation, car elle n'est pas complètement digérée.

Principes généraux de consommation et de cuisson des produits

Il a déjà été dit que les aliments marinés et gras ne devraient absolument pas être présents dans le régime alimentaire des personnes ayant un pancréas faible. Les aliments frits l'affaiblissent également. Pour le traitement thermique, il est préférable de choisir la cuisson, la cuisson au four ou la cuisson à la vapeur.

Il est impossible de refuser telle ou telle nourriture une fois pour toutes, mais dans tout ce qu'il faut savoir pour ne pas nuire au corps. Et, bien sûr, il faut éviter les produits qui combinent toutes les contre-indications à la fois, par exemple le barbecue de porc - frit, gras et même mariné. Il y a une alternative à tout: si vous remplacez le porc par du blanc de poulet cuit au feu, il n'y aura pas de mal, au contraire, aux bienfaits des protéines que vous mangez. C'est la base d'une alimentation saine - remplacer les aliments franchement nocifs par des aliments plus sains..

Règles générales de régime

Il est également important de suivre les principes généraux de la nutrition pour la prévention des pathologies du pancréas.

  1. Il est recommandé d'exclure les produits qui provoquent une formation accrue de gaz, stimulent la sécrétion des sucs digestifs et sont riches en fibres grossières.
  2. L'un des principaux principes est d'éviter les irritations chimiques (rejet des substances irritantes) et thermiques (exclusion des aliments froids et chauds).
  3. Il est nécessaire d'adhérer à un régime fractionné de prise alimentaire. (5 à 10 fois par jour).
  4. Dans votre alimentation quotidienne, vous devez avoir des graisses (de 20 à 60 g), des protéines (au moins 80 g) et des glucides (au moins 200 g).
  5. Il est recommandé d'inclure en outre des vitamines liposolubles et des compléments alimentaires (A, D, K, E).

Tableau des produits autorisés et interdits

Vous trouverez ci-dessous un tableau des produits et des conseils pour garantir la santé du pancréas.

Nom du groupe de produitsRecommandé pour être ajouté au régime.Limiter ou refuser
Produits de boulangeriePain blanc, craquelins de blé séchésPain noir
Les soupesSoupes au bouillon de légumes à la viandeBouillons de viande forts, okroshka
ViandeToutes les variétés faibles en gras (lapin, dinde, poulet).Variétés grasses à nombreuses veines, abats (cerveau, foie).
PoissonToutes les variétés faibles en gras.Toutes les qualités grasses.
Des œufsOmelettes bouillies et vapeur.Omelette
Produits laitiersFromage cottage sans gras, crème, laitFromage
Cultures maraîchèresPommes de terre, carottes, courgettes - toutes bouillies ou en puréeLégumes crus
Des fruitsPommes au four, poireTous les autres fruits
Les boissonsEau minérale, thé faible (de préférence vert), bouillon d'églantier.Boissons alcoolisées, boissons gazeuses, colorants élevés et liquides de conservation.

Mode de consommation

Peu importe à quel point c'est courant, mais pour maintenir la santé pancréatique, vous devez boire au moins deux litres d'eau par jour. Dans ce cas, cela est nécessaire non seulement pour maintenir l'équilibre hydrique, mais aussi pour fournir au corps du rubidium. De l'eau potable minérale ou ordinaire, une personne reçoit jusqu'à 40% de cette substance par jour. Ils contiennent également du thé et du café au rubidium, mais pas trop saturés: les boissons fortes comme l'expresso affectent négativement le pancréas.

La nutrition est étroitement liée au travail du pancréas, qui effectue les tâches nécessaires à une vie normale dans le corps. Ce corps ne nécessite pas de changements drastiques dans son alimentation; une mauvaise nutrition appropriée aidera à maintenir la santé pancréatique. Respect de l'alimentation, équilibre et saturation en nutriments - c'est la clé de la santé digestive!

Citrouille

La citrouille est efficace dans diverses maladies inflammatoires de l'étiologie somatique ou infectieuse de toutes les sections du tractus gastro-intestinal. Le légume aide à neutraliser l'acide chlorhydrique et contient également de nombreuses substances utiles (potassium, carotène, magnésium, fer, cuivre, pectines).

Ces composants assurent une protection fiable de la muqueuse de l'estomac et du duodénum, ​​ainsi que de normaliser le travail de la grande papille, à travers laquelle le suc pancréatique est sécrété dans la lumière intestinale. Cela permet de prévenir le développement de maladies inflammatoires enzymatiques aseptiques.

La citrouille est particulièrement utile pour les patients atteints de diabète sucré de type I, car elle favorise la prolifération des cellules de Langerhans (situées sur l'appareil des îlots du pancréas) et, par conséquent, réduit le niveau de glucose dans le sang. L'effet a été prouvé à l'Université de Jilin de Chine en 2020.

L'influence des citrouilles sur le tissu pancréatique est consacrée à de nombreux autres travaux. Par exemple, des scientifiques chinois ont prouvé qu'un légume protège directement les cellules des organes des substances toxiques et ralentit les processus d'apoptose - une mort cellulaire programmée naturelle.