Crise de pancréatite - symptômes, premiers soins à domicile, méthodes de traitement et alimentation

Les patients atteints d'inflammation pancréatique présentent des symptômes aigus. Les attaques de la maladie nécessitent une hospitalisation urgente et une surveillance médicale. La pancréatite était auparavant considérée comme une maladie des personnes ayant un mauvais style de vie, mais récemment, elle a été trouvée dans différentes catégories de patients. Un traitement intempestif ou inapproprié de la maladie peut entraîner de graves complications, jusqu'à la formation de tumeurs cancéreuses. Pour éviter des conséquences graves, il est recommandé de rechercher les causes et les signes de rechute pathologie.

Causes d'une crise de pancréatite

En raison de l'inflammation du pancréas, son fonctionnement est perturbé, une carence enzymatique se développe dans le corps. Une condition pathologique peut agir comme une maladie indépendante ou être l'un des symptômes de graves problèmes de système digestif. Le blocage du canal commun est la principale cause de pancréatite, provoquant des crises aiguës. Le groupe à risque comprend les femmes enceintes et les jeunes mères après l'accouchement. Dans cette catégorie de patients, les crises se développent en raison de changements dans le fond hormonal du corps..

De plus, il existe les raisons suivantes de l'exacerbation de la pancréatite:

  • traumatisme à l'abdomen;
  • l'abus d'alcool;
  • thérapie à long terme avec des médicaments hormonaux et d'autres médicaments puissants;
  • prédisposition génétique;
  • cholécystite;
  • les allergies
  • mauvaise alimentation (alimentation déficiente en protéines et vitamines);
  • infections chroniques;
  • stress fréquent;
  • oreillons;
  • hépatite;
  • Déséquilibre hormonal;
  • maladies du tissu conjonctif;
  • maladies cardiovasculaires;
  • famine;
  • pathologie du tube digestif (tube digestif);
  • séances d'endoscopie fréquentes;
  • inflammation de la membrane muqueuse du duodénum;
  • épuisement nerveux.

Types de pancréatite

Selon les caractéristiques du processus inflammatoire, cette maladie est divisée en plusieurs types. Le traitement est prescrit en tenant compte de la forme de la maladie et d'autres facteurs. Les spécialistes distinguent 3 principaux types de pancréatite:

  1. Aiguë - un type dangereux de pathologie qui peut entraîner la mort, en l'absence du traitement nécessaire.
  2. La pancréatite chronique accompagne le patient toute sa vie. Elle se caractérise par une évolution des exacerbations des rémissions.
  3. Réactif - un type de maladie qui est faiblement exprimée. Cette forme de pancréatite peut devenir plus grave si le patient refuse de consulter un médecin.

Les symptômes d'une crise de pancréatite

La maladie s'aggrave lorsque le pancréas commence à produire une grande quantité de sécrétion enzymatique au milieu d'un écoulement difficile. Une crise aiguë s'accompagne de douleurs douloureuses dans l'hypocondre du côté gauche ou le plexus solaire. Le patient monte brusquement. De plus, l'attaque est souvent localisée dans le côté gauche du sternum à l'arrière. Dans ce cas, une douleur aiguë est ressentie en raison du grand nombre de terminaisons nerveuses dans la muqueuse pancréatique.

Du tractus gastro-intestinal, des troubles prolongés sous forme de vomissements, de diarrhée et de nausées sont possibles. Le fonctionnement normal du système cardiovasculaire est perturbé. Le patient a des sauts de tension artérielle, une arythmie, une migraine sévère apparaît. De plus, les signes d'attaque suivants sont possibles: flatulences, éructations, hoquet, plaque blanche sur la langue, frissons, manque d'appétit et changement de teint.

Premiers soins pour une crise de pancréatite

Si le patient présente des signes de pancréatite aiguë, il est important d'appeler d'urgence une ambulance. L'attaque de la maladie doit être retirée dans un hôpital sous la surveillance de médecins. L'absence de traitement peut entraîner de graves complications. Avant l'arrivée des médecins, le patient est affamé. Cette mesure arrêtera la production d'enzymes. Il est permis d'utiliser de l'eau minérale sans gaz à température ambiante. La période de jeûne ne devrait pas durer plus de 2-3 jours.

Pour commencer le traitement de la pancréatite aiguë à la maison, vous devez arrêter l'attaque. Pour ce faire, vous pouvez faire une compresse de tissu dense avec de la glace sur la région gauche de l'hypocondre. Il n'est pas recommandé d'utiliser des anesthésiques avant l'arrivée des médecins, car ils compliqueront la détermination de la localisation de l'attaque et le diagnostic. Pour réduire la douleur, vous devez prendre une position assise, en tirant vos genoux vers votre estomac.

Les patients avec un seuil de douleur bas peuvent prendre No-shpa ou Drotaverinum. Il est préférable d'utiliser des médicaments sous forme d'injections. Vous pouvez prendre des médicaments enzymatiques légers Mezim ou Pancreatinum. Avec le développement d'une seule attaque, le traitement à domicile de la pancréatite est interdit. Si le patient éprouve souvent des rechutes, il peut alors faire face à lui-même. L'absence d'effet positif nécessite un traitement dans un hôpital.

Traitement à domicile

Une crise de pancréatite nécessite une visite immédiate à l'hôpital. Si le patient a un état stable et qu'il n'y a pas de complications de la maladie, le médecin peut donner des recommandations et l'envoyer pour traitement à domicile. Le patient doit avoir des pilules ou une solution d'injection No-shpa. De plus, des préparations enzymatiques sont nécessaires pour soulager la condition lors d'une exacerbation..

Une partie importante du traitement réussi de la pancréatite est l'observance d'un régime spécial. Pour soulager rapidement une attaque et améliorer votre condition, il est important de respecter les recommandations suivantes:

  1. Vous ne pouvez pas réchauffer le pancréas enflammé. Lors des crises aiguës, la glace est toujours utilisée pour soulager l'état du patient et soulager la douleur..
  2. Les premiers jours de traitement, il est important de contrôler l'équilibre des enzymes. Afin de ne pas provoquer la sécrétion de sécrétion du pancréas, il est recommandé au patient d'avoir faim jusqu'à 2-3 jours. Le premier jour est autorisé à utiliser uniquement de l'eau chaude. Un régime pour une attaque de pancréatite les jours suivants peut inclure du thé non sucré, des craquelins.
  3. Le repos au lit doit être maintenu jusqu'à ce que l'attaque soit complètement éliminée et que les symptômes soient soulagés..

Complications

Une attaque de pancréatite entraîne une modification de l'équilibre alcalin dans le corps du patient. L'exacerbation de la maladie en l'absence de traitement approprié peut entraîner des complications. La condition entraîne souvent une infection, la formation de kystes et une nécrose partielle de la glande. Les cas les plus graves nécessitent une intervention chirurgicale. Après l'opération, le patient devra constamment maintenir un état normal avec l'insuline et les enzymes..

Un traitement tardif chez le médecin ou le refus des tests de diagnostic peut provoquer la transition de la pancréatite vers une forme chronique. De plus, la maladie est lourde de complications:

  • congestion fluide dans le pancréas;
  • obstruction des vaisseaux sanguins;
  • cancer du pancréas;
  • obstruction des canaux de la vésicule biliaire ou des intestins.

Douleurs abdominales paroxystiques: comment ne pas rater une pancréatite aiguë

La douleur dans l'abdomen signale toujours certains problèmes associés au système digestif. Les symptômes d'une attaque pancréatique peuvent apparaître pour la première fois, comme une pancréatite aiguë, et peuvent être le signe d'une exacerbation d'une maladie pancréatique chronique. Comment évaluer correctement la gravité de la maladie et fournir les premiers soins pour cette maladie?

La structure et la fonction du pancréas

Les caractéristiques du cours d'une attaque du pancréas sont étroitement liées à la façon dont elle est organisée.

Anatomie des organes

Le pancréas est situé dans la région épigastrique et dans l'hypochondre gauche, dans l'espace rétropéritonéal. Sa tête est couverte par le duodénum, ​​le corps touche la paroi postérieure de l'estomac et un peu du lobe gauche du foie, et la queue va dans la région du côté gauche horizontalement jusqu'à la rate.

L'arrière du pancréas est projeté au niveau de 1-2 vertèbres lombaires.

Il a un apport sanguin intense et est riche en terminaisons nerveuses..

C'est pourquoi le syndrome douloureux avec une crise de pancréatite est très fort, les douleurs irradient dans le dos et l'intoxication du corps augmente rapidement.

Fonction pancréatique

Le pancréas est impliqué dans tous les types de métabolisme. Les enzymes qui décomposent les protéines, les graisses et les glucides sont contenues dans le suc pancréatique sous une forme inactive, donc, dans un état de santé, elles n'endommagent pas les tissus de la glande elle-même. Cependant, en raison de l'action d'un certain nombre de facteurs provoquants, les proenzymes se mettent prématurément en forme active et déclenchent le processus inflammatoire à l'intérieur de la glande.

Dans un test sanguin, le niveau d'augmentation de l'une des enzymes pancréatiques, l'amylase, est déterminé. Selon le degré d'activité de l'amylase sanguine, la gravité de la crise et la probabilité de complications sont prédites..

Conseil! Connaître l'anatomie de votre corps vous aidera à évaluer le degré de risque de toute maladie et à consulter un médecin à temps!

Caractéristiques du déroulement de l'attaque

La présence d'un facteur provoquant

L'exacerbation de la pancréatite chronique, comme la première attaque de pancréatite aiguë, a toujours son propre facteur provoquant.

Ces facteurs comprennent:

  • l'abus d'alcool
  • manger avec excès, en particulier les aliments lourds, gras, frits et épicés;
  • prendre des médicaments qui ont des effets secondaires;
  • exacerbation de maladies concomitantes du tractus gastro-intestinal, en particulier la maladie biliaire;
  • exposition à certains virus tropiques aux organes glandulaires;
  • blessures abdominales;
  • situations de stress sévères.

Nature de la douleur

Symptômes digestifs

La douleur s'accompagne toujours de vomissements débilitants. Tout d'abord, dans le vomi le contenu de l'estomac, puis la bile ou simplement des nausées sévères et l'envie de vomir. Il y a souvent des selles molles avec une odeur désagréable, les restes d'aliments non digérés y sont visibles. L'abdomen augmente de volume en raison de flatulences.

Bien-être général

Un patient atteint d'une crise de pancréatite est faible, il n'a pas d'appétit, sa langue est couverte de fleurs blanches ou grises. Souvent, la température corporelle augmente, la pression artérielle chute ou augmente et le pouls s'accélère. Les symptômes de déshydratation et d'intoxication augmentent, la bouche sèche apparaît, la peau devient une teinte grisâtre.

Conseil! Une crise de pancréatite peut provoquer une crise hypertensive ou une crise de perturbation du rythme cardiaque. Si vous connaissez vos comorbidités, assurez-vous d'en parler au médecin d'urgence.!

Comment traiter cette condition?

Le traitement des attaques pancréatiques doit être effectué par un médecin après avoir établi un diagnostic précis, un diagnostic de laboratoire et évalué le pronostic et la gravité de la maladie.

En présence de tels symptômes, il est recommandé d'appeler une ambulance. Quels signes indiquent qu'une hospitalisation urgente est requise? Apprenez à ce sujet dans l'article: Comment aider le corps à combattre l'inflammation du pancréas?

Avant l'arrivée de l'ambulance, vous ne pouvez essayer de soulager une attaque du pancréas par vous-même qu'avec l'aide de la faim et du repos. Vous pouvez réduire l'intensité de la douleur en mettant un chauffe-glace enveloppé de tissu sur la zone de l'hypochondre gauche. Il n'est pas recommandé de prendre des médicaments avant l'arrivée de l'ambulance, afin de ne pas tacher le tableau clinique de la maladie et permettre au médecin de procéder à un diagnostic différentiel. De plus, avant un examen médical, une réhydratation peut être effectuée, à petites gorgées après 10-15 minutes, boire de l'eau ou des solutions salines spéciales, qui sont utilisées pour l'intoxication.

Conseil! La douleur avec une crise de pancréatite peut être de très haute intensité et provoquer un choc douloureux. Pour éviter cela, il est permis de prendre un anesthésique à effet antispasmodique. Cependant, il est impératif d'informer le médecin de ce que vous avez pris exactement et à quelle heure..

Symptômes des attaques pancréatiques

Il est généralement admis qu'une attaque du pancréas est une caractéristique de l'exacerbation de la pancréatite. En conséquence, des douleurs sévères apparaissent de nature aiguë. La douleur est localisée dans le haut de l'abdomen et peut être ressentie dans le dos. Le risque de développer cette maladie est présent non seulement chez l'adulte, mais aussi chez l'enfant à partir de 4 ans.

Raisons principales

Une attaque peut être de nature complètement soudaine. Ce phénomène est précédé de diverses raisons. Auparavant, on pensait que les personnes qui buvaient trop d'alcool appartenaient à la catégorie des personnes à risque de contracter cette maladie. Mais de nos jours, tout a radicalement changé et même ceux qui ne boivent pas d'alcool, même en petite quantité, peuvent souffrir de cette maladie. Maintenant, les principales raisons sont considérées comme l'utilisation de la malbouffe, c'est-à-dire des aliments qui contiennent de grandes quantités de graisses et de glucides.

Le pancréas joue presque le rôle principal dans le processus digestif global. Sa tâche principale est basée sur la dégradation des protéines, des graisses et des glucides qui pénètrent dans le corps humain après avoir mangé la mauvaise nourriture. Le fer est responsable de la production d'enzymes spéciales nécessaires pour que les aliments subissent la procédure d'oxydation, ce qui signifie qu'ils sont digérés beaucoup plus facilement et plus rapidement.

En raison de la consommation excessive d'aliments gras et riches en calories, la charge augmente considérablement et la glande n'a pas la capacité de terminer la tâche en entier.

En conséquence, le fer gonfle et augmente en conséquence de taille. Dans ce cas, les vaisseaux responsables du transport des enzymes nécessaires au processus normal de digestion sont exposés aux spasmes.

Cela conduit à une stagnation des enzymes dans les canaux des vaisseaux sanguins. Un tel développement des événements devient la raison pour laquelle un processus de digestion complètement logique est lancé au milieu de la glande elle-même. Comme vous le savez, il n'y a pas de nourriture, cela signifie seulement qu'il y a une digestion de leurs propres tissus. En conséquence, le pancréas est clairement endommagé et de graves douleurs apparaissent.

La survenue de crises peut être affectée non seulement par la suralimentation et la consommation d'aliments malsains, mais également par d'autres facteurs supplémentaires.

Les facteurs d'attaque de pancréatite les plus courants

Il:

  • prendre des antibiotiques pendant une longue période;
  • mauvaises habitudes;
  • maladies infectieuses;
  • maladies du système cardiovasculaire;
  • stress constant;
  • processus inflammatoires dans la vésicule biliaire;
  • fonction hépatique anormale et ainsi de suite.

Une autre maladie qui a un impact sur le fonctionnement du pancréas est le diabète. Mais cette maladie ne devient pas la cause du développement de la pancréatite, mais exactement le contraire se développe si le pancréas ne fonctionne pas comme il se doit. Par conséquent, il y a une augmentation de la glycémie. Cela se produit parce que la glande ne produit pas la bonne quantité d'insuline..

Manifestations cliniques

Afin de savoir exactement comment une maladie telle que la pancréatite se manifeste et ce qui doit être fait, il est nécessaire de comprendre clairement quels sont ses symptômes.

Une attaque peut être caractérisée par les symptômes suivants:

  • l'apparition de douleurs aiguës dans le haut de l'abdomen. La douleur revient dans le dos;
  • température corporelle élevée;
  • selles irrégulières;
  • signes de choc.

La cause de fortes douleurs abdominales est la digestion par la glande de ses propres tissus. Le niveau de douleur peut être très important, ce qui entraîne à son tour le développement d'un état de choc.

Parallèlement à l'état de choc, les symptômes suivants sont observés:

  • réduction de pression;
  • tachycardie;
  • maux de tête sévères; Mal de crâne
  • troubles respiratoires;
  • pâleur de la peau;
  • sueur froide;
  • l'apparition de cernes dans le contour des yeux.

Les symptômes suivants peuvent également indiquer le développement de cette maladie:

  • envie fréquente de roter;
  • pas un arrière-goût agréable en bouche;
  • hoquet;
  • ballonnements;
  • diarrhée ou constipation.

Premiers secours

Alors, que faire dans ce cas? Une personne qui présente des symptômes de développement de cette maladie doit tout d'abord se calmer et prendre une position horizontale. Doit faire circuler l'air frais.

Pour les crises pancréatiques, les vomissements sont caractéristiques. C'est pourquoi vous devez faire vomir indépendamment et rincer l'estomac. Une telle procédure aidera à améliorer légèrement la condition d'une personne malade et, en même temps, les symptômes eux-mêmes seront plus doux. Mais ça ne durera pas longtemps.

Vous ne devez en aucun cas recourir à des médicaments dont la tâche principale est de soulager les spasmes. Le fait est que lorsque ces médicaments pénètrent dans l'estomac, la glande déclenche le processus naturel de génération d'enzymes. En règle générale, cela entraîne une détérioration de l'état général du patient.
Tous les médicaments nécessaires sont administrés par voie intraveineuse. Par conséquent, il est préférable d'appeler une ambulance ou de vous rendre à l'hôpital vous-même.

Avant l'arrivée des médecins, vous pouvez réduire le niveau de douleur ainsi que les signes d'inflammation. La glace peut aider dans cette situation. Il doit être appliqué sur la région épigastrique pendant 5 minutes. Faire une telle procédure plus longtemps n'est pas recommandé.

Traitement

Du fait que l'attaque peut durer 2 jours ou plus, il faut veiller à ce que la glande ne reçoive pas de charges. Cela signifie que vous devez essayer de suivre un régime et ne pas manger du tout. Vous pouvez boire de l'eau propre non gazéifiée, puis pas plus de 2 verres par jour. Ne faites pas non plus de travail acharné.
toutes les substances nécessaires au corps doivent pénétrer dans le corps avec des compte-gouttes. Le traitement d'une crise de pancréatite à domicile doit être de nature individuelle, car il peut avoir une évolution et des symptômes différents.

Le traitement de cette maladie ne se limite pas à un régime de plusieurs jours. Après une crise, vous avez besoin d'environ trois mois de plus pour surveiller strictement votre alimentation. Cela signifie que vous ne pouvez pas manger ni boire de boissons qui peuvent provoquer une rechute.

Comment soulager la douleur avec la pancréatite

L'inflammation pancréatique, connue dans la communauté médicale sous le nom de pancréatite, est l'une des maladies les plus courantes dans le monde moderne. Comme de nombreuses autres maladies du système digestif, elle peut survenir sous une forme aiguë ou chronique, et son principal symptôme est une douleur abdominale.

La douleur qui survient avec la pancréatite donne beaucoup de sensations désagréables au patient, et parfois elles sont si fortes et intolérantes qu'elles peuvent entraîner une perte de conscience. Pour soulager l'état d'une personne, vous devez savoir comment et comment soulager la douleur dans la pancréatite.

Le mécanisme de la douleur

L'intensité, la nature et la localisation de la douleur dans la pancréatite sont affectées par de multiples processus qui se produisent dans les tissus du pancréas - obstruction et inflammation de ses canaux, ischémie, changements dystrophiques. Cependant, comme le notent la plupart des patients, la douleur survient 30 minutes après avoir mangé.

Dans la pancréatite aiguë, une douleur de cuisson intolérante se produit, qui augmente toutes les minutes. Les méthodes traditionnelles de soulagement de la douleur n'aident pas une personne - ni la «pose d'embryon» ni la position semi-assise. Habituellement, la douleur est localisée dans le haut de l'abdomen, parfois dans l'hypochondre gauche.

Le signe principal d'une pancréatite aiguë est une douleur soudaine, qui augmente rapidement. En outre, la forme aiguë de la maladie peut s'accompagner des symptômes suivants:

  • augmentation de la température corporelle;
  • rythme cardiaque augmenté;
  • nausée et vomissements.

Dans la forme chronique de la maladie d'une personne, une douleur d'intensité variable, qui peut être localisée dans le haut de l'abdomen, le dos et même les lombaires, est généralement dérangeante. La douleur est généralement pire après avoir mangé ou bu de l'alcool..

Parfois, il arrive qu'après une douleur intense, un soulagement survienne. Vous ne devez pas vous réjouir à l'avance, car cette situation peut être un signe de nécrose d'une grande partie du pancréas.

De tels facteurs peuvent provoquer une crise aiguë de pancréatite:

  • la malnutrition et la suralimentation;
  • buvant de l'alcool;
  • exacerbation de maladies du tractus gastro-intestinal;
  • prendre certains médicaments;
  • empoisonnement;
  • traumatisme à la cavité abdominale;
  • stress.

Comment soulager une crise de pancréatite à la maison?

La douleur avec une crise de pancréatite survient soudainement. Cela peut se produire à la maison, au travail, dans les transports ou à la campagne. Si vous n'avez pas les bons médicaments à portée de main, vous pouvez anesthésier et soulager l'état du patient avec de simples astuces..

Dans le cas du développement de la forme aiguë de la maladie, la méthode la plus appropriée et la plus sûre pour soulager la douleur peut être l'application d'une vessie de glace sur l'estomac. Cependant, dans certains cas, une bulle de glace ne peut qu'aggraver les vasospasmes et entraver le fonctionnement d'un organe malade, provoquant ainsi une nouvelle et plus sévère attaque de douleur.

Dans cette situation également, il est recommandé au patient:

  • fournir la paix physique et émotionnelle;
  • prendre une position assise ou semi-assise confortable;
  • refuser complètement de manger;
  • pratiquer une respiration superficielle, ce qui vous permet de soulager légèrement la douleur;
  • prendre des analgésiques qui éliminent la douleur;
  • appeler une équipe d'ambulance.

En cas d'exacerbation d'une inflammation chronique du pancréas, il peut être recommandé au patient de prendre des analgésiques non stéroïdiens. Tout d'abord, nous parlons de médicaments tels que le paracétamol, le no-shpa, l'ibuprofène, le diclofénac.

Une position semi-allongée ou la soi-disant «pose d'embryon» (resserrement des jambes à la poitrine) peut soulager l'état du patient. Cependant, la principale mesure préventive de la douleur dans la pancréatite est un régime qui prévoit un rejet complet des aliments frits, gras, épicés et salés, de la farine et des produits de boulangerie, des boissons alcoolisées.

Une méthode efficace pour prévenir la pancréatite exacerbée est un jeûne de trois jours, au cours duquel l'utilisation d'eau plate minérale et de thé avec du miel est autorisée.

Le yoga et certains appareils médicaux contribuent à la réduction de la douleur dans la pancréatite chronique aiguë, cependant, ces méthodes doivent être utilisées très soigneusement et uniquement avec la permission d'un médecin.

Antidouleurs pour pancréatite chronique

Répondant à la question de savoir quels médicaments peuvent être prescrits pour la pancréatite, les gastro-entérologues notent que le choix des médicaments dépend directement du degré de lésion pancréatique et de l'intensité de la douleur.

Pour soulager la douleur et la thérapie complexe de la pancréatite chronique exacerbée, il est conseillé d'utiliser les groupes de médicaments suivants.

Enzymes pancréatiques

Dans le contexte d'une inflammation chronique du pancréas, le patient peut développer des maladies concomitantes. Par exemple, une carence en enzymes pancréatiques. Si cela se produit, le médecin prescrit des préparations enzymatiques qui peuvent normaliser le processus digestif et accélérer considérablement la restauration des fonctions pancréatiques.

Les enzymes sont des substances biologiquement actives qui améliorent le processus de conversion des aliments..

Les préparations enzymatiques sont de trois types:

  • Monocellule (pancréatine, Mezim) - vous permet de ralentir le processus d'auto-digestion du pancréas et de réduire l'enflure. Utilisé pour les douleurs intenses..
  • Deux coquilles (Pancytrate, Créon) - protégées par une coquille résistante aux acides, ce qui leur permet de se mélanger uniformément avec les aliments et d'améliorer sa digestion.
  • Combiné (diméthicone, festif) - a un effet combiné sur le pancréas, améliore la digestion des aliments, élimine les flatulences et les ballonnements.

Somatostatine et ses analogues

L'hormone somatostatine est capable de réduire rapidement la douleur dans tout le corps, y compris le soulagement de la douleur dans le pancréas. L'analogue le plus courant de cette hormone est l'octréotide. Même l'utilisation à court terme de ce médicament vous permet de soulager rapidement et efficacement la douleur liée à la pancréatite. Cependant, ce médicament a de nombreux effets secondaires et n'est prescrit qu'aux adultes..

Bloqueurs des récepteurs de l'histamine

Ce sont des médicaments qui réduisent la production d'acide chlorhydrique. Le médicament le plus célèbre de ce groupe est la famotidine. Les comprimés ont un minimum de contre-indications et inhibent très bien la libération d'acide chlorhydrique.

Les inhibiteurs de la pompe à protons

Comme les médicaments bloquants, les inhibiteurs de la pompe à protons inhibent la libération d'acide chlorhydrique et n'ont pratiquement aucun effet secondaire. Ceux-ci incluent Ezocar, Lansoprazole et autres..

Antidouleurs pour pancréatite aiguë

Étant donné que la forme aiguë de pancréatite s'accompagne de douleurs très sévères, la tâche principale des soins médicaux est de soulager la douleur.

A cet effet, vous pouvez utiliser:

  • analgésiques;
  • antispasmodiques;
  • stupéfiants et psychotropes.

Injections

Il est possible de soulager rapidement la douleur dans la pancréatite aiguë en utilisant des analgésiques non stéroïdiens, qui sont administrés par voie intramusculaire. Tout d'abord, nous parlons de No-shpe, Atropine, Analgin et Paracetamol. Ces médicaments sont souvent prescrits avec des antihistaminiques (diphenhydramine ou Suprastin).

Si les fonds indiqués ont été inefficaces et que la douleur continue d'augmenter, le patient peut se voir prescrire des médicaments. Ainsi, des médicaments tels que le tramadol, le promedol ou l'omnopol aideront à faire face à une douleur extrêmement aiguë lors de l'exacerbation de la pancréatite..

Comprimés

Des comprimés pour la forme aiguë de la maladie sont prescrits pour restaurer la fonction pancréatique. Ils sont sélectionnés par le médecin individuellement pour chaque patient, en fonction du degré de lésion du pancréas et de la présence de maladies concomitantes.

En règle générale, les patients reçoivent des diurétiques pour soulager l'intoxication du corps, des médicaments pour réduire l'activité des enzymes, des antibiotiques en cas d'infection bactérienne, des hépatoprotecteurs pour maintenir la fonction hépatique, des médicaments anti-ulcéreux et des médicaments de renforcement généraux.

Antispasmodiques

Les médicaments antispasmodiques sont conçus pour soulager rapidement et en toute sécurité les spasmes de la pancréatite aiguë et éliminer les douleurs légères. Ce groupe de médicaments comprend la papavérine, la platifilline, l'atropine.

La suppression d'une attaque de douleur dans une pancréatite aiguë avec des analgésiques peut avoir des conséquences désastreuses pour le patient, car le tableau clinique dans ce cas peut être flou et le médecin ne pourra pas le diagnostiquer correctement.

Par conséquent, si une douleur même mineure accompagnée d'une pancréatite survient, vous devriez consulter un médecin pour obtenir de l'aide, car l'automédication dans une telle situation peut être très dangereuse. être en bonne santé!

Les premiers signes d'une crise de pancréatite et de premiers secours

L'inflammation du pancréas est généralement une maladie chronique qui a un cours récurrent. Actuellement, la pancréatite est considérée comme une maladie multifactorielle: de nombreux facteurs conduisent à son développement, notamment de mauvaises habitudes, l'alcoolisme, une mauvaise nutrition, etc. D'une manière ou d'une autre, une fois survenue, la pancréatite ne sera pas complètement guérie. Chez la grande majorité des patients qui ont eu une inflammation du pancréas, une aggravation de la maladie se produit à l'avenir.

Une nouvelle affection aiguë se produit en raison d'erreurs dans l'alimentation ou d'un mode de vie incorrect. Il n'est pas difficile de soupçonner une autre attaque, il suffit de connaître les principaux symptômes et de consulter un médecin à temps pour obtenir de l'aide.

Pourquoi y a-t-il une crise de pancréatite

Une attaque de pancréatite se produit lorsque le pancréas fonctionne mal dans des conditions d'activité fonctionnelle accrue. Dans ces conditions, des conditions sont créées pour la libération d'un grand nombre d'enzymes digestives, ce qui déclenche la réactivation de l'inflammation dans l'organe.

Les causes d'exacerbation de la pancréatite chronique sont:

  1. Mauvaise nutrition (manger de grandes quantités d'aliments gras, manger avec excès, manger épicé, frit, salé, fumé).
  2. Buvant de l'alcool.
  3. Fumeur.
  4. Médicaments non contrôlés.
  5. Infection secondaire.
  6. Maladies des organes voisins du système digestif (foie, vésicule biliaire, estomac).
  7. Grossesse.

Important! Les causes les plus courantes de crises sont les erreurs alimentaires (épicées, marinées, fumées) et l'alcool.

Les principaux signes d'une prochaine attaque

L'attaque se développe de manière aiguë, les patients peuvent clairement dire l'heure et le jour de l'apparition des premiers signes et symptômes.

Syndrome de la douleur

Une exacerbation commence par une intense douleur de traction dans l'hypochondre droit et l'épigastre, moins souvent dans tout l'abdomen. Le syndrome douloureux survient 2 à 3 heures après avoir mangé des aliments gras, épicés, frits et autres «mauvais» aliments ou bu de l'alcool. La douleur irradie vers le bas du dos, l'omoplate droite et a souvent un caractère de ceinture. Symptôme de douleur accompagné de faiblesse, de nausées et de vomissements..

Important! Les vomissements avec inflammation du pancréas ne soulagent pas, après quoi le syndrome douloureux persiste ou même s'intensifie. Le manque de soulagement après les vomissements est une caractéristique du stade aigu de la pancréatite chronique.

Pour soulager la douleur, le patient prend une position forcée: le patient s'allonge sur le côté, les jambes portées à l'estomac ou s'assoit, se penchant en avant, reposant sur ses genoux.

Il est important de se rappeler qu'avec une attaque normale de douleur qu'ils tirent dans la nature, les patients peuvent facilement tolérer la douleur. Si la douleur est insupportable, le patient ne peut pas trouver une position confortable, agitée - cela indique la destruction du pancréas et l'ajout de péritonite. Un tel patient doit être immédiatement hospitalisé en cas d'urgence.

Augmentation de la température

Une augmentation de la température corporelle est un autre signe d'une attaque de pancréatite. Dans un état simple, la température ne dépasse pas 37,5-38С, accompagnée de légers frissons et de faiblesse dans le corps. Lorsque des complications infectieuses se joignent, le patient a de la fièvre, ne peut pas sortir du lit, tandis que les fonctions de la respiration externe (essoufflement sévère) et de la circulation sanguine (tachycardie, hypotension) sont perturbées.

Troubles dyspeptiques

Le hoquet, les selles molles et instables, les éructations, la soif et la bouche sèche accompagnent chaque exacerbation de l'inflammation chronique du pancréas. La langue de ces patients est recouverte d'un revêtement blanc épais, souvent leur appétit diminue.

Symptômes d'intoxication

Avec des attaques de pancréatite, un grand nombre de produits de dégradation des tissus et de cytokines inflammatoires sont libérés dans la circulation sanguine, ce qui provoque le développement de symptômes d'intoxication aiguë. En plus de la température, les manifestations du syndrome d'intoxication sont:

  • Faiblesse, léthargie, apathie. Douleurs musculaires et articulaires, fatigue.
  • Diminution de l'élasticité de la peau, de la sécheresse et de la pâleur de la peau.
  • Perte de poids.
  • Hypotension (abaissement de la pression artérielle).
  • Diminution de l'appétit.

Diagnostic d'une crise de pancréatite

Le diagnostic du stade de la maladie est effectué dans un hôpital. Après avoir interrogé et recueilli une anamnèse, le patient se voit attribuer des tests de laboratoire et des études instrumentales supplémentaires.

Dans une attaque aiguë, une grande quantité d'enzyme amylase est libérée dans la circulation sanguine, ce qui indique de graves dommages au parenchyme pancréatique. De plus, dans l'analyse biochimique des taux sanguins d'enzymes hépatiques (AsAT, AlAT, phosphatase alcaline), la bilirubine augmente. Une échographie lors d'une exacerbation de pancréatite chronique révèle une augmentation de la taille du pancréas, de son gonflement et de son œdème.

Premiers soins et secours

Les premiers soins pour une crise aiguë sont déjà à domicile, des soins médicaux spécialisés et un traitement ultérieur sont effectués dans un hôpital après l'hospitalisation.

Important! L'auto-traitement à domicile n'est pas nécessaire et même dangereux. Vous devez d'abord vous assurer que le diagnostic est correct et ensuite prescrire un traitement.

Les premiers soins sont dispensés à domicile, visant à soulager la douleur et à améliorer l'écoulement de la bile et du suc pancréatique dans la cavité intestinale. Pour cela, un patient atteint de pancréatite chronique doit toujours avoir les médicaments suivants dans l'armoire à pharmacie:

  • Antispasmodiques (No-shpa, papaverine, drotaverinum). Les antispasmodiques affaiblissent le tonus musculaire lisse des canaux excréteurs, ce qui améliore le flux de sécrétion.
  • Analgésiques du groupe des anti-inflammatoires non stéroïdiens (Analgin, Nise, Ketonal). Les médecins recommandent de prendre des analgésiques pour soulager une attaque uniquement avec des symptômes graves. Il n'est pas nécessaire d'arrêter une douleur légère avec des médicaments, afin de ne pas «lubrifier» le tableau clinique.

Les chauffe-glaces aideront à soulager la douleur, qui est appliquée localement sur la zone douloureuse pendant 1 à 2 heures au maximum. Auparavant, le coussin chauffant doit être enveloppé dans une serviette en coton ou une taie d'oreiller..

Important! Le traitement à domicile n'est efficace que si le patient a complètement exclu les repas. Le jeûne est nécessaire jusqu'à l'admission à l'hôpital ou l'arrivée d'une ambulance. Cela crée un repos fonctionnel pour le pancréas et atténue les symptômes d'exacerbation..

Assistance médicale spécialisée

Le traitement ultérieur est effectué dans un hôpital sous la supervision d'un médecin. Si le diagnostic est confirmé, la question de la poursuite de la prise en charge du patient est décidée..

Avec une attaque simple, une thérapie conservatrice est effectuée. Médicaments prescrits visant à supprimer les processus inflammatoires. Un rôle important dans la thérapie conservatrice est donné à un régime thérapeutique et à des agents symptomatiques (antispasmodiques, analgésiques).

Dans un état compliqué, la question de l'opération chirurgicale est résolue. Les complications d'une crise de pancréatite peuvent être:

  • Nécrose pancréatique (nécrose d'une partie d'un organe).
  • Abcès et phlegmon rétropéritonéal.
  • Kyste pancréatique.
  • Péritonite.
  • Cancer du pancréas.

Toutes ces complications, à l'exception du cancer, sont le résultat d'une infection secondaire. Le premier signe d'une complication grave est une fièvre élevée avec perte de conscience et des douleurs abdominales insupportables. La condition nécessite une attention médicale immédiate..

Quelle devrait être la nutrition pour les crises de pancréatite

Le premier et le deuxième jour montrent la faim et le repos au lit. À ce moment, il est permis de boire de l'eau, la préférence est donnée à l'eau minérale alcaline (Essentuki, Borjomi). Après la disparition des principaux symptômes, le patient est transféré à un régime thérapeutique n ° 5, ce qui implique l'utilisation d'un aliment pâteux et énergétiquement précieux et de bouillons faibles en gras.

Le régime alimentaire permet d'éviter une nouvelle apparition de symptômes aigus, contribue à la restauration rapide des fonctions et du travail du corps. Le régime alimentaire (tableau n ° 5) est recommandé d'être observé pendant au moins un autre mois après la sortie, après quoi ils passent à une alimentation diététique avec la restriction de gras, sucré, épicé, frit, mariné et fumé.

Que faire avec les attaques pancréatiques

Attaque pancréatique - une condition nécessitant des soins médicaux d'urgence. Les symptômes de la maladie se manifestent si clairement que le bien-être du patient se détériore rapidement. En règle générale, l'exacerbation de la pancréatite se développe à la suite d'erreurs nutritionnelles graves, d'abus d'alcool, de surmenage physique ou mental, ainsi que de l'action d'autres facteurs provoquant.

Les principaux signes de la maladie

Les symptômes d'une attaque pancréatique se développent complètement soudainement. La principale manifestation est de graves douleurs coupantes qui surviennent d'abord sur le côté droit de la poitrine et se propagent progressivement vers la moitié gauche. Cela est dû à l'irritation des terminaisons nerveuses, qui sont situées en grand nombre dans la glande endocrine. À la suite d'un œdème de l'organe et d'une altération de l'écoulement, la sécrétion s'accumule dans le pancréas, ce qui entraîne la digestion de ses propres tissus, ce qui entraîne une douleur intense. Des sensations désagréables sont souvent ressenties sous l'omoplate ou sur le dos. Ces signes peuvent conduire à une erreur de diagnostic, à la suite de laquelle il est nécessaire d'effectuer un diagnostic différentiel avec l'infarctus du myocarde, qui a des manifestations similaires. Lorsqu'il est impliqué dans le processus inflammatoire du péritoine, de nouveaux symptômes apparaissent. Ceux-ci incluent une douleur accrue lors du passage de l'abdomen. De plus, si vous lui mettez la pression, la condition peut s'améliorer pendant une courte période..

Un symptôme important est un dysfonctionnement du tube digestif. La douleur intense s'accompagne d'épisodes de vomissements, qui ne soulagent pas et sont débilitants. Après un certain temps, la bile apparaît dans le vomi, et si l'estomac est complètement vide, il ne reste que de fortes envies et des nausées.

Le trouble des selles se développe sous forme de diarrhée. En raison de la motilité intestinale accélérée, des résidus d'aliments non digérés sont présents dans les fèces. Cependant, la constipation peut se développer en quelques jours. Des flatulences sont observées, ce qui entraîne des ballonnements prononcés. Une plaque blanche apparaît sur la langue.

Parmi les symptômes supplémentaires, il y a une augmentation significative de la température corporelle. Une personne devient faible, ne peut pas se tenir debout. Tout mouvement est accompagné de douleur, donc le patient essaie de trouver une position confortable qui apporte au moins un peu de soulagement.

Parmi les autres signes de pancréatite aiguë, des sauts de pression artérielle sont observés, qui peuvent soit augmenter, soit diminuer de manière significative. Le pouls devient faible et accéléré. À la suite de vomissements sévères, une hypovolémie se développe, dont les symptômes sont une bouche sèche et un changement de couleur de la peau en une teinte grisâtre malsaine..

La survenue de ces manifestations cliniques indique une atteinte grave à la santé du patient, surtout si pendant plusieurs jours une personne a tenté de faire face au problème par elle-même et n'a pas consulté un médecin..

Soins d'urgence

Les symptômes d'une attaque pancréatique sont caractérisés par une intensité si prononcée qu'une personne ne peut souvent pas y faire face toute seule et cherche une aide médicale.

Comment soulager une attaque s'il n'y a aucun moyen d'appeler une urgence ou si une personne est loin de la ville? Dans ce cas, les premiers secours tombent sur des parents ou des amis.

Pour soulager les crises de pancréatite, il est nécessaire de fournir au patient un repos complet. Il ne doit pas faire de mouvements brusques. Position optimale - assis, légèrement penché en avant.

Les premiers soins pour une crise de pancréatite comprennent l'utilisation d'antispasmodiques et d'analgésiques. Cela éliminera le spasme des canaux excréteurs et éliminera le secret de l'organe afin que le pancréas ne commence pas à se digérer. Pour ce faire, vous pouvez utiliser les médicaments suivants:

Tout d'abord, le froid doit être appliqué sur la zone de projection du pancréas, située entre le nombril et le sternum, afin de réduire l'activité du processus inflammatoire. À cette fin, vous pouvez utiliser un coussin chauffant rempli d'eau froide, de légumes surgelés et d'autres moyens improvisés. Pour éviter les gelures sur la peau, la glace doit être enveloppée dans plusieurs couches de tissu.

Que faire et comment gérer une attaque? La première règle d'élimination réussie de l'inconfort et du rétablissement du patient est qu'il est strictement interdit de manger lors d'une exacerbation de la maladie. Cela est dû au fait que, suite à l'ingestion de nourriture dans le tractus gastro-intestinal, la production d'enzymes est activée. Cependant, en raison de l'inflammation, ils ne peuvent pas facilement pénétrer dans les intestins, l'état du patient s'aggrave encore plus, car le risque de digérer l'organe augmente. Vous ne pouvez pas manger non seulement lors de la suppression de l'attaque, mais également pendant 1 à 3 jours après cela, de sorte que l'inflammation et le gonflement des tissus ont complètement disparu. Seule de l'eau propre et non gazeuse peut être consommée, car des vomissements graves entraînent une déshydratation sévère. Buvez le liquide en plusieurs gorgées, mais souvent. Cela empêchera la reprise des vomissements..

Traitement d'exacerbation

La suppression rapide de l'attaque garantira qu'il n'y a pas de complications de santé pour le patient. Par conséquent, vous n'avez pas besoin d'attendre que tout se passe par vous-même, vous devez prendre les mesures nécessaires.

Si avant l'arrivée de l'ambulance, il n'était pas possible de faire face à l'attaque, le médecin peut administrer par voie intramusculaire des antispasmodiques et des analgésiques. En l'absence de résultat positif, il est nécessaire de retirer l'attaque et de traiter le pancréas dans un hôpital, où il y a la possibilité d'un examen approfondi du patient et de déterminer le degré de déficience fonctionnelle organique.

Un traitement supplémentaire de la pancréatite aiguë est développé individuellement pour chaque patient. Dans ce cas, les symptômes de la maladie, les résultats de l'examen et de l'examen sont pris en compte.

Le traitement de la pancréatite doit être complet. En plus de l'utilisation de médicaments antispasmodiques et analgésiques, la nomination de diurétiques est indiquée. Avec leur aide, vous pouvez éliminer le gonflement, ce qui assurera l'écoulement de la sécrétion pancréatique et éliminera le risque d'auto-digestion. De plus, les diurétiques contribuent à l'élimination intensive des toxines et des enzymes du corps humain. À cette fin, il est préférable d'utiliser Furosemide ou Lasix. Lors de la prescription de Diakarb, il est obligatoire d'inclure des préparations de potassium dans le schéma thérapeutique, car un diurétique aide à laver cet élément important.

Avec le développement de complications, en particulier, avec la fixation d'une infection bactérienne, le traitement implique l'utilisation d'antimicrobiens - fluoroquinolones ou céphalosporines de 3-4 génération.

Si les attaques de pancréatite ont conduit à un fort affaiblissement du corps, la thérapie vitaminique aidera à restaurer la force et l'énergie. Premièrement, les fonds doivent être administrés par voie intramusculaire afin de reprendre rapidement le solde perdu. À l'avenir, il est permis de passer sous forme de tablette.

Le traitement de la pancréatite aiguë n'inclut pas l'utilisation d'enzymes. De plus, ils sont strictement interdits. Après tout, un secret s'accumule dans le pancréas, et donc en aucun cas il ne devrait être autorisé à recevoir son entrée supplémentaire de l'extérieur. Cela peut aggraver encore la situation et aggraver le bien-être du patient..

Nature de la nutrition

Que puis-je manger après une crise de pancréatite? Un rôle important dans la récupération réussie du patient joue un régime spécial. Cela réduira la charge sur le pancréas et permettra de stabiliser le bien-être..

Après une exacerbation de la pancréatite, vous ne pouvez pas manger plus tôt que 2-3 jours. Dans ce cas, vous devez commencer par manger une petite quantité de nourriture. Les aliments doivent être râpés et non chauds. Vous devez manger souvent - jusqu'à 5-6 fois par jour.

Le traitement avec un régime implique l'utilisation de plats cuits à la vapeur, cuits au four ou bouillis. Vous ne devez en aucun cas manger frit, fumé ou mariné. La consommation excessive de sel, de sucre, de poivre et d'autres épices chaudes pendant la cuisson doit être évitée. Les boissons alcoolisées et gazeuses, ainsi que les produits appartenant à la catégorie des produits semi-finis ou fast-food, sont strictement interdits. Ils comprennent un grand nombre de gras trans qui ont un effet néfaste prononcé sur le fonctionnement du pancréas.

La viande rouge, l'avocat, le sucre, le pain blanc, etc. tombent sous le coup de l'interdiction..

Un régime après une crise de pancréatite est capable de normaliser le fonctionnement de l'organe endocrinien. Le patient peut manger les plats et produits suivants:

  1. Variétés de poisson faibles en gras - merlu, brochet, carpe, morue, sandre, etc. Il est conseillé de cuire le produit pour conserver tous les composants utiles.
  2. Viande diététique - lapin, dinde, veau, poitrine de poulet, etc. Elle comprend un grand nombre de protéines, d'acides aminés et d'oligo-éléments nécessaires au corps humain. La viande peut être mijotée, cuite à la vapeur ou ajoutée aux soupes.
  3. Légumes bouillis ou mijotés. Ils se caractérisent par une composition riche - ils contiennent des vitamines, des minéraux, des antioxydants et d'autres composants. L'option idéale est la soupe en purée, qui est extrêmement facile à digérer et ne contient pas de grosses particules de nourriture. Le régime de pancréatite exclut les légumes crus.
  4. Céréales. Les produits contenant des glucides complexes doivent être préférés. Il s'agit notamment du riz, du sarrasin, du millet. La farine d'avoine a un effet positif sur la muqueuse gastrique, dont le traitement est indiqué non seulement pour les maladies du tractus gastro-intestinal, mais aussi pour le pancréas.
  5. Produits à faible teneur en matières grasses d'acide lactique - yogourt, fromage cottage, fromage, kéfir. Contribue à la restauration de la microflore normale du tractus gastro-intestinal. Approuvé pour une utilisation au plus tôt 2 semaines après l'attaque.
  6. Légumes et beurre. Utilisé pour ajouter une petite quantité aux plats cuisinés.
  7. La tisane a un effet positif prononcé, qui non seulement aidera à rétablir l'équilibre hydrique et à étancher votre soif, mais elle saturera également le corps humain avec des substances utiles.

Après une attaque du pancréas, un régime spécial doit être suivi à vie. En cas de violation des recommandations du médecin et d'utilisation de produits interdits, une exacerbation de la pancréatite n'est pas exclue. Par conséquent, vous devez mener une vie saine afin de prévenir les rechutes.

Attaque de pancréatite

Une attaque de pancréatite (PP) est une exacerbation du processus inflammatoire dans le pancréas. La pathologie s'accompagne d'une carence en enzymes et d'une violation de l'état fonctionnel de l'organe. Le soulagement d'une attaque est effectué dans un hôpital. Les exacerbations de la pancréatite chronique constituent une exception.

Avec cette forme de processus inflammatoire, il est permis aux patients de l'éliminer à la maison, mais uniquement conformément à certaines règles. Si la douleur pendant la PP est prononcée, l'automédication est interdite. Il existe plusieurs façons de prévenir une exacerbation de la maladie - l'exclusion des facteurs provoquants, la diététique ou l'utilisation de médicaments qui renforcent le pancréas.

1. Caractérisation de la pathologie

La principale cause de pancréatite est un blocage dans le conduit. Cette condition peut être déclenchée par des néoplasmes, des calculs de la vésicule biliaire, ainsi que d'autres facteurs. Lorsque le conduit est bloqué, le processus d'écoulement du suc gastrique est perturbé (la substance contient des enzymes qui protègent le pancréas des effets négatifs). Le processus pathologique provoque des déviations de l'état fonctionnel de l'organe. Les enzymes commencent à agir à l'intérieur de la glande, détruisant ses tissus. Ce processus s'accompagne d'un gonflement de l'organe et de la douleur..

Une attaque de pancréatite est une période d'exacerbation de cette condition pathologique.

2. Les principales causes de pathologie

Les causes de la pancréatite dans certains cas restent obscures, mais les attaques du processus inflammatoire sont toujours dues à des facteurs spécifiques. Les principaux sont l'abus d'alcool et la malnutrition. Ces facteurs sont capables de perturber l'action des enzymes pancréatiques en peu de temps (surtout si le système digestif est perturbé par des maladies concomitantes).

Autres causes de PP:

  • tumeurs malignes du pancréas;
  • maladies avancées de la vésicule biliaire;
  • conséquences du syndrome post-traumatique;
  • épuisement nerveux du corps;
  • cholestérol excessivement élevé;
  • dommages infectieux au tube digestif;
  • intoxication régulière;
  • complications digestives.

Pourquoi y a-t-il une crise de pancréatite

Les patients diagnostiqués avec une pancréatite doivent suivre une alimentation saine. Même une seule utilisation d'aliments interdits peut provoquer un PP. La violation du régime alimentaire et de la consommation d'alcool sont les principales causes d'exacerbation de la maladie.

Il existe également des facteurs provocateurs supplémentaires qui peuvent raccourcir les périodes de rémission. Leur exclusion est la principale mesure de prévention de la pancréatite..

Facteurs provoquant:

  • trop manger;
  • buvant de l'alcool;
  • réaction à certains médicaments;
  • l'utilisation d'aliments gras, épicés, frits et salés;
  • conséquences des allergies alimentaires.

3. Symptômes d'une attaque

L'intensité des symptômes de la PP dépend du stade de développement de la maladie et du degré de dommages au pancréas. Dans la pancréatite aiguë, la douleur est prononcée. La forme chronique de la maladie peut être accompagnée de signes latents (aux premiers stades de développement, la maladie peut se développer de manière asymptomatique). Dans ce cas, les attaques ne seront pratiquement pas visibles pour le patient. Un facteur unit toutes les variantes d'exacerbations - la douleur. PP apparaît toujours sous forme de ceinture ou de crampes.

Symptômes de PP:

  • sensation constante de nausée;
  • vomissements indomptables;
  • ballonnements;
  • pâleur de la peau;
  • douleur de ceinture;
  • diarrhée intense;
  • signes de tachycardie;
  • douleur dans l'hypochondre gauche ou droit;
  • éructations suivies de hoquet;
  • augmentation de la température corporelle;
  • manque d'appétit;
  • brûlures d'estomac régulières;
  • mal de crâne;
  • abaisser la pression artérielle.

4. Diagnostics

Un gastro-entérologue est impliqué dans le diagnostic de PP. Pour identifier le processus inflammatoire, des tests sanguins généraux et biochimiques sont prescrits. De plus, différents types de tests sont effectués. L'étude de l'état du pancréas est réalisée par la méthode de l'examen instrumental. Avec les symptômes d'une attaque, les médecins effectuent un diagnostic différentiel avec appendicite aiguë, exacerbation de cholécystite, occlusion intestinale, maladie ischémique abdominale.

Méthodes de diagnostic:

  • analyse générale et biochimie sanguine;
  • analyse de l'urine pour l'activité amylase;
  • tests de diagnostic pour la stimulation d'organes;
  • tests de tolérance au glucose;
  • Ultrason
  • radiographie
  • CT ou IRM;
  • ERCP.

5. Une crise de pancréatite - que faire?

La manifestation des symptômes de PP est la base d'une attention médicale immédiate. Dans la plupart des cas, une attaque se produit soudainement, donc appeler une ambulance est considéré comme la meilleure option. Avant l'arrivée des spécialistes, le patient doit effectuer une série d'actions pour soulager son état. Le traitement à domicile n'est autorisé qu'en cas d'attaques légères d'une forme chronique de la maladie.

Premiers soins et secours

Avec PP, les patients ne doivent pas prendre une position horizontale (la douleur s'intensifiera). La meilleure option est la pose "d'embryon". La deuxième façon de réduire la douleur est de s'asseoir, en inclinant fortement le corps vers l'avant. Après avoir atténué la condition, il est nécessaire d'effectuer une série d'actions pour arrêter l'attaque.

Si le syndrome douloureux persiste, le patient a besoin de soins médicaux qualifiés (vous devez appeler une équipe de médecins).

Premiers secours:

  1. fournir au patient un repos complet (les mouvements brusques sont interdits);
  2. exclusion de l'apport alimentaire (au moins pendant la journée);
  3. prévention de la déshydratation (vous pouvez utiliser de l'eau minérale alcaline toutes les heures pour un quart de verre);
  4. soulagement d'une attaque à l'aide de médicaments antispasmodiques (No-Shpa);
  5. une compresse froide peut être utilisée pour soulager la douleur (par exemple, tout produit congelé du réfrigérateur).

Traitement à domicile

L'automédication pour la pancréatite est interdite. La maladie provoque des complications incompatibles avec la vie. À la maison, vous pouvez prendre des mesures préventives, suivre des cours de traitement compilés par un médecin et prodiguer les premiers soins en cas d'exacerbation du processus inflammatoire.

Vous ne pouvez pas utiliser de remèdes populaires comme traitement principal de la pancréatite ou pour soulager le PP.

Options de traitement à domicile acceptables:

  • thérapie diététique (un point obligatoire dans le traitement du processus inflammatoire);
  • prendre des médicaments prescrits par un médecin;
  • changements de style de vie (respect du régime de repos, garantie d'un effort physique suffisant, prévention de situations stressantes);
  • mesures préventives.

Assistance médicale spécialisée

Dans la plupart des cas, la PP implique un traitement hospitalier. La première tâche des médecins est l'exclusion temporaire du pancréas du système digestif. Cet état du corps est fourni par le jeûne. Le premier jour (ou 48 heures), le patient ne doit pas manger de nourriture. L'approvisionnement en liquide est reconstitué avec des eaux minérales alcalines. Dans la pancréatite sévère, la période de jeûne peut atteindre trois jours. Le schéma thérapeutique ultérieur dépend de la présentation clinique individuelle de l’état de santé du patient..

Étapes des soins médicaux pour PP:

  1. élimination des signes d'intoxication;
  2. augmentation des niveaux d'enzymes dans le sang à des niveaux normaux (pancréatine, créon);
  3. gestion de la déshydratation;
  4. traitement médicamenteux (antibiotiques, antiseptiques, antispasmodiques, analgésiques, médicaments enzymatiques, complexes vitaminiques, etc.);
  5. thérapie de réadaptation.

La durée moyenne d'hospitalisation est de deux semaines. Après la sortie, le patient reçoit des recommandations pour éviter les PP répétées (routine quotidienne, caractéristiques nutritionnelles, mesures préventives). De plus, le médecin explique quelles mesures doivent être prises en cas de rechute.

Si le patient suit les recommandations d'un spécialiste, le risque d'exacerbation de la pancréatite est réduit. Les rémissions pour cette maladie peuvent être assez longues.

Vidéo sur le thème: Santé. Pancréatite chronique. Tu ne le digères pas!

Complications de la maladie

La pancréatite provoque la destruction progressive du pancréas. La violation de l'état fonctionnel de l'organe entraîne des dysfonctionnements dans d'autres systèmes corporels. Le processus inflammatoire peut entraîner la mort du patient si une thérapie adéquate n'est pas disponible et si des mesures préventives ne sont pas prises.

Complications possibles:

  • nécrose pancréatique (destruction purulente du pancréas);
  • péritonite;
  • thrombose veineuse;
  • état septique;
  • abcès et formations kystiques;
  • cancer du pancréas;
  • jaunisse obstructive;
  • phlegmon rétropéritonéal;
  • Diabète;
  • hémorragie interne.

6. Quelle devrait être la nutrition pour les crises de pancréatite

Une bonne nutrition pour la pancréatite est l'une des principales méthodes de traitement du processus inflammatoire. Le régime alimentaire est observé à toutes les étapes du traitement et est la mesure la plus efficace pour la prévention des attaques répétées. La violation du régime alimentaire réduit la tendance à la récupération et peut aggraver considérablement l'état du patient.

Les principes de la nutrition en PP:

  • le premier jour, manger est interdit (le patient n'est pas difficile de remplir une telle condition, pendant la période d'exacerbation, les patients n'ont pas d'appétit);
  • la nourriture peut être consommée le troisième jour après l'arrêt du PP (glucides et produits protéiques, céréales à l'eau, soupes de légumes);
  • les premiers repas doivent être effectués en petites portions (il est préférable de le manger en quantité minimale, mais souvent);
  • le quatrième jour, vous pouvez introduire du fromage cottage faible en gras et des produits à base de lait aigre dans l'alimentation;
  • le poulet ou le boeuf bouilli peut être inscrit au menu à partir du sixième jour (vous ne pouvez pas manger de tels produits pour le dîner ou le petit-déjeuner);
  • vous pouvez reprendre une alimentation complète à partir du dixième jour (le menu doit respecter les règles d'une alimentation saine).

Numéro de régime 5

Le régime numéro 5 présente certaines caractéristiques. Le régime alimentaire est divisé en deux étapes, chacune étant effectuée à un certain stade de la maladie (la première - pendant la période d'exacerbation, la seconde - après l'arrêt de l'attaque). Dans les premiers jours, le jeûne est recommandé au patient. Progressivement, des soupes muqueuses, de la purée de céréales, de la gelée de fruits, de la purée de légumes, des escalopes vapeur et du fromage cottage faible en gras sont introduits dans l'alimentation. La deuxième étape du régime vous permet d'élargir le menu.

Produits autorisés:

  • soupes de légumes avec purée de légumes;
  • viande maigre (lapin, veau, boeuf, poulet, dinde);
  • légumes (pommes de terre, courgettes, citrouille, betteraves);
  • céréales (avoine, semoule, bouillie de sarrasin, riz);
  • variétés de poisson faibles en gras;
  • cookies non comestibles;
  • lait écrémé et produits à base de lait aigre;
  • omelette protéinée;
  • Pommes cuites
  • compote de fruits secs;
  • gelée de fruits;
  • thé léger;
  • bouillon d'églantier.

Les aliments interdits comprennent: les viandes grasses, les soupes de viande et de champignons saturées, le pain de blé et de seigle, les pâtisseries, le lait entier, les légumes à fibres grossières, les céréales friables. Il est strictement interdit de manger des plats frits, salés, épicés, marinades, saindoux. La cuisson est recommandée par cuisson, ragoût ou cuisson à la vapeur. L'alcool, le café fort, le chocolat, les épices et les assaisonnements peuvent provoquer des PP.

7. Comment prévenir l'aggravation à l'avenir

Pour prévenir une crise de pancréatite, vous devez suivre les recommandations du médecin et changer votre style de vie. Le tabagisme, l'alcool, l'utilisation d'aliments interdits doivent être exclus (même une seule violation du régime peut provoquer une exacerbation). Il est interdit d'exercer une activité physique excessive. Les maladies associées du système digestif peuvent provoquer un PP.

Toute pathologie doit être traitée en temps opportun. Ne violez pas le programme de pharmacothérapie établi par un médecin.

8. Mesures préventives

La prévention de la PP comprend l'exclusion de facteurs qui peuvent provoquer une exacerbation du processus inflammatoire. Les recommandations sont les règles de base d'un mode de vie sain. Si le patient est prescrit des cours de prise de médicaments, ils ne peuvent pas être arrêtés prématurément. Dans la plupart des cas, les spécialistes prescrivent des médicaments pour améliorer l'état fonctionnel du pancréas, ce qui augmente les propriétés protectrices de l'organe.

Mesures préventives:

  • rejet des mauvaises habitudes;
  • fournir au corps une activité physique suffisante;
  • rester au grand air pendant au moins deux heures par jour;
  • respect du régime alimentaire (une quantité suffisante de vitamines doit être présente dans le régime alimentaire, les aliments nocifs sont exclus).

Vidéo sur le sujet: 5 exercices pour la pancréatite, la cholécystite, la dyskinésie de la vésicule biliaire.